Sydney Pollack
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pollack.

Sydney Pollack est un acteur, réalisateur et producteur américain, né le 1er juillet 1934 à Lafayette, dans l’Indiana (États-Unis) et mort d’un cancer à Los Angeles le 26 mai 2008 à l’âge de 73 ans[1].

Il a notamment réalisé Tootsie en 1982, Out of Africa en 1985 et La Firme (The Firm) en 1993. Il a également produit Le Talentueux Mr Ripley (The Talented Mr Ripley) en 1999.

Sommaire

Biographie

Sydney Pollack est né le 1er juillet 1934 à Lafayette, dans l'Indiana, au sein d'une famille d'immigrés juifs russes.

Il est initié au théâtre par un professeur de son lycée, qui fait naître sa vocation d'acteur. Ainsi, à l'obtention de son diplôme de fin d'études en 1952, il part étudier l'art dramatique à New York. Il intègre la Neighborhood Playhouse où il suit les cours de Sanford Meisner, dont il dira plus tard qu'il aura eu une grande influence sur son travail durant toute sa carrière. À partir de sa deuxième année dans cette école, il devient l'assistant de Meisner et exerce comme enseignant. En tant qu'acteur, il joue d'abord au théâtre : en 1954, il s'illustre notamment dans Stalag 17 (pièce qui fut adaptée au cinéma par Billy Wilder), à Broadway puis en tournée. Puis, à partir de 1955, il apparaît dans plusieurs séries télévisées, comme par exemple Playhouse 90, et rencontre notamment Robert Redford et David Rayfiel, son futur scénariste. En 1957, il doit interrompre sa carrière pour accomplir son service militaire, et regagne la Neighborhood Playhouse l'année suivante. Entre-temps, il aura épousé Claire Griswold, ancienne élève de l'école.

En 1959, le réalisateur John Frankenheimer le choisit comme répétiteur pour son téléfilm Turn of the screw, puis pour son film Young Savages en 1960 . Sur ce tournage, à Hollywood, Pollack est également stagiaire à la mise en scène, ce qui lui permettra quelques mois plus tard de faire ses premiers pas en tant que réalisateur pour quelques épisodes d'une série télévisée, Shotgun Slade. Il continue également sa carrière d'acteur : il apparaît notamment dans des épisodes d'Alfred Hitchcock présente, ou encore de Twilight Zone ainsi que dans le film War Hunt, où il crée des liens d'amitié avec Robert Redford, qui fait également partie du casting. En 1965, il obtient un Emmy Award pour sa réalisation du téléfilm The Game, et la même année, il réalise son premier film pour le cinéma : The Slender Thread, avec Sidney Poitier et Anne Bancroft. L'année suivante, les producteurs de Propriété Interdite lui confient la réalisation de ce film, après l'abandon de John Huston. Il y dirigera son ami Robert Redford ainsi que Natalie Wood.

Les années 1970 sont fécondes. En 1970, il est nommé à l'Oscar du meilleur réalisateur pour On achève bien les chevaux (1969), en 1972 son western Jeremiah Johnson est présenté à la sélection officielle du festival de Cannes et, en 1975, il tourne Les Trois Jours du condor.

Il aborde ensuite plusieurs genres cinématographiques, la comédie (Tootsie, 1982) ou la fresque romanesque (Out of Africa en 1985, pour lequel il remporte sept Oscar).

Les années 1990 marquent surtout un retour à sa formation initiale d'acteur. On le voit par exemple dans Maris et femmes de Woody Allen et dans Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick.

À travers sa société de production Mirage (fondée en 1985), il finance de nombreux films, dont Raison et sentiments d'Ang Lee.

