Auzon

Auzon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auzon (homonymie).
Auzon

Vue générale de la citadelle d'Auzon
Vue générale de la citadelle d'Auzon

Armoiries
Administration
Pays France
Région Auvergne
Département Haute-Loire
Arrondissement Brioude
Canton Auzon
Code Insee abr. 43016
Code postal 43390
Maire
Mandat en cours
Henri Doniol
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Auzon Communauté
Démographie
Population 904 hab. (2006)
Densité 53 hab./km²
Gentilé Auzonnais ou Alzoniens
Géographie
Coordonnées 45° 23′ 33″ Nord
       3° 22′ 21″ Est
/ 45.3925, 3.3725
Altitudes mini. 400 m m — maxi. 755 m m
Superficie 16,96 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Auzon est une commune française, chef-lieu du canton d'Auzon, dans le département de la Haute-Loire et la région Auvergne. Le canton à une superficie de 155 km², son altitude s'étageant entre 400 et 1 100 mètres d'altitude, et est limitrophe du département du Puy-de-Dôme. Ses habitants sont les Auzonnais ou Alzoniens, ils portent le surnom de « mange-prunes ». Auzon fait partie de l'arrondissement de Brioude et de la deuxième circonscription de la Haute-Loire. La devise du pays est « osons-toujours ». La fête patronale est le 10 août.

Sommaire

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
2001 2008 Henri Doniol
2008 2014 Henri Doniol
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1650 1700 1710 1789 1820 1896 1921 1936 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1138 1081 718 1247 1194 1601 1274 1156 942 1007 1071 1047 920 817 849
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Étymologie

La ville semble tirer son nom d'une racine hydronymique préceltique qui est semblable à celle d'Auzon ou Auzonne:
Alz- > Auz-, Awz- désignant l'eau, source ou cours d'eau. Toutefois, les toutes les formes anciennes d'Auzon semblent cohérentes pour dériver de la forme Also qui pourrait également se rattacher aux formations celtiques d'ales + suffixe -o qui serait du même type qu'ales + ia, comme Alésia, signifiant falaise ou hauteur. Les deux formes sont d'ailleurs en adéquation avec ce site, les ruisseau superficiels (l'Auzon et Godarel) qui ont creusés le rocher du village pour rejoindre l'Allier, ont joué un rôle primordial pour l'implantation humaine.

Géographie

Situation

Villes Art Histoire.svg

La cité médiévale est située sur un piton rocheux difficile d’accès qui s'élève a plus de 50 mètres au dessus du niveau du fleuve et domine la plaine de la Petite Limagne dans le bassin minier du Brivadois. Hérissée sur le rocher, elle garde l'une des portes du Livradois-Forez menant sur les anciens carrefours routiers des plateaux de Saint-Germain-l'Herm et de la Chaise-Dieu.

Auzon Communauté est desservie par l'autoroute Clermont Ferrand / Béziers - A 75 sortie 17 et 20, à 60 km de Clermont-Ferrand et 75 km du Puy.

Communes limitrophes du Puy-de-Dôme

Environnement

Parc naturel régional du Livradois-Forez.svg
  • les espaces naturels de la commune sont en partie protégés car classé à l'inventaire des zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF de type 1)
  • La spécificité des milieux aquatiques a été évaluée par le Conseil Supérieur de la Pêche. Ce contexte piscicole est évalué en fonction de la qualité des cycles biologiques. Il est considéré comme très bon en amont sur le ruisseau de l'Auzon. Dans cette zone de l'Allier en revanche, la situation s’est dégradée et présente des altérations provoquées par la présence de matières azotées, des traces de nitrates et d'autres substances.

Histoire

L’Auvergne est restée attachée aux valeurs romaines que les grandes invasions ne réussiront pas à gommer. Encore, au moment des grands chantiers du XIIe siècle, l’art et l'architecture relèvent cette influence. Cette relation à l’antique est ici soulignée par la présence d'un moellon de réemploi conservé derrière un contrefort de l'Église Saint-Laurent. il est gravé d'une inscription fragmentaire estimée entre le I et le III siècle après J.C. C'est une pierre d'arkose ressemblant aux autres vestiges gallo-romains retrouvés dans la région. Sa présence isolée dans le mur de l’édifice constitue un indice sur le processus de romanisation et interroge sur l'évolution de ce milieu depuis l'antiquité.

La ville doit sans doute sa naissance de sa position privilégiée sur la marche du Livradois en contact avec la plaine et la montagne. Cette colline dominant la rive droite de l'Allier, prés d'un espace relativement peuplé offre de précieuses ressources : d'une part, des ressources minière comme également l'exploitation des produits forestier et les récoltes agricoles de la plaine alluviale, ainsi que d'autre part, le contrôle de la rivière.

