Axiom
Axiom
Fichier:Axiom sur les Champs Elysées.jpg
Axiom sur les Champs Elysées à Paris
Nom Hicham Kochman
Naissance 19 janvier 1975 (1975-01-19) (36 ans)
Lille, Drapeau de France France
Pays d’origine Drapeau de France France
Drapeau du Maroc Maroc
Activité principale Auteur compositeur rappeur producteur chef d'entreprise
Activités annexes Directeur de l'association Norside Militant politique
Genre musical Rap

Axiom (pseudonyme de Hicham Kochman) est un rappeur français[1] connu pour son engagement militant[2], originaire du Nord de la France et d'ascendance marocaine. Né à Lille en janvier 1975, il grandit dans cette même ville.

Ex-porte-parole du collectif ACLEFEU[3], il est aujourd'hui le fondateur et le directeur de l'association NORSIDE[4],[5], structure de lutte de droits civiques, contre les inégalités et les discriminations dans les quartiers populaires et zones urbaines sensibles.

Il est membre du collectif Stop le Contrôle au Faciès[6],[7].

Il est le fondateur de la Maison du Hip Hop, Centre Euro-régional des Cultures Urbaines[8],[9] à Lille, dont l'ouverture est prévue en 2012[8].

Sommaire

Actualité

Sélectionné pour participer au International Visitor Leadership Program[10] (IVLP), il est l'invité du gouvernement fédéral des États-Unis en octobre 2011. Il visite le pays pour y étudier la gouvernance et les pratiques policières américaines[11],[12].

Fichier:P1060373hichamNY.jpg
Axiom à New York

Il est le parrain de la journée "Sois jeune et lève toi[13]!", dédiée à l'engagement des jeunes (le 15 octobre 2011 à Mairie du 11e à Paris).

Le 4 octobre 2011, il participe à la journée « Comprendre les inégalités » organisée par l'Observatoire des Inégalités[14].

Après le succès de la primaire présidentielle socialiste de 2011, il signe avec d'autres personnalités, comme Bruno Laforestrie (président de Hip Hop Citoyens), Guillaume Ayné (directeur général SOS Racisme), Jean-Claude Tchikaya (porte-parole de Devoir de Mémoire) ou encore Charles Morel (avocat), un appel au renouvellement générationnel en politique[15].

Les 14 et 15 novembre 2011, il participe avec d’autres personnalités, comme Vikash Dhorasoo ou Pape Diouf, aux rencontres médiatiques nationales MARS, du réseau des médias européens pour la diversité et le dialogue interculturel, organisées par l’Union Européenne et le Conseil de l’Europe[16].

Biographie

Axiom ou Hicham, est issu d’une famille lilloise marocaine[17]. Il est né dans la cité Moulin-Belfort[18], un quartier populaire à la réalité difficile, habité par de nombreux travailleurs immigrés. Dès son enfance, il subit la crise de plein fouet et restera très marqué par la pauvreté de ses jeunes années. C’est à l’âge de 13 ans[19] qu’il fait ses premiers essais dans le rap, afin d'oublier la délinquance, le chômage et l'alcoolisme environnants. Il se définit alors déjà comme un rappeur[19].

Très tôt, il est influencé par la Zulu Nation[20] et s’oriente vers un rap engagé et humaniste[21]. Il passe sur de petites scènes et fonde son premier groupe : Rebel Intellect[22](rap hardcore, avec notamment le titre Révolution) rebaptisé Mental Kombat[23] avec Kheper, Kaméa[24], Lord Bitum et DJ Amor, ce qui donnera naissance à l'album : "L'arrêt Public"[25]. Il est compositeur et ses productions sont déjà reconnaissables, tout comme la qualité de son discours (émission Saga Cité, 16 mai 2000[26]).

En novembre 1994, lorsque 24 filles voilées sont expulsées du lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie et d'une classe du lycée Faidherbe à Lille[27] (dont il est le délégué de classe), il milite en faveur d'une laïcité fédératrice, et dénonce celle qui exclut au lieu d'inclure.

Connu pour son activisme et son militantisme en faveur de l'égalité des droits civiques pour les populations issues de l'immigration dans les quartiers populaires et les DOM TOM, il monte en 1999 l'association Kafard[28] en référence à l'insecte, dont il utilise la symbolique afin d 'illustrer un sentiment de pestiféré et d'exclusion dans la société française. Le cafard désignant aussi le stress vécu par une partie de la population.

