Avia BH-133

Avia BH-33

Pix.gif Avia BH-33L Silhouette d'un avion militaire
Constructeur Avia
Rôle Chasseur
Nombre construit Environ 190, toutes versions confondues
Équipage
1
Motorisation
Moteur Skoda L
Nombre 1
Type 12 cylindres en V
Puissance unitaire 580 ch
Dimensions
Envergure 8,90 m
Longueur 7,22 m
Hauteur 3,13 m
Surface alaire 25,46 m2
Masses
À vide 1 117 kg
Maximale 1 560 kg
Performances
Vitesse maximale 297 km/h
Plafond 8 000 m
Vitesse ascensionnelle 660 m/min
Rayon d'action 450 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses Vz.28 de 7,92 mm

L’Avia BH-33 est un avion de chasse tchécoslovaque de l’Entre-deux-guerres. Dernier appareil d’une lignée de biplans dessinés par les ingénieurs Pavel Beneš et Miroslav Hajn, cet avion fut adopté, pour des raisons diverses, par les pays membres de la Petite Entente. Quelques exemplaires étaient encore en service au début de la Seconde Guerre mondiale.

Sommaire

Origine et développement

En 1927, un moteur en étoile de 9 cylindres, le Gnôme-Rhône Jupiter, fut monté à titre expérimental sur un chasseur Avia BH-21. Les essais du prototype, désigné BH-21J, révélèrent un excellent taux de montée, mais la vitesse horizontale n’était que faiblement améliorée malgré l’augmentation de puissance. Il parut donc intéressant de redessiner partiellement le fuselage du BH-21 pour l’adapter à un moteur en étoile. Dernier avion dessiné par le tandem Pavel Beneš et Miroslav Hajn pour Avia et premier avion des deux ingénieurs à posséder d’origine un plan fixe de dérive, le prototype du BH-33 se présentait donc comme un classique biplan construit en bois, avec une voilure et un empennage entoilés, reposant sur un train classique à essieu.

Le prototype effectua ses premiers essais en 1927. Les essais se révélèrent décevants, ce qui conduisit à essayer d’adapter d’autres versions du même moteur, d’origine anglaise cette fois. Deux autres prototypes furent donc construits avec la désignation BH-33-1 mais des moteurs différents : un Bristol Jupiter VI optimisé pour les missions de moyenne altitude et un Bristol Jupiter VII optimisé pour les missions à haute altitude. Ces deux prototypes volèrent en septembre 1928. Un mois plus tard le BH-33-1 à moteur Jupiter VII fut chronométré à 269 km/h et montait à 7 000 m en 15 minutes. Des performances jugées acceptables pour le Ministère de la Défense tchécoslovaque qui acheté les deux prototypes et passa commanda 5 exemplaires de présérie. Ces derniers furent équipés de lance-bombes sous les plans inférieurs. 3 BH-33-1 furent vendus à la Belgique et 1 à la Pologne, qui acheta une licence.

Les versions

  • Avia BH-33 : Un prototype extrapolé du BH-21J.
    • Avia BH-33-1 : Deux prototypes et 5 appareils de série pour le Ministère de la Défense tchécoslovaque. 3 exemplaires furent vendus à la Belgique et 1 à la Pologne.
    • PWS-A : L’aviation militaire polonaise cherchant à remplacer au plus vite ses SPAD 61, et les chasseurs nationaux PZL P.1 ou PWS-10 n’étant pas encore prêts, testa un BH-33-1 puis acheta en 1928 une licence de production pour 50 exemplaires. PZL devait produire une présérie de 10 exemplaires, mais la production principale fut assurée par PWS, qui livra à l’armée polonaise 50 PWS-A (pour PWS-Avia) à partir de 1930. Les appareils polonais furent équipés de moteurs Jupiter IV importés, développant seulement 420 ch, ce qui limitait leur vitesse maximale à 242 km/h. Ils se distinguaient aussi extérieurement par l’adoption d’un train d’atterrissage à essieu brisé.
  • Avia BH-33E : Malgré sa désignation cet appareil, dont le prototype prit l’air en mai 1929, avait peu de points communs avec le BH-33-1 : Le fuselage en bois à flanc plat était replacé par une structure tubulaire en acier soudés et l’atterrisseur à essieu droit par un ensemble à essieu brisé. Le bâti-moteur était conçu pour recevoir soit un Jupiter VI soit un Jupiter VII suralimenté sous un carénage plus efficace. Carénage qu’il fut nécessaire de modifier durant les essais, car le moteur surchauffait. Mais le BH-33E était plus rapide de 10 km/h en palier et montait un peu plus vite. Cet appareil permit en 1929 au capitaine Malkovsky de présenter ses talents de pilote de voltige à Paris, et 2 BH-33E furent achetés par la Tchécoslovaquie pour les besoins de l’équipa nationale de voltige participant au Concours de la Petite Entente. Un de ces appareils fut par la suite rééquipé d’un Jupiter VII. Si le Ministère de la Défense tchécoslovaque préféra le BH-33L, le BH-33E fut exporté en URSS (2 appareils) et en Yougoslavie, pays qui devait construire ce chasseur sous licence.
  • Avia BH-33H : Un BH-33 remotorisé expérimentalement en août 1929 avec un moteur en étoile BMW Hornet de 525 ch. L’appareil sera rebaptisé Avia BH-133, mais pas produit en série.
  • Avia BH-33L : En 1929 débutèrent les essais d’une nouvelle version du BH-33, conservant le fuselage et le train d’atterrissage du BH-33E mais avec une nouvelle voilure à plans égaux en envergure, celle-ci étant allongée, et surtout un moteur 12 cylindres en V Skoda L développant 580 ch au décollage et 450 ch en régime continu. Ce moteur refroidi par eau était monté derrière le radiateur frontal, donnant au BH-33L un faux air de SPAD. Ce moteur permettait au biplan d’atteindre 315 km/h à 1 500 m, et bien que les performances en altitudes soient inférieures à celles du BH-33E, le BH-33L fut commandé à 81 exemplaires par le Ministère Tchécoslovaque de la Défense. Armés à l’origine de 2 mitrailleuses Vickers Mk 28 de 7,7 mm, ils furent progressivement rééquipés de Vz.28 de 7,92 mm.

