Touques
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir la Touques (cours d'eau). 

49° 20′ 36″ N 0° 06′ 10″ E / 49.3433333333, 0.102777777778

Touques
Église St-Pierre de Touques
Église St-Pierre de Touques
Armoiries
Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Trouville-sur-Mer
Code commune 14699
Code postal 14800
Maire
Mandat en cours
Colette Nouvel-Rousselot
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Cœur Côte Fleurie
Site web www.ville-touques.com
Démographie
Population 4 033 hab. (2008[1])
Densité 496 hab./km²
Gentilé Touquais
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 36″ Nord
       0° 06′ 10″ Est
/ 49.3433333333, 0.102777777778
Altitudes mini. 2 m — maxi. 149 m
Superficie 8,13 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Touques est une commune française, située dans le département du Calvados et la région Basse-Normandie.

Le toponyme de Touques, d'origine celtique, signifie réserve de bois.

Ses habitants sont appelés les Touquais(es).

La commune est classée quatre fleurs au Concours des villes et villages fleuris.

Sommaire

Géographie

Touques se situe au nord-est du département du Calvados, sur le bord de la Touques, juste avant Deauville et Trouville-sur-Mer qui lui sont limitrophes.

Histoire

Touques est un ancien port de commerce très actif au Moyen Âge. Guillaume le Conquérant, devenu roi d'Angleterre, y débarqua pour venir inspecter son duché normand. L'histoire de la commune est très liée au château de Bonneville-sur-Touques, qui assurait sa protection.

La commune est restée très active jusqu'au début du XIXe siècle. Mais l'ensablement progressif de son port de commerce et l'ouverture de la ligne de chemin de fer entre Paris et Deauville, en 1863, ont conduit à son déclin, au profit des stations balnéaires de Trouville-sur-Mer, puis de Deauville.

Touques connaît un regain de dynamisme depuis les années 1970, à travers des implantations commerciales et un développement spectaculaire de sa population.

Sous l'Ancien régime, Touques est formée de deux paroisses, Saint-Pierre (300 habitants), qui dépend du bailliage de Honfleur, et Saint-Thomas (700 habitants), qui dépend du bailliage d'Auge[2]. Le ruisseau des Ouïes les sépare. Touques devient chef-lieu de canton en 1790, lequel comprend les communes d'Arnoult, Benerville, Cricquebœuf, Daubeuf, Deauville, Englesqueville, Hennequeville, Tourgéville, Trouville, Vauville et Villerville[2]. Elle perd ce titre en 1878[2]. Elle a absorbé Daubeuf en 1827.

Héraldique

armes de Touques

Les armes de la commune de Touques se blasonnent ainsi :
de gueules au drakkar d'or sur une mer d'argent, surmontée d'un léopard aussi d'or, au chef cousu d'azur chargé d'une crosse accostée de deux fleurs de lys, le tout d'or [3].

Administration

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1791 1792 Jean-Baptiste Hérault - -
1792 1795 Jean-Baptiste Dufour - -
1800 1805 Jean Fils - -
1805 1808 Louis-Richard Quatrehomme - -
1808 1821 Jean-François Pouettre - -
1821 1830 Pierre-Louis Lasseur-Courville - -
1830 1843 Georges-Frédéric Briard - -
1843 1848 François-Louis Lemercier - -
Juin 1848 Octobre 1848 Pierre-Félix Borel - -
1848 1856 Pierre-Georges-Frédéric Briard - -
1856 1865 Pierre-Napoléon Lenouvel - -
1865 1872 Julien-Yves Lecordeur - -
1872 1878 Jean-Joseph Dessaux - -
1878 1881 Charles-François Lemercier - -
1881 1887 Pierre-Prudence Croix - -
1887 1896 Ernest Vidal - -
1806 1906 Charles Lemercier - -
1906 1910 Charles Berleux - -
1910 1911 Julien Dufay - -
1911 1919 Camille Panseron - -
1919 1929 Alexandre Herfort - -
1929 1939 Georges Roger - -
1945 1945 Louis Berson[4] - -
1945 1959 Charles Lainé - -
1959 1967 André Baup - -
1968 1974 Pierre Wacogne - -
1974 1989 Charles Roffé - -
1989 mars 2008 Gilbert Hurel PS enseignant
mars 2008 actuel Colette Nouvel-Rousselot - chef d'entreprise

Source : des origines à 1968, Jean Bureau, Jean Chennebenoist et Gérard Léo, Touques, ses monuments, son passé, Trouville, 1968.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[5])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
1 469 1 587 1 561 2 237 3 070 3 500 3 848 3 898
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes
2007 : Population provisoire (enquête annuelle).

