Avenue Hoche
8e arrt
Avenue Hoche
Arrondissements 8e arrondissement
Quartiers Quartier du Faubourg-du-Roule
Début 67, rue de Courcelles, place du Général-Brocard
Fin Place Charles-de-Gaulle
Longueur 760 m
Largeur 36 m
Création 1822, 1854
Dénomination 1879
Anciens noms Avenue Sainte-Marie ; Boulevard de Monceau ; Avenue de la Reine-Hortense
Images et documents sur Wikimedia Commons Images et documents sur Wikimedia Commons

L’avenue Hoche est une voie du 8e arrondissement de Paris. Elle commence no 67, rue de Courcelles et place du Général-Brocard et se termine place Charles-de-Gaulle.

Sommaire

Histoire

L’avenue Sainte-Marie était une voie ouverte en 1822 par M. Estienne qui lui donna le nom de sa fille Marie. Elle allait de la rue du Faubourg-du-Roule (aujourd'hui rue du Faubourg-Saint-Honoré) au chemin de ronde de la barrière du Roule. C'était une voie privée, comportant, à chaque extrémité, des grilles qu'on refermait pendant la nuit.

En 1854, entre la place de l'Étoile et la rue de Tilsitt, puis en 1857 entre cette rue et la rue de Courcelles, sur l'emplacement approximatif de cette avenue et la prolongeant, on ouvrit une voie publique dénommée boulevard de Monceau, puis avenue de la Reine-Hortense, en l'honneur d'Hortense de Beauharnais, mère de Napoléon III. Elle reçut sa dénomination actuelle en 1879 en l'honneur du général de la Révolution française Lazare Hoche (1768-1797).

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Banquet du Club des Cent au no 4 en 1923

Bâtiments détruits

  • no 4 : Hôtel qui fut (avant 1910) la légation de Chine et comportait une salle des fêtes[1].
  • no 4bis : Hôtel de Mme A. Dumez (en 1910)[1].
  • no 7 : « Splendide hôtel »[5] construit par le baron Paul Caruel de Saint-Martin en 1860, qui fut ensuite la propriété de Mme Whitcomb (†1921), veuve de M. A.C. Whitcomb (†1889), de Californie, dont la fille Charlotte Andrée épousa le comte Lepic (V. no 5, avenue Van-Dyck).
  • no 19 : Hôtel de M. A. Bathala (en 1910)[1].
  • no 21 : Hôtel du banquier Michel Heine (1819-1904), régent de la Banque de France de 1890 à sa mort, habité après lui par sa veuve, née Amélie Miltenberger (1832-1915)[1].
  • no 29 (et no 20, rue Beaujon) : Couvent des Dames Augustines dites Chanoinesses religieuses de Saint-Augustin de la Congrégation Notre-Dame (communément appelé Couvent du Roule). Fermé en 1906 et démoli. L'avenue Bertie-Albrecht a été percée en 1908 sur ses terrains.
  • no 30 : Hôtel de Mme Robert (en 1910)[1].
  • no 32 : Hôtel construit en 1908 par l'architecte E. Bertrand (en 1910)[1].
  • no 34 : Hôtel de Brancovan : C'est là que grandit la poétesse Anna de Noailles (1876-1933), fille du prince Grégoire Bibesco et de la pianiste grecque Raluka Musurus. Son salon de l’avenue Hoche attira des personnalités aussi diverses que Paul Claudel, Colette, Jean Cocteau, Robert de Montesquiou, André Gide, Pierre Loti, Marcel Proust ou Max Jacob[3]. Hôtel de M. Dupont (en 1910)[1].
  • no 40 : Hôtel d'Albuféra : Avec sa curieuse façade biaisée, il avait appartenu durant près de cent ans à la même famille avant sa démolition[6].
  • no 54 : Hôtel de M. Georges Kohn, par l'architecte Lucien Hesse.

Habitants célèbres

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Rochegude, Op. cit., p. 93
  2. Duchesse de Clermont-Tonnerre, Au temps des équipages, Paris, Grasset, coll. Les Cahiers verts, 1928, cité par Henri Raczymow, Le Paris retrouvé de Marcel Proust, Paris, Parigramme, 2005, p. 81
  3. a, b, c, d, e et f Source : Avenue Hoche sur le site Mon village : le faubourg du Roule et ses environs (consulté le 17 mars 2009)
  4. Becq de Fouquières, Op. cit., p. 283. V. erratum quant au numéro (faussement donné comme 41) in : André Becq de Fouquières, Mon Paris et mes Parisiens. II. Le quartier Monceau, Paris, Pierre Horay, 1954, p. 260
  5. Source : « The Lepic-Whitcomb Weddding », New York Times, 5 octobre 1902
  6. Rochegude, Op. cit., p. 93 ; Becq de Fouquières, Op. cit., p. 283 ; Avenue Hoche sur le site Mon village : le faubourg du Roule et ses environs (consulté le 17 mars 2009)

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Avenue Hoche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Avenue Beaucour — 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Avenue Bertie-Albrecht — 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Avenue Van-Dyck — 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Avenue de Saint-Cloud (Versailles) — Pour les articles homonymes, voir Avenue de Saint Cloud. Avenue de Saint Cloud Situation Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Lazare Hoche — Louis Lazare Hoche (* 25. Juni 1768 in Montreuil bei Versailles, heute Quartier Montreuil; † 18./19. September 1797 in Wetzlar) war ein französischer General der Revolutionszeit, der durch sein besonnenes Handeln bei der Niederschlagung des… …   Deutsch Wikipedia

  • Appartement Paris Cocoon Hoche — (Париж,Франция) Категория отеля: Адрес: Avenue Hoche, 8 й округ: Ели …   Каталог отелей

  • Lycee Hoche — Lycée Hoche Pour les articles homonymes, voir Hoche. Lycée Hoche Localisation …   Wikipédia en Français

  • Lycée Hoche — Pour les articles homonymes, voir Hoche. Lycée Hoche Généralités Création …   Wikipédia en Français

  • Rue Beaujon — VIIIe arrt …   Wikipédia en Français

  • Je t'aime… moi non plus — Pour les articles homonymes, voir Je t aime moi non plus. Je t aime… moi non plus Single par Serge Gainsbourg et Jane Birkin extrait de l’album Jane Birkin Serge Gainsbourg ou Je t aime… moi non plus Sortie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”