Avion de chasse européen

Eurofighter Typhoon

Pix.gif Eurofighter Typhoon Silhouette d'un avion militaire
Typhoon.f2.zj922.ff2006.arp.jpg Vue de l'avion

Constructeur Flag of Germany.svg Espagne Flag of Italy.svg Flag of the United Kingdom.svg Eurofighter GmbH
Rôle Avion multirôle
Premier vol 27 mars 1994
Mise en service 2004
Équipage
1 ou 2
Motorisation
Moteur Eurojet EJ200-3A
Nombre 2
Type turboréacteur avec postcombustion
Puissance unitaire 60 kN à sec, et 90 kN avec PC
Dimensions
Envergure 10,95 m
Longueur 15,96 m
Hauteur 5,28 m
Surface alaire 50 m2
Masses
À vide 11000 kg
Maximale 23500 kg
Performances
Vitesse maximale 2470 km/h (Mach 2)
Plafond 19812 m
Vitesse ascensionnelle 15240 m/min
Rayon d'action 1800 km
Armement
Interne 1 canon Mauser BK-27 (27 mm)
Externe IRIS-T, SCALP-EG, AIM-9 Sidewinder, AIM-120 AMRAAM, AIM-132 ASRAAM, BVRAAM Meteor, AGM-88 HARM, MDBA ALARM. Bombes Paveway II (GBU-10, GBU-16), Paveway III (GBU-24A/B), Enhanced Paveway, Paveway IV,JDAM, Brimstone, TAURUS KEPD 350, Désignateur laser Litening
Avionique
Système HOTAS, Liaison de données tactiques "Liaison 16" et terminal MIDS, radar CAPTOR, système PIRATE d'acquisition passif, CME

L’Eurofighter Typhoon est un avion de combat multi-rôles de dernière génération développé par le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Ces pays ont reçu leurs premiers appareils de série en 2004, tandis que l'Autriche et l'Arabie saoudite s'en sont également portés acquéreurs, ce qui devrait faire passer la production totale à plus de 700 exemplaires.

Sommaire

Conception

Accords

C'est en décembre 1983 que des entretiens en vue de définir un avion multi-rôles européen ont débuté entre les états-majors français, allemand, italien, espagnol et britannique. L'étude de faisabilité a été entamée en juillet 1984, mais des divergences entre la France, qui préférait un avion multirôle, et les autres nations, qui souhaitaient un chasseur destiné à la supériorité aérienne (dans un contexte de Guerre froide) apparurent. Ainsi l'État français se retire du programme dès juillet 1985 pour développer son propre projet, le Dassault Rafale. Les autres pays se sont partagé le budget du programme à raison de 33% pour l'Allemagne, 33% pour le Royaume-Uni, 21% pour l'Italie et 13% pour l'Espagne.

Le concept final, adopté à la fin de l'année 1987, reprenait certaines caractéristiques du démonstrateur EAP (Experimental Aircraft Programme) construit par British Aerospace et dont le premier vol s'est déroulé le 8 août 1986. Les contrats concernant le développement du réacteur Eurojet EJ200 (9 190 kg de poussée) ont été signés le 23 novembre 1988, les deux premiers prototypes recevant en attendant des Turbo-Union RB 199 (7 264 kg de poussée).

À ce moment, le premier vol était prévu pour 1991 et les livraisons pour 1996. Les commandes envisagées étaient alors de 765 appareils, à raison de 250 exemplaires pour l'Allemagne et le Royaume-Uni, 165 pour l'Italie et 100 pour l'Espagne[1]. En fait, à la demande de l'Allemagne, qui désirait réduire le coût de l'appareil et examiner diverses autres options techniques, le programme a été réexaminé. Sept configurations différentes pour le futur EFA (European Fighter Aircraft) ont été comparées, tandis que l'Italie et l'Espagne gelaient provisoirement leurs études en octobre 1992. La conférence ministérielle internationale tenue le 10 décembre de la même année a permis la relance du programme sous l'appellation Eurofighter Typhoon, la mise en service étant alors prévue pour 1999. Par ailleurs, l'Allemagne entendait réduire le coût unitaire de 30% en rognant sur les capacités militaires de l'appareil.

Le prototype a tour à tour pris différents noms, d'abord EFA (European Fighter Aircraft, c'est-à-dire avion de chasse européen) puis Eurofighter ensuite Eurofighter 2000. Le nom finalement utilisé pour les avions de série est Eurofighter Typhoon.

Essais

En 1996, les recherches d'économies ont été abandonnées et la firme Eurofighter GmbH a eu l'autorisation de développer le modèle initialement prévu. On espérait alors que les premières livraisons de série auraient lieu aux quatre forces aériennes concernées en 2001, la RAF voulant disposer d'une première unité opérationnelle en 2005. À l'origine, huit appareils de développement, appelés DA, devaient être construits, mais l'un d'eux a été supprimé au début de 1991 par souci d'économie.