Lieux et monuments

L'église Saint-Pierre (XIe siècle).
  • Église Saint-Pierre (XIe siècle), classée Monument historique (MH) en 1840 : mentionnée en 1026 dans un acte de Richard II. Désaffectée depuis la Révolution, l'église présente une nef romane très restaurée, réduite à deux travées au XVIIe siècle, un transept et un chœur à chevet plat, flanqué de deux absidioles. Elle conserve des chapiteaux aux décors sculptés d'inspirations mystérieuses symboliques qui en font sa curiosité. Une tour lanterne octogonale érigée après 1125 surmonte l'édifice.
L'église Saint-Thomas (XIIe siècle).
  • Manoir du grenier à sel (XVIe siècle)/XVIIe siècle, rue Louvel-et-Brière : inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) pour ses façades, sa toiture et sa grande cheminée. Un des plus intéressants bâtiments de Touques. Ce manoir était le siège des gabelous sous l’Ancien Régime.
  • Église Saint-Thomas (XIIe siècle), inscrite à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) en 1926 : nef romane, chœur flamboyant, portail Louis XIII. La construction aurait reçu la visite de Thomas Becket.
  • Manoir de l’Amirauté (XVIe siècle)/XVIIe siècle), rue Louvel-et-Brière, inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) en 1969. A abrité le service du contrôle de la navigation de 1559 à 1786. Propriété privée.
  • Manoir du Haras de Meautry (XVIIe siècle), inscrit en partie à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) en 1933 : portail monumental (inscrit en 1948), façades et toitures des bâtiments attenant au manoir (inscrites en 1948), jardin dessiné par Page Russel. Propriété privée.
  • Ensemble typique de maisons à pans de bois ou en briques (dans le bourg).
  • Halles : construites en 1996, en remplacement de celles détruites en 1910.
  • Rives de la Touques
  • Anciens quais bordant la Touques (disparus suite au détournement du fleuve) : emplacement symbolisé par des maquettes stylisées de bateaux.
  • Ruisseau des Ouïes, affluent de la Touques, traverse la commune d'est en ouest, séparait anciennement les paroisses Saint-Pierre et de Saint-Thomas.
  • Ruisseau de l'Épinay, affluent de la Touques
  • Ruisseau des Vallasses (anciennement de Fleurigny), affluent de la Touques
  • Manoir de l'Épinay (Renaissance et 17e)
  • Manoir de Fleurigny (18e)
  • Manoir du Mesnil-Saint-Germain

Personnalités liées à la commune

Naissances

Décès

Autres

Événements

  • En 1096, Guillaume II le Roux s'y embarque pour aller se faire sacrer roi d'Angleterre.
  • Le 1er août 1417, Henri V d'Angleterre, y débarque.
  • 28 juin 1788, une importante inondation affecte le bourg[6].
  • Le 1er juin 2003, une importante inondation cause de graves dégâts dans le bourg.
  • Le 18 mai 2004, première rencontre entre le président du Conseil régional de Basse-Normandie, Philippe Duron, et son homologue de Haute-Normandie, Alain Le Vern, pour développer la coopération entre les deux régions.

Politique

Économie

  • Marché : le mardi et le samedi (matin)
  • Zone artisanale, route de Paris : Hyper U, Leclerc, Mr Bricolage, Dia...
  • Hôtel de l'Amirauté (3 étoiles) : 225 chambres
  • Les Marianik's (chocolaterie)
  • Ets Santos (menuiserie)
  • Moisy (miroiterie)
  • Castelain (menuiserie aluminium)
  • La Routière Morin
  • Ets Houssaye (horticulteur)
  • Escandre-Sorel (imprimerie)

Jumelages

Culture

  • Un festival de musique gratuit dénommé Les Tréteaux du Vendredi a eu lieu l'été, en plein air, de 1991 à 2008. Il a accueilli de nombreux artistes dont le chanteur Pierpoljak, Geoffrey Oryema, le bluesman américain John Lee Hooker Jr (2005), le groupe Pow Wow (2006) et Steve Waring (2007). On lui avait adjoint, en 2004, un complément pour les enfants dénommé Les P'tits tréteaux.
  • Un festival choral dénommé À toutes voix a lieu tous les ans, en été, depuis 1998. Il a déjà célébré les « Voix de femmes » (2003), les « Voix d'Afrique » (2004) et les « Voix méditerranéennes » (2005).
  • Un festival de guitare intitulé Ah, ça gratte ! a lieu tous les ans, en été, depuis 2002. Il a déjà accueilli Biréli Lagrène (2003), Sylvain Luc (2006) et Angelo Debarre (2006).
  • Bibliothèque municipale, 2 rue de Verdun (02 31 98 35 45)
  • Espace multimédia, rue Aristide-Briand (02 31 14 65 73)
  • Ludothèque, cour Miocque (02 31 81 93 37)

Sports

Les disciplines suivantes sont pratiquées localement : basket-ball, tennis, athlétisme, tir à l'arc, gymnastique et football.

