Avalanche du colorado

Avalanche du Colorado

Avalanche du Colorado
Logo Avalanche du Colorado.png
Fondé en 1972
Siège Denver,
Colorado Colorado,
États-Unis États-Unis
Patinoire (aréna) Pepsi Center
Couleurs Bourgogne, blanc et bleu
Ligue Ligue nationale de hockey
Capitaine Adam Foote
Entraîneur-chef Joe Sacco
Entraîneur(s) associé(s) Sylvain Lefebvre
Steve Konowalchuk
Directeur général Greg Sherman
Propriétaire Stanley Kroenke
Équipe(s) affiliée(s) Monsters du lac Érié (LAH)
Sundogs de l'Arizona (LCH)
Site Web http://www.coloradoavalanche.com/

L’Avalanche du Colorado (en anglais : Colorado Avalanche) est une franchise professionnelle de hockey sur glace, établie à Denver dans l’État du Colorado aux États-Unis. Elle évolue dans la division Nord-Ouest de la Ligue nationale de hockey (LNH). L’Avalanche a gagné la Coupe Stanley deux fois, en 1996 et en 2001.
La franchise a été fondée à Québec, et se nommait les Nordiques de Québec, jusqu’à leur déménagement à Denver en 1995. L’Avalanche a gagné huit titres de division, et s’est qualifiée pour les séries éliminatoires à chacune de ses dix premières saisons dans la LNH, la série prenant fin en 2007[1]. L’Avalanche est également connue pour avoir été la première équipe dans l’histoire de la LNH à gagner la Coupe Stanley la saison suivant son déménagement.

De leur arrivée à Denver en 1995, jusqu’à la fin de la saison 1998-99, l’Avalanche jouait ses matchs à domicile dans la patinoire Mc Nichols Arena. Depuis, l’Avalanche joue au Pepsi Center. La rivalité de l’Avalanche avec les Red Wings de Détroit est remarquable, notamment parce que les deux équipes se sont rencontrées cinq fois en sept ans en séries éliminatoires, entre 1996 et 2002.[2]

Sommaire

Histoire de la franchise

Arrivés de Québec, l'Avalanche démarre la saison 95-96 avec une équipe solide avec en tête des joueurs tels le capitaine Joe Sakic, Peter Forsberg et le défenseur Adam Foote. Peu de gens pouvaient alors prévoir la série d'événements qui allait contribuer à leur procurer les renfort dont ils allaient profiter à la mi-saison. Le 2 décembre 1995, Patrick Roy gardait comme à son habitude le but du Canadien de Montréal. Ce soir là eu lieu la plus grande défaite de l'histoire de l'équipe (11-1) face aux Red Wings de Détroit. Remplacé par l'entraîneur Mario Tremblay après avoir encaissé 9 des 11 buts, Roy se dirigea derrière le banc des glorieux et alla trouver Ronald Corey pour lui dire qu'il ne jouerait plus jamais pour le club de hockey Canadiens. Ainsi, le 6 décembre 1995, Patrick Roy et Mike Keane étaient échangés à l'Avalanche en échange de Martin Rucinsky, Andrei Kovalenko, et du gardien Jocelyn Thibault. En séries éliminatoires de la Coupe Stanley, après avoir terminé au second rang de la Conférence de l'Ouest, Colorado affronte les Canucks de Vancouver et remporte la série 4 matches à 2. En demi finale de conférence ils se mesurent aux Blackhawks de Chicago, et l'Avalanche remporte la série 4 parties contre 2. La finale de conférence donne lieu à un choc des titans : L'Avalanche et les Red Wings de Détroit qui veulent accéder à une seconde finale consécutive. Cette série marquera le début d'une intense rivalité entre les deux clubs. Grâce à deux précieuses victoires lors des premiers matches à Detroit, l'Avalanche remporte le sixième match par 4 buts à 1 à domicile et se qualifie pour la première finale de Coupe Stanley de l'histoire de la concession. Les adversaires sont cette fois les Panthers de la Floride, qualifiés lors du septième match décisif dans la série qui les opposait aux Penguins de Pittsburgh comptant sur le grand Mario Lemieux. L'Avalanche remporte sans difficulté les trois premières victoires 3-1, 8-1 et 3-2. Lors du quatrième match, il ne faudra pas moins que 3 périodes supplémentaires pour faire un maître. Finalement, un lancer du défenseur Allemand Uwe Krupp trouve le fond du filet des Panthers assurant ainsi la première Coupe Stanley de l'Avalanche du Colorado, les anciens Nordiques de Québec. Joe Sakic soulèvera ainsi la Coupe Stanley pour la première fois de sa carrière. Ce dernier est par ailleurs choisi meilleur joueurs des séries éliminatoires et remporte le trophée Conn Smythe.