En 2002, il fait partie de la délégation de défense de Riad Hamlaoui, abattu à bout portant par une brigade canine, dans la banlieue sud de Lille. Riad était un camarade de classe d'Axiom. C'est alors qu'il rencontre le MIB, Mouvement de l'Immigration et des Banlieues devenu depuis le FSQP (Forum Social des Quartiers Populaires). Il est formé par le sociologue et militant politique Saïd Bouamama à l'IFAR[29] (Intervention Formation Action Recherche).

En 2003, il monte une SARL, Kafard Production (puis Kafard Invasion) et permet à des groupes engagés de la scène lilloise de sortir leurs albums[30] : Mental Kombat[31], Juste cause[32] (devenu le Ministère des Affaires Populaires[33]) et Coup de Pression[32]. Il sera chargé du montage d'entreprise et de projets économiques dans le cadre du projet européen Equal.

Lors des révoltes de banlieue de 2005, il écrit (après Boris Vian et Renaud) Ma Lettre au Président[34]", composée sur la Marseillaise. Il s’en prend à Nicolas Sarkozy[35],[36] et à la classe dirigeante en général, et reprend le thème de l’appel à une 6ème République. Les réactions ne tardent pas : en trois semaines, il reçoit des milliers de lettres venues du monde entier et une réponse du président Jacques Chirac[37] lui-même. Il est alors considéré comme un porte-parole des quartiers populaires, considération qu'il refuse. Sur le plateau de l'émission "On est pas couché" (Laurent Ruquier, 2006), il n'hésite pas à remettre en place Éric Zemmour[38], dont les idées sont encore méconnues à l'époque, preuves chiffrées à l'appui.

Interrogé par les médias américains[39], il déclarera : "The only values in France are liberty, equality, fraternity. ... Each time injustice gains ground, the values are weakened. For me, France isn't a country. It's an idea[40],[41]".

Il est connu, pour ses méthodes très controversées de marketing agressif et viral, notamment en matière de "street marketing", qui ont tapissé plusieurs villes de France. Sa "net guerilla team" est une équipe "volante" de marketing "sauvage". Le résultat ne tarde pas. Quatre mois plus tard, son site de l'époque connaît une fulgurante fréquentation via son titre phare « Ma Lettre au Président », vu près de 5 millions de fois. En 2006, son site est le site d'artiste rap français le plus fréquenté de France.

Il attaque alors l’enregistrement de son premier album solo, confie les éditions de ses titres à WTPL Music[42] et signe chez U.L.M[43](Groupe Universal). Fidèle à lui-même, il ne cède pas à la pression commerciale et aborde les sujets qui fâchent. Le titre "Des youyous dans ma mairie[44]" fait suite aux déclarations calomnieuses d'un maire : "Dans ma mairie y a des fatmas et des youyous / Des foulards, des babouches et des boubous / Des voyous, des zoubidas, des mamadous Au secours, on est plus chez nous ! Fichtre ma fille va épouser un moricaud / le coq crie "youyou" au lieu de "cocorico".

Il revendique le rap français("J’Kiffe Le Rap Français"). Il parle de sa ville natale, Lille, et des générations d’immigrés qui s’y sont succédé (« Lille Ma Médina »). Dans "J'ai fait le rêve", il cite Martin Luther King. Il dénonce la montée du Front national et des extrémismes dans le titre "Je suis l'arabe". L'intérieur de la pochette de son album est un bulletin de vote en forme d'arme à feu, avec l'inscription : "Le vote est une arme[21]". Fin 2006, il sort un recueil regroupant les écrits de son blog et permet à son public de télécharger librement et gratuitement un street-album sur son site officiel.

Après deux ans chez Universal, il rencontre Luc Besson[45] avec qui, il s'associe sur plusieurs projets. Il enchaîne la bande originale du film Banlieue 13 Ultimatum [46],[47] avec notamment, le titre "La Tour des Miracles" (plus d'1 million de vues sur Internet[48],[49]), qui parle fièrement de la différence et revendique la multiculturalité des banlieues.