Filmographie

Réalisateur

Cinéma

Télévision

  • 1961 : Cain's Hundred (série TV). Un épisode :
    • King of the Mountain (1961) (épisode TV)
  • 1962 : Cible : les corrupteurs (Target: The Corruptors) (série TV). Un épisode :
    • The Wrecker (1962) (épisode TV)
  • 1962 : The Tall Man (série TV). Deux épisodes :
    • Rio Doloroso (1962) (épisode TV)
    • Phoebe (1962) (épisode TV)
  • 1962 : Suspicion (The Alfred Hitchcock Hour) (série TV). Deux épisodes.
  • 19621963 : Ben Casey (série TV). Dix épisodes :
    • I'll Be Alright in the Morning (1963) (épisode TV)
    • A Cardinal Act of Mercy: Part 1 (1963) (épisode TV)
    • A Cardinal Act of Mercy: Part 2 (1963) (épisode TV)
    • Suffer the Little Children (1963) (épisode TV)
    • For This Relief, Much Thanks (1963) (épisode TV)
    • (5 autres épisodes...)
  • 1963 : Les Accusés (The Defenders) (série TV). Un épisode :
    • Kill or Be Killed (1963) (épisode TV)
  • 1963 : "Breaking Point" (série TV). Un épisode :
    • Solo for B-Flat Clarinet (1963) (épisode TV)
  • 19631965 : Bob Hope Presents the Chrysler Theatre (série TV). Cinq épisodes :
    • The Game (1965) (épisode TV)
    • The Fliers (1965) (épisode TV)
    • Murder in the First (1964) (épisode TV)
    • Two Is the Number (1964) (épisode TV)
    • Something About Lee Wiley (1963) (épisode TV)
  • 19641965 : Haute tension (Kraft Suspense Theatre) (série TV). Deux épisodes :
    • The Last Clear Chance (1965) (épisode TV)
    • The Watchman (1964) (épisode TV)
  • 1964 : Le Fugitif (The Fugitive) (série TV. Un épisode :
    • Man on a String (1964) (épisode TV)
  • 1964 : Slattery's People (série TV. Un épisode :
    • Question: What Became of the White Tortilla? (1964) (épisode TV)

Acteur

  • 1959 : Playhouse 90 (série TV). Deux épisodes :
    • For Whom the Bell Tolls: Part 1 (épisode TV) — Andres
    • For Whom the Bell Tolls: Part 2 (épisode TV) — Andres
  • 1959 : Brenner (série TV). Un épisode :
    • Family Man (épisode TV)
  • 1959 : The United States Steel Hour (série TV). Un épisode :
    • The Case of Julia Walton (épisode TV) — Benson
  • 1960 : Alfred Hitchcock présente (Alfred Hitchcock Presents) (série TV). Un épisode :
    • The Contest for Aaron Gold (épisode TV) — Bernie Samuelson
  • 1960 : La Quatrième Dimension (The Twilight Zone) (série TV). Un épisode :
  • 1961 : Have Gun - Will Travel (série TV). Deux épisodes :
    • Quiet Night in Town: Part 1 (épisode TV) — Joe Gulp
    • Quiet Night in Town: Part 2 (épisode TV) — Joe Gulp
  • 1961 : The Deputy (série TV). Un épisode :
    • Spoken in Silence (épisode TV) — Chuck Johnson
  • 1961 : The Asphalt Jungle (série TV). Un épisode :
    • The Professor (épisode TV) — Louie
  • 19611962 : The New Breed (série TV). Deux épisodes :
    • The Compulsion to Confess (1961) (épisode TV) — Austin Rogers
    • Walk This Street Lightly (1962) (épisode TV) — Bert Masters
  • 1962 : Ben Casey (série TV). Un épisode :
    • Monument to an Aged Hunter (épisode TV)
  • 1962 : War Hunt de Denis Sanders
  • 1979 : The Electric Horseman — un homme qui passe près d’Alice (rôle non crédité)
  • 1982 : Tootsie de Sydney Pollack — George Fields (rôle non crédité)
  • 1992 : Le Meneur (The Player) de Robert AltmanDick Mellon
  • 1992 : La Mort vous va si bien (Death Becomes Her) — E.R. Doctor (rôle non crédité)
  • 1992 : Maris et femmes (Husbands and Wives) de Woody AllenJack
  • 1994 : Frasier (série TV). Un épisode :
    • The Candidate (épisode TV) — Holden Thorpe (rôle vocal)
  • 1998 : Dingue de toi (Mad About You) (série TV). Un épisode :
    • Cheating on Sheila (épisode TV) — Dr. Sydney Warren
  • 1999 : Préjudice (ou Une action au civil au Canada, A Civil Action) — Al Eustis
  • 1999 : Eyes Wide Shut (ou Les Yeux grands fermés au Canada, EWS) de Stanley KubrickVictor Ziegler
  • 1999 : L'Ombre d'un soupçon (ou Les Hasards du cœur, Random Hearts) de Sydney Pollack — Carl Broman
  • 2000 : King of the Hill (série TV). Un épisode :
    • Transnational Amusements Presents: Peggy's Magic Sex Feet (épisode TV) — Grant Trimble (rôle vocal)
  • 2000 ?: Fling (série TV). Un épisode :
    • Pilot (épisode TV) — le mari d’Elizabeth
  • 20002006 : Will & Grace (série TV). Quatre épisodes :
    • Oh Dad, Poor Dad, He's Kept Me in the Closet and I'm So Sad (2000) (épisode TV) — George Truman
    • Cheaters (2001) (épisode TV) — George Truman
    • Cheatin' Trouble Blues (2002) (épisode TV) — George Truman
    • Blanket Apology (2006) (épisode TV) — George Truman
  • 2001 : Le Majestic (The Majestic) — un employé du studio (rôle vocal)
  • 2002 : Dérapages incontrôlés (ou Changement de voie, Changing Lanes) — Stephen Delano
  • 2005 : L'Interprète (The Interpreter) de Sydney Pollack — Jay Pettigrew (rôle non crédité)
  • 2006 : Fauteuils d'orchestre (Orchestra Seats ou Avenue Montaigne) de Danièle ThompsonBrian Sobinski
  • 2007 : Les Soprano (The Sopranos) (série TV). Un épisode :
    • Stage 5 (épisode TV) — Warren Feldman
  • 2007 : Michael Clayton de Tony GilroyMarty Bach
  • 2007 : Entourage (série TV)
  • 2008 : Under the Influence with Elvis Mitchell (série TV) — invité
  • 2008 : Le témoin amoureux (Made of Honour) de Paul WeilandThomas Bailey Sr.

