Tardenois

Fère-en-Tardenois

Fère-en-Tardenois

Vue des ruines du château de Fère.
Vue des ruines du château de Fère.

Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement Château-Thierry
Canton Fère-en-Tardenois (chef-lieu)
Code Insee abr. 02305
Code postal 02130
Maire
Mandat en cours
Jean-Paul Roseleux
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Tardenois
Démographie
Population 3 313 hab. (2006)
Densité 162 hab./km²
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 58″ Nord
       3° 31′ 02″ Est
/ 49.1994444444, 3.51722222222
Altitudes mini. 106 m — maxi. 225 m
Superficie 20,4 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Fère-en-Tardenois est une commune du département de l'Aisne, chef-lieu de canton dans la région Picardie, en France.

Sommaire

Géographie

Fère-en-Tardenois se situe entre Paris (100km) et Reims (50km) et est desservie par l'Autoroute de l'Est. La commune est à 22km de Château-Thierry et 25km de Soissons.

Elle est également desservie par la ligne SNCF Paris-Reims depuis la gare de l'Est.

L'Ourcq, dont la source se situe à seulement quelques kilomètres de Fère-en-Tardenois, traverse la ville.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 mars 2008 Jean-Claude Parmentier
mars 2008 Jean-Paul Roseleux[1]
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 852 1 796 1 806 2 105 2 313 2 354 2 461 2 410 2 556
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 293 2 497 2 393 2 218 2 367 2 322 2 397 2 265 2 391
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 508 2 690 2 548 2 332 2 476 2 377 2 169 2 140 2 250
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
2 419 2 730 3 012 3 246 3 168 3 356 3313 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Monuments

L'intérieur des halles

L'église Sainte-Macre

Elle fut rebâtie au XVIe siècle et classée "Monument Historique" en 1920.

On peut y voir :

  • Des vitraux modernes
  • Une châsse contenant les reliques de Sainte Macre, vierge martyrisée au IVe siècle
  • Un orgue reconstruit en 1990 qui sert à des enregistrements et des concerts.

Les Halles

Les anciennes halles au blé, classées "Monument Historique" en 1921, furent construites en 1540.

La chapelle de Villemoyenne

Chapelle classée en 1928.

Le Château de Fère-en-Tardenois

Vue des ruines du château où l'on distingue un pavage qui était recouvert de graisses pour éviter toute montée

Histoire

Le château de Fère-en-Tardenois fut construit de 1206 à 1260 par Robert de Dreux, petit-fils de Louis VI le Gros, roi de France. Il appartint à la première maison Valois-Orléans, Valois-Angoulême. En 1528, La mère de François Ier l'offrit au connétable Anne de Montmorency pour son mariage. Celui-ci le fit transformer, il fit construire en particulier son grand pont couvert. La Couronne le confisque après le supplice de Henry de Montmorency. Il est rendu peu après à Charlotte de Montmorency, épouse du Prince de Condé.Il passe donc à la branche cadette des Condé, les Princes de Conti, et par la suite au duc d'Orléans, père de Philippe Égalité. Ce dernier le démolit en partie en 1779 pour faire de la popularité et en vend les matériaux et les meubles. Ses créanciers s'emparent du reste et le vendent aux enchères, à Paris en 1793.

Le blason sculpté ornant l'une des piles du pont

Généralités

Le château de Fère-en-Tardenois, classé monument historique, se caractérise principalement par la présence d'un pont monumental enjambant les douves (qui sont aujourd'hui à sec). Ce pont, qui, toutes proportions gardées, rappelle fortement le château de Chenonceau, comportait autrefois deux étages : le premier servait de passage tandis que l'étage supérieur était une salle consacrée au jeu et à la vie mondaine. Une large porte entourée de deux tourelles ouvre sur la cour, un heptagone irrégulier flanqué de sept tours circulaires aujourd'hui en ruines.

Le domaine de chasse de près de 250 hectares appartenant autrefois au château est aujourd'hui propriété de l'état et constitue l'actuelle forêt de Fère-en-Tardenois.

Le dernier propriétaire du château, Raymond de la Tramerie, enterré à proximité des ruines, en fit dont au Conseil Général de l'Aisne.

Le charme de ces ruines ainsi que la beauté des lieux font qu'un hôtel de luxe est installé dans des bâtiments d'époque à proximité du château (Hostellerie du Chateau ****NN).

Boîte aux Lettres ALIS

Capitale mondiale de la poésie à 2 mi-mots

Fère-en-Tardenois a été consacrée capitale mondiale de la poésie à 2 mi-mots le samedi 17 novembre 2001.

Fère-en-Tardenois, lieu d'implantation du groupe ALIS (http://www.alis-fr.com), a vu la naissance de la poésie à 2 mi-mots, bien que l'on puisse douter de la pertinence d'une telle activité.

"La poésie à 2 mi-mots est un procédé d'une simplicité désarmante : il consiste simplement à couper les mots d'un trait horizontal. Chacune des deux moitiés de mots obtenues est contenue dans un autre mot, ou plusieurs autres mots", dixit La Langue coupée en deux, Pierre Fourny, co-édition ALIS et La Sterne Voyageuse éditeur, 2003, texte intégral du spectacle La langue coupée en deux (voir également La poésie à 2 mi-mots, Pierre Fourny, ALIS, 2000).

Cette consécration au eu lieu le 17 novembre 2001, en présence de Monsieur Bacquaert, Sous-Préfet de l'Aisne, Monsieur Renaud Dutreil, Député de l'Aisne, Monsieur Jacques Krabal, Vice-Président du Conseil Général de l'Aisne, Monsieur Jean-Jacques Hurmane, Vice-Président du Conseil Général de l'Aisne, et Monsieur Parmentier, Maire de Fère-en-Tardenois.

Une plaque commémorative a été posée sur le portail d'entrée de l'Hôtel de Ville de Fère-en-Tardenois, plaque matérialisant un poème à 2 mi-mots : lettres / écrites (dans lettres, il y a la moitié de écrites).

Cette plaque commémorative est visible, et manipulable par quiconque le souhaite.

Événements

Héraldique

Blason de Fère-en-Tardenois

De sinople au fer à cheval d'or couronné du même


Personnalités liées à la commune

  • Camille Claudel, sœur aînée de Paul Claudel, fut sculpteur, élève et maîtresse de Rodin, y naquit le 8 décembre 1864.
  • Honoré Lantenois, Ingénieur du Corps des Mines ([1]), il dirigea le Service Géologique de l'Indochine (SGI). Il apparaît sous le pseudonyme de Tardenois dans le roman de Jacques Deprat, Herbert Wild de son nom de plume, roman autobiographique "à clefs" qui retrace l'affaire éponyme du point de vue de l'auteur : "Les chiens aboient ..." (1926).
  • Désiré-Jules Lesguillier (homme politique) y mourut le 26 septembre 1889
  • Eugène Roques-Salvaza fut propriétaire du château, y mourut le 3 dédembre 1875
  • le groupe ALIS (Association Lieux Images et Sons) ([2]) est implanté au Moulin Canard depuis 1990. Fondé par Pierre Fourny en 1982, rejoint par Dominique Soria en 1984, ALIS est une compagnie de spectacles. Pierre Fourny est l'inventeur de la poésie à 2 mi-mots.
  • Etienne Moreau Nélaton (1859-1927) peintre, collectionneur et historien d'art français. Il consacra une partie de sa vie à Fère en Tardenois dont il fut un grand bienfaiteur. Il fit divers dons à l’église du même lieu. Il écrit l’Histoire de cette bourgade en 3 tomes ainsi que celle "des Eglises de chez nous".Une rue porte son nom.
  • Jules Charbonniez, sorti de l'école de Polytechnique comme ingénieur, s'engagea en 1870 pour la durée de la guerre, quoique marié et père de famille ; sa belle conduite lui valut la croix de la légion d'Honneur.

Il arriva à Fère en 1873 pour reprendre la fabrique du Moulin à Tan et c'est lui qui créa l'usine qui occupait avant la guerre de 1914, 500 ouvriers et ouvrières, et où il institua, en faveur de son personnel, différentes œuvres sociales telles que gratuités médicales et pharmaceutiques pour les ouvriers malades ou accidentés, indemnités journalières, secours aux femmes en couches, indemnités pour frais d'enterrement, création de maisons ouvrières. Plusieurs fois Maire de Fère, on lui doit les services des eaux et du gaz, les fourneaux économiques (disparus depuis 1918) , l'école des garçons, les abattoirs et la suppression de l'octroi ; avec M. Lesguillier, député, il fit toutes les démarches pour l'établissement de la gare où elle se trouve actuellement. C'est en revenant d'une réunion du Conseil municipal qu'un grave accident devait le priver d'un œil et, sur ses dernières années, le rendre complètement aveugle. Une rue de Fère en Tardenois porte son nom.

  • Marcel Cheval né le 20 janvier 1913 à Fère en Tardenois. Il entra à la SNCF comme apprenti, avant d'y exercer la fonction d'ajusteur, puis de sous-chef de brigade pendant la 2ème guerre mondiale.

Membre de Libération-Nord et de Résistance-Fer, il a participé à des sabotages sur des locomotives remorquant des trains militaires allemands. Arrêté par la Gestapo le 17 décembre 1943 à Troyes où il était venu préparer de nouveaux sabotages, il a été incarcéré à la prison de Châlons sur Marne le 18, transféré à Reims le 19 pour y être interrogé, puis ramené à la prison de Châlons-sur-Marne, le 30 mai. Le 6 juin 1944, il a été condamné à mort par un tribunal militaire allemand et fusillé. Marié, il était père d'une petite fille née en 1940.

Notes et références

  1. Conseil général de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

Bibliographie

  • Jean-Yves Montagu, L'Aisne, éd. La Martinière, 1993 (ISBN 2-73-242025-5) 


  • Portail de l’Aisne Portail de l’Aisne
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « F%C3%A8re-en-Tardenois ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tardenois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tardenois —   [tardə nwa], kleine französische Landschaft im nordöstlichen Pariser Becken (v. a. Département Aisne) mit dem Hauptort La Fère en Tardenois …   Universal-Lexikon

  • TARDENOIS 1918 — Bataille de l Aisne (1918) Pour les articles homonymes, voir Bataille de l Aisne. Bataille de l Aisne Front Ouest, juillet 1918 …   Wikipédia en Français

  • Fère-en-Tardenois — 49° 11′ 58″ N 3° 31′ 02″ E / 49.1994444444, 3.51722222222 …   Wikipédia en Français

  • Fere-en-Tardenois — Fère en Tardenois Fère en Tardenois Vue des ruines du château de Fère. Détail …   Wikipédia en Français

  • Fère-En-Tardenois — Vue des ruines du château de Fère. Détail …   Wikipédia en Français

  • Fère-en-tardenois — Vue des ruines du château de Fère. Détail …   Wikipédia en Français

  • Fère en Tardenois — Vue des ruines du château de Fère. Détail …   Wikipédia en Français

  • Fresnes-en-Tardenois — 49° 08′ 48″ N 3° 33′ 24″ E / 49.1466666667, 3.55666666667 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Fère-en-Tardenois — Situation du canton de Fère en Tardenois dans le département Aisne Administration …   Wikipédia en Français

  • Ville-en-tardenois — Pays & …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”