Tangentielle Ouest

Grande ceinture Ouest

Grande ceinture Ouest
Réseau Transilien
Année d’ouverture 2004
Exploitant SNCF
Conduite (système) Conducteur
Matériel utilisé Z 6400
Points d’arrêt 5
Longueur 10 km
Communes desservies 5
Lignes connexes (A) (B) (C) (D) (E) [H] [J] [K] [L] [N] [P] [R] [U]

La Grande Ceinture Ouest est un tronçon de la ligne ferroviaire de Grande Ceinture de Paris, situé dans les Yvelines et rouvert au public le 12 décembre 2004, après 68 ans de fermeture aux passagers. Elle fait partie du Transilien L.

La fréquentation de cette ligne ne liant aucun pôle d'importance est faible depuis son ouverture. Néanmoins, la ligne, de par les nombreuses innovations dont elle dispose, est une vitrine de la SNCF. Son prolongement est prévu au nord comme au sud à l'horizon 2015, mais sous la forme d'un tram-train.

Sommaire

La ligne

Tracé

Tracé de la Grande ceinture Ouest.

Ouvrages d’art

Équipement

La ligne est électrifiée comme tout le réseau Saint-Lazare en 25 kV-50 Hz monophasé[1], équipée du block automatique lumineux[2], du KVB[3] et d'une liaison radio sol-train sans transmission de données avec identification[4].

Histoire

Chronologie

  • 1882 : Mise en service du tronçon entre Noisy-le-Sec, Le Bourget et Achères, tronçon qui incluait l'actuelle ligne;
  • 1936 : Fermeture de cette section au trafic voyageurs;
  • Début des années 1990 : Fermeture de cette section au trafic marchandises;
  • 29 décembre 1993 : déclaration d’utilité publique (DUP) pour la création d’une liaison radiale entre la gare Saint-Lazare et Saint-Germain-en-Laye d’une part, et Noisy-le-Roi d’autre part. Ce projet prenait en compte l'implantation d'un saut de mouton en gare de St-Nom traversant ainsi la forêt de Marly. À ce moment, le début des travaux devait être imminent pour une mise en service en mai 1996;
  • janvier-février 1994 : Recours en Conseil d’État d’associations de riverains de L’Etang-la-Ville, appuyés par la commune, contre le saut de mouton en gare de Saint-Nom. Le dossier est suspendu;
  • 21 avril 1997 : Rejet par le conseil d’État des arguments de fond et de forme, mais le projet doit se faire. Au même moment, le président de la République dissout l’Assemblée nationale. En pleine campagne électorale, les élus locaux concernés, figures importantes de la vie politique à ce moment-là (notamment Michel Péricard, président du groupe RPR à l’Assemblée) décident de soutenir le projet. Pour ne pas froisser les associations de riverains, ils annoncent la suppression du saut de mouton, pour favoriser les liaisons tangentielles;
  • 21 décembre 1998 : In extremis, le ministre des Transports signe l’approbation du projet quelques jours avant l’expiration de la DUP. À cette époque, une ouverture était prévue en 2002;
  • été 2001 : début des travaux avec la dépose des voies;
  • 12 décembre 2004 : Ouverture de la ligne GCO[5].

Gares et villes desservies

Gare de Saint-Germain-Grande-Ceinture, rénovée en 2004.

La Grande Ceinture Ouest relie Saint-Germain-en-Laye (gare de Grande-Ceinture) à Noisy-le-Roi, via Saint-Nom-la-Bretèche en desservant 5 villes: Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly, L'Étang-La-Ville et de Noisy-le-Roi. Elle bénéficie d'une correspondance avec le réseau de bus urbains sont possibles vers le RER à Saint-Germain-en-Laye, depuis les gares du Bel-Air (ligne A) et de Grande-Ceinture (lignes C et BC).

