Avisos A69

Classe d'Estienne d'Orves

A69
Aviso Commandant BirotAviso Commandant Birot
Noms : D'Estienne d'Orves
Histoire
A servi dans : Marine nationale française Pavillon
Marine argentine Pavillon
Marine turque Flag of Turkey.svg,
Quille posée : 1er septembre 1972 pour le D'Estienne d'Orves
Lancement : 1er juin 1973 pour le D'Estienne d'Orves
Armé : 10 septembre 1976 pour le D'Estienne d'Orves
Statut : En service
Caractéristiques techniques
Type : aviso
Longueur : 80,5 m
Maître-bau : 10,30 m
Tirant d’eau : 5,60 m
Tirant d’air : 25 m
Déplacement : 1 175 tonnes (à vide)
2 410 t (pleine charge)
Propulsion : 2 moteurs diesels SEMT Pielstick 12 PC 2 V 400, 2 hélices à pas variable
Puissance : 12 000 ch (8,845 MW)
Vitesse : 24 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement : 4 x missile mer-mer Exocet, 1 x rampe double de missiles sol-air Simbad, 1 x tourelle de 100 mm AA Mle 68, 2 x canons de 20 mm AA F2 , 4 x tubes lance-torpilles de 550 mm L 5 mod 4, 4 x mitrailleuses 12,7 mm M2-HB Browing
Rayon d’action : 4 500 milles nautiques à 15 nœuds
Autres caractéristiques
Électronique : 1 x radar naval de veille surface-air basse altitude DRBV-51 A, 1 x radar de navigation DRBN-34 ou DRBV-38 (Racal Decca) ou 1007 (Kelvin Hugues), 1 x radar de conduite de tir DRBC 32 E, 1 x détecteur de radar ARBR-16, 1 x sonar de coque DUBA-25, 2 x lance-leurres Dagaie, 1 x bruiteur remorqué SLQ-25 Nixie, 1 x système de télécommunications par satellite Syracuse, 1 x système de transmission par satellite Inmarsat, 1 x système d'aide au commandement SEAO/OPSMER
Équipage : 7 officiers, 58 officiers mariniers, 24 quartiers-maîtres et matelots
Chantier : DCN, Lorient

Les avisos A69 Classe d'Estienne d'Orves ont formé l'une des plus grandes séries de bâtiments de la Marine Nationale après 1945 avec 17 exemplaires construits plus un autre construit pour l'exportation. Entre 2011 et 2017, les avisos classe d'Estienne d'Orves seront allégés (retrait des missiles mer-mer Exocet, notamment) et remplaceront les patrouilleurs Type P400[1],[2].

Sommaire

Historique

Le Granville de la marine argentine

Construites par la DCN sur le chantier naval de Lorient, elles sont entrées en service entre 1976 et 1984 avec les numéros de coques allant de F781 à F797, elles ont été partiellement remplacées pas les frégates furtives de la classe La Fayette; mais les futures FREMM AVT devant remplacer les derniers avisos ont été annulées. Les dernières unités devaient être retirées du service en 2011, mais ils remplaceront en fait les patrouilleurs P400.

L'Argentine a fait construire un autre navire de cette classe au début des années 1980 et reçu deux autres navires qui initialement prévus par l'Afrique du Sud ont eu, pour cause d'embargo envers ce pays, une courte carrière dans la marine française. Un d'eux participa à la guerre des Malouines.

Six des avisos français ont été revendus à la Marine Turque en 2000.

Caractéristiques

Comprenant un équipage d'environ 100 hommes, ces bâtiments ont la réputation d'être parmi les plus pénibles par mauvais temps, en raison de la structure de leur coque, relativement effilée, qui les fait tanguer et rouler assez rapidement.