Il collaborera également avec Luc Besson sur les projets de l'Association Luc Besson[50], en particulier sur le Festival Cannes et Banlieues (2007) et le Festival Art et Banlieue (2008) ainsi que sur les deux livres retraçant les moments forts de ces événements, édités aux Editions Intervista : "Festival Cannes et Banlieue" 2007[50],[51], "Festival Art et Banlieue" 2008[50],[52].

Il soutient à de nombreuses reprises, les actions d’Augustin Legrand et de l'association Les Enfants de Don Quichotte[53],[54], à Paris (sur le parvis de Notre-Dame en 2007[55] ou Place de la République lors de l’appel à la « Nuit Solidaire pour le Logement » [56] en 2008) et à Lille. Il déclarera notamment : « La crise sociale est devenu un choix de société, les gens ont intégré la fatalité et c’est justement contre ça qu’on agit [...] La population est de notre côté, c'est un problème national qui touche aussi bien les centres que les banlieues. La paupérisation touche tout le monde[57]».

Il fonde avec Anne-Karine N'Guessan (secrétaire générale), l’association Norside dont il est le directeur[58]. Les domaines d'action de la structure sont les suivants : formation dans le domaine social et culturel, lobbying en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes des quartiers populaires et valorisation des cultures urbaines. L'association propose des ateliers de formation (écriture, M.A.O, sciences politiques, éducation civique) et favorise les liens entre recruteurs et demandeurs d’emplois issus des quartiers populaires, en détectant les meilleurs profils et en créant des partenariats de confiance avec les entreprises[59]. Elle travaille également à l’éveil politique des jeunes des quartiers populaires, par la mise en place de dispositifs de compréhension des institutions républicaines, de l’importance du vote et de la participation citoyenne. Norside représente le collectif "Stop le Contrôle au Faciès[6] dans le Nord de la France. La structure Norside fait également figure de mini-label associatif, produisant des artistes régionaux, notamment du Nord-Pas-de-Calais[59].

En 2009, Axiom dénonce les contrôles d'identité intempestifs que subissent les jeunes de banlieue dans le clip du titre "Norside[60]" qui réunit des rappeurs de son crew du Nord (Foudealer, Réta, Lalime, Pheno Flex, Pépite, Melj, Sakness, Latifa, Sadkiller, Kaméa, Senor Karo, Shaman).

En début d'année 2011, il sort l'album "Axiom a.k.a Hicham", distribué par Sony Music, et explique que c'est le dernier qu'il sort en support physique. Il y a développé le concept qu'il a baptisé "Bledkick", mélange de rythmes urbains et ethniques (rap et oriental notamment). En dehors d’un flow ultra maitrisé et de textes engagés qui ne tirent jamais à vide, l’univers musical est inédit, autour de ses racines berbères marocaines, et oscille entre pop, hip-hop et world. Un son entendu nulle part ailleurs, qui accompagne parfaitement des titres concept comme "La Souris", "La Tour des miracles", le très intime et touchant "1+1=-1" ou encore "Bagdad" en duo avec Tina Arena[61] :

"On m'appelle Bagdad, née sur les rives du Tigre, je ne sais plus trop quand / Ma mémoire flanche, j'ai mal partout, c'est que j'ai près de 2000 ans / J'ai vu les rois, les guerres se succéder / Voler mon corps, mes trésors, et puis, me déposséder (...) Je fus la plus grande ville du monde, on m'appelait don de Dieu / Capitale des Savoirs, je brillais de mille feux / Malgré ce que m'ont fait Hulagu et Tamerlan / Je fus maîtresse, esclave, Shéhérazade de tous les Temps / Orient ! Mon sang noir qu'on fait boire à l'Occident / Mon cœur saigne pour ma sœur en Afghanistan."

L’album comporte aussi des morceaux plus egotrips et techniques comme "Axxx", "Toujours debout", "Insomnies" ou l'électro "J'fais pas semblant". Est-ce son rap qui est le prolongement de son engagement militant ou son engagement qui le pousse à rapper, toujours est-il qu’il apparait ouvert musicalement, tout en conservant un message authentique, réfléchi et engagé.

Il dit de Marseille "qu'il affectionne plus particulièrement cette ville en raison des possibilités qu'elle offre vers l'Afrique".

