1982 au Québec
Éphémérides
Chronologie du Québec :
1979 1980 1981  1982  1983 1984 1985
Décennies au Québec :
1950 1960 1970  1980  1990 2000 2010
Chronologie dans le monde :
1979 1980 1981  1982  1983 1984 1985
Décennies :
1950 1960 1970  1980  1990 2000 2010
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies thématiques :

Aéronautique Architecture Automobile • Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie • Football Informatique Jeu • Jeu vidéo Littérature Musique Musique classique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine • Science Sociologie Sport Télévision Théâtre

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1982 au Québec.

Sommaire


Événements

Janvier

  • 6 janvier - Claude Morin annonce son retrait de la vie politique. Le coup de force d'Ottawa, dit-il, l'a écœuré[1].

Février

  • 13 février - Le magasin Eaton poursuit Claude Charron pour vol à l'étalage. Celui-ci démissionne de ses fonctions de ministre et de leader parlementaire mais garde pour le moment son poste de député de Saint-Jacques[6].

Mars

  • 8 mars - Le Canada Bill est adopté à la Chambre des Communes britannique.
  • 23 mars - Yves Bérubé, président du Conseil du Trésor, annonce des dépenses de $23.7 milliards et des coupures de $670 millions pour l'année 1982-1983.

Avril

  • 5-7 avril - Sommet économique de Québec. René Lévesque annonce un trou de $700 millions dans les finances gouvernementales et dit songer à un gel des salaires chez les employés du secteur public. Louis Laberge lance l'idée de relancer l'économie par un programme de construction domiciliaire[7].

Mai

  • 14 mai - Devant le refus des syndicats de négocier de nouvelles conventions collectives, le gouvernement dit envisager une diminution de salaire de 20% pour tous les employés du secteur public durant les trois premiers mois de 1983[13].
  • 27 mai - Donatien Corriveau succède à Norbert Rodrigue à la tête de la CSN[15].

Juin

  • 16 juin - Grève générale des omnipraticiens qui refusent le gel de leurs salaires[16].
  • 21 juin - Une loi spéciale accorde une hausse de 14% aux omnipraticiens. Déçu de la politique anti-syndicale de son gouvernement, le député Guy Bisaillon quitte le PQ et siègera désormais comme indépendant[8].

Juillet

  • 20 juillet - Annonce que Montréal a perdu définitivement son statut de métropole du Canada au profit de Toronto. En 1981, la capitale ontarienne avait près de 3 millions d'habitants contre 2,828,000 pour Montréal. En 1976, la population était de 2 803 000 à Toronto et de 2 802 000 à Montréal. Les statistiques démontrent que l'écart de la population s'agrandit de plus en plus[17].
  • 25 juillet - Violente émeute au pénitencier d'Archambault à Sainte-Anne-des-Plaines. Trois gardiens sont tués et sept blessés. Lors de la reprise en main, on découvre que deux détenus se sont suicidés au cyanure[18].

Août

  • 26 août - BP annonce qu'elle fermera sa raffinerie de l'est de Montréal en mai 1983.

Septembre

  • 16 septembre - Le Front commun demande une augmentation de salaire de 11.9% pour 1983. Ces demandes sont qualifiées d'irréalistes par le premier ministre.
  • 21 septembre - Les offres salariales du gouvernement sont une hausse de 8% réparties sur 3 ans et comportant un gel en 1983. L'écart avec les demandes syndicales est de $4 milliards.

Octobre

Novembre

  • 2 novembre - À Ottawa, le gouvernement Trudeau dépose le projet de loi S-31, qui vise à interdire aux provinces le droit de détenir plus de 10 % d'une compagnie de transports interprovinciale ou internationale. Le Québec dénonce cette loi qu'il voit comme une tentative de restreindre ses moyens d'intervention dans le domaine des transports[22].
  • 9 novembre - La FTQ annonce son projet de créer un Fonds de solidarité dont le but est d'investir dans les moyennes et les petites entreprises afin de maintenir et de créer des emplois.
  • 9 novembre - Débrayage de 24 heures dans les écoles et les hôpitaux.
  • 19 novembre - Québec menace le Front commun d'un décret s'il ne reprend pas les négociations[24].