Leur armement, important pour un bâtiment de cette taille, leur permet de gérer un spectre important de missions. Pendant la guerre froide, ils étaient essentiellement utilisés pour patrouiller dans l'Océan Atlantique et essayer de détecter les sous-marins de la marine soviétique. En raison de la faiblesse de leurs sonars, dès qu'un écho apparaissait, le commandement envoyait une frégate ASM.

Leur rôle est désormais constitué essentiellement de patrouilles et de missions d'assistance, ainsi que de participations aux missions de l'ONU (blocus, contrôles de pavillons) ou de tâches similaires de police des mers (lutte contre la drogue, extraction de ressortissants, contrôle des pêches, etc.)

Liste des bâtiments

Liens externes

Notes et références

  1. (fr) Olivier Mélennec, « Un nouveau patron pour les navires de surface », dans Ouest-France, 23 septembre 2008 [texte intégral (page consultée le 24 octobre 2008)] :
    « Concernant l’action de l’État en mer, il nous faut des bâtiments de haute mer robustes. C’est le cas des avisos. Leur système de combat sera simplifié avec l’abandon des capacités anti-sous-marines pour ceux qui sont basés à Toulon. »
     
  2. (fr) Jean-Dominique Merchet, « Les avisos vont être transformés en patrouilleurs » sur secretdefense.blogs.liberation.fr, 24 octobre 2008, Libération. Consulté le 24 octobre 2008
  3. a , b  et c Retiré du service en 1999
  4. a , b , c , d , e  et f Revendu à la Marine turque
  5. a , b  et c Retiré du service en 2000
  6. Retiré du service en 1997
  7. Retiré du service en 2002
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Classe d%27Estienne d%27Orves ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Avisos A69 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Classe d'Estienne d'Orves — A69 Aviso Commandant Birot Autres noms D Estienne d Orves Histoire A servi dans …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la marine française — L histoire de la Marine française couvre la période du XIIIe siècle au XXIe siècle. Elle est marquée par une alternance de hauts et de bas, la Marine française rencontrant au cours de son histoire trois difficultés majeures qui… …   Wikipédia en Français

  • Commission du Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale — Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale 2008 (France) Le Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, publié le 17 juin 2008, est chargé de définir une stratégie globale de Défense et de Sécurité pour la France de 2009 à 2020 …   Wikipédia en Français

  • Commission du Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale 2007 - 2008 (France) — Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale 2008 (France) Le Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, publié le 17 juin 2008, est chargé de définir une stratégie globale de Défense et de Sécurité pour la France de 2009 à 2020 …   Wikipédia en Français

  • Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale 2008 (France) — Le Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, publié le 17 juin 2008, est chargé de définir une stratégie globale de Défense et de Sécurité pour la France de 2009 à 2020. Le programme, élaboré par une commission, servira de bases aux… …   Wikipédia en Français

  • Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale 2008 (France) — Le Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, publié le 17 juin 2008, est chargé de définir une stratégie globale de Défense et de Sécurité pour la France de 2009 à 2020. Le programme, élaboré par une commission, servira de bases aux… …   Wikipédia en Français

  • Force d'action navale — La force d action navale (FAN) est le nom donné dans la Marine française à la flotte de surface. Cette force est placée sous le commandement d un amiral (ALFAN), dont la responsabilité est d assurer la disponibilité, la préparation et l… …   Wikipédia en Français

  • Force D'action Navale — La force d action navale (FAN) est le nom donné dans la Marine française à la flotte de surface. Cette force est placée sous le commandement d un amiral (ALFAN), dont la responsabilité est d assurer la disponibilité, la préparation et l… …   Wikipédia en Français

  • Force d'Action Navale — La force d action navale (FAN) est le nom donné dans la Marine française à la flotte de surface. Cette force est placée sous le commandement d un amiral (ALFAN), dont la responsabilité est d assurer la disponibilité, la préparation et l… …   Wikipédia en Français

  • Aviation & Marine International — Interconair Aviation Marine International Pays  Suisse Langue Anglais Périodicité Mensuel Genre Aviation militaire et …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”