Le 20 mai 2011, il participe à la conférence organisée par Agoramiroirs[62] à l’École Supérieure de Journalisme de Lille[63]. Il insiste sur la nécessité de création d’un rapport de force politique : « On en a marre des débats, des conférences. C’est du discours. Aujourd’hui, on refuse de plus en plus l’échange, pour être dans l’action. (…) On s’inscrit, avec un réseau de 800 à 1200 associations, dans un rapport de force frontal. On ne va pas prendre les armes, il s'agit d'un rapport de force politique[64].

Il prône le concept d'égalité active :"Nous ne sommes pas la cause de la destruction du service public, plutôt sa conséquence. L’État se retire des zones urbaines, alors on s’organise pour s’en sortir. On a dépassé la phase d’accusation, qui ne fait avancer personne. On est volontariste et ouvert à toute volonté allant dans notre sens. La question est « de quels moyens on dispose, et on fait quoi ». Il y a des énergies exceptionnelles dans les quartiers qui ne demandent qu’à être mobilisées. La question des banlieues ne devrait être ni de gauche ni de droite. Elle ne devrait être limitée à aucun plan, car c’est une question républicaine. "Faire disparaitre la misère en France" est un objectif qui devrait figurer dans la Constitution. C’est ce que j’appelle l’égalité active[65].

Invité sur France Culture, dans l'émission Contre-Expertise[66], le 19 août 2011, autour du débat "L'engagement des jeunes en politique : nouveau souffle ou vieux costume ?", il fait forte impression face à Benjamin Lancar (Président des jeunes populaires UMP) et Julien Bayou (Porte parole d'Europe Écologie Les Verts). Certains iront même jusqu'à laisser des messages à la production, l'incitant à s'engager en politique.

Idées et polémiques

En 2005, il interpelle le président de la République Jacques Chirac, en réclamant sa démission. Il déplore le couvre-feu instauré par Dominique De Villepin, et le qualifie de "méthode coloniale".

Entre 2005 et 2007, il fait un tour des quartiers de France avec l'association ACLEFEU. Et profite de sa tournée de concerts et de sa promo, pour inciter les jeunes à s'inscrire sur les listes électorales. Dans la pochette intérieure de son album, on trouve inscrit la phrase : "Le vote est une arme". L'illustration est une carte électorale en forme d'arme à feu.

Lors de l'émission On n'est pas couché, Axiom fait taire Zemmour à propos d'un rapport de police[67]. Zemmour affirme que les jeunes sont manipulés. Axiom sort, en direct, de sa poche, les deux seuls rapports officiels démontrant l'inverse (rapport de la Direction Départementale des Renseignements Généraux et rapport de Police). Axiom se paye même le luxe de lui faire la bise, déjouant ainsi tous les préjugés et toutes les caricatures faites sur les rappeurs.

Habitué du plateau de l'émission Ce soir ou jamais, lors de l'édition spéciale consacrée à son titre "Lille ma médina" le 4 avril 2007, Axiom invite l'historien Benjamin Stora pour contredire les propos du gouvernement et condamner l'instauration du Ministère de l'Immigration, de l'Intégration et de l'Identité Nationale [68]. L'historien s'avoue particulièrement touché par cette invitation et il ajoute que jamais il n'aurait pensé qu'un rappeur puisse l'inviter.

En 2007, dans l'émission En Aparté[69] (sur Canal +), il appelle à voter Ségolène Royal au premier tour de la présidentielle. Il insiste sur le fait que ce rapprochement est valable uniquement pour cette élection, dans le but d'empêcher Nicolas Sarkozy d'accéder à la présidence. Il ajoute qu'en cas de victoire du PS, le rapport de force se poursuivrait si le PS continuait à n'utiliser les jeunes de banlieue qu'à des fins électoralistes. Lorsque qu'au second tour de la présidentielle, Ségolène Royal fait un appel aux jeunes de banlieue, Axiom bien que présent au stade Charlety, déclare : "Il est temps qu'ils arrêtent de faire appel à nous uniquement lorsqu'ils en ont besoin, ils n'écoutent rien de ce qu'on leur raconte et ne favorise aucunement la représentativité des gens des quartiers."