Producteur

Autres participations

Notes et références

  1. Le cinéaste américain Sydney Pollack est mort, Le Monde / Reuters. Mis en ligne le 27 mai 2008, consulté le 27 mars 2010

Bibliographie

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sydney Pollack de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sydney Pollack — Sydney Pollack, 2006 Sydney Irwin Pollack (* 1. Juli 1934 in Lafayette, Indiana; † 26. Mai 2008 in Los Angeles) war ein US amerikanischer Filmregisseur, produzent und Schauspieler …   Deutsch Wikipedia

  • Sydney Pollack — en 2006 Nacimiento 1 de julio de 1934 …   Wikipedia Español

  • Sydney Pollack — (South Bend, 1934) actor, director de cine estadounidense. Tras dirigir programas dramáticos para la televisión, inició su carrera cinematográfica en 1966 (La vida vale más). La película que lo lanzó a la fama fue Danzad, danzad, malditos (1969) …   Enciclopedia Universal

  • Sydney Pollack — Сидни Поллак Sydney Pollack Дата рождения: 1 июля 1934 Место рождения: Лафайет, Индиана …   Википедия

  • Sydney Pollack — noun United States filmmaker (born in 1934) • Syn: ↑Pollack • Instance Hypernyms: ↑film maker, ↑filmmaker, ↑film producer, ↑movie maker …   Useful english dictionary

  • Sydney Pollack — …   Wikipedia

  • POLLACK, SYDNEY — (1934– ), U.S. film director and producer. Born in Lafayette, Indiana, Pollack first learned his craft by directing many TV episodes of such programs as Ben Casey, The Defenders, Dr. Kildare, The Fugitive, and The Naked City. Pollack then… …   Encyclopedia of Judaism

  • Pollack — is a surname, and may refer to:* Alan W. Pollack, musicologist * Andrea Pollack (1961–), swimmer * Ben Pollack (1903–1971), drummer and bandleader * Brittany Pollack, New York City Ballet dancer * David M. Pollack, (1982–), American football… …   Wikipedia

  • Pollack (Begriffsklärung) — Pollack bezeichnet: Pollack, einen Fisch Pazifischer Pollack, einen Fisch (Alaska Seelachs) Pollack ist der Familienname folgender Personen: Andrea Pollack (* 1961), deutsche Schwimmerin Ben Pollack (1903–1971), US amerikanischer Jazz… …   Deutsch Wikipedia

  • Pollack, Sydney — (1934– )    Sydney Pollack was born on July 1, 1934, in Lafayette, Indiana, near South Bend, where he was educated. He graduated from high school in 1952 and moved to New York, where he studied acting at the Neighborhood Playhouse School of the… …   The Encyclopedia of Stanley Kubrick

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”