Les sept avions d'essais sont :

  • Le DA1 (codé 98+29), construit par la firme Allemande DASA à Ottobrun était un monoplace et devait décoller de Manching le 11 mai 1992. Mais, en raison de problème de commandes de vol, il n'a pu quitter le sol que le 27 mars 1994. En 1997, ses réacteurs RB199-122 ont été remplacés par des EJ200.
  • Le DA2 (codé ZH 588), sorti de l'usine de la Bae de Warton, également monoplace, a effectué son premier point fixe le 30 août 1992 mais n'a volé que le 6 avril 1994. Il a également reçu, en 1997, les réacteurs EJ200. Cet avion a été perdu en novembre 2002 suite à un problème moteur.
  • Le DA3 (codé MMX602), fabriqué par Alenia Aeronautica à Turin, doté dès le début de EJ200, a volé le 4 juin 1995.
  • Le DA4 (codé ZH 590), britannique, est le premier biplace et le premier appareil comportant l'ensemble du système radar. Sorti d'usine le 4 mai 1994, il a effectué son vol initial le 14 mars 1997.
  • Le DA5 (codé 98+30), monoplace, destiné aux essais d'armement, a volé le 24 février 1997. En mai 2007 cet appareil aura été le premier Typhoon à voler équipé du nouveau radar CAESAR (CAPTOR Active Electronically Scanned Array Radar - Radar à antenne à balayage électronique actif).
  • Le DA6 (codé XCE.16-01), sorti de l'usine CASA de Séville, second biplace, a accompli son premier vol le 24 février 1997. Il s'écrasa le 21 novembre 2002 à la suite d'une double extinction moteur[1].
  • Enfin, le DA7 (codé MMX603), italien, a volé le 27 janvier 1997.

Commandes

Le 9 octobre 1997, le gouvernement allemand a décidé de financer la production de 180 exemplaires livrables à partir de 2002. Le Royaume-Uni en achètera au moins 232 exemplaires, l'Italie 121 et l'Espagne 87, des chiffres en net retrait par rapport aux premières intentions.

L'Autriche et l'Arabie saoudite ont annoncé en 2006 l'intention acquérir cet avion : 18 puis 15 exemplaires pour le premier, et 72 pour le second. Par contre la Grèce, qui avait aussi annoncé l'achat de Typhoon, s'est rétractée. Le Japon a annoncé en 2007 qu'il serait intéressé par l'acquisition d'Eurofighter Typhoon afin de remplacer ses F-4EJ Phantom, mais n'a pour l'instant signé aucune commande ferme. La Suisse a également demandé à essayer l'Eurofighter pendant l'automne 2008. Celui-ci est en compétition avec le Saab JAS 39 Gripen et le Dassault Rafale pour remplacer les anciens F-5 Tiger.[2]

Production
Nations Tranche 1 Tranche 2 Tranche 3 Total
Autriche Autriche 15 0 0 15
Allemagne Allemagne 44 68 68 180
Italie Italie 29 46 46 121
Arabie saoudite Arabie saoudite 0 48 24 72
Espagne Espagne 20 33 34 87
Royaume-Uni Royaume-Uni 55 89 88 232
TOTAL 163 284 260 707

Les appareils de la tranche 1 sont limités à l'emploi de missile air-air et possèdent des capacités air-sol très limitées avec l'emploi des seules bombes lisses ou à guidage laser[3].

Le 20 mars 2008, le dernier Typhoon de la première tranche a été livré. Les avions de la tranche suivante doivent être livrés avant 2013[4].

Les appareils de la tranche 2 sont dotés d'un calculateur principal plus performant lui permettant l'emploi de bombes à guidage GPS et de missiles de croisière de type Taurus ou Storm Shadow[3].

Mise en service

Vue du dessous d'un Eurofigther espagnol
Un biplace allemand

Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

L'Eurofighter doit équiper les unités suivantes : No. 17 (Reserve) Squadron, No. 29 (Reserve) Squadron, No. 3 Squadron, No. 11 Squadron, No. 43 Squadron, No. 111 Squadron, No. 6 Squadron, No. 54 Squadron, No. 41 Squadron.

Le 10 octobre 2008, la Royal Air Force a reçu le premier appareil de la tranche 2[3].

Drapeau de l'Espagne Espagne

L'Eurofighter doit équiper les unités suivantes : Ala 11, Ala 14

Italie Italie

Le premier avion de série a été livré officiellement le 19 février 2004 à l'Aeronautica militare. Le 4° Stormo est le premier escadron a recevoir l'Eurofighter à partir de mars 2004, d'abord au sein de son 9° Gruppo chargé de la transformation des pilotes. Les Typhoon italiens sont les premiers à être utilisés opérationnellement, en assurant la couverture aérienne des Jeux olympiques de Turin[1]. Les 29 avions de la première tranche doivent a priori tous avoir été livrés fin 2007.

L'Eurofighter doit équiper les unités suivantes : 4° Stormo, 36° Stormo et peut-être le 37° Stormo.

Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Le premier avion de série a été livré officiellement le 4 août 2003. Chargée de la formation des pilotes, la JG 73 a reçu son premier biplace fin avril 2004. Chargée de la défense aérienne, la JG 74 est la première unité de combat transformée sur Eurofighter, qu'elle a commencé à recevoir en juillet 2006. Début 2008, ces deux unités disposaient chacune d'une vingtaine d'avions. À partir de 2009, la JGB 31 devrait commencer à remplacer ses Tornado par des Eurofighter.

L'Eurofighter doit équiper les unités suivantes : Jagdgeschwader 73, Jagdgeschwader 74, Jagdgeschwader 71, Jagdbombergeschwader 31, Jagdbombergeschwader 33.

Autriche Autriche

Le premier Eurofighter autrichien codé 7L-WA a atterri le 12 juillet 2007 à 10 h 45 sur la base aérienne de la Bundesheer de Zeltweg en Styrie, Le 7L-WA est le 125e Eurofighter livré à une force aérienne. Trois autres avions ont été livrées en 2007 : un en août, un en octobre et un en décembre. La livraison des 11 autres appareils s'échelonnera jusqu'en mars 2009[3].

La capacité opérationnelle complète ne devrait être déclaré qu'à l'été 2009, bien que les appareils déjà livrés participe à des missions de police aérienne au-dessus du territoire autrichien. Les Typhoon autrichien prendront le relais des F-5E/F prêtés par la Suisse. Ces appareils devraient rester au Block 5 (Tranche 1) bien qu'il fut un temps envisagé de les porter au Block 8 (Tranche 2)[3].

Arabie saoudite Arabie Saoudite

L'Arabie saoudite commencera à prendre livraison à compter de l'été 2009 de l'essentiel des 72 avions militaires Eurofighter commandés à BAE Systems. Cette commande de 4,43 milliards de livres (5,2 milliards d'euros) avait été annoncée en septembre 2007

Engagements

Cet avion n'a pour l'instant participé à aucun combat.

Apparition

Il est représenté dans une simulation de vol de DID : EF2000 sorti en 1995.

L'Eurofighter Typhoon apparait aussi dans l'extension de Battlefield 2 : Euro Force, dans le jeu Ace Combat 6, Ace Combat X ainsi que dans Tom clancy's Hawx

Voir aussi

Commons-logo.svg

Wikinews-logo.svg

Wikinews propose des actualités concernant « L'Eurofighter rencontre de nouveaux déboires en Autriche ».

Notes et références

  1. a , b  et c « L'héritier du Tornado », dans Air et cosmos « Hors série : Avions de combat », 2007, p. 24-29 (ISSN 1240-3113) 
  2. Japan considers the Eurofighter
  3. a , b , c , d  et e Guillaume Steuer, « L'Eurofighter gagne en polyvalence », dans Air et Cosmos, no 2144, 24 octobre 2008, p. 18-19 (ISSN 1240-3113) 
  4. « Une semaine dans l'air et le cosmos : Industrie », dans Air et cosmos, no 2118, 28 mars 2008, p. 6 (ISSN 1240-3113) 

Sources

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique

Ce document provient de « Eurofighter Typhoon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Avion de chasse européen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Avion de Chasse Européen — Eurofighter Typhoon Eurofighter Typhoon …   Wikipédia en Français

  • Pilote de chasse — Aviateur Un aviateur est une personne qui pilote un aéronef. Ce terme était surtout employé aux débuts de l aviation. De nos jours, on parle généralement de pilote pour tous les types d aéronefs (avions, ULMs, planeurs, parapentes, deltaplanes,… …   Wikipédia en Français

  • Avion — Pour la commune du Pas de Calais, voir Avion (Pas de Calais). Un avion, selon la définition officielle de l Organisation de l aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l …   Wikipédia en Français

  • De Havilland D.H.98 Mosquito — De Havilland DH.98 Mosquito Pour les articles homonymes, voir Mosquito …   Wikipédia en Français

  • De Havilland DH.98 Mosquito — Pour les articles homonymes, voir Mosquito …   Wikipédia en Français

  • De Havilland Mosquito — De Havilland DH.98 Mosquito Pour les articles homonymes, voir Mosquito …   Wikipédia en Français

  • de Havilland DH.98 Mosquito — de Havilland DH.98 Mosquito …   Wikipédia en Français

  • Avion à décollage et atterrissage vertical — Aéronef à décollage et atterrissage verticaux Un aéronef à décollage et atterrissage verticaux (dont l acronyme est ADAV) est un aéronef à voilure fixe conçu pour s affranchir des pistes qui lui sont normalement nécessaires pour le décollage et l …   Wikipédia en Français

  • Mustang (avion) — North American P 51 Mustang Pour les articles homonymes, voir Mustang. North American P 51D Mustang …   Wikipédia en Français

  • Pilote avion — Aviateur Un aviateur est une personne qui pilote un aéronef. Ce terme était surtout employé aux débuts de l aviation. De nos jours, on parle généralement de pilote pour tous les types d aéronefs (avions, ULMs, planeurs, parapentes, deltaplanes,… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”