Azay-le-Ferron
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azay.

46° 51′ 09″ N 1° 04′ 12″ E / 46.8525, 1.07000

Azay-le-Ferron
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays France
Région Centre
Département Indre
Arrondissement Le Blanc
Canton Mézières-en-Brenne
Code commune 36010
Code postal 36290
Maire
Mandat en cours
Martine Prault
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Brenne
Démographie
Population 933 hab. (2008)
Densité 15 hab./km²
Gentilé Ferronnais
Géographie
Coordonnées 46° 51′ 09″ Nord
       1° 04′ 12″ Est
/ 46.8525, 1.07000
Altitudes mini. 77 m — maxi. 143 m
Superficie 60,95 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Azay-le-Ferron est une commune française, située dans le département de l'Indre, en région Centre.

Sommaire

Géographie

Situation

La commune est située dans le sud du département à la limite avec le département de l'Indre-et-Loire.

Elle est située dans la région naturelle de la Brenne au sein du parc naturel régional de la Brenne.

Hydrographie

Le territoire communal est traversé par les rivières Claise et Clerq.

Hameaux de la commune

Communes limitrophes

Azay-le-Ferron est situé[1] à environ :

Transports et voies de communications

Réseau routier

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 14, 14c, 14d, 18, 111, 925 et 975.

Desserte ferroviaire

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Châtellerault, située à 44 km.

Bus

Le territoire communal est desservi par les lignes Q et R du réseau L'Aile Bleue.

Aéroport

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre situé à environ 58 km.

Sentier de randonnée

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays : Les Mille Étangs.

Histoire

Héraldique

Historique

Azay-Le-Ferron est une commune tourangelle qui, lors du démantèlement de la baronnie de Preuilly (première baronnie de Touraine) en 1790, fut, en compagnie de quelques unes de ses voisines, regroupée avec le Bas-Berry pour former le département de l'Indre.

L'étymologie de son nom fait référence, d'une part, aux nombreuses ferrières d'où l'on extrayait le minerai de fer jusqu'au XIXe siècle, et "Azay", d'autre part, serait une déformation du latin "aqua" (eau).

Administration

Maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Jean Herpin    
    Raymond Coutant    
  2005 Jean Réjasse    
2005 2008 Marie-Noëlle Ledoux    
2008 en cours Martine Prault[2]   Gérante PME
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Services publics

La commune dispose des services suivants :

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Azay-le-Ferron comptait 933 habitants (soit une diminution de 6 % par rapport à 1999). La commune occupait le 10 045e rang au niveau national, alors qu'elle était au 8 729e en 1999, et le 48e au niveau départemental sur 247 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Azay-le-Ferron depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[4], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu chaque année par roulement au cours d'une période de cinq ans[5]. Pour Azay-le-Ferron, le premier recensement a été fait en 2007[6], les suivants étant en 2012, 2017, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour Azay-le-Ferron, est une évaluation intermédiaire[7].

Le maximum de la population a été atteint en 1846 avec 2 197 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 855 1 759 1 575 1 941 2 001 2 115 2 098 2 197 2 144
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 2 150 2 124 2 100 1 978 1 968 2 008 2 018 1 985 1 925
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 901 1 856 1 844 1 568 1 579 1 602 1 549 1 572 1 503
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
Population 1 403 1 364 1 314 1 146 1 036 991 949 942 933
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[8], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[9],[10]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (38,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (29,3 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 13,6 %, 15 à 29 ans = 11,9 %, 30 à 44 ans = 16,8 %, 45 à 59 ans = 22,1 %, plus de 60 ans = 35,5 %) ;
  • 50,1 % de femmes (0 à 14 ans = 13,8 %, 15 à 29 ans = 9,3 %, 30 à 44 ans = 17,4 %, 45 à 59 ans = 18,9 %, plus de 60 ans = 40,7 %).
Pyramide des âges à Azay-le-Ferron en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,9 
90  ans ou +
1,3 
12,3 
75 à 89 ans
18,2 
22,3 
60 à 74 ans
21,2 
22,1 
45 à 59 ans
18,9 
16,8 
30 à 44 ans
17,4 
11,9 
15 à 29 ans
9,3 
13,6 
0 à 14 ans
13,8 
Pyramide des âges du département de l'Indre en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,8 
9,1 
75 à 89 ans
13,3 
16,5 
60 à 74 ans
17,2 
22,0 
45 à 59 ans
20,5 
19,8 
30 à 44 ans
18,4 
15,5 
15 à 29 ans
13,8 
16,6 
0 à 14 ans
15,1 

Économie

Enseignement

La commune possède[13] une école élémentaire publique (Les Marronniers).

Sport

Lieux et monuments

L'église Saint-Nazaire.
L'église Saint-Nazaire.
  • Le Château d'Azay-le-Ferron XVe et XVIIIe siècles remarquablement conservé, abrite de magnifiques collections de mobilier Renaissance, XVIe siècle et Empire. De beaux jardins l'entourent : jardin à la française, jardin paysagé, jardin de topiaires et de buis taillés, aux formes étranges. Ce château, où a vécu en dernier la famille Hersent-Luzarche, a été légué en 1951 à la ville de Tours (préfecture de l'Indre-et-Loire) qui en est aujourd'hui propriétaire.
  • L'église Saint-Nazaire fut classée Monument Historique en 1927 et placée sous le patronage de l'Abbaye Saint-Cyran en Brenne. On ne possède aucun document relatif à sa construction mais la nef a été datée du début du XIIIe siècle.
  • La forêt de Tours-Preuilly, à la sortie d'Azay-Le-Ferron, est fréquentée dès le 1er siècle av. J.-C. par les gaulois qui exploitent le fer. De la fin de la Renaissance au milieu du XIXe siècle, l'exploitation de la forêt est liée aux activités des fourneaux de la Claise. La forêt sert à l'extraction du minerai de fer, à la production de charbon de bois et aux dépôts de scories issues de la transformation du minerai. À la fin du XVIIIe siècle, une tuilerie est en activité au lieu-dit "la Fontaine Bourbon". Lors de la Révolution de 1789, la forêt est vendue avec le château d'Azay-Le-Ferron. En 1951-1952, Madame Hersent-Luzarche lègue l'ensemble à la ville de Tours. L'office National des Forêts (ONF) en assure aujourd'hui la gestion pour la ville de Tours.
  • Le Parc animalier de la Haute-Touche, propriété du Muséum national d'histoire naturelle, est le plus grand espace animalier de France. Il se situe à 4 km d'Azay, dans une grande forêt de 500 ha. Il apporte une nouvelle conception du parc zoologique en laissant les animaux en semi-liberté, dans des enclos spacieux. Les visiteurs peuvent observer plus de 1000 animaux des 5 continents, dont une collection unique de cervidés et des espèces rares.
  • Le Centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) est une association créée en 1979 afin de promouvoir l'écologie et le patrimoine local à l'échelle du territoire. Le CPIE propose dans ce sens des actions éducatives, ludiques et scientifiques, adaptées à tous les publics: classes découvertes pour les scolaires, animations nature (recherche de traces d'animaux, balade nature, observations d'oiseaux...) et stages scientifiques et artistiques (Cistudes, insectes, champignons, croquis naturaliste, peinture...). Le CPIE fait également office de gîte.

Activités festives

  • Festival un parc et des peintres.
  • Festival au fil du temps.

Personnalités liées à la commune

  • L'enfant le plus célèbre d'Azay le Ferron est sans conteste Louis Auguste Le Tonnelier de Breteuil, fils de Charles Auguste Le Tonnelier de Breteuil, capitaine de cavalerie, baron de Preuilly, premier baron de Touraine, lui-même troisième enfant de Louis Nicolas Le Tonnelier de Breteuil (premier baron du nom), et de Marie-Anne Goujon de Gasville. Né au château, résidence officielle des barons de Preuilly depuis 1650 le 7 mars 1730, Louis Auguste fut donc le neveu de la célèbre savante Gabrielle Emilie Le Tonnelier de Breteuil (maîtresse de Voltaire) et de l'abbé Élisabeth Théodore Le Tonnelier de Breteuil. Entré dans le monde sous les auspices de son oncle, l'abbé de Breteuil, ancien agent du clergé de France et chancelier du duc d'Orléans, qui obtint pour lui en 1749 le grade de guidon des gendarmes d’Orléans, il fut vite remarqué par Louis XV qui l’envoya en qualité de ministre plénipotentiaire auprès de l’électeur de Cologne, poste qu’il occupa de 1758 à 1760. Devenu entre temps colonel, il fut nommé ambassadeur à Saint-Petersbourg de 1760 à 1763. Opportunément absent lors des événements qui élevèrent Catherine II sur le trône d'où elle précipita Pierre III son mari en 1762, il revint lorsque le pouvoir de l'impératrice fut affermi pour gagner ses bonnes grâces. Il occupa ensuite les mêmes fonctions à Stockholm de 1763 à 1770 (représentant de plus la France auprès des États généraux des Provinces-Unies en 1767), puis à Naples de 1770 à 1775 et enfin à Vienne de 1775 à 1783. Fait successivement maréchal de camp et conseiller d’État en 1780 et 1781, il fut nommé en 1783 secrétaire d’État de la Maison du Roi, portefeuille qu’il conserva jusqu’en 1788. Ministre d’État depuis 1783, il fut secrétaire d’État de la Guerre par intérim en 1787 et fut, à la veille de la Révolution, nommé président du Conseil royal des finances en remplacement de Necker (Ministère des Cent Heures). Il était en outre depuis 1776 chevalier du Saint-Esprit et, depuis 1784, membre honoraire de l’Académie des Sciences. C’est lui qui, avec le marquis François Claude de Bouillé, organisa le voyage de la famille royale vers Montmédy qui échoua à Varennes. Émigré à Hambourg, il rentra en France en 1802 dans un état voisin de la misère, dont il ne fut tiré que grâce à l'héritage de sa cousine Renée-Caroline-Victoire de Froulay, marquise de Créquy. Il avait épousé le 24 janvier 1752 Françoise Philiberte Jérôme Parat de Montgeron, fille d’un receveur des finances de la généralité d’Orléans dont il n'eut qu'une fille, Marie-Élisabeth Émilie, mariée au comte de Goyon de Matignon, d'où descend l’actuel souverain de la principauté de Monaco. Son nom reste associé aujourd’hui au Pavillon de Breteuil à Sèvres, où est toujours déposé l’ancien mètre étalon, à l’avenue de Breteuil et à la place de Breteuil devant l’Hôtel des Invalides à Paris, la rue de Breteuil y évoquant le nom de son oncle l’abbé de Breteuil.

Notes et références

  1. La distance entre la commune et : la préfecture, le chef-lieu d'arrondissement et le chef-lieu du canton avec Mappy.fr.
  2. Résultats des élections municipales de mars 2008 sur le site officiel de la préfecture de l'Indre.
  3. L'office de tourisme sur le site Berry.fr.
  4. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  5. INSEE : Les grandes étapes : 2002 – 2009.
  6. Calendrier des recensements des communes du département de l'Indre sur www.insee.fr, Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  7. Par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de 5 ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 d’afficher dans le tableau des recensements : la population 2006, première population légale connue post-1999, les populations légales suivantes correspondant aux années réelles de recensement et enfin la dernière population légale publiée par l’INSEE. Dans le graphique sont par contre représentés l’ensemble des populations légales connues.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 25 juillet 2011.
  9. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  10. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  11. Évolution et structure de la population à Azay-le-Ferron en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  12. Résultats du recensement de la population de l'Indre en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  13. Site officiel de l'inspection académique de l'Indre.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Azay-le-Ferron de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Azay-le-Ferron — Saltar a navegación, búsqueda Azay le Ferron …   Wikipedia Español

  • Azay-le-Ferron — French commune nomcommune= Azay le Ferron région=Centre département=Indre arrondissement=Le Blanc canton=Mézières en Brenne insee=36010 cp=36290 maire= Marie Noëlle Ledoux mandat=2005 2008 intercomm=Cœur de Brenne longitude=1.07 latitude=46.8525… …   Wikipedia

  • Azay-le-Ferron — Original name in latin Azay le Ferron Name in other language Azay, Azay le Feron, Azay le Ferron, Aze le Feron, Азе ле Ферон State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 46.85097 latitude 1.07084 altitude 106 Population 1001 Date 2012 01… …   Cities with a population over 1000 database

  • Schloss Azay-le-Ferron — Schloss Azay le Ferron; zu sehen sind links der Turm aus dem 15. sowie die Flügel aus dem 17. und aus dem 18. Jahrhundert …   Deutsch Wikipedia

  • Château d'Azay-le-Ferron — Château d Azay le Ferron, showing the 15th century tower (left), the 17th century residence (center) and the 18th century residence (right) The Château d Azay le Ferron is a fifteenth century castle and seventeenth century manor located in the… …   Wikipedia

  • Château d'Azay-le-Ferron — Château et son jardin à la française Période ou style Renaissance Architecte inconnu Début construction XVe&# …   Wikipédia en Français

  • Chateau d'Azay-le-Ferron — Château d Azay le Ferron Château d Azay Le Ferron et son jardin à la française Le château d Azay le Ferron a été édifié du XVe siècle au XVIII …   Wikipédia en Français

  • Nuret-le-Ferron — 46° 41′ 06″ N 1° 26′ 02″ E / 46.685, 1.4338 …   Wikipédia en Français

  • Nuret-le-ferron — Administration Pays France Région Centre Département Indre Arrondissement Le Blanc Canton Saint Ga …   Wikipédia en Français

  • Nuret-le-Ferron — Nuret le Ferron …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”