Torii


Torii
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Torii (homonymie).

Un torii (, torii?, litt. « là où sont les oiseaux ») est un portail traditionnel japonais. Il est communément érigé à l’entrée d'un sanctuaire shintoïste, afin de séparer l’enceinte sacrée de l’environnement profane.

Du fait de sa fonction de séparation symbolique du monde physique et du monde spirituel, chaque torii traversé lors de l'accès à un temple doit être retraversé dans l'autre sens afin de revenir dans le monde réel. Il n'est pas rare de voir des japonais contourner un torii lorsqu'ils ne pensent pas repasser plus tard par cet endroit.

Histoire

On pense que les premiers torii se sont développés au Japon. Des écrits anciens attestent de leur présence au Xe siècle. Ils étaient communs dès le milieu de la période Heian.

L'origine des torii semble devoir être rapprochée de celle des torana bouddhistes, en Inde et au Népal. L’usage des torii pourrait s’être développé progressivement. Les temples devaient initialement être délimités par quatre poteaux, un à chaque angle ; une corde tendue entre les poteaux marquait ainsi la limite entre l’emprise sacrée du temple et l’extérieur. Deux poteaux plus grands ont ensuite été rajoutés au milieu du côté se prêtant le plus à l'accès au temple ; la corde aurait ainsi été rehaussée entre ces deux poteaux, afin de permettre aux prêtres d’entrer (de tels exemples sont encore visibles aujourd’hui, notamment au temple d'Oomiwa, préfecture de Nara). La corde a été remplacée par un linteau de bois ; pour renforcer la structure de l’ensemble, on rajouta un second linteau : on obtient ainsi un shinmei torii de base. La corde tendue entre les quatre poteaux d’angle a également évolué pour devenir, plus communément, une clôture en bois.

Réalisation

Certains torii peuvent être juxtaposés jusqu'à former un véritable tunnel (temple Fushimi Inari taisha, Kyōto)

Il est constitué de deux montants verticaux (, hashira?) supportant deux linteaux horizontaux (un linteau supérieur (笠木, kasagi?), et un linteau inférieur (, nuki?).

Les torii sont usuellement réalisés en bois, et peints en rouge orangé. Le plus ancien torii en bois toujours existant est celui du sanctuaire Kubo Hachiman (窪八幡神社, Kubo Hachiman jinja?, dans la préfecture de Yamanashi) datant de 1535, et dénotant du style ryōbu.

Il existe également des torii en pierre ; ce matériau a été couramment utilisé pour sa solidité et sa durabilité. Certains torii en bois ont pu être remplacés par des torii en pierre. Le plus ancien torii en pierre connu est celui du temple Kimpusen-ji (en), préfecture de Nara. Construit en 1455, il s’agit d'un torii de type myôjin.

Certaines techniques de construction peuvent consister en un placage en cuivre sur une ossature en bois. De nos jours, certains torii sont même construits en béton armé ou en métal.

Types de torii

Bien qu'il y ait une quasi-infinité de variétés de torii, distinguées entre elles par des caractéristiques subtiles (voire parfois même par le nom du temple dans lequel ils se trouvent), tous les torii peuvent être classés en deux grandes catégories : les torii droits appelés shinmei torii (神明鳥居?), et les torii recourbés appelés myōjin torii (明神鳥居?).

Chacune de ces deux grandes classes comporte de nombreuses variantes :

  • Torii droits (shinmei torii)
    • Ise torii (伊勢鳥居?)
    • Kasuga torii (春日鳥居?)
    • Hachiman torii (八幡鳥居?)
    • Kashima torii (鹿島鳥居?)
    • Kuroki torii (黒木鳥居?)
  • Torii recourbés (myōjin torii)
    • Inari torii (稲荷鳥居?)
    • Sannō torii (山王鳥居?)
    • Miwa torii (三輪鳥居?)
    • Ryōbu torii (両部鳥居?)
    • Mihashira torii (三柱鳥居?)
    • Mitsuhashira torii (三柱鳥居?)

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Torii de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • torii — torii …   Dictionnaire des rimes

  • torii — [ tɔrii ] n. m. inv. • 1882 tori; mot jap. ♦ Arts Portique ornemental des temples japonais shintoïstes. ● torii nom masculin invariable (mot japonais) Portique de pierre ou de bois, quelquefois de bronze, précédant, au Japon, l entrée des temples …   Encyclopédie Universelle

  • torii — [tō′rē ē΄] n. pl. torii [Jpn < tori, bird + i, nominal form of iru, to be, exist: birds offered to the gods were to perch on the crosspiece] a gateway at the entrance to a Japanese Shinto shrine, consisting of two uprights supporting a curved… …   English World dictionary

  • torii — singular and plural, gateway to a Shinto temple, Japanese, from tori bird + i to sit, to perch …   Etymology dictionary

  • Torii —    The distinctive archway which marks the approach or entrance to a Shinto shrine (see Jinja). It typically consists of two round uprights (hashira) supporting a two layer upper cross beam (kasagi supported on shimagi) often curving up slightly… …   A Popular Dictionary of Shinto

  • Torii — A nihongo|torii|鳥居 is a traditional Japanese gate commonly found at the entry to a Shinto shrine, although it can be found at Buddhist temples as well. It has two upright supports and two crossbars on the top, and is frequently painted vermilion …   Wikipedia

  • Torii — Elemente eines Torii Torii (jap. 鳥居, zu Deutsch etwa „Vogelsitz“) sind Elemente der traditionellen japanischen Architektur. Es handelt sich dabei um Tore aus Holz oder Stein (seltener auch aus Eisen, Bronze oder Beton), die oft zinnoberrot… …   Deutsch Wikipedia

  • torii — /tawr ee ee , tohr /, n., pl. torii. (in Japan) a form of decorative gateway or portal, consisting of two upright wooden posts connected at the top by two horizontal crosspieces, commonly found at the entrance to Shinto temples. [1720 30; < Japn …   Universalium

  • Torii — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar a …   Wikipedia Español

  • torii — Portal simbólico que precede la entrada a un templo sintoísta o a otros lugares sagrados de Japón. Hay muchas variantes del torii, pero básicamente consiste en dos postes cilíndricos rematados por una viga rectangular atravesada que rebasa los… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.