En 2007, lorsque Luc Besson vient présenter le Festival Cannes et Banlieues organisé par son association[70] (l'association Luc Besson) au siège de l'association ACLEFEU à Clichy-sous-Bois[71], en présence des membres d'ACLEFEU et notamment de son président Mohamed Mechmache[72], Axiom n'hésite pas à l'interpeler. Il lui formule le ras-le-bol des habitants de banlieue qui voient chaque année des stars défilées avec les médias, mais qui au final ne font jamais rien. Dans une interview sur RTL, Luc Besson dira d'Axiom : "Je pense que c'est quelqu'un de vraiment bien et surtout de très intelligent[73]".

Axiom est un des seuls à relever le mépris et les stigmatisations du discours du président de la République Nicolas Sarkozy[74] le 8 février 2008 présentant le Plan Espoir Banlieue. Il s'avoue définitivement sans illusion sur le Sarkozysme[75].

Le 11 février 2008, Axiom attaque fermement Fadela Amara lors débat du Monde intitulé "Sarkozy peut-il guérir les banlieues" auquel il participe au théâtre du Rond Point en présence d'un plateau éclectique : un chercheur, un philosophe, un maire de banlieue, un rappeur engagé et une ministre[76].

Lors de la clôture de la rencontre « Médias – Banlieues » organisée le 13 octobre 2009, par Presse & Cité et l’agence de presse Ressources Urbaines[77], un vif échange a lieu entre Axiom et la Secrétaire d’État à la Politique de la Ville, Fadela Amara. Axiom lui dit ces mots : « Madame la Ministre, ressaisissez-vous, un tel niveau de langue est inapproprié dans la bouche d’une fonctionnaire de l’État (…) Votre plan banlieue n’en est pas un, c’est une écran de fumée destiné à nous calmer (…) La situation sera plus grave en fin de mandat croyez-moi (…) Le président Sarkozy n’a fait que vous utiliser et par fierté vous ne pouvez pas le reconnaitre en public, comme Azouz Begag avant vous (…) Au final, l’avenir me donnera raison vous verrez . » Fadela Amara est décontenancée, à bout, elle quittera la Grande Halle de la Villette à la limite des larmes[78],[79].

Lorsque le député UMP Michel Raison saisit le ministre de la Culture et de la Communication, le mardi 26 juillet 2011, pour accuser "l’obscénité", le caractère "raciste" et "misogyne" de "chansons écrites par certains groupes de musique rap issus de l’immigration", Axiom s'insurge et déclare : "Il ne s’agit pas de nier qu’il y a du rap misogyne ou haineux, mais de réfléchir au contexte politique et social qui les génère[80]".

Discographie

  • 2011 : Bagdad (titre) feat Tina Arena
  • 2011 : Axiom a.k.a Hicham (titre)
  • 2011 : Axiom a.k.a Hicham (album)
  • 2008 : Insomnie (titre)
  • 2008 : Norside (titre) feat Foudealer, Réta, Lalime, PhenoFlex, Pépite, Melj, Sakness, Latifa, Sadkiller, Kamea, Senor Karo, Shaman
  • 2008 : La Tour des Miracles (B.O de B13 Ultimatum) feat Kamea
  • 2006 : Lille ma médina (titre)
  • 2006 : Des youyous dans ma mairie (titre) feat Ministère des Affaires Populaires
  • 2006 : Ma Lettre au Président (titre)
  • 2006 : Axiom (album)
  • 2006 : Axiom (net-album)
  • 2005 : Maxi Promo J'kiffe le Rap Français
  • Participation aux Hip Hop Classic Experience avec Jean-Claude Casadesus (Chef d'Orchestre)

Avec Mental Kombat/Rebel Intellect :

  • 2004 : La Légende (album)
  • 2003 : Sabotage (maxi)
  • 2001 : Rap Superstar (maxi)
  • 1999 : L'Arrêt Public (album)
  • Rebel Intellect (maxi)
  • Wise Underground Circle (Fusion Rap Metal entre Rebel Intellect et TurtleTub)

Production :

  • Hip Hop Classic Experience
  • Juste Cause La Dette De L'Occident
  • Juste Cause Président
  • Coup 2 Pression Force & Honneur
  • MAP Debout là d'dans
  • La Légende (album)
  • Sabotage (maxi)
  • Rap Superstar (maxi)
  • L'Arrêt Public (album)
  • Rebel Intellect (maxi)
  • Wise Underground Circle (Fusion Rap Metal entre Rebel Intellect et TurtleTub)