      Gare Zone Communes desservies Correspondances[6]
  o   Noisy-le-Roi 5 Noisy-le-Roi
  o   Saint-Nom-la-Bretèche — Forêt de Marly 5 L'Étang-la-Ville [T][L]
  o   Mareil-Marly 4 Mareil-Marly
  o   Saint-Germain-en-Laye — Bel Air — Fourqueux 4 Saint-Germain-en-Laye
  o   Saint-Germain-en-Laye — Grande Ceinture 4 Saint-Germain-en-Laye

Exploitation

La liaison Noisy-le-Roi/Saint-Germain-en-Laye est assurée tous les jours de 6 h 00 à 22 h 00 (pas de service de remplacement au-delà) et permet de relier en 13 minutes, la gare de Saint-Germain-en-Laye — Grande Ceinture à la gare de Noisy-le-Roi, de rejoindre Saint-Cloud, La Défense et Paris-Saint-Lazare par les trains en correspondance à la gare de Saint-Nom-la-Bretèche — Forêt de Marly[7]. Là-bas, le parcours à effectuer pour changer de train est de l’ordre de 30 mètres[5].

Un nouveau poste d’aiguillage a été construit à la gare GC de Saint-Nom-la-Bretèche — Forêt de Marly , le long des quais de la ligne. Ce bâtiment accueille le poste d’information général de la ligne à partir duquel sont transmises aux cinq gares et aux voyageurs les informations sur la situation du trafic en temps réel[8].

La desserte est assurée par :

  • 1 train par sens tous les quarts d’heure en heures de pointe
  • 1 train par sens toutes les demi-heure en heure creuse.

Les temps de parcours [9] entre les gares sont les suivants :

  • 2 minutes entre St-Germain-GC - St-Germain-Bel-Air ;
  • 2 minutes entre St-Germain-Bel-Air - Mareil-Marly ;
  • 4 minutes entre Mareil-Marly - Saint-Nom-la-Bretèche dont une minute d’arrêt à Saint-Nom ;
  • 4 minutes entre St-Nom-la-Bretèche - Noisy-le-Roi.

Les gares de Saint-Germain-en-Laye Grande Ceinture, Saint-Germain-en-Laye Bel Air Fourqueux, Mareil-Marly sont en zone de tarification 4, celles de Saint-Nom-la-Bretèche Forêt de Marly et Noisy-le-Roi en zone de tarification 5.

Ces trains, pour l'exploitation de la ligne, mais aussi pour faciliter la vie des usagers, sont inclus dans le système des codes-missions. Vous pouvez retrouver ces derniers dans les horaires ainsi que sur les écrans d'information en temps réel :

  • GERM : Toutes gares desservies de Noisy-le-Roi à Saint-Germain-en-Laye Grande Ceinture
  • NOIS : Toutes gares desservies de Saint-Germain-en-Laye Grande Ceinture à Noisy-le-Roi
Plan de la ligne équipé du SIVE.

Information en temps réel

Toutes les gares de la ligne sont équipées du système d’information INFOGARE, financé par la Région Île-de-France et le Syndicat des transports d'Île-de-France : des écrans situés sur les quais et dans les gares informent en temps réel les voyageurs de l’heure de passage des trains ainsi que des perturbations qui peuvent intervenir sur la ligne.

À bord des trains, un système d’information des voyageurs indique, de façon sonore et lumineuse, les gares desservies la progression en temps réel du train sur la ligne à travers le (SIVE). Ce dernier est piloté grâce à un géopositionnement par satellite (GPS) et couplé à un odomètre[10].

Matériel roulant

Une rame en gare de Saint-Germain en Laye GC
La porte orange d'une rame

Pour assurer l’exploitation de la ligne, Transilien SNCF a mis en service 3 rames électriques de quatre voitures du type Z 6400, extraites des 75 rames totales. Ces 3 rames (Z 6479/80, 6481/2 et 6483/4) assurent un service sur la Grande Ceinture Ouest (GCO) après avoir été entièrement rénovées dans l’établissement industriel de maintenance du matériel (EIMM) de Saint-Pierre-des-Corps (37)[10].