La saison 1996-1997 est pleine de promesses puisque l'équipe termine au premier du classement final de la saison avec 107 points. Colorado remporte la première série éliminatoire 4-2 face à Chicago, puis les Oilers d'Edmonton sont éliminés en demi finale de conférence 4-1 par Joe Sakic et ses coéquipiers. La finale de conférence les oppose aux Red Wings qui se vengent de l'échec subi un an plus tôt et éliminent l'Avalanche. Detroit remportera la coupe 4 matches à 0 quelques jours plus tard.

En 1997-1998, après une bonne saison régulière, Colorado va connaître l'un des plus improbable retournement de situation dès le premier tour des séries. Alors qu'ils mènent 3 matches à 1 fâce aux Oilers d'Edmonton, les hommes de Marc Crawford, alors entraîneur de l'Avalanche, n'ont besoin que d'une victoire mais ne parviennent pas à éliminer les Oilers. Detroit remportera la Coupe Stanley pour la deuxième fois consécutive.

La saison 1998-1999 marque un renouveau avec l'arrivée de jeunes talents dont Milan Hejduk et Chris Drury. Colorado réalise l'exploit d'éliminer les Red Wings, alors double tenants du titre, en demi finale de conférence. La série suivante les opposera aux Stars de Dallas qui remporteront la série 4 victoires contre 3 avant de gagner la Coupe Stanley contre les Sabres de Buffalo.

Anecdotes autour de l'Avalanche

La série de matchs joués à guichets fermés

L’Avalanche du Colorado détient le record LNH de la plus longue série de matchs joués à domicile à guichets fermés, avec 487. La série débuta le 9 novembre 1995, à l’occasion du huitième match joué par l’Avalanche du Colorado à domicile avec une affluence de 16 061 spectateurs dans la Mc Nichols Arena contre les Stars de Dallas. Presque 11 ans plus tard, la série prit fin le 16 octobre 2006, lors d’un match contre les Blackhawks de Chicago, avec une affluence de 17 681 spectateurs, soit 326 de moins que la capacité du Pepsi Center[3] . L’Avalanche enregistra son 500e match joué à domicile à guichets fermés lors de leur 515e match à Denver le 20 janvier 2007, contre les Red Wings de Détroit

Rivalité avec les Red Wings de Détroit

En 1996, l’Avalanche du Colorado rencontra les Red Wings de Détroit en finales de la conférence de l’Ouest et gagna la série 4-2. Au cours du sixième match, tandis que le joueur des Red Wings, Kris Draper, patinait vers le banc, il fut chargé contre la balustrade, visage en avant, par Claude Lemieux, de l’Avalanche. Draper dut subir une chirurgie reconstructrice du visage et eut les mâchoires enserrées dans du fil métallique pendant cinq semaines. Après l’incident, Lemieux a reçu de nombreuses menaces de joueurs et de fans des Red Wings[réf. nécessaire], notamment de leur gardien Chris Osgood[réf. nécessaire]. Cet incident marqua le début d’une rivalité qui est souvent considérée par la presse et les supporters comme l’une des plus fortes rivalités dans la LNH[4]

La saison suivante, lors de la dernière rencontre de la saison régulière entre l’Avalanche et les Red Wings, le 26 mars 1997, une bagarre éclata. Le match se termina avec 9 combats, 11 buts, 39 pénalités, 148 minutes de pénalité, un triplet (de Valeri Kamensky), et une bagarre entre les gardiens Patrick Roy et Mike Vernon. Claude Lemieux fut l’un des joueurs plus particulièrement visés par les joueurs des Red Wings[réf. nécessaire]. Les Red Wings ont fini par l’emporter en prolongation, 6 buts à 5. Le match fut surnommé par la suite le « Blood game » (le match du sang).
Les deux équipes se rencontrèrent de nouveau en finales de conférence, avec la victoire des Red Wings, qui allaient cette année-là gagner la Coupe Stanley.

Les cinq années suivantes, L’Avalanche et les Red Wings se sont rencontrés trois fois en séries éliminatoires. L’Avalanche a gagné les deux premières confrontations, perdant la troisième.

