Aydıncık, Mersin

Aydıncık (Mersin)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aydıncık.
Aydincik
Gilindire, Kelenderis
Administration
Pays Turquie Turquie
District Aydincik
Province Mersin ( 33 )
Région Région méditerranéenne
(Akdeniz Bölgesi)
Code postal 33840
Géographie
Latitude 36° 09′ 54″ Nord
       33° 21′ 07″ Est
/ 36.165, 33.3519444
Longitude
Altitude 45 m
Démographie
Population 8 101 hab.
Localisation
Turkey location map.svg
City locator 13.svg
Aydincik
Internet
Site de la ville http://www.gilindire.com
Site du district http://www.aydincik.gov.tr/
Site de la province http://www.mersin.gov.tr/
Sources
World Gazetteer
Index Mundi/Turquie

Aydincik, au sud de la Turquie, est une sous-préfecture maritime, sur la nationale Mersin- Antalya D-400, dans la province de Mersin. La ville est à 175 km de Mersin et à 325 km d’Antalya, à 85 km à l’ouest de Silifke, à 52 km à l’est d’Anamur et à 32 km au sud de Gulnar. Elle a été appelée Kelenderis puis Gilindere avant de prendre son nom actuel en 1965.

Sommaire

Histoire

Le port de Kelenderis[1] ou Celenderis a été fondé par les Phéniciens ou, selon la légende, par Sandacos, fils d'Astynoüs et petit-fils de Phaéton. Il est réputé pour être un des meilleurs ancrages de la côte, le géographe Artémidore, cité par Strabon[2], y fait commencer la Cilicie.

Selon la mythologie, Kelenderis fut fondé au IIe millénaire av. J.-C. par Sandakos, un phénicien venu de Syrie. Il paraît que la ville fut colonisée et développée par les Ioniens. Kelenderis, ville commerciale très importante de la Cilicie, fut dominée successivement par les Hittites, les Assyriens, les Phéniciens, les Romains, les Byzantins, les Arabes (Omeyyades), les Arméniens, les Seldjoukides et les Ottomans.

Sur les monnaies de Kelenderis, dont on croit qu’elles ont été frappées pour la première fois dans la première moitié du Ve siècle av. J.-C., le nom de la ville était écrit en grec et en abrégé ; l’une de ces monnaies trouvée à Acemhoyuk près d’Aksaray pourrait dater de la deuxième moitié du Ve siècle av. J.-C., 35 statères trouvés à Bereket près d’Aydincik dateraient du IVe siècle av. J.-C.

Des fouilles réalisées en 1986 ont révélé des vestiges datant du VIIIe siècle av. J.-C. quand des Ioniens de Samos y établirent une colonie. Durant les IVe et Ve siècles av. J.-C., la cité fut le membre le plus oriental de la ligue de Délos.

Pendant l'époque hellénistique, Kelenderis était alliée aux Ptolémées d'Égypte. Pendant les travaux de déblaiement en 1979, sur la place de ville antique, 17 pièces de drachme d’or furent mises au jour, sur lesquelles on peut voir les figures de Ptolémée II et d’Arsinoé II.

L'arrivée des Romains apporta prospérité au port, en libérant les routes maritimes des exactions des pirates. À cette époque la ville se couvrit de villas, palais, bains et fontaines.

Au VIIe siècle, au cours de la prise de Chypre, les Arabes occupèrent la forteresse de Gilindire. Comme les Arméniens et les Byzantins s’entraidèrent, la forteresse passa à nouveau sous la domination byzantine. La région passa au royaume de Petite Arménie vers la fin du XIe siècle.

Au XIe siècle, la ville fut contrôlée par les Arméniens. Pendant le règne du karamanide Kaykobad Ier, les forteresses d’Anamur et de Gilindire furent conquises en 1228 par le commandant Ertokus Bey. Elle prit alors le nom de Gilindere par déformation du nom de Kelenderis.

En 1461 la région passa aux Ottomans. En 1867 le sandjak d’İçel dépendait de la préfecture de Karaman (Konya). À cette époque, les sous-préfectures étaient Anamur, Mut, Silifke et Gulnar dont le centre étaient Kilindria.

Alors que Gilindire était une sous-préfecture d’Adana au début des années 1900, Gulnar était un village où les Yoruk (Turkmènes) faisaient leurs achats. Un navire de guerre grec battant pavillon britannique canonna la ville le 9 mars 1912. Les Grecs débarquèrent à Buyukalan. Les gens de Gilindire repoussèrent l’ennemi. Les dirigeants de la ville demandèrent que Gulnar soit une sous-préfecture pour se préserver des attaques de l’ennemi qui seraient venues de la mer. Alors Gulnar devint sous-préfecture le 27 mai 1916 et Gilindire perdit son titre.

Gilindire fut renommée Aydıncık en 1965. Ce nom n'a aucun rapport avec son passé historique. La municipalité d’Aydincik fut fondée en 1972 et la ville regagna son titre de sous-préfecture le 19 juin 1987.

Géographie

La ville située sur la côte méditerranéenne, tire ses ressources de la pêche et de l’agriculture sous serre : tomates, concombres, aubergine, le climat doux s’y prête particulièrement. Sans grands immeubles, elle préserve toutes les caractéristiques d’un petit bourg méditerranéen.

Aydincik est dans une baie entourée du Taurus. Le rivage offre des plages à Buyukalan et Incekum. Il existe deux îles au large de Buyukalan :

  • Buyukada (Grande île) nommée « l’île aux poireaux » par Pirî Reis. Il y a des ruines.
  • Kucukada (Petite île) sur laquelle vit le goéland d'Audouin (Larus audouiini).