Clips

  • 2011 : "Bagdad" feat Tina Arena réalisé par Hakim Ghrib
  • 2011 : "Axiom a.k.a Hicham remix Game Clip"
  • 2011 : "Axiom a.k.a Hicham" réalisé par Denis Larzillière
  • 2011 : "Freestyle Norside Planete Rap"
  • 2008 : "Insomnie" réalisé par Ronan Lagadec et Claude Morville
  • 2008 : "Norside" réalisé par J.G Biggs
  • 2006 : "Lille ma médina" réalisé par Karim Ouaret
  • 2006 : "Ma Lettre au Président" réalisé par Guillaume Secqalati
  • 2006 : "Elodie, femme battue"
  • 2005 : "J'kiffe le rap français" réalisé par Nicolas Foulon
  • 2004 : "Axiom" réalisé par Nicolas Foulon et Guillaume Secqalati
  • 2003 : "Saleté de monde" Mental Kombat réalisé par Axiom

Liens externes

Notes et références

  1. TelQuel online
  2. Axiom et le plan banlieue de Fadela Amara
  3. Med-in-Marseille
  4. Hicham Kochman Norside Reseau de Médias Européens pour la Diversité et le Dialogue Interculturel
  5. Association Norside
  6. a et b Interview Axiom un enjeu Républicain Noemie Coppin Septembre 2011
  7. Série sur le contrôle d’identité abusif du collectif Stop le Contrôle au Faciès
  8. a et b Martine Aubry et la Maison du Hip Hop à Lille
  9. La Maison du Hip Hop à Lille
  10. Axiom Asociation Norside International Visitor Leadership Program
  11. Cercle des anciens du International Visitor Leadership Program
  12. Site Ambassade de France
  13. Axiom parrain de la journée Sois jeune et lève-toi
  14. Action Association Norside
  15. Appel pour un renouvellement générationnel
  16. Hicham Kocham aux rencontres nationales MARS
  17. Bladi.net
  18. Portrait Axiom Agoramiroir
  19. a et b Street Melody
  20. Axiom membre de la Zulu Nation
  21. a et b Interview Axiom
  22. Scarla.fr
  23. Mental Kombat site officiel
  24. Émission spéciale 59 de la Nocturne sur Sky avec Axiom Kamea Kheper de Mental Kombat
  25. Musicme Bio Axiom
  26. Emission Saga Cité France 3,16 mai 2001
  27. 24 filles voilées expulsées de lycées
  28. Mental Kombat
  29. IFAR Intervention Formation Action recherche, Saïd Bouamama
  30. WTPL Music Axiom Bio
  31. Mental Kombat Rap2France
  32. a et b WTPL Bio Axiom
  33. Discographie MAP
  34. Ma Lettre au Président
  35. Émission Ce Soir ou Jamais
  36. Lettre au Président une critique politique plus que sociale
  37. Interview au Journal TelQuel
  38. Axiom vs. Éric Zemmour
  39. What Does It Mean to Be French Associated Press 25 novembre 2009
  40. Interview Hicham Kochman The Bugle
  41. Beat the chip blogspot
  42. WTPL Music
  43. Bio Axiom
  44. Y a des youyous dans ma mairie
  45. Axiom le lillois sur la BO de Banlieue 13 Ultimatum
  46. Axiom s'étonne du boycott par certaines salles du film Banlieue 13 Ultimatum
  47. Le lillois Axiom sur la B.O de Banlieue 13 Ultimatum
  48. La Tour des Miracles
  49. La Tour des Miracles
  50. a, b et c Association Luc Besson/
  51. Livre Cannes et Banlieues
  52. Livre Art et Banlieue
  53. Axiom soutien EDQ
  54. Axiom aka Hicham la conscience orientale
  55. Les Enfants de Don Quichotte à Notre-Dame 2007
  56. Succès de la nuit solidaire pour le logement des Enfants de Don Quichotte
  57. Les Enfants de Don Quichotte à Notre Dame en 2007
  58. Axiom directeur de l'association Norside
  59. a et b Association Norside
  60. titre Norside
  61. Titre Bagdad en duo avec Tina Arena
  62. Agoramiroirs
  63. Intervention d’Axiom à l’Ecole de Journalisme de Lille Med in Marseille 20 mai 2011
  64. Intervention d’Axiom à l’Ecole de Journalisme de Lille le 20 mai 2011, Axiom favorable a un rapport de force politique
  65. Axiom et son concept d’égalité active
  66. Émission Contre Expertise sur France Culture : Engagement des jeunes en politique, nouveau souffle ou vieux costume?
  67. Axiom face à Zemmour le 28 octobre 2006
  68. Axiom invite l'historien Benjamin Stora
  69. En Aparté Axiom Rost
  70. Site officiel de l’Association Luc Besson
  71. Waxx Music interview Axiom
  72. Interview de Mohamed Mechmache président du Collectif ACLEFEU Le Point 2007
  73. Interview de Luc Besson par Christophe Hondelatte sur RTL
  74. Discours de Nicolas Sarkozy Plan Espoir Banlieue
  75. Axiom militant choqué par les propos du président et le plan banlieue de Fadela Amara
  76. Fadela Amara chahutée par le rappeur Axiom
  77. Rencontre Médias Banlieues à La Villette
  78. Vive discussion entre Axiom et Fadela Amara Décembre 2009
  79. Le rappeur Axiom au débat Médias-Banlieues organisé par Presse et Cité et l'agence de presse Ressources Urbaines le 13 octobre 2009
  80. Un député UMP pour le contrôle du Rap issu de l’immigration