Les patinoires

Le Pepsi Center lors d'un match entre l'Avalanche et Anaheim en 2006.

L'Avalanche a connu deux patinoires depuis sa première saison :

Le McNichols Arena possédait 16 061 places pour le hockey et datait de 1975. Surnommé Big Mac, la salle servit de patinoire pour la franchise de l'Association mondiale de hockey les Spurs de Denver puis pour celle des Rockies du Colorado (de la LNH) puis des Flames du Colorado de la Ligue centrale de hockey. La salle accueille deux des quatre matchs de la finale de la Coupe Stanley 1996. Elle fut rasée en 1999, pour laisser place au parking du nouveau INVESCO Field at Mile High.[5]

La construction du Pepsi Center a débuté en novembre 1997 et l'inauguration de la salle eut lieu en octobre 1999 avec un concert de Céline Dion. Son coût de construction était de 160 millions USD. Le Pepsi Center a accueilli en 2001 le Match des Étoiles de la LNH.[6]

La salle peut accueillir jusqu'à 18 007 personnes.

Les maillots et logos

Logos

Autre logo de l'Avalanche

Le logo de l’Avalanche du Colorado est composé de la lettre « A », de couleur bordeaux, entourée par une avalanche de neige formant un « C »dévalant du côté gauche de la lettre et se terminant en un palet de hockey. Il y a un ovale bleu autour du logo.

Le logo alternatif de l’équipe est le pied de Bigfoot , et figure sur les épaules des maillots domicile et extérieur de l’Avalanche.

Maillots

Les maillots de l’Avalanche n’ont pas changé depuis leur première saison. Les couleurs de l’équipe sont le bordeaux, le bleu et le blanc.

Le maillot domicile, qui était le maillot extérieur jusqu’en 2003 lorsque la LNH a décidé d’inverser les maillots domicile et extérieur[7], est à dominante bordeaux et bleu foncé. Il y a deux lignes noires et blanches en zigzag le long du maillot, une sur les épaules, l’autre près du ventre. Entre elles, le maillot est bordeaux et il est bleu foncé à l’extérieur de ces lignes. Des lignes semblables font le tour du cou. Le logo est placé au milieu du maillot. Au sommet de chaque épaule, se trouve le logo alternatif.

Le maillot extérieur est identique, mais avec des couleurs différentes. La partie bordeaux du maillot domicile est blanche sur le maillot extérieur, la partie bleue est bordeaux, et les lignes noires et blanches deviennent blanches et bleues foncées.

L’Avalanche a introduit durant la saison 2001-02 un troisième maillot. Il est à dominante bordeaux. « Colorado » est écrit en diagonale du maillot, là où est le logo sur les autres maillots. En bas, il y a trois lignes larges horizontales : la première et la dernière sont noires et celle du milieu est blanche. A la moitié des manches, il y a cinq lignes, noires, blanches et bordeaux de l’extérieur vers l’intérieur de chaque côté.

Les joueurs et entraîneurs

Article détaillé : catégorie:Joueur de l'Avalanche du Colorado.

Effectif actuel

En date du 5 mars 2009[8]

Gardiens de but

Numéro Nationalité Nom Attrape Acquis Lieu de naissance
31 Slovaquie Peter Budaj G 2001 Banská Bystrica, Slovaquie
35 Drapeau du Canada Tyler Weiman G 2002 Saskatoon, Saskatchewan

Défenseurs

Numéro Nationalité Nom Lance Acquis Lieu de naissance
3 Drapeau du Canada Lawrence Nycholat G 2009 Calgary, Alberta
4 Drapeau des États-Unis John-Michael Liles G 2000 Zionsville, Indiana
5 Drapeau du Canada Brett Clark G 2002 Wapella, Saskatchewan
22 Drapeau du Canada Scott Hannan D 2007 Richmond, Colombie-Britannique
24 Flag of Belarus.svg Ruslan Salei G 2008 Minsk, Biélorussie
29 Flag of Sweden.svg Daniel Tjärnqvist G 2008 Umeå, Suède
48 Drapeau du Canada Kyle Cumiskey G 2005 Abbotsford, Colombie-Britannique
52 Drapeau du Canada Adam Foote - A D 2008 Toronto, Ontario