Il serait vain de vouloir expliquer le développement du bourg par les seuls facteurs géographique. La fortune d'Auzon dépendant également de la puissance et du nombres des institutions qui se sont côtoyées sous l'influence de faits sociaux particuliers.

Moyen Âge

Face avant du coffret d'Auzon: Weland the Smith.


La première citation écrite du château, apparait déjà à la fin du Xe siècle au même moment que se construit le réseau des nouvelles châtellenies Vicomtale. Ces nouveaux châteaux remplacent les anciennes forteresse et leurs statut public du haut Moyen Age.

Durant les vagues de raids normands la région des antiques oppida n'est que peu touchée. Le réseau d'anciens castra cités pendant les expéditions de Louis le Pieux et pendant les premiers raids, sous Pépin, ont encore joués leurs rôles défensifs et ont profités des individus migrants pour accroître la densité des populations.

Une énigme bientôt résolue?

Époque féodale

Les changements socio-politiques de l'an mil semblent annoncer l'expansion de la ville et de ses fortifications. Peu à peu, par l'accroissement des violences, l'aristocratie accapare la puissance comtale et asservit le travailleur terrien. ces hommes d'armes proches des familles comtale et vicomtale prennent le nom de la forteresse et définissent leurs droits comme héréditaires. Cette viguerie naissante forge alors une nouvelle structure sociale. La "vicaria de Alson", bien qu'assurant toujours refuge et protection devient une base d'exploitation.
Les acquisitions progressives de la famille d’Auzon dans les vallées et sur la Limagne, ont rapidement abouti à la formation d'un patrimoine foncier vaste exposant une organisation défensive et militaire. Au XIe siècle siècle, le château sera tenues des Boniparis . Également, sur la rive gauche de l'Allier, le château de Rilhac planté sur une terrasse alluviale conjugué aux domaines de Sainte Florine, Lempdes, Vergongheon et Lorlanges ferme l'accès à la plaine de Brioude et marquent une nouvelle frontière. Au XIIIe siècle le domaine possède de nombreux biens et péages. les terres sont éclatées géographiquement entre la Chaise-Dieu et le Lembronnais, à Nonette, Langeac et Paulhaguet. Les d'Auson possèdent également une seigneurie dans la Limagne de Clermont prés de Montmorrin.

Sous influence casadéenne, fut nouvellement administré le chapitre et rebâtie sur le sommet de l'esplanade, la splendide collégiale Saint Laurent. Ce monument est parmi les plus purs exemples de l’art roman en Haute Loire. L’édifice de dimensions modestes est remarquable par son porche et ses chapiteaux, ses modillons sculptés d'animaux allégoriques, ses décors végétaux et d'entrelacs. l'harmonie de l'ensemble architectural à la chance de ne pas être altéré par les quelques adjonctions gothique.

Classé MH

Monument historique.

Les parties hautes de la ville médiévale compose encore aujourd'hui avec un harmonieux patrimoine architectural: maison anciennes et ses jardins suspendus, église et maisons romanes, monastère. La ville à également conservé en partie son mur d'enceinte et les ruine de son château fort.
Ici et dans tout le canton, de nombreux édifices sont inscrits au patrimoine des monuments historiques.

La ville est adhérente au réseau "Villes et pays d'art et d'histoire".

En 1137, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine, héritière d'Aquitaine, avec Louis VII, roi de France, rapproche l'Auvergne du domaine royal capétien. En 1152, le divorce d'Aliénor et son remariage avec Henri II Plantagenêt, futur roi d'Angleterre, marque le début d'une longue période de conflit.

Époque royale

Terre d'Auvergne

Le sommet de la colline acquiert rapidement la physionomie d'un petit centre urbain.

Très tôt, Auzon possède un hôpital, une léproserie et comprends un centre religieux de renom complété par le prestige de la cité royale. C'est aussi un marché et une ville d'artisans pouvant également répondre aux besoins de la région avoisinante.


Castle in ruins Icon-fr.svg
  • La citadelle royale fortifiée du Livradois.

Suite à un conflit, opposant les partisans de deux branches de la famille comtale, la politique royale devient plus active et débouche sur l'intervention de l'armée. Philippe Auguste s’empare par la force d’une grande partie la vallée de l’Allier. Il prit Nonette et très certainement passa aux portes de la ville. La place forte repassa ainsi sous la tutelle royale. Le roi s’alliant avec l’évêque de Clermont, après avoir corrigé les vassaux rebelles, reconquiert l’Auvergne.