Ce matériel est similaire à celui qui circule sur plusieurs lignes de Saint-Lazare, mais l'aménagement intérieur a été complètement modifié selon les choix proposés par l'agence RCP Design. Elles disposent d’un aménagement intérieur entièrement repensé pour diversifier les espaces et pour améliorer la circulation dans la rame, avec un design intérieur (parois, sols, plafonds) modernisé, de nouveaux sièges avec séparateurs et de nouvelles dispositions en rotonde, en carré, en duo et en solo avec tablette et orientation vers la fenêtre (272 places assises). Elles disposent aussi d'emplacements pour fauteuils roulants et poussettes, de points d’accroche pour les vélos. Elles ont l'avantage de poser une intercirculation entre les voitures qui permet aux voyageurs d’accéder librement d’un voiture à l’autre et qui donne une meilleure visibilité de l’ensemble du train. Les voitures sont accessibles depuis le quai en toute autonomie pour les personnes à mobilité réduite ou les familles avec des poussettes, sur les portes repérées par un « berlingot » orange. Ces dernières sont situées en gare au niveau d'un surélèvement partiel du quai. Les rames Z 6400 GCO, sont équipées de vitres teintées, dépourvues de barres d’appui transversales pour améliorer la visibilité, et sont climatisées (système de ventilation réfrigérée) maintenant une température agréable dans le train.

Chaque rame dispose d'un système de vidéosurveillance embarqué et à l'extérieur d'une « livrée », qui est dans l‘esprit de celle utilisée pour les matériels rénovés Transilien (une partie des Z 20900, les Avanto sur la ligne 4 du tramway d'Île-de-France, etc.).

Gestion des rames

En journée, sur les 3 rames qui assurent le service, seuls deux éléments sont utilisés tout le temps. Ces deux Z 6400 se croisent d'ailleurs entre Saint-Germain-Bel Air-Fourqueux et Mareil-Marly. La troisième rame, qui est garée à Marly-le-Roi sur le groupe II, ne sert qu'aux heures de pointe, et ne rejoint les autres que du lundi au samedi, le matin et le soir entre 16 et 17 h et jusqu'à 19h. La mise en service de cet élément sur la ligne permet le doublement de la fréquence, en passant de 2 à 4 passages par heure.

Aménagements effectués

Viaduc du Val Saint-Léger.

La réouverture de la ligne a nécessité d’importants travaux. En effet, il a fallu reconstruire le viaduc du Val Saint-Léger à Saint-Germain-en-Laye et du Pont des Muses en gare de Saint-Nom-la-Bretèche, abaisser la plate-forme à Noisy-le-Roi, moderniser et électrifier la section, rénover les bâtiments voyageurs des gares de Saint-Germain-en-Laye — Grande Ceinture et de Noisy-le-Roi. La gare de Mareil-Marly a été aménagé avec la création d'un passage souterrain accessible aux PMR et aux UFR. Compte-tenu de la création d'un nouveau quartier dans le secteur de Bel-Air à Saint-Germain-en-Laye, une nouvelle gare a été crée, nommée « Saint-Germain-en-Laye-Bel Air-Fourqueux ».

Plus généralement, les quais des gares ont été réaménagés et rehaussés permettant ainsi une mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite de toutes les gares et tous les trains. Pour se préserver des bruits, des protections acoustiques (murs anti-bruit, traitement de façades, abaissement du niveau de la voie à Noisy-le-Roi…) ont été installées.

Pour garantir la sécurité des automobilistes, piétons, etc ainsi que du train, cinq passages à niveau ont été supprimés et quatre franchissements rétablis sous forme de ponts-routes ou de passages inférieurs. Un seul passage à niveau subsiste, il s'agit du n° 7 situé à L'Étang-La-Ville[10].

Perspectives : La Tangentielle Ouest

Voies vers Achères à Saint-Germain GC
Voies vers Versailles à Noisy-le-Roi

Ce tronçon de ligne s'inscrit dans un projet plus vaste de réouverture au trafic de voyageurs de la ligne de Grande ceinture, plus précisément le projet Tangentielle Ouest-Sud qui doit relier Achères à Versailles. Ce projet doit lui même être prolongé jusqu'à Melun en utilisant la ligne de Grande ceinture Sud, qui perdrait ainsi sa branche du RER C. Cette réouverture permettrait d'attirer de nombreux voyageurs : elle relierait en effet les agglomérations de Cergy, Poissy, Saint-Germain-en-Laye, Versailles et Massy-Palaiseau, réalisant ainsi une véritable tangentielle ouest, permettant des correspondances avec le RER A, le RER B, le RER C, ainsi qu'avec les réseaux Paris-St-Lazare et Paris-Montparnasse.