Attaquants

Numéro Nationalité Nom Lance Position Acquis Lieu de naissance
8 Drapeau du Canada Wojtek Wolski G AG 2004 Zabrze, Pologne
11 Drapeau du Canada Cody McCormick D AD 2001 London, Ontario
16 Drapeau du Canada Darcy Tucker G AD 2008 Castor, Alberta
18 Drapeau du Canada Brian Willsie D AD 2008 Belmont, Ontario
23 République tchèque Milan Hejduk D AD 1994 Ústí nad Labem, République tchèque
26 Drapeau du Canada Paul Stastny G C 2006 Québec, Québec
27 Drapeau des États-Unis Scott Parker D AD 2006 Hanford, Californie
28 Drapeau du Canada Ben Guite D AD 2006 Montréal, Québec
37 Drapeau des États-Unis T. J. Hensick D C 2005 Lansing, Michigan
39 Drapeau des États-Unis Tyler Arnason G C 2006 Oklahoma City, Oklahoma
40 Slovaquie Marek Svatoš D AD 2001 Košice, Slovaquie
42 Drapeau du Canada Chris Stewart D AD 2006 Toronto, Ontario
54 Drapeau du Canada David Jones D AD 2003 Guelph, Ontario
55 Drapeau du Canada Cody McLeod G AG 2008 Binscarth, Manitoba

Joueurs du passé

Au temple de la renommée

Cette section présente les joueurs importants dans l’histoire de l'Avalanche qui ont acquis une des plus belles récompense dans la LNH, l’accès au Temple de la renommée du hockey. Pour être admis au Temple de la renommée, le dossier de chaque pétitionnaire devra passer devant dix-huit membres du comité et recevoir au moins les trois-quarts des votes (quinze membres) [9]. Chaque année, sont admis au maximum :

  • quatre joueurs,
  • deux bâtisseurs. Cette catégorie correspond aux personnes qui ne jouent pas directement au hockey mais ont un impact significatif sur le hockey. Il peut s’agir d’entraîneurs, de présidents, de propriétaires de franchises ou encore de personnalités des médias .
  • un arbitre ou juge de ligne.

Pour les joueurs, l’arbitre ou juge de ligne, la personne doit avoir pris sa retraite de sa carrière en glace depuis au moins trois ans. Dans le passé, il y a eu des exceptions pour les joueurs dotés d’un talent exceptionnel qui, selon le comité, méritaient d’être intronisés avant les trois années règlementaires. Cela a été le cas pour une dizaine de joueurs[10].

Patrick Roy a joué à Colorado de 1995 à 2003 et gagna deux Coupes Stanley avec l’Avalanche. Roy a remporté 551 victoires au cours de sa carrière, ce qui en fait le gardien le plus victorieux de l’histoire de la LNH (jusqu'en 2009 où il a été dépassé par Martin brodeur). Il a été admis au temple de la renommée en 2006.[11]

Ray Bourque a joué 22 saisons en LNH avec les Bruins de Boston et fut transféré, à sa demande, à Colorado en 2000, pour avoir une chance de gagner une Coupe Stanley durant sa carrière. En 2000-01, l’Avalanche remporta la Coupe Stanley, offrant ainsi à Bourque a Coupe après laquelle il avait couru pendant 22 saisons[12]

Jari Kurri est le seul autre ancien joueur de l’Avalanche à être membre du temple de la renommée. Il a joué sa dernière saison de carrière avec la franchise.[13]

Bryan Trottier, qui était entraîneur-assistant de l’Avalanche en 2001 lors de la seconde Coupe, a été introduit au temple de la renommée en 1997, pour sa carrière de joueur.[14]

Numéros retirés

L’Avalanche a retiré deux numéros depuis le début de son histoire : le 77 de Ray Bourque et le 33 de Patrick Roy.[15] Un troisième numéro, celui de Joe Sakic (le 19), sera retiré le 1er octobre 2009 lors d'une cérémonie précédent le premier match des Colorado Avalanche de la saison 2009-2010 au Pepsi Center. Le 99 de Wayne Gretzky a été retiré par toutes les équipes de la LNH en 1999.

Les numéros retirés du temps de la franchise de Québec ont été remis en circulation après le déménagement à Denver.

Les capitaines

L’Avalanche n’a connu qu’un seul vrai capitaine depuis son emménagement à Denver. Même si Sylvain Lefebvre fut par intérim le capitaine de la franchise lors de la saison 1997-98, Joe Sakic a toujours été le vrai capitaine de la franchise.