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Axiom de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Axiom — Тип система компьютерной алгебры Разработчик независимая группа людей Операционная система кроссплатформенное программное обеспечение Лицензия модифицированная лицензия BSD Сайт …   Википедия

  • Axiom — Saltar a navegación, búsqueda Axiom es un programa de álgebra computacional (CAS) muy útil para la investigación y el desarrollo de los algoritmos matemáticos, para los cuales define una sintaxis rigurosa, con niveles de jerarquías matemáticas… …   Wikipedia Español

  • Axiom — Ax i*om, n. [L. axioma, Gr. ? that which is thought worthy, that which is assumed, a basis of demonstration, a principle, fr. ? to think worthy, fr. ? worthy, weighing as much as; cf. ? to lead, drive, also to weigh so much: cf F. axiome. See… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Axiom — Sn Grundsatz erw. fach. (16. Jh., Form 18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus gleichbedeutend l. axiōma, dieses aus gr. axíōma, einer Ableitung von gr. áxios würdig, wert , zunächst in lateinischer Form, dann endungslos. So benannt nach der Auffassung …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • axiom — axiom, axiomatic An axiom is an assumption, postulate, universally received principle, or self evident truth. Most sociological theories rest on one or more undemonstrated axioms, for example, that all human action is rational, or as in the case… …   Dictionary of sociology

  • axiom — [ak′sē əm] n. [Fr axiome < L axioma < Gr axiōma, authority, authoritative sentence < axioun, to think worthy < axios, worthy < base of agein, to weigh, orig., to lend: see ACT1] 1. a statement universally accepted as true; maxim 2 …   English World dictionary

  • Axĭom — (v. gr. Axiōma), unmittelbares, eines Beweises weder fähiges, noch bedürftiges Urtheil, Grundsatz (s.d.); daher Axiomăta hypostatĭca, in der Trinitätslehre die Merkmale, wodurch die 3 Personen der Gottheit als geschiedene kennbar werden. Daher… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Axiōm — (griech.), ein Satz von einleuchtender Gewißheit, der eines Beweises weder bedarf, noch fähig ist. Gäbe es nicht wirkliche Axiome, so fehlte allen Beweisen, durch die ja immer nur die Gewißheit eines Satzes auf die eines andern begründet wird,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Axiom — Axiom, eine Hypothese, auf der eine Wissenschaft aufgebaut wird, also z.B. in der Mechanik ein Satz, der nicht bewiesen werden kann. Alle Beweise in den mathematischen Wissenschaften sind Reduktionsmittel der Erkenntnis, d.h. sie sind Methoden,… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Axiom — Axiōm (grch.), Grundsatz, der eine unbedingte Gewißheit in sich trägt und somit weder eines Beweises fähig noch bedürftig ist; axiomātisch, zweifellos gewiß …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”