Les utilisateurs

  • Allemagne Allemagne : On connaît au moins une photo montrant des Avia BH-33 aux couleurs allemandes. Il semble pourtant que ce biplan largement dépassé au début de la Seconde Guerre mondiale ait été peu utilisé par la Luftwaffe. Les appareils tchécoslovaques furent transformés en cellules d’instruction statique en 1938, 2 furent cédés à la Slovaquie, et 7 des 11 BH-33 capturés en Yougoslavie en avril 1941 furent rétrocédés à la Croatie.
  • Belgique Belgique : 3 BH-33-1 furent livrés en 1929 à l’Aviation Militaire. L’idée d’une production sous licence fut envisagée, puis abandonnée.
  • Croatie Croatie : 7 BH-33E capturés par la Wehrmacht en Yougoslavie en avril 1941 furent transférés à l’aviation Croate.
  • Espagne Espagne : Un unique BH-33, d’origine et de type indéterminé, peint entièrement en blanc, fit une brève apparition dans le ciel espagnol durant la Guerre Civile. Il semble qu’il ait perdu ses mitrailleuses et le système de synchronisation de tir en vol.
  • Grèce Grèce : 5 BH-33E ont été achetés en Yougoslavie en mars 1935.
  • Italie Italie : 1 BH-33E yougoslave fut capturé en avril 1941.
  • Japon Japon : L’unique BH-33L de l’aviation Mandchoue fut saisi par les troupes impériales et soigneusement étudié par les techniciens japonais.
  • Flag of Manchukuo.svg Manzhouguo : 1 BH-33L livré en 1931, et rapidement récupéré par le Japon.
  • Pologne Pologne : Les PWS-A ont équipé les escadrilles 121 et 122 jusqu’en 1933, puis a été affecté à l’entrainement à la chasse jusqu’en 1935. Il est surtout connu pour avoir été utilisé par une patrouille de voltige menée par le Capitaine Bayana, les trois appareils utilisés étant liés du décollage à l’atterrissage par des rubans de couleurs. Avia tenta livra également à la Pologne un ou deux BH-33E, mais on lui préféra le PWS-10.
  • Flag of Slovakia.svg Slovaquie : 2 BH-33L furent cédés par la Luftwaffe en 1939.
  • Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie : Après avoir acheté 5 BH-33-1 et 2 BH-33E, le Ministère de la Défense tchécoslovaque passa commande de 81 Avia BH-33L. Les quatre premiers participèrent au Trophée de Vitesse de la Petite Entente, le capitaine Soukup emportant l’épreuve à 298 km/h, devant un BH-33E. Sous la désignation militaire Ba.33, ce monoplace a équipé le 4e Régiment d’Aviation et les escadrilles de chasse des 1er et 4e Régiments Mixtes. Remplacés au milieu des années 1930 par le célèbre Avia B.534, cet avion réputé maniable et agréable à piloter fut alors affecté aux missions d’école, en particulier à l’École des Cadets de Prosteyove. Les appareils encore en état de vol au moment de l’occupation allemande furent transformés en cellules d’instruction au sol par les autorités allemandes, à l’exception de deux appareils cédés au régime slovaque, dont on perd rapidement la trace.
  • URSS Union soviétique : Deux BH-33E furent achetés pour évaluation dans le cadre du plan d’importation de 1928, une production sous licence étant même envisagée. En effet un BH-33 coûtait 13 000 roubles sans moteur, alors que le chasseur national I-4 coûtait 35 000 roubles à produire. Équipés de moteurs Jupiter VII, ces appareils reçurent les immatriculations [1004] et [1005]. Le premier fut livré en mai 1929 au NII VVS, mais en août il fut nécessaire de changer le moteur, ce qui n’était pas simple. Il ne reprit donc l’air qu’en août 1931, le premier vol étant interrompu car l’appareil commençait à se désintégrer en vol. Entre-temps était apparu en URSS un nouveau chasseur, le I-5, et la question de l’acquisition d’une licence ne se posait donc plus. Les archives tchèques indiquent 3 avions vendus à l’URSS, celles de l’Armée Rouge n’indiquent que 2 appareils, mais il est possible qu’un des biplans livrés ait été remis directement à un bureau d’études (OKB) pour y être étudié, sans avoir jamais été remonté en état de vol.
  • République fédérale socialiste de Yougoslavie RFS Yougoslavie : Après un essai préliminaire d’un BH-33-1, trois BH-33E [2001/2003] furent achetés en 1929 pour évaluation approfondie. Un de ces appareils étant perdu durant les essais il fut remplacé par un appareil neuf [2004], puis 20 monoplaces à moteur Jupiter VI de 450 ch furent commandés en 1931 [2005/2024]. Cette commandé étant assortie d’une licence de production, l’usine Ikarus devait également construire entre janvier 1934 et mars 1937 vingt-deux BH-33E [2025/2046], dont 5 cédés à la Grèce en 1935. Les avions produits par Ikarus recevaient des moteurs Jupiter 9Ad de 420 ch produits sous licence Gnôme et Rhône par IAM, qui remplacèrent progressivement les Jupiter VI sur les avions livrés par Avia. En 1939, ces biplans furent relégués au rôle d’avions d’entrainement à la chasse, mais 2 exemplaires restaient en première ligne en avril 1941, assurant la défense de Podgorica. Un fut abattu par le Staffelkapitän de l’escadrille 7./JG 26, Joachim Müncheberg, le second mitraillé au sol, le 6 avril. Les troupes allemandes devaient capturer 11 BH-33, dont 7 furent rétrocédés aux forces croates, les Italiens saisissant également un BH-33.