  • Tennis

- De 1995 à 2008, un tournoi masculin a eu lieu chaque année. Il était doté de 10 000 $. Il a accueilli notamment Sébastien Grosjean, Arnaud Clément et Nicolas Escudé. Vainqueurs : Paul-Henri Mathieu, France (2001), Jean-Christophe Faurel, France (2004), Steve Darcis, Belgique (2005), Jordane Doble, France (2006), Mathew Middelkoop, Pays-Bas (2007), Niels Dessein, Belgique (2008).

- De 1997 à 2007, un tournoi féminin WTA, l'Open Waterford Wedgwood, a eu lieu chaque année, en novembre, au Tennis-club de l'Amirauté. Depuis 2003, il était doté de 50 000 $ (25 000 $ en 2002 et 10 000 $ auparavant). Vainqueurs : Gabriela Kucerova, Allemagne (1997), Lioubomira Batcheva, Bulgarie (1998), Virginie Razzano, France (1999), Nathalie Vierin, Italie (2000), Sophie Erre, France (2001), Julia Vakulenko, Ukraine (2002), Eva Birnerová, République tchèque (2003), Květa Peschke, République tchèque (2004), Viktoriya Kutuzova, Ukraine (2005, 2006), et Aravane Rezaï, France (2007).

  • Escrime

- Un tournoi international de fleuret a lieu tous les ans, depuis 1996.

  • Union sportive Touques Basket

Bibliographie

  • Livres
    • De la Rouvraye de Sapandre, Notice sur Touques, 1873 
    • Jean Bureau, Jean Chennebenoist et Gérard Léo, Touques, ses monuments, son passé. Le château de Bonneville, Trouville, 1968 
  • Articles
    • Joachim Darsel, « L'amirauté de Touques », dans Annales de Normandie, octobre 1975 
    • Georges Bernage, « Touques et Bonneville », dans Patrimoine normand, no 16, sept oct 1997 
    • Baylé,Maylis, « L'église Saint-Pierre de Touques », dans Art de Basse Normandie, no 93 bis, ND 

Notes et références

  1. Populations légales 2008 de la commune : Touques sur le site de l'Insee
  2. a, b et c Jean Bureau, Jean Chennebenoist et Gérard Léo Touques, ses monuments, son passé, Trouville, 1968.
  3. Newgaso
  4. Il fait fonctions de maire pendant la Seconde Guerre mondiale, avant d'exercer officiellement la fonction du 18 janvier 1945 au 17 mai 1945.
  5. Touques sur le site de l'Insee
  6. Jean Bureau, Jean Chennebenoist, Gérard Léo, Touques, ses monuments, son passé, Trouville, 1968, pp. 33-34.

Liens internes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Touques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Touques — can refer to:* Touques, a commune of the Calvados département , in northern France, * Touques River, a small coastal river in Normandy, France, * the plural form of touque , a popular misspelling of tuque (a knitted hat, usually made of wool) …   Wikipedia

  • Touques — steht für Touques (Calvados), eine französische Gemeinde im Département Calvados Touques (Fluss), ein französischer Küstenfluss in der Region Basse Normandie Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer …   Deutsch Wikipedia

  • Touques — puede referirse a: Touques, comuna de Calvados (Francia). Touques, río de Francia. Esta página de desambiguación cataloga artículos relacionados con el mismo título. Si llegaste aquí a través de …   Wikipedia Español

  • Touques — Touques, so v.w. Toueques …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Touques — (spr. tuk ), Fluß in Frankreich, entspringt am Champ Haut (321 m) im Depart. Orne und mündet nach 108 km langem, nördlich gerichtetem Lauf im Depart. Calvados bei Trouville Deauville in den Kanal (La Manche) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Touques — Original name in latin Touques Name in other language Touques State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.34443 latitude 0.10218 altitude 5 Population 3681 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Touques — Sp Tùkas Ap Touques L u. ir g tė ŠV Prancūzijoje …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Touques (Calvados) — Touques …   Deutsch Wikipedia

  • Touques (Fluss) — Touques Die Touques in Pont l’ÉvêqueVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt …   Deutsch Wikipedia

  • Touques, Calvados — Touques is a commune in the Calvados département in the Basse Normandie region of northern France. Its postal code is 14800. The INSEE code is 14699. It has access to Lisieux and Pont l Évêque.*Population: 3,556 *Area: 8.13 km² *Elevation: 6 m… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”