Choix de première ronde

Les autres personnalités de la franchise

Les directeurs généraux

L’Avalanche n’a eu que deux directeur généraux depuis 1995, Pierre Lacroix et François Giguère. Ce dernier a été congédié en 2009. C'est Greg Sherman qui occupe cette fonction depuis le 3 juin 2009.

Les entraîneurs

L’Avalanche reste également une équipe stable au niveau des entraîneurs avec seulement quatre entraîneurs depuis 1995.[16]

Nom Nationalité Période Saison régulière Séries éliminatoires
PJ V D N DP[17] VTB[18]  % PJ V D  %
Marc Crawford Canada Canada 19951998 246 135 75 36 62,2 % 46 29 17 63 %
Bob Hartley Canada Canada 1998 – décembre 2002 359 193 108 48 10 61,8% 80 49 31 61,3%
Tony Granato Canada Canada décembre 20022004 133 72 33 17 11 64,7 % 18 9 9 50 %
Joel Quenneville Canada Canada 2005 - 2008 164 87 61 6 10 57,9 % 9 4 5 44,4 %
Tony Granato Canada Canada depuis mai 2008

Les records de la franchise

Records individuels

Joe Sakic a marqué depuis le début de sa carrière l’histoire de la franchise du Colorado. Toujours en activité, il est au début de la saison 2007-08, le joueur qui détient la majorité des records de la franchise. 27 78 79.

Ainsi, il est le joueur qui a participé au plus grand nombre de matchs de l’Avalanche, aussi bien en saison régulière (811 matchs) que lors des séries éliminatoires (150). Il est également le meilleur buteur de l’équipe avec 376 buts en saisons régulière et 75 de plus pour les séries. Il détient le record du nombre de buts sur une saison avec 54 buts en 2000-01 et en séries avec 18 buts en 1996. Parmi les 54 buts de la saison régulière, 12 furent décisifs pour son équipe.

En 1995-96, il réalise une saison avec 120 points et 35 autres lors des séries, totaux non dépassés à ce jour par un autre joueur. Il est également le joueur ayant réalisé le plus grand nombre de passes décisives au cours de sa carrière avec l’Avalanche (963) pour la saison régulière même si à cet exercice, Peter Forsberg le bat pour le total en séries (93) ainsi que pour le total sur une saison, avec 86 aides en 1995-96. Lors des séries de 2002, il réalise 18 aides pour un record de la franchise.

Milan Hejduk et Forsberg se partagent le record sur une saison du meilleur ratio +/- de la franchise avec +52 en 2002-03.

Au niveau des pénalités, Adam Foote est le meneur de la franchise sur la durée avec 809 minutes en saison régulière et 266 en séries éliminatoires alors que lors de la saison inaugurale, Chris Simon en récolta 250. Au niveau des séries, c’est encore une fois Adam Foote le plus pénalisé avec 62 minutes récoltées en 1997.

Paul Stastny, fils du célèbre Peter Šťastný, détient également certains records de la franchise dont celui du plus grand nombre de points pour un débutant lors d’une saison avec 78 points en 2006-07. Au cours de cette même saison, Stastny réalise également 20 matchs en marquant un minimum un point, ce qui constitue un record pour une recrue dans la LNH.[19]

D’un point de vue défenseurs, Kārlis Skrastiņš débute 495 matchs consécutifs entre 2000 et 2007 que ce soit au sein des Predators de Nashville ou sous le maillot de l’Avalanche, un record dans la LNH.

Enfin, au niveau des gardiens de but, Patrick Roy tient à peu près le même rôle que Sakic : il connaît le plus grand nombre de victoires lors de la saison régulière (262), lors des séries (81) et sur une saison (40 en 2000-01), il possède le plus grand nombre de blanchissages de la franchise en saison (37), en série (18) mais également sur une saison 9 en 2001-02. Il a également la plus basse moyenne de buts encaissés sur une saison avec 1,94 buts par matchs lors de cette même saison.

Le 18 janvier 2009, Ryan Smyth et Milan Hejduk, ont marqué tout deux un but durant la partie pour leurs 300e en carrière. C'est seulement la deuxième fois que des coéquipiers marquent leur 300e but le même soir. Seul Ivan Boldirev et Danny Gare, des Red Wings avaient également accompli cet exploit remarquable en février 1983.

Records d’équipe

L’équipe possède le plus grand nombre de titres consécutifs de division de la Ligue nationale de hockey avec neuf titres de 1995 à 2003.