La reprise du trafic fret sur la ligne, interrompu dans les années 1980, est plus controversée.

Des riverains souhaitent aussi la transformation de la ligne en tram-train (hypothèse à l'étude à la demande du STIF). L'infrastructure de voie de cette solution n'empêchera pas la circulation des trains de marchandises que la SNCF prévoit de faire circuler de nuit, en dehors des plages de circulation des trains de voyageurs.

Conformément à la réglementation, la Commission nationale du débat public a décidé la mise à disposition du public [11] d'un dossier présentant cette solution, qui consiste en « la mise en place d’une liaison en Tram-Train, reliant dans un premier temps la gare de Saint-Germain-en-Laye située sur le RER A et la gare de Saint-Cyr sur le RER C, via la Grande Ceinture Ouest (GCO) mise en service en décembre 2004 entre Saint-Germain-en-Laye Grande Ceinture (GC) et Noisy-le-Roi. Elle pourra être prolongée dans un second temps de la gare de Saint-Germain-en-Laye GC à celle d’Achères-Ville (RER A).

Le projet repose, d’une part, sur la réutilisation de la voie ferrée existante dite de la Grande Ceinture (GC), entre les gares de Saint-Germain-en-Laye GC et de Saint-Cyr GC, puis entre Saint-Germain-en-Laye GC et Poissy GC en seconde phase. La réutilisation nécessite une adaptation des installations de la GCO. »

D’autre part, le projet repose sur la création et l’aménagement de trois tronçons de ligne nouvelle dédiés aux trams-trains :

  • 3,9 km environ entre les gares de Saint-Germain GC et de Saint-Germain-en-Laye RER ;
  • 1,2 km environ entre les gares de Saint-Cyr RER et de Saint-Cyr GC ;
  • 2 km environ entre les gares de Poissy GC et d’Achères-Ville pour la seconde phase.''

Les investissements d’infrastructure nécessaires sont de l’ordre de 230 à 250 millions d’euros [12] selon les variantes (aux conditions économiques de janvier 2005), dont 125 à 145 millions d’euros pour la première phase et 105 millions d’euros pour la seconde" [13]. Selon les études, 19 000 voyageurs par jour sont attendus à l’horizon 2015.

Une autre solution, radicale pour empêcher toute circulation de fret, tout en préservant le transport de voyageurs, serait une ligne de tramway du même type que celle reliant Issy-Seine à La Défense. En effet l'infrastructure (ballast, voie ferrée, alimentation électrique, signalisation et croisements avec le réseau routier) d'un tramway est alors totalement incompatible avec une circulation de lourds trains de marchandises. De plus, par rapport au tram-train, le tramway présente d'autres avantages : un coût d'aménagement et de matériels roulants inférieur, une desserte avec un plus grand nombre d'arrêts mieux répartis et globalement une meilleure adéquation de l'infrastructure au trafic voyageurs réellement envisageable et somme toute assez faible[14].

Néanmoins, ces solutions supprimeraient toute possibilité de fusion entre la Grande ceinture Ouest et la Grande ceinture Sud, ce qui est pourtant l'objet de cette ligne et le but visé par la SNCF afin de faire transiter du fret au plus court en contournant Paris par l'ouest tout en s'efforçant de faire financer tout ou partie de ces aménagements par la région Île-de-France, sous couvert de transport de voyageurs.[non neutre][réf. nécessaire]

Toutefois, cette transformation aurait l'avantage de créer plus facilement et à un coût moindre une branche reliant la ligne à la gare RER de Saint-Germain-en-Laye.

