Tabernanthe iboga

Iboga

Comment lire une taxobox
Iboga
 Tabernanthe iboga
Tabernanthe iboga
Classification classique
Règne Plantae
Classe Magnoliopsida
Ordre Gentianales
Famille Apocynaceae
Genre Tabernanthe
Nom binominal
Tabernanthe iboga
(L.) Nutt.
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

L'iboga (Tabernanthe iboga) est un petit arbuste de la famille des apocynacées qui se rencontre en Afrique dans la forêt équatoriale.

Il peut atteindre six mètres de hauteur.

Sommaire

Historique

L'utilisation de la racine d'iboga est connue des Pygmées depuis des temps immémoriaux. L'archéologue Richard Oslisly a confirmé en avoir retrouvé la trace par anthracologie dans des charbons de bois de plus de deux mille ans.

Pourtant les Pygmées semblent n'avoir ouvert leur connaissance du « Bois » aux groupes les plus proches qu'au milieu du XIXe siècle.

Dans les années 1950, le laboratoire Houdé commercialise le Lambarène, un dérivé pharmaceutique de l'iboga exploitant son caractère stimulant. Il est vendu jusqu'en 1967 et finalement retiré du marché du fait de stimulations cardiaques excessives chez certains usagers. Depuis les années 1990, des études scientifiques tentent de montrer le potentiel thérapeutique de l'ibogaïne (l'un des alcaloïdes extraits de l'iboga) dans le traitement des personnes dépendantes à l'héroïne (Chambon.O, "la médecine psychédélique", éditions les Arènes, 2009).

Dans certains pays, comme la France depuis mars 2007, les tabernanthes sont classés comme stupéfiants du fait de la présence d'ibogaïne. Leur détention, culture ou consommation y sont donc interdites.

Ces plantes sont souvent vendues via internet.

Utilisation traditionnelle

Son usage est traditionnel dans certaines tribus africaines, notamment dans le rituel Bwiti des Mitsogo du Gabon central et des Fang du Nord Gabon et du Cameroun où toute une mythologie de retour au pays des ancêtres s'est développée à partir de cette pratique. Cet arbre est utilisé dans la religion Iboga boutiste , selon laquelle il est l'Arbre de la connaissance dont la Bible parle.

Effets psychotropes de la plante

Les racines contiennent 12 alcaloïdes et sont utilisées finement coupées en lamelles ou rapées afin de former une poudre qui ressemble à une espèce de terre au goût acre et amer particulièrement fort. L’Iboga contient une douzaine d’alcaloïdes dont l'ibogaïne, psychostimulante et hallucinogène, est la plus abondante.[1]

« A faible dose (une lamelle de la surface d'un doigt), l'iboga provoque un accroissement de la perception qui permettait aux chasseurs de mieux sentir le milieu forestier » et d'être plus vigilant ; « ensuite il a un effet stimulant qui permet de rester éveillé plusieurs jours d’affilée.»(Laval-Jeantet). A plus haute dose, l'iboga provoque de très fortes nausées, des vomissements et un état d'asthénie musculaire durant lequel des "visions" hallucinatoires se manifestent en nombre.

Cérémonie du Bwiti

Article détaillé : Bwiti.

« L'utilisation de la racine d'iboga est connue des Pygmées [...] mais ils semblent n'avoir ouvert leur connaissance du « Bois » aux groupes les plus proches qu'au milieu du XIXe siècle. Les premiers auraient été les Apinji, littéralement la forêt, et plus précisément le clan des Apinji Mokodo. Le mythe veut que les Apinji aient cherché à entrer en contact avec le royaume des morts. Pour ce faire, ils auraient absorbé des quantités plus importantes de « Bois », et auraient conséquemment créé les premières formes rituelles du culte afin de se protéger des risques accrus » (Laval-Jeantet).

Législation

L'iboga est inscrit officiellement sur la liste des produits stupéfiants en France. "Au regard des préoccupations de santé publique", cet arrêté a été confirmé par le Conseil d'Etat le 20 mars 2009 (n° 305953). Depuis 1989, l'IBOGAÏNE fait partie des produits dopants interdits par le CIO et diverses fédérations sportives. Outre la France, plusieurs pays, dont la Belgique, la Suisse et les Etats-Unis, ont classé le produit comme stupéfiant.

Bibliographie

  • "La Médecine psychédélique et le syndrome de Merlin", Guy Rouquet, Psychothérapie Vigilance, 2009[1]
  • "La médecine psychédélique-Le pouvoir thérapeutique des hallucinogènes", Dr O.Chambon, Les Arènes, 2009
  • Marion Laval-Jeantet, Iboga : invisible et guérison, une approche ethnopsychiatrique, éditions CQFD, Paris 2006.
  • SAZY Laurent, RAVALEC Vincent "NGENZA, ceremonie de la connaissance" 2004 Edition Presses de la Renaissance

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. L'iboga, un hallucinogène exotique par A. Boucher.
  • Portail du Gabon Portail du Gabon
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie
  • Portail de la botanique Portail de la botanique
Ce document provient de « Iboga ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tabernanthe iboga de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tabernanthe iboga — Iboga Iboga (Tabernanthe iboga) Systematik Euasteriden I Ordnung: Enzianartige (Gentianales) Familie: Hundsgiftgewächse …   Deutsch Wikipedia

  • Tabernanthe iboga —   Tabernanthe iboga T. iboga …   Wikipedia Español

  • Tabernanthe iboga — Taxobox name = Iboga regnum = Plantae divisio = Magnoliophyta classis = Magnoliopsida ordo = Gentianales familia = Apocynaceae genus = Tabernanthe species = T. iboga binomial = Tabernanthe iboga binomial authority = (L.) Nutt.: For the record… …   Wikipedia

  • Tabernanthe iboga — ? Ибога Ибога Научная классификация Царство: Растения Отдел: Покрытосеменные Класс: Двудольные …   Википедия

  • Tabernanthe iboga — šventasis stogenis statusas T sritis vardynas apibrėžtis Stepukinių šeimos vaistinis augalas (Tabernanthe iboga), paplitęs šiaurės Afrikoje. Turi narkotinių medžiagų. Naudojamas religinių apeigų metu. atitikmenys: lot. Tabernanthe iboga angl.… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Iboga — (Tabernanthe iboga) Systematik Unterklasse: Asternähnliche (Asteridae) Ordnung …   Deutsch Wikipedia

  • Tabernanthe — Tabernanthe …   Wikipédia en Français

  • Iboga Records — is a Danish psychedelic trance record label which was born in mid 90s when DJ Amon, DJ Banel and DJ Emok decided that it was time for a new unique Scandinavian progressive trance sound. Iboga is mostly known for its minimal psytrance style. Prior …   Wikipedia

  • Iboga —    Tabernanthe iboga, or simply iboga, is a common shrub in parts of West Africa that contains the active entheogenic constituent indole alkaloid ibogane. There are numerous Bwiti sects that fuse African animist and Christian monotheistic belief… …   Historical dictionary of shamanism

  • iboga — [ibɔga] n. m. ÉTYM. 1889, E. H. Baillon, in Bulletin de la société linnéenne de Paris, I, 782; d une langue du Congo. ❖ ♦ Bot. Plante d Afrique équatoriale, de la famille des Apocynacées, n. sc. Tabernanthe iboga, dont les alcaloïdes sont des… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”