Axat

42° 48′ 16″ N 2° 14′ 10″ E / 42.8044, 2.2361

Axat
Administration
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Aude
Arrondissement Limoux
Canton Axat (chef-lieu)
Code commune 11021
Code postal 11140
Maire
Mandat en cours
Marcel Martinez
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Canton d'Axat
Démographie
Population 832 hab. (1999)
Densité 71 hab./km²
Géographie
Coordonnées 42° 48′ 16″ Nord
       2° 14′ 10″ Est
/ 42.8044, 2.2361
Altitudes mini. 394 m — maxi. 1330 m
Superficie 11,77 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Axat (en occitan Atsat) est une commune française, située dans le département de l'Aude et la région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont les Axatois.

Sommaire

Géographie

La commune est située dans les Pyrénées sur l'Aude, la route départementale 117 (Pyrénées) et la ligne Carcassonne - Rivesaltes entre Saint-Paul-de-Fenouillet et Quillan, dans le Pays cathare et aux portes des Pyrénées audoises (Pays de la haute vallée de l'Aude). Le village est traversé par l’Aude, l’antique Atax, qui procure diverses sources de loisirs tels que le canoë, le kayak ou le rafting et la pêche à la truite.

Ville étape, au carrefour des CD117 et 118, à égale distance de Carcassonne, de Perpignan et de Font-Romeu, Axat, à 380 m d’altitude, s’étale dans une cuvette, entourée de montagnes boisées qui forment un cirque de verdure, au débouché des gorges de Saint-Georges, étroit couloir où passent de justesse la route et la rivière au pied d’une façade de falaises.

Sur un escarpement rocheux, à proximité des ruines du château, l’église construite en 1630, à l’initiative de Raymond de Dax, seigneur et baron d’Axat[1] qui était également chapelle castrale, offre un point de vue remarquable sur le patrimoine du village. Le vieux village est dominé par les ruines de son château, qui contrôlait le cours supérieur du fleuve, accès au Fenouillèdes et au Capcir. Le pont Vieux, en parfait état de conservation, est un des rares ouvrages d'art construit sur le cours amont de l'Aude. Il témoigne de l'importance des flux de circulation, au XVIe et au XVIIe siècle, qui animèrent la seigneurie, devenue baronnie puis marquisat d'Axat.

Armoiries

Blason ville fr Axat (Aude).svg

Blasonnement des armes la commune : D'argent à la fasce de sinople surmontée de trois carreaux en losange du même rangés en chef.[2]

Histoire

Généralités historiques

Dans les temps les plus reculés, le bassin de l'Aude n'appartenait point aux Sordes, mais à d'autres producteurs de fer, habitant le pays d'Atax (Aude), aux Atacini ; ceux-ci, à la fabrication des épées, joignaient celle des haches. Le village le plus rapproché des Sordes, et faisant partie de la contrée occupée par les Aticini, se nomme Axat, et cette appellation, qui est une simple inversion d'Atax, marque le point exact de division entre les deux tribus des Sordes et des Atacini.

Deux textes anciens d'une haute valeur historique, l'un du XIVe siècle et l'autre du XVIIe siècle qui concernent directement l'histoire d'Axat au Moyen Âge ont été déplacés sur la page de discussion d'Axat où ils peuvent être consultés (cliquer en haut à gauche sur "Discussion").

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1947 1971 Émile Gorse PS  
1971 1983 Alexandre Raynaud PS  
1983 1985 Jean-Paul Raynaud PS Conseiller général
1985 1989 Yves Ipavec PS  
1989 2014 Marcel Martinez PS Conseiller général
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007
993 997 911 1021 919 832 701
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Tourisme

Lieux et monuments

  • Viaduc de 1900
  • Pont
  • Église construite en 1630, à l’initiative de Raymond de Dax, seigneur et baron d’Axat[1] qui était également chapelle castrale, sa femme Delphine de Monstron de Sauton y plaça la cloche sur laquelle est une inscription qui le constate. Sous le maître-autel repose, entre autres membres de la famille Dax qui y possédait l'une de ses sépultures seigneuriales, Jean III de Dax, seigneur et baron d'Axat[1], sénéchal de Limoux, lieutenant des maréchaux de France en 1666, marié le 15 juin 1661 avec demoiselle Izabeau de Bruyères-Chalabre, fille de Jean-Pierre de Bruyères, baron de Chalabre, Rivel, Sonac etc. (gentilhomme de la chambre du roi, colonel au régiment du Languedoc puis d’un régiment à son nom, gouverneur du Pays de Sault en survivance) et de Gabrielle de Lévis Léran, décédé à Quillan en 1673.

Personnalités liées à la commune

grand prévôt des maréchaux de France dans le royaume de Sicile, grand chambellan du roi Charles VIII en ce royaume, lieutenant de sénéchal et viguier de Carcassonne, tué au combat en l'armée du roi à la première guerre d'Italie, en mai 1495, au siège de Gaëte près Naples[3], issu d'une ancienne famille de consuls de la Cité de Carcassonne au Moyen-Age anoblie par lettres patentes du roi Charles VII le 1er juillet 1457[4] fixée depuis le XVe siècle en Haute Vallée de l'Aude notamment à Axat, il avait contracté une très brillante alliance en épousant Constance de Narbonne fille de Nicolas, baron de Taleiran, seigneur de Nébias, lieutenant du roi en Languedoc et de Judith de Lévis (elle-même fille de Gaston, seigneur de Léran, chambellan du roi Charles VII, né en 1390)[5].

Militaire puis homme politique français, né le 11 juin 1767 à Bouleternère en Roussillon où la branche des Dax de Cessales était installée depuis le XVIIIe siècle, décédé au château Saint Georges de Vénéjan (Gard), le 18 août 1847, enterré au cimetière de l'Hôpital général de Montpellier. Maire de Montpellier durant 16 années (1814-1830), chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis et de la Légion d'honneur, décoré du Lys, premier président de la Société des beaux-arts, il créa avec le baron Fabre (1766-1837) le célèbre musée Fabre de Montpellier en 1828. Héritier par testament de son cousin, Marc Antoine Marie Thérèse de Dax marquis d'Axat (page du roi Louis XV en 1743), il devint marquis d'Axat à la mort de ce dernier intervenue en 1788. Il agrandit les forges et laminoirs d'Axat crées avant la révolution [par ce même cousin Marc Antoine Marie Thérèse] par un arrêt du conseil du roi du 8 juin 1756, autorisant leur construction et les lettres patentes afférentes du roi Louis XV datées de Compiègne le 16 aout 1756 [ces deux actes accordés au « marquis d'Axat », les lettres patentes commençant par : « Notre cher et bien aimé marquis d'Axat nous ayant, etc. », signées de la main du roi, enregistrées à la Cour des aides et finances de Montpellier le 29 janvier 1757]. Il les fit passer, 80 ans après leur création, sous le statut de "société anonyme des forges et usines d'Axat", approuvé par ordonnance royale du roi Louis-Philippe 1er du 19 septembre 1837[6], faisant atteindre le niveau de 150 tonnes d'acier annuelles à la production,[7] en 1849. Il avait épousé Anasthasie Émilie Guignard de Saint-Priest, fille du comte de Saint-Priest, ambassadeur du roi Louis XV, dernier ministre de la Maison du Roi Louis XVI et premier ministre de l'Intérieur, lieutenant général des armées du roi et pair de France en 1815

Vie locale

Culture

  • Association Les Amis du Haut du Village, association le Dojo (studio d'animation, ateliers bois-métal)

Sports

Union sportive Axat Football, club de football crée en 1940

Sports de pleine nature : randonnée (pédestre, équestre, VTT), eau vive (Rafting, canoë-kayak, nage en eau vive), escalade

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. a, b et c voir l'Armorial du Pays d'Oc| (www.vivies.com)
  2. Henri SIVADE Armorial des communes du département de l'Aude réédition 1935 Archives départementales de l'Aude - Carcassonne 1996, Gaso La Banque du Blason
  3. se référer à ces liens[1][2][3] [4][5][6][7]
  4. voir ces liens [8][9][10]
  5. voir ce lien[11]
  6. voir ces liens[12][13](page 1045 et suivantes)
  7. voir ces liens[14][15]

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Axat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Axat — Axat …   Deutsch Wikipedia

  • Axat — Saltar a navegación, búsqueda Axat Atsat Escudo …   Wikipedia Español

  • Axat — Infobox Commune de France nomcommune=Axat région=Languedoc Roussillon département=Aude arrondissement=Limoux canton=Axat insee=11021 cp=11140 maire=Marcel Martinez mandat=2001 2008 intercomm=Canton d Axat longitude=2.23611111111… …   Wikipedia

  • Canton d’Axat — Canton d Axat Canton d Axat Situation du canton d Axat dans le département Aude Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Canton d'Axat — Situation du canton d Axat dans le département Aude Administration Pays France Région …   Wikipédia en Français

  • Ange Jean Michel Bonaventure marquis de Dax d'Axat — portant les insignes de chevalier de l ordre …   Wikipédia en Français

  • Cantón de Axat — Saltar a navegación, búsqueda Cantón de Axat Ubicación de Cantón de Axat en el departamento de Aude País …   Wikipedia Español

  • Communaute de communes du Canton d'Axat — Communauté de communes du Canton d Axat Communauté de communes du Canton d Axat Ajouter une image Administration Pays France Région Languedoc Roussillon Département Aude Date de création 7 novembre 1994 …   Wikipédia en Français

  • Communauté De Communes Du Canton D'Axat — Ajouter une image Administration Pays France Région Languedoc Roussillon Département Aude Date de création 7 novembre 1994 …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes du canton d'axat — Ajouter une image Administration Pays France Région Languedoc Roussillon Département Aude Date de création 7 novembre 1994 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”