Le renouveau de l'autorité monarchique permet d’affaiblir le pouvoir comtale et signer la fin de l'époque féodale seigneurial. La terre royale d'Auvergne devient sénéchaussée en 1213.

Dans cette région intermédiaire entre plaine, terres défrichées et grandes contrées sauvages, Auzon devient siège de prévôté et le roi établi un bailliage afin de rendre justice et collecter l'impôt. l'administration royale s'appuyant sur le château et sa prison établit un centre administratif et décisionnel. A en juger par le nombre des seigneuries dépendante du bailliage d'Auzon, il pense assurer l'ordre et la sécurité comme également faire participer les hauts plateaux du Livradois aux charges financières du royaume.


Vestige du château, le Logis à galeries avec son escalier à vis, XVIe.
  • La charte de franchise.

Ce mouvement politique du XIIIe siècle amorce une nouvelle étape dans le développement urbain. Avec le développement du commerce, une bourgeoisie urbaine prend vite de l’importance. Le système seigneurial est alors contraint de composer avec elle en lui accorde, ainsi qu'aux hommes du domaine, certains droits définis. Elle sera constituée avant 1266. Alphonse de Poitiers l'héritier des terres d'Auvergne et Bompar d'Auzon ratifieront cette charte. Ils accordent ainsi aux habitants leur franchise communale.
Voici le germe de la commune d'Auzon, valeur d’une certaine citoyenneté évoquant un sentiment d’appartenance à une communauté. En 1271, Alphonse de Poitiers n'ayant aucun fils, la co-seigneurie revient après sa mort à la couronne de France.

Auzon devient terre d'apanage et s'inscrit parmi les possessions du duché d'Auvergne. Au coté des fils du roi non-héritiers du royaume de France, d'autres grandes familles aristocratiques auvergnates vont se succéder. À la fin du XIIIe siècle, la seigneurie d'Auzon est transmise par mariage dans la maison de Montmorin. La famille d'Auzon s'alliera également avec celle des Montravel.

La Bonne Ville d'Auvergne

Au cours du XIVe siècle, Auzon bénéficie d'une reconnaissance du pouvoir. Sous protection immédiate du roi et sous sa tutelle administrative, la cité devient l'une des « treize bonnes villes » de Basse-Auvergne.
C'est une ville close et autonome avec une municipalité consulaire qui possède également une milice et qui peut assurer sa défense. Comme certaines de ces bonnes villes, Auzon possédaient un rôle administratif et judiciaire avec de nombreuses institutions. D'autres se démarquaient par l'ancienneté de leurs privilèges. Le caractère commercial était aussi l'un des critères d'élection à ce titre.
Parmi ces nouveaux droits, la citée peut entre autres présenter des députés aux "états d'Auvergne" à Issoire.

Auzon comme Langeac représente un modèle de développement urbain et participe étroitement à maintenir le dialogue entre le roi et le plat pays. La ville devient un réel contre pouvoir profitant de ses privilèges contre lesquels le roi se plie souvent sans discutions.

  • 1412, le roi Charles VI, instaure un nouveau marché le mardi et trois foires par an.

Les Montmorin

Montmorin

Les Polignac

Polignac
  • En 1557 la seigneurie passa dans la maison de Polignac
  • En 1589, château fut pris par les Ligueurs de Randan.

Arts et Métiers

Arts et Métiers d'Auzon

Avant le XVIIIe siècle, existaient à Auzon des corporations professionnelles regroupées par la Communautés des Arts et Métiers'. Comme le manifeste la présence d'une communauté juive à la fin du XIIe siècle, la halle d'Auzon, était alors un lieu d'échange marchand et de négoce ouvert sur l'extérieur. Ce système corporatif est favorisé par l'impulsion royale et décrit l'inspiration urbaine de la population.

Hameaux et lieux-dits

Le Bassin Minier vers 1700

Il serrait fort utile de constituer ici, la liste des noms de lieux provenant du cadastre napoléonien. Cette liste aura comme intérêt d'aider les toponymistes et historiens qui s'intéressent à ce terroir. La liste ci-dessous concerne le cadastre actuel. (Avis aux chercheurs)

  • Boussac,
  • Chaniat,
  • Chappes,
  • Escolges, Maison Forte[1].
  • Les Granges,
  • Grigues,
  • Lugeac,
  • Racolles,
  • Rizolles,
  • Vaureilles
  • Moulin Mazelet, Moulin Pagès, Moulin Ponsot.
  • Le Bourguet, Granges montagne, Le Mazel, Les Tignaux, Leyreloup
  • Croix des Chenilles, La Croix des Abris, Croix Chaniat,
  • Lachenaux, Prachéne, Langlade, Ronsiéres-Basses, Champ Dorat, Côte-Mave, Combe Maveine, Roche Douare, Combe Vaiat, Combe Sourde, Combe Sterne.
  • Les Adraits, Combe Arnaud, Bagne-Chien, La Bareyre, le Beau, La Benelette, Ravin de Bouliroux, la Borie, Les Bos, les Branches, Les Chambards, Les Combelles, Champs Moure, Champ Rouge,Les Chauds, la Chaume, Coste chareire, Les Chazeaux, La côte de la chèvre, Les Cigodes, La Couarde, Les Coustandes, le Crapoux, Le Crouzet, la Croze, L'enclos, L'Estrade, La fricasse, La Fridiére, Combe de Fort, Les Fossés, Les Gagnouvets(!), La garde, Les gardes, La Garde-Haute, la Garnasse, les Gaviéres Le Geret, les Giraudes, Les Gounets, l'hôpital, Les Kiries, La Lette, Suc du Loup, Le Mauzat, La Mironette, Les Moulèdes, Les Parines, la Pierre, les Places, Le Planet, les Plots, Le ponceau, Le Portail, La Prade, Pré de la Salle, Les Quatre Cloches, La Ravelle, Combe de Ras, Les Ravins, Ravin de Ribeyrolle, Les Rioulx, Les Rivaux, Roche de fir, Le Suc de Rochegrand, Les Roches, Les Rossignols, Les Roubines, Les Routis, La Sablières, Le Savet, le Suquet, Combe Tanière, Les Testiares,La Tuilerie, Le Tet, Le Suc des Tronchéres,la Valette, Les Verdiers, Les Vieilles Tuilleries, La Visade,
  • Bois Laurent, Bois de la Save.
  • Montaigut, Moumoux, corpommier, Riberole, Prachêne, Fontane, Pezario, Carcagnot, Recolles, Vepsins, Pissevy.
  • Ruisseau du Gaudarel, Ruisseau du Cé, Ruisseau de Chastan, Garde, Estantol.
  • Source de la Fridière, Source de la borie, x(?) Source d'eau froide (près d'un des bords de l'Allier, sur le terrain des Houillère d'Auzon, 13/15 km du nord de Brioude). Bicarbonatée sodique, athermale et carbonique.
  • Bastide de Chappes

Vie associative

  • Athlétique Club Auzon, club de football (masculin et féminin)
  • Syndicat d'Initiatives du pays d'Auzon, Place de la Barreyre.
  • Écomusée du pays d’Auzon
  • Musée du Vespa

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Dictionnaire des fiefs de Remacle

Voir aussi

  • « Dolmen » dit de la Pierre du Diable
  • « Dolmen » dit du Tombeau des Rois

Liens externes

  • Portail de l’Occitanie Portail de l’Occitanie
  • Portail de l’Auvergne Portail de l’Auvergne
Ce document provient de « Auzon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auzon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Auzon — ist der Name eines französischen Kantons im Département Haute Loire, siehe Kanton Auzon einer französischen Gemeinde im Département Haute Loire siehe Auzon (Haute Loire) eines französischen Flusses, Nebenfluss des Allier, siehe Auzon (Allier)… …   Deutsch Wikipedia

  • Auzon — Saltar a navegación, búsqueda Auzon Escudo …   Wikipedia Español

  • Auzon — Porté dans les Hautes Pyrénées, désigne sans doute celui qui est originaire d Auzon, hameau à Monléon Magnoac, ou encore de la commune d Ozon (65). Le toponyme Auzon est très répandu en France : outre une commune de la Haute Loire (qui a donné… …   Noms de famille

  • Auzon — is a commune in the Haute Loire department in south central France.ee also*Communes of the Haute Loire department …   Wikipedia

  • Auzon — (spr. Osong), 1) Stadt, so v.w. Auxon 2); 2) Nebenfluß der Sorgue im französischen Departement Vaucluse; 3) Dorf im Departement Gard, mit Schwefelquelle, Stänker (la puante) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • auzōn — s. auzō ; …   Germanisches Wörterbuch

  • Auzon (rivière, Indre) — Auzon (rivière de l Indre) Pour les articles homonymes, voir Auzon (homonymie). Auzon …   Wikipédia en Français

  • Auzon (rivière) — Auzon (rivière de Vaucluse) Pour les articles homonymes, voir Auzon (homonymie). Auzon Caractéristiques Longueur …   Wikipédia en Français

  • Auzon (Aube) — Auzon Die Quelle des AuzonVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia

  • Auzon (Sorgue) — Auzon Der Auzon in MonteuxVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”