Leur plus grand total de point pour une saison s’élève à 118 points en 2000-01 pour 52 victoires. Malgré tout, c’est en 1995-96, que les joueurs de l’Avalanche inscrivent le plus grand nombre de buts avec 336 buts dont 10 buts lors d’une victoire 12 à 2 en décembre 1995 contre les Sharks de San José.

L’Avalanche détient également le record de la LNH pour le plus grand nombre de matchs joués à guichets fermés avec 487 salles combles entre 1995 et 2006.[20]

Notes et références

  1. (en) Histoire de l’Avalanche sur http://www.sportsline.com/.
  2. (en) Articles sur les rivalités dans la LNH sur http://nl.newsbank.com/.
  3. (en) Fin de la série de matchs à guichets fermés, article sur http://www.denverpost.com.
  4. (en) Articles sur les rivalités de l’Avalanche, http://sports.espn.go.com et http://www.denverpost.com/.
  5. (en) Faits et chiffre sur le McNichols Arena sur http://hockey.ballparks.com/.
  6. (en) Site officiel du Pepsi Center http://www.pepsicenter.com/.
  7. (en) Article sur l’inversion des couleurs des maillots sur http://www.statenews.com/.
  8. (en) Effectif de la franchise sur http://avalanche.nhl.com
  9. (en) Description du processus de sélection des candidatures pour le temple de la renommée
  10. (en) Chiffres et anecdotes des admissions du Temple de la renommée
  11. (en) Biographie de Roy sur http://www.legendsofhockey.net.
  12. (en) Bourque remporte enfin sa première Coupe, article sur http://www.nhl.com/.
  13. (en) Liste des anciens de l’Avalanche membre du temple de la renommée sur http://www.legendsofhockey.net.
  14. (en) Biographie de Trottier sur Avalanche#photo http://www.legendsofhockey.net.
  15. (en) Article sur la cérémonie pour le 33 de Roy sur http://www.sportzdomain.com.
  16. (en) Liste des entraîneurs de l'Avalanche sur http://www.avalanchedb.com.
  17. DP signifie défaite en prolongation.
  18. VTB signifie victoire au tirs au but.
  19. (en) Stastny bat les records de la LNH, article sur http://avalanche.nhl.com/.
  20. (en) L’Avalanche tout près de son cinq centième match à guichets fermés, article sur http://avalanche.nhl.com/.

21. ↑ (en) Fiche de la NHL de Milan hejduk http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8460577&view=notes

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Articles connexes

  • Portail du hockey sur glace Portail du hockey sur glace
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis

Ce document provient de « Avalanche du Colorado ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Avalanche du colorado de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Avalanche du Colorado — Données clés Fondé en 1995 …   Wikipédia en Français

  • Avalanche Du Colorado — Avalanche du Colorado …   Wikipédia en Français

  • Saison 2010-2011 de l'Avalanche du Colorado — Saison 2010 11 de l Avalanche du Colorado Matt Duchene face à Manny Malhotra le 26 octobre  …   Wikipédia en Français

  • Saison 1995-1996 de l'Avalanche du Colorado — Joe Sakic, meilleur buteur et pointeur de la saison. Informations générales Dir …   Wikipédia en Français

  • Liste des joueurs de l'Avalanche du Colorado — Cette liste contient tous les joueurs de hockey sur glace ayant joué au moins un match sous le maillot des Avalanche du Colorado, franchise de la Ligue nationale de hockey entre 1995 et 2009. Sommaire Explications des sigles et codes | Gardiens… …   Wikipédia en Français

  • Bilan saison par saison de l'Avalanche du Colorado — L’Avalanche du Colorado est une franchise professionnelle de hockey sur glace, établie à Denver dans l’État du Colorado aux États Unis. Elle évolue dans la division Nord Ouest de la Ligue nationale de hockey depuis son déménagement de Québec en… …   Wikipédia en Français

  • Avalanches du Colorado — Avalanche du Colorado Avalanche du Colorado …   Wikipédia en Français

  • Mammoth du Colorado — Fondé en 2003 L …   Wikipédia en Français

  • Rockies du Colorado (LNH) —  Pour l’article homonyme, voir Rockies du Colorado.  Rockies du Colorado …   Wikipédia en Français

  • Colorado Avalanche — Avalanche du Colorado Avalanche du Colorado …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”