Références

  • J. Vrany, Avia BH-33. Revue Jakab, Hors-série no 3. (ISBN 978 80 903637 31).
  • V. Němeček, Histoire de l’aviation tchécoslovaque. Naše Vojsko, Prague (1968).
  • W. Green et G. Swanborough, Le grand livre des chasseurs. Celiv, (ISBN 2-86535-302-8)

Liens externes

  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Avia BH-33 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Avia BH-133 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Avia BH-33 — Avia BH 33L Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Avia BH-33 — Die Avia BH 33 ist ein tschechoslowakischer Doppeldecker Kampfflugzeug aus dem Jahr 1927. Das Flugzeug wurde von Pavel Beneš und Miroslav Hajn konstruiert. Inhaltsverzeichnis 1 Entw …   Deutsch Wikipedia

  • Avia BH-2 — Avia (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Avia. Avia est une société tchécoslovaque de construction aéronautique fondée en 1919 par Pavel Beneš, Miroslav Hajn, J.F.Koch and Václav Malý. Jusqu’en 1927 les deux premiers furent… …   Wikipédia en Français

  • Avia BH-33 — Infobox Aircraft name=BH 33 caption= type= Fighter manufacturer=Avia, PWS (under licence), Ikarus (under licence) designer= first flight= 21 October, 1927 introduced= retired= status= primary user= Czechoslovak Air Force more users= Polish Air… …   Wikipedia

  • Avia (Aéronautique) — Avia (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Avia. Avia est une société tchécoslovaque de construction aéronautique fondée en 1919 par Pavel Beneš, Miroslav Hajn, J.F.Koch and Václav Malý. Jusqu’en 1927 les deux premiers furent… …   Wikipédia en Français

  • Avia (aeronautique) — Avia (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Avia. Avia est une société tchécoslovaque de construction aéronautique fondée en 1919 par Pavel Beneš, Miroslav Hajn, J.F.Koch and Václav Malý. Jusqu’en 1927 les deux premiers furent… …   Wikipédia en Français

  • Avia (aéronautique) — Avia (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Avia. Avia est une société tchécoslovaque de construction aéronautique fondée en 1919 par Pavel Beneš, Miroslav Hajn, J.F.Koch and Václav Malý. Jusqu’en 1927 les deux premiers furent… …   Wikipédia en Français

  • Avia (entreprise) — Pour les articles homonymes, voir Avia. Avia est une société tchécoslovaque de construction aéronautique fondée en 1919 par Pavel Beneš, Miroslav Hajn, Jaroslav František Koch et Václav Malý. Jusqu’en 1927 les deux premiers furent responsables de …   Wikipédia en Français

  • PWS-A — Avia BH 33 Avia BH 33L Constructeur Avia Rôle Chasseur Nombre construit Environ 190, toutes v …   Wikipédia en Français

  • Liste des aéronefs (A) — Article principal : Liste des aéronefs. A · B · C · D · E H · I M · N S · T Z 3 3Xtrim Aircraft Factory 3Xtrim 450 Ultra 3Xtrim 495 Ultra+ 3Xtrim 550 Trener A AAA …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”