Au sud du port la presqu'île qui domine la mer d’environ 25 mètres est prolongée par une jetée sur environ 200 m.

La petite rivière Soguksu qui participe à l’approvisionnement en eau douce de l’île de Chypre depuis 1998[3].

Le climat méditerranéen domine la région. La moyenne des températures en été est de 30 °C. Juillet et août sont les mois les plus chauds où la température peut monter à 35 °C. La chaleur de l’eau de mer est d’environ 29 °C. Le taux moyen d’humidité est de 75% en été. La moyenne des températures en hiver est d’environ 13 °C. Les mois les plus froids sont janvier et février pendant lesquels la température peut s’abaisser à 1 °C. Il ne gèle presque pas. Le taux moyen d’humidité est de 60% en hiver.

Monuments historiques

Mausolée

Appelé « Tétrapode » par parce qu’il a quatre pattes colossales, le tombeau possède trois parties :

  1. La sépulture,
  2. Une autre pièce composée de quatre pattes d’éléphant reliées par des voûtes,
  3. Un toit en forme pyramidale.

Comme la sépulture n’a pas encore été fouillée, on ne sait pas si ce monument historique, haut de 8 mètres et qui daterait du IIe siècle est un cénotaphe ou un vrai mausolée.

Dans sa carte du port de Chelindreh (ancien Kelenderis), Sir Francis Beaufort a qualifié de cénotaphe le monument en question. Le plus ancien dessinde ce monument, qui nous soit parvenu, est une gravure publiée en 1851 dans Museum of Antiquities.

Port cilicien

Kelenderis était, dans l’Antiquité, un port de Cilicie. La carte de Piri Reis indique une citadelle sur la presqu’île dans le port. La carte qu’a faite Sir Francis Beaufort en 1818, montre sur la presqu’île, une tour octogonale ainsi qu’un château détruit. Elle indique aussi un établissement de bains au nord-ouest et des tombeaux au nord du port ainsi qu’un cénotaphe. La première gravure concernant le port cilicien qui nous soit parvenue est celle de W.H. Barlett parue dans un livre de J. Carné imprimé en 1838. Une mosaïque de pavement découverte en 1992 qui daterait du Ve siècle le représente.

Etablissement de bains

L’établissement de bains a été bâti pendant au IVe ou audébut du Ve siècle. Sa hauteur actuelle est d’environ 8,50 m. Il occupe une place de 600 m². En 1962 au cours de l’élargissement de la nationale Mersin-Antalya usée et étroite, une partie du bâtiment a été détruite.

Ruine de l'auberge

C’est le site archéologique nommé « Ruine de l’auberge » qui nous donne les meilleurs renseignements concernant le passé d’Aydincik et qui vaut la peine d’être visité. C’est là que la mosaïque de pavement a été découverte.

Tombeaux

A l’est et à l’ouest de la ville se trouvent des cimetières. Au cours des fouilles, des amphores d’origines phénicienne et perse ont été mises au jour. Au centre de la ville, au bord de la nationale Mersin-Antalya il existe encore des tombeaux cintrés.

Grotte de Gilindire

La huitième merveille du monde, une forêt de stalagmites et de stalactites. Après une navigation d’une heure en barque de pêcheur, à l’est d’Aydincik vous débarquez et vous marchez environ cent mètres en direction du rocher. Il fait humide et tiède à l’entrée. Les chauves-souris qui volent à une hauteur d’environ sept mètres accueillent les visiteurs. Après une heure d’exploration, vous trouverez un bassin de 100 m de longueur, de 35 m de largeur et de 47 m de profondeur.

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Mustafa Yalçiner, Aydincik Gunaydin Kelenderis
  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
Ce document provient de « Ayd%C4%B1nc%C4%B1k (Mersin) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aydıncık, Mersin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aydıncık (Mersin) — Pour les articles homonymes, voir Aydıncık. Aydincik Gilindire, Kelenderis …   Wikipédia en Français

  • Aydıncık, Mersin — Infobox Settlement settlement type = Town subdivision type = Country subdivision name = TUR timezone=EET utc offset=+2 map caption =Location of PAGENAME within Turkey. timezone DST=EEST utc offset DST=+3official name = Aydıncık subdivision… …   Wikipedia

  • Mersin Province — Mersin ili   Province of Turkey   Location of Mersin Province in Turkey …   Wikipedia

  • Aydincik — Aydıncık  Cette page d’homonymie répertorie les différents lieux partageant un même toponyme. Aydıncık (orthographe turque) ou Aydincik est le nom de plusieurs localités en Turquie : Aydıncık dans la province de Mersin (İçel) Aydıncık… …   Wikipédia en Français

  • Aydıncık, Yozgat — Aydıncık (Yozgat) Pour les articles homonymes, voir Aydıncık. Aydincik …   Wikipédia en Français

  • Mersin — Mersin …   Deutsch Wikipedia

  • Mersin (province) — Mersin Districts de la province de Mersin Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Mersin (Provinz) — Mersin Nummer der Provinz: 33 Landkreise …   Deutsch Wikipedia

  • Aydıncık — may refer to:*Aydıncık, a district of Mersin Province of Turkey. *Aydıncık, a district of Yozgat Province of Turkey …   Wikipedia

  • Aydıncık — Vorlage:Infobox Ort in der Türkei/Wartung/Landkreis Aydıncık Hilfe zu Wappen …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”