Décembre

  • 11 décembre - L'Assemblée nationale met fin aux négociations avec le Front commun en adoptant la loi 105 qui leur impose 109 conventions collectives pour les 3 prochaines années. Les syndicats promettent de répliquer dès le début de l'année suivante[25].

Naissances

Décès

Liens internes

Notes et références

  1. Pierre Godin. René Lévesque tome . Boréal. 2005. p. 205
  2. Lisa Binsse, « GM remet à pied pour une période indéfinie ses 1800 employés récemment rappelés », dans La Presse, 14 janvier 1982, p. A-5 
  3. Bilan du Siècle au Québec
  4. Bilan du Siècle
  5. Graham Fraser. Le Parti Québécois. Libre Expression. 1984. p. 334
  6. Idem, p. 338
  7. René Lévesque tome 4, p. 536
  8. a, b, c, d, e, f et g Chronologie parlementaire 1982-1983. Consulté le 15 mai 2009
  9. Bilan du Siècle au Québec
  10. Bilan du Siècle au Québec
  11. Voir l'article Marie-Andrée Leclerc
  12. Bilan du Siècle au Québec
  13. René Lévesque tome 4, p. 240
  14. Idem, p. 241
  15. Bilan du Siècle au Québec
  16. Bilan du Siècle au Québec
  17. Jean Poulain, « Elle perd définitivement son statut de métropole: Montréal connaît le plus faible taux de croissance de population au pays », dans La Presse, 21 juillet 1982, p. C-1 
  18. Bilan du Siècle au Québec
  19. Bilan du Siècle
  20. Bilan du Siècle au Québec
  21. Bilan du Siècle au Québec
  22. Bilan du Siècle
  23. Bilan du Siècle au Québec
  24. René Lévesque tome 4, p. 262
  25. Idem, p. 263

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1982 au Québec de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1982 au Canada — Éphémérides Chronologie du Canada : 1979 1980 1981  1982  1983 1984 1985 Décennies au Canada : 1950 1960 1970  1980  1990 2000 …   Wikipédia en Français

  • 1982 au Nouveau-Brunswick — Années : 1979 1980 1981  1982  1983 1984 1985 Décennies : 1950 1960 1970  1980  1990 2000 2010 Siècles : XIXe siècle  XXe siècl …   Wikipédia en Français

  • Boxe au Québec — Vers les années 1820, la boxe fait son apparition au Québec mais est contestée par la société de l’époque. Un siècle après, Montréal reçoit les boxeurs du monde entier. Le Québec et surtout Montréal est le théâtre de multiples combats. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • 1979 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 1976 1977 1978  1979  1980 1981 1982 Décennies au Québec : 1940 1950 1960  1970  1980 1990 200 …   Wikipédia en Français

  • 1984 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 1981 1982 1983  1984  1985 1986 1987 Décennies au Québec : 1950 1960 1970  1980  1990 2000 201 …   Wikipédia en Français

  • Bilinguisme au Québec — Bilinguisme au Canada Panneau d arrêt bilingue sur la Colline du Parlement à Ottawa. Un exemple de bilinguisme au niveau de gouvernement fédéral. Le bilinguisme au Canada ne se rapporte qu à l utilisation de l anglais et du français par les… …   Wikipédia en Français

  • Nationalisme Au Québec — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Nationalisme au Quebec — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Nationalisme au Québec — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

  • Nationalisme au québec — Nationalisme québécois Célébration de la Fête nationale du Québec le 24 juin 2006 au parc Maisonneuve à Montréal. Le nationalisme québécois est le résultat de l évolution du nationalisme bas canadien puis du nationalisme canadien… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”