Ayasoluk

37° 57′ 20″ N 27° 22′ 05″ E / 37.95555556, 27.36805556

Localisation d'Ayasoluk (Hagios Theologos) la ville turque d'Éphèse.

Ayasoluk ou Ayasuluk est le dernier avatar d'Éphèse, le nom que prend progressivement la ville byzantine après sa capture par les Turcs de l'émirat d'Aydın.

Sommaire

Histoire

Ayasoluk provient de la déformation en turc du nom Hagios Théologos, qui désignait à l'origine la colline périphérique d'Éphèse où se trouvait la tombe de l'évangéliste Jean dit le Théologien et où fut construite une grande église martyriale. Après les invasions arabes de 654-655 et la destruction d'une grande partie du centre urbain antique, la colline refortifiée devint le centre administratif et ecclésiastique de la ville, désignée sous le nom d'Hagios Théologos. Ce dernier supplanta progressivement dans les sources officielles et étrangères le nom d'Éphèse, qui ne fut plus employé que par affectation archaïsante[1].

Les Turcs Seldjoukides, lorsqu'ils arrivèrent dans la région au début des années 1080 prirent donc l'habitude d'appeler la ville Ayasuluk ou Ayasoluk d'après la simplification du nom grec. Les monnaies turques frappées au XIVe siècle avec une légende en caractères arabes gardent une trace intermédiaire de cette transformation, puisque le nom y apparaît sous la forme Ayathuluq, en préservant le thêta (Θ) initial de Theologos[2].

Les différents noms de la ville, (Ayasoluk, Hagios Theologos, Éphèse, Theologo, Altoluogo) coexistèrent pendant l'émirat d'Aydın selon l'usage dominant chez les différentes populations (Turcs, Grecs, Italiens, respectivement) fréquentant la région[3].

Notes

  1. Foss [1979], p. 121.
  2. Foss [1979], p. 121, note 21.
  3. Foss [1979], p. 141.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • (en) Clive Foss, Ephesus after Antiquity, Cambridge, 1979 ;
  • (en) Peter Scherrer (éd.), Ephesus. The New Guide, Selçuk, 2000 (tr. L. Bier et G. M. Luxon) (ISBN 975-807-036-3).
  • Portail du monde byzantin Portail du monde byzantin

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ayasoluk de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hammams d'Ayasoluk — Localisation d Ayasoluk (Hagios Theologos) la ville turque d Éphèse. Les Hammams d Ayasoluk sont les établissements de bain (hammam) de la ville turque ottomane qui succède à Éphèse sur la colline d Hagios Théologos/Ayasoluk. Bien attestés à la… …   Wikipédia en Français

  • Ayasuluk — Ayasoluk Localisation d Ayasoluk (Hagios Theologos) la ville turque d Éphèse. Ayasoluk ou Ayasuluk est le dernier avatar d Éphèse, le nom que prend progressivement la ville byzantine après sa capture par les Turcs de l émirat d Aydın …   Wikipédia en Français

  • Ephese — Éphèse Situation d Éphèse en Asie dans l Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Ephèse — Éphèse Situation d Éphèse en Asie dans l Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Éphèse — (grc) Ἔφεσος, (tr) Efes Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • John Turtle Wood — (13 février 1821–25 mars 1890) était un architecte, ingénieur et archéologue anglais né à Hackney, découvreur du temple …   Wikipédia en Français

  • Temple d'Artemis a Ephese — Temple d Artémis à Éphèse Temple d Artémis à Éphèse Merveilles du monde Ruines du temple Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Temple d'Artémis — à Éphèse Temple d Artémis à Éphèse Merveilles du monde Ruines du temple Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • Temple d'Artémis à Éphèse — Merveilles du monde Ruines du temple Localisation Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Temple d'artémis à éphèse — Merveilles du monde Ruines du temple Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”