Thomas Clarkson
Portrait de Thomas Clarkson par Carl Frederik von Breda.

Thomas Clarkson, né à Wisbech dans le Cambridgeshire (Angleterre) le 28 mars 1760, mort le 26 septembre 1846 était un abolitionniste anglais quaker.

Il consacra sa vie à combattre l'esclavage. Boursier à Cambridge, il se révéla très tôt préoccupé par la question de l'esclavage et s'engagea dans une enquête approfondie, sur le terrain, dans les ports anglais qui vivaient du commerce des esclaves, pour recueillir un maximum d'informations et de témoignages sur la barbarie de la traite[1] et les utiliser au service de la propagande abolitionniste de l’Anti-Trade Slavery Society (ATSS). Sa grande longévité fit de lui un pilier du mouvement abolitionniste britannique, sur lequel son influence fut toujours très importante[2]. Au-delà, il se fit « le conseiller permanent et quasi infatigable des sociétés antiesclavagistes qui se créèrent sur le modèle de l'organisme britannique, sillonnant jusqu'à un âge avancé toute l'Europe, à la rencontre des personnalités impliquées dans la lutte contre la servitude, présidant comités et conventions »[3].

Sommaire

Un grand propagandiste au service de la cause abolitionniste

Membre de l’Anti-Trade Slavery Society (ATSS), Clarkson joua un rôle essentiel dans la mobilisation de l'opinion publique britannique, en déployant une efficace propagande auprès de la population britannique en vue de la convertir à la lutte contre l'abolition de la traite négrière, et au-delà, de l'esclavage : diffusion d'information, organisation de comités abolitionnistes locaux ou de conférences, et plus largement élaboration d'un argumentaire bien huilé. Pris comme modèle pendant un demi-siècle par tous les abolitionnistes d'Europe, ce bréviaire de l'anti-esclavagiste réunissait des considérations morales et religieuses à des arguments d'ordre économique[2]. Il récupérait ainsi des objets d'artisanat fabriqués par les esclaves pour démontrer leur talent et créer un sentiment de proximité avec eux auprès de la population anglaise.

Plans du navire négrier Brookes

Thomas Clarkson, n'hésitait pas à faire la chasse aux documents susceptibles de démontrer le caractère intolérable des conditions de la traite, non sans « certaines exagérations dans le discours, parfaitement adaptées, cependant, à une Europe de plus en plus portée par la vague du « sentiment » »[4]. Ainsi, il enquêta à plusieurs reprises dans le grand port négrier britannique qu'était alors Liverpool, interrogeant les marins et visitant les navires, ce qui n'était d'ailleurs pas sans danger : lors d'une ces visites, il faillit périr noyé au bout d'une jetée d'où l'avaient poussé des marins mécontents[5]. Il obtint néanmoins en 1788 un document précieux dont il sut faire bon usage pour stigmatiser la traite : les plans du navire négrier Brookes lui permirent d'en faire une représentation parlante[6] par son apparente froideur, susceptible de démontrer que les idées abolitionnistes ne reposaient pas sur de simples préjugés alarmistes à propos de la condition des esclaves, mais bien sur une connaissance précise des réalités de la traite[5]. En effet, Clarkson fit le choix de ne pas représenter « un esclave, comme on s'y était habitué avec la mode du sentiment propre au XVIIIe siècle, mais une multitude d'esclaves, indifférenciés, parqués comme des animaux, à même le bois du navire, de la manière la plus froide et la plus rationnelle possible, en dehors de toute idée d'humanité. »[5]. On distinguait sur ce document la place disponible[7] pour chacun des 454 esclaves que pouvaient transporter le navire. Sur la figure centrale, le choix de superposer les niveaux de captifs, répartis en fait sur plusieurs étages du fait des plates-formes, procurait une impression frappante d'entassement des hommes, d'autant plus insupportable que l'on savait la traversée durer trois mois[5]. Ce type de document, qui connut du reste un grand succès, illustre la volonté des abolitionnistes en général et de Clarkson en particulier d'articuler arguments concrets et chiffrés d'une part, appel à la sensibilité du public d'autre part : c'est « en insistant sur la dimension pathétique de la traite » mais également en s'appuyant sur la présentation froide et rationnelle « des preuves pour eux irréfutables la barbarie de la traite », que « les abolitionnistes l'ont emporté sur le terrain de la morale »[5].

Thomas Clarkson était partisan d'une abolition graduelle de l'esclavage, considérant que les esclaves devaient être préparés à la liberté, notamment par l'apprentissage des principes élémentaires du christianisme[2].

Notes et références

  1. Olivier Pétré-Grenouilleau, les traites négrières : essai d'histoire globale, Gallimard, 2004, p. 226
  2. a, b et c Nelly Schmidt, L'abolition de l'esclavage : cinq siècles de combats XVIe-XXe siècle, Fayard, Paris, 2005, p. 139
  3. Nelly Schmidt, L'abolition de l'esclavage : cinq siècles de combats XVIe-XXe siècle, Fayard, Paris, 2005, p. 140
  4. Olivier Pétré-Grenouilleau, les traites négrières : essai d'histoire globale, Gallimard, 2004, p. 255
  5. a, b, c, d et e Olivier Pétré-Grenouilleau, « Les traites négrières », Documentation photographique, no 8032, mars-avril 2003, p. 44.
  6. Document reproduit en grand format dans Olivier Pétré-Grenouilleau, « Les traites négrières », Documentation photographique, no 8032, mars-avril 2003, p. 45}
  7. Clarkson se paya même le luxe de prendre en compte, dans son calcul, le Dolben Act, qui venait, sous la pression abolitionniste, d'être voté par le Parlement pour augmenter l'espace moyen disponible pour chaque esclave à bord des navires négriers britanniques. Olivier Pétré-Grenouilleau, « Les traites négrières », Documentation photographique, no 8032, mars-avril 2003, p. 44.

Liens externes

Bibliographie

  • Ellen Gibson Wilson, Thomas Clarkson : A Biography, Paperback, août 1997.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thomas Clarkson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thomas Clarkson — (28 March 1760 ndash; 26 September 1846), abolitionist, was born at Wisbech, Cambridgeshire, England, and became a leading campaigner against the slave trade in the British Empire.Early life and educationClarkson was the son of Rev. John Clarkson …   Wikipedia

  • Thomas Clarkson — by Carl Frederik von Breda Thomas Clarkson (* 28. März 1760 in Wisbech in Cambridgeshire; † 26. September 1846 in Ipswich) war ein Gegner der Sklaverei in England und Gründer der …   Deutsch Wikipedia

  • Thomas Peters (black leader) — Thomas Peters, or Thomas Potters in the Book of Negroes (c. 1738–June 25, 1792), was one of four black Founding Fathers of Freetown, Sierra Leone. Peters, alongside David George, Moses Wilkinson, Cato Perkins and Joseph Leonard, was among the… …   Wikipedia

  • Clarkson — ist die Bezeichnung mehrerer Orte in den Vereinigten Staaten: Clarkson (Kentucky) Clarkson (Nebraska) Clarkson (New York) Clarkson (Ohio) Clarkson (Ontario) in Australien: Clarkson (Western Australia) Clarkson ist der Familienname folgender… …   Deutsch Wikipedia

  • Thomas Traherne — Thomas Traherne, MA (1636 or 1637, Hereford, England ca. September 27, 1674, Teddington) was an English poet and religious writer. LifeHe was born in Ledbury, son of a shoemaker and educated at Hereford Cathedral School and Brasenose College,… …   Wikipedia

  • Thomas Trueblood — Thomas Clarkson Trueblood (April 6, 1856 ndash; June 5, 1951) was an American professor of elocution and oratory and the first coach of the University of Michigan golf and debate teams. He was affiliated with the University of Michigan for 67… …   Wikipedia

  • Thomas Jefferson et l'esclavage — Thomas Jefferson et l’esclavage Cet article est une extension de l article Thomas Jefferson. Esclavage et variantes Généralités Travail forcé · Racisme · Propriété · Chose · Être humain Formes d esclavage Servage · Ministérialité · Janissaires · …   Wikipédia en Français

  • Thomas jefferson et l’esclavage — Cet article est une extension de l article Thomas Jefferson. Esclavage et variantes Généralités Travail forcé · Racisme · Propriété · Chose · Être humain Formes d esclavage Servage · Ministérialité · Janissaires · …   Wikipédia en Français

  • Thomas Burbacher — Thomas Burbacher, PhD, is an associate professor of environmental and occupational health sciences and the director of the Infant Primate Research Laboratory at the University of Washington in Seattle. Burbacher is best known for his research… …   Wikipedia

  • Clarkson (surname) — This article is about the surname Clarkson. For other uses, see Clarkson. Clarkson Gender Unisex Language(s) English Origin Language(s) Old English Word/Name …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”