Autoelagage

Autoélagage

L'autoélagage est la capacité naturelle qu'ont les branches basses ou tombantes de la plupart des essences d'arbres, lorsqu'elles sont à l'ombre de branches supérieures, ou trop à l'intérieur du houppier à dépérir et se dévitaliser et à se détacher du tronc, sans y laisser de blessures durables et importantes. Il explique que dans les forêts primaires non gérées et non plantées les troncs soient généralement très longs et rectilignes.

Une fois tombé au sol, le bois mort est dégradé par les organismes saproxylophages et pour partie réintégrées dans l'écosystème local via l'humus notamment.

L'autoélagage de la partie basse du tronc se produit surtout que dans les peuplements denses et dans la plupart des forêts primaires.

Sommaire

Intérêt économique et technique

Un auto-élagage précoce de l'arbre produit un bois dont les nœuds sont plus petits, moins visibles et moins nombreux, car les branches en sont tombées d'elles même alors qu'elles étaient encore minces, en ne laissant que de discrètes cicatrices et des cernes annuels beaucoup plus réguliers. De plus, la hauteur du tronc autoélagué influe sur la longueur de la partie marchande du fût de l'arbre.

Favoriser l'autoélagage

Certaines écoles sylvicoles, telle que Prosilva prônent une gestion proche de la nature et « pied à pied » qui permet d'éviter les coupes rases, afin de favoriser l'autoélagage qui produit le plus souvent des troncs bien rectilignes, tout en évitant les structures épicormiques qui déprécient le bois.

Le gainage des arbres par des herbacées, puis des buissons favorise aussi un tronc élancé qui cherche la lumière, et l'autoélagage du jeune arbre exposé au soleil.

Favoriser une régénération naturelle dense produit le même effet, avec une importante sélection naturelle.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

Ce document provient de « Auto%C3%A9lagage ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Autoelagage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Autoélagage — L autoélagage est la capacité naturelle qu ont les branches basses ou tombantes de la plupart des essences d arbres, lorsqu elles sont à l ombre de branches supérieures, ou trop à l intérieur du houppier à dépérir et se dévitaliser