La campagne de concertation publique sur la finalisation de la TGO (abréviation de Tangentielle Ouest) démarrée à la mi-septembre 2008, confirme l'abandon de relier la gare de Versailles-Chantier et, du même coup, la Grande Ceinture Sud. La gare de Saint-Cyr (gare RER de Saint Cyr l'Ecole) sera donc le terminus de la TGO avec un fort réaménagement des infrastructures. En effet, la gare de Saint Cyr - Grande Ceinture a été jugée trop excentrée pour son éventuelle réouverture. Les ingénieurs du génie-civil devront donc créer la jonction entre les deux stations en tenant compte d'un important dénivelé, du passage de la route départementale 10, du souhait des Saint-Cyriens de la création d'une gare routière et, enfin, en obtenant l'aval des Bâtiments de France (la ville de Saint-Cyr l'Ecole étant classée aux Monuments Historiques).

Ceci scelle également l'abandon définitif de la gare de Versailles-Matelots, dernière station de la ligne de Grande Ceinture Ouest avant la gare de Versailles-Chantiers, et désafectée depuis 1939.

Ces réunions publiques, organisées dans les communes concernées par cet élargissement, sont parrainnées par le STIF, la SNCF, le RFF, le Conseil Général des Yvelines et la Région Ile de France. Elles se dérouleront de la mi-septembre 2008 à février 2009 et déboucheront sur un schéma de principe. L'enquête publique est programmée pour le dernier trimestre 2009.

Liste des gares de la future Tangentielle Ouest

Notes et références

  1. [pdf] RFF - Carte des lignes électrifiées
  2. [pdf] RFF - Carte des modes d’espacement des trains
  3. [pdf] RFF - Carte des lignes équipées de contrôle de vitesses
  4. [pdf] RFF - Cartes des lignes équipées de liaisons avec les trains
  5. a  et b Article Metro-pole.net "Réouverture de la Grande Ceinture Ouest aux voyageurs (1/2)"
  6. Pour alléger le tableau, seules les correspondances avec les transports guidés (métros, trains, tramways...) et les correspondances en étroite relation avec la ligne sont données. Les autres correspondances, notamment les lignes de bus, sont reprises dans les articles de chaque station.
  7. Dossier de presse sur l'inauguration de la ligne
  8. Dossier de presse sur l'inauguration de la ligne
  9. les temps de parcours suivants proviennent de l'article de Metro-pole.net "Vent printanier sur la GC Ouest"
  10. a , b  et c [pdf] Dossier de presse sur l'inauguration de la ligne
  11. Ce dossier était consultable à partir du 30 octobre 2006 et jusqu’au 29 décembre 2006 inclus au STIF, (3 rue de Monttessuy 75007 Paris), à RFF (92 avenue de France 75013 Paris), dans les gares de Saint-Cyr RER (dans le hall aux heures d'ouverture) et de Saint-Germain GC et Achères-Ville (sur demande au guichet aux heures d'ouverture), à la préfecture des Yvelines (1 rue Jean-Houdon 78010 Versailles) et à la sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye (1, rue du Panorama 78105 Saint-Germain-en-Laye).
  12. Toutefois, les financements inscrits au Contrat de Plan État-Région 2000-2006 ne s'élèvent qu'à 76,22 millions d'€, dont 18,52 à la charge de l'État, le solde étant financé par la Région et le Département
  13. Annonce légale publiée dans le quotidien Le Monde, daté du 25/10/2006, page 14
  14. Question N° : 58751 de M. Fourgous Jean-Michel (Union pour un mouvement populaire - Yvelines) : M. Jean-Michel Fourgous attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports, de l'aménagement du territoire, du tourisme et de la mer sur la disproportion entre l'effort financier considérable qui a été fourni pour la mise en place de la ligne ferroviaire de grande ceinture entre Saint-Germain-en-Laye et Noisy-le-Roi, et le peu de fréquentation actuelle de cette ligne. Ce projet qui a coûté plus de 90 millions d'euros (dont 60 millions à la charge du conseil régional) rencontre bien peu de succès en regard des 10 000 voyageurs quotidiens prévus initialement. Devant la difficulté d'obtenir des données quant à l'utilisation de cette rocade ferroviaire, il l'interroge donc sur les chiffres de sa fréquentation quotidienne, et d'autre part, lui demande quelles mesures pourraient être prises pour améliorer le trafic et mieux rentabiliser l'ouvrage.
    Réponse : La ligne ferroviaire de grande ceinture reliant Saint-Germain-en-Laye à Noisy-le-Roi constitue un maillon de la tangentielle ouest qui à son achèvement reliera Achères à Massy en passant par Versailles. Un comptage du trafic voyageurs a été réalisé en mai 2005 faisant état d'une fréquentation de 1 627 passagers par jour. À terme, le trafic escompté sur ce tronçon par la SNCF est de 4 000 voyageurs par jour. Pour y parvenir, la SNCF va lancer une campagne d'information afin de valoriser cette ligne ferroviaire, qui souffre d'une image passéiste en dépit du nouveau matériel roulant. Ce projet est inscrit au contrat de plan État-région Île-de-France pour la période 2000-2006. Sans attendre l'achèvement de la tangentielle, qui donnera seul tout son intérêt au tronçon d'ores et déjà réalisé, une liaison par autobus entre Noisy-le-Roi et Saint-Cyr, en cours d'étude, devrait permettre d'accroître significativement le trafic entre Saint-Germain-en-Laye et Noisy-le-Roi grâce au rabattement de voyageurs supplémentaires.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens internes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
  • Portail des transports en Île-de-France Portail des transports en Île-de-France
  • Portail des Yvelines Portail des Yvelines
Ce document provient de « Grande ceinture Ouest#Perspectives : La Tangentielle Ouest ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tangentielle Ouest de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tangentielle Nord — Réseau Transilien Année d’ouverture Automne 2014 Mise en service prévue entre Épinay sur Seine et Le Bourget 2018 Mise en service prévue de la totalité de la ligne de Sartrouville à Noisy le Sec Terminus Sartrouville et Noisy le Sec Exploit …   Wikipédia en Français

  • Tangentielle d'Orléans — Autres noms Rocade d Orléans Longueur 33 km (environ) Direction ouest / est Extrémité ouest Pont de l Europe à Saint Jean de la Ruelle Intersections …   Wikipédia en Français

  • Tangentielle Sud — Tram train Évry Massy Tram train Évry Massy Réseau Année d’ouverture 2017 Dernière extension Conduite (système) Conducteur Le Tram train Évry Massy est un projet de ligne de transport en commun dans le département de l Essonne, en banlieue… …   Wikipédia en Français

  • Grande ceinture Ouest — Réseau Transilien Région de Paris Saint Lazare Année d’ouverture 2004 Exploitant SNCF …   Wikipédia en Français

  • Grande Ceinture Ouest — Réseau Transilien Année d’ouverture 2004 Exploitant SNCF Conduite (système) Conducteur Matériel utilisé Z 6400 Points d’arrêt 5 Longueur …   Wikipédia en Français

  • Grande ceinture ouest — Réseau Transilien Année d’ouverture 2004 Exploitant SNCF Conduite (système) Conducteur Matériel utilisé Z 6400 Points d’arrêt 5 Longueur …   Wikipédia en Français

  • Grande ceinture Ouest — The Grande ceinture Ouest line (French Ligne Grande ceinture Ouest , or GCO) is a 10km long section of the Grande Ceinture de Paris, located in Yvelines and reopend to the public on 12 December 2004, after being closed to passengers for 68 years …   Wikipedia

  • Prolongement de la ligne E du RER d'Île-de-France à l'ouest — Article principal : Ligne E du RER d Île de France. Prolongement du RER E à l ouest La gare de Mantes la Jolie, en août 2006 Réseau Réseau express …   Wikipédia en Français

  • Tengentielle Nord — Tangentielle Nord Tangentielle Nord Réseau Année d’ouverture 2014 Dernière extension Exploitant …   Wikipédia en Français

  • Tram-train Évry — Massy Façade de la gare d Évry Courcouronnes (août 2008). Réseau Transilien Année d’ouverture …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”