Avoyer

Un avoyer (appelé en allemand Schultheiß) est un fonctionnaire du Moyen Âge représentant un seigneur et chargé, en son nom, d'appliquer la haute ou la basse justice[1].

En Suisse

Dans la confédération des XIII cantons, la charge d'avoyer est attestée dans les villes de Lucerne (où il remplace l'Amman en 1304), Berne, Fribourg et Soleure[1]. Dans ces quatre villes, le rôle de l'avoyer se transforme progressivement au cours du temps : il devient tout d'abord président de l'exécutif, puis du tribunal de ville, avant de devenir, dès le XVe siècle, l'équivalent du bourgmestre des villes allemandes ou du nord-est de la Suisse[2]. Il est alors élu par le parlement en même temps que les autres magistrats ; dans plusieurs villes, deux avoyers sont élus (dont un de réserve) tous les deux ans sans limite de mandat[3].

La charge et le titre d'avoyer disparaissent progressivement des différents cantons pendant la période de la Confédération des XXII cantons. Le titre d'avoyer est cependant toujours porté par le président du Conseil d'État du canton de Lucerne[4].

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Références et notes

  1. a et b Waltraud Hörsch, « Avoyer » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne
  2. Voir par exemple l'Acte d’union de la République de Genève à la Confédération suisse daté du 19 mai 1815 et co-signé par les avoyers de Berne et de Lucerne
  3. Exemple dans le canton de Fribourg sur [PDF] Le régime politique des cantons de Bern et de Fribourg sur tacite.ch. Consulté le 1er janvier 2009
  4. (de) Schultheissen/Regierungspräsidenten des Standes Luzern sur lu.ch. Consulté le 1er janvier 2009

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Avoyer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • avoyer — [ avwaje ] v. tr. <conjug. : 8> • XXe; a. fr. aveier, avoier « mettre sur la voie »; de 1. a et voie ♦ Techn. Donner de la voie à (une scie). Affûter et avoyer la lame d une égoïne. ● avoyer verbe transitif (de voie) Donner de la voie à une …   Encyclopédie Universelle

  • Avoyer — A*voy er, n. [F.] A chief magistrate of a free imperial city or canton of Switzerland. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Avoyer — (spr. Avoich), in einigen Städten des Cantons Bern Titel der höchsten Obrigkeit, so v.w. Stadtschultheiß …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Avoyer — (franz., spr. awūajē), früher der Stadtschultheiß in Städten der französischen Schweiz …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Avoyer — (awoye), in der französ. Schweiz Stadtschultheiß …   Herders Conversations-Lexikon

  • avoyer — /a vwa yāˈ/ (French) noun Formerly, the chief magistrate in some Swiss cantons …   Useful english dictionary

  • avoyer — s Avoyer, c est se mettre en voye, ou en train et chemin de faire quelque chose. Translation prinse de ceux qui sont en train de cheminer, In viam dare se, Committere se viae, Inire viam, Ingredi viam, Progredi viam. Avoyer aucun, Inducere in… …   Thresor de la langue françoyse

  • AVOYER — s. m. Titre du premier magistrat, dans quelques cantons suisses …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AVOYER — n. m. Titre du premier magistrat, dans quelques cantons suisses …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • avoyer — (a vo ié) s. m. Titre du premier magistrat dans quelques cantons suisses. ÉTYMOLOGIE    Forme équivalente à avoué, avocat, et provenant d un mot bas latin, qui a ou n a pas existé, tel que advocatarius, où s est produit le même changement que… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”