Ayssènes-l'Abbesse

Ayssènes

Ayssènes

Ajouter une image

Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Aveyron
Arrondissement Millau
Canton Saint-Rome-de-Tarn
Code Insee abr. 12017
Code postal 12430
Maire
Mandat en cours
Marie-Chantal Calmes-Bou
2008-2014
Démographie
Population 226 hab. (1999)
Densité 10 hab./km²
Gentilé Ayssenols
Géographie
Coordonnées 44° 04′ 13″ Nord
       2° 46′ 49″ Est
/ 44.0702777778, 2.78027777778
Altitudes mini. 262 m — maxi. 983 m
Superficie 23,14 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Ayssènes est une commune française située dans le département de l'Aveyron et la région Midi-Pyrénées.

Sommaire

Géographie

Situé dans la vallée du Tarn, au porte du Lévézou et des villes de Millau et Saint-Afrique, la commune est très isolée.

Histoire

le village bâti sur une crète dominant le tarn est un lien direct entre le plateau du Lévézou et les Raspes du tarn.Autrefois sur le piton du Roc Saint-Jean tronait une forteresse imprenable.Elle appartenait au contes de Rodez qui entretenait une garnison afin de maintenir son influence sur le Rouergue méridional.Ce château fut l'objet de nombreuses convoitises au moment des guerres de religion.E n octobre 1586,l'armée du Duc de JOYEUSE,beau-frère du roi Henri III tenta de l'assiéger.le capitaine des lieux lui tendit un statagemme et l'armée du duc bâtit en retraite en direction du causse de Saint-Victor,c'est là que la garnison du capitaine attaqua son campement dans la nuit et lui prit une cinquantaine de cheveaux et captura plusieurs soldats. Des hôtes prestigieux séjournèrent dans ce lieux et notamment le roi de france Charles VII,le 13 mai 1437 en remontant du Languedoc où il était venu pour remettre de l'ordre.A Ce lieux sont liées plusieurs légendes:La légende du roc de cavalier et de la belle Aude,Le trésor de Rémèsi,Le nid de corbeau...ect.. Cette forteresse devenue dangerEuse pour la royauté fut détruite en 1629 sur ordre de Richelieu.Aujourd'hui il n'en reste plus que le souvenir et l'emplacement qui est un des plus beau site touristique de la région. la commune se composait de quatre paroisse dans la deuxième moitié du 19ième siècle,la population avoisinait les 1500 habitants,aujourd'hui il n'en reste plus que 217 résidants à l'année.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
2008 Marie-Chantal Calmes-Bou
2001 2008 Marie-Chantal Calmes-Bou Parti de tendance UMP
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Résultats des élections municipales de 2008 :

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999
466 431 343 309 248 226
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes

La commune est divisée en plusieurs villages: Ayssènes, Saint-Rémy, Coupiaguet, Melet-Galy et Vabrette.

Lieux et monuments

  • Églises d'Ayssènes, de Saint-Rémy, de Vabrette et de Coupiaguet.
  • Vieux cimetière d'Ayssènes (tombe du début du XIXe).
  • Roc Saint-Jean (château disparu que Richelieu fit détruire) et Roc du Cavalier

-Maison de la châtaigne et des Arts Religieux dans le village.

Personnalités liées à la commune

Antoine SALVANH(1479-1555).Architecte spécialisé dans les édifices religieux,constructeur du clocher de la cathédrale de Rodez. Guillaume MOLINIER-LAMOTHE(1736-1794).Prêtre réfractaire Emprisoné en 1793 à Rodez puis déporté au Fort du Hâ à Bordeaux l'année suivante où il décédera. Georges CONNES(1890-1974).Maitre de conférence à la faculté de Dijon,Docteur en lettres,Doyen de la faculté de Dijon en 1946 et 1947,résistant en 1943,Maire de Dijon aprés la libération dela ville en septembre 1944. Pierre-Damien HÈBLES (1864-1954).Curé d'Ayssènes de1903 à 1944,membre de la société des lettres de l'Aveyron,historien du secteur des raspes du tarn il a rédigé 3 manuscrits sur l'histoire locale aprés 40 ans de recherches dans les archives départementales et les actes notariés. Gaston BOULOUIS(18 )Professeur de lettres au grand séminaire de Rodez.prêtre puis Chanoine.Historien à la fin sa vie il a publié plusieurs ouvrages sur la région.

Notes et références


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

sur le site du canton de St-Rome de tarn http://www.raspes-du-tarn.fr

  • Portail de l’Aveyron et du Rouergue Portail de l’Aveyron et du Rouergue
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Ayss%C3%A8nes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ayssènes-l'Abbesse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anciennes Communes De L'Aveyron — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Aveyron qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. Sommaire 1 Remarques 2 Fusion 2.1 1975 …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes de l'Aveyron — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Aveyron qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. Sommaire 1 Remarques 2 Fusion 2.1 1975 …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes de l'aveyron — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Aveyron qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. Sommaire 1 Remarques 2 Fusion 2.1 1975 …   Wikipédia en Français

  • Liste des anciennes communes de l'Aveyron — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département de l Aveyron qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. Sommaire 1 Remarques 2 Fusion 2.1 1975 2.2 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean-et-Saint-Paul — Pour les articles homonymes, voir Saint Jean et Saint Paul. 43° 55′ 41″ N 3° 00′ 18″ E …   Wikipédia en Français

  • Déodat de Caylus — Blason de Déodat de Caylus, son père dans la troisième des salles des croisades[1] . Déodat de Caylus ou Déodat III de Sévérac (1185 1251), seigneur de Combret et Caylus, est le fils de Pierre de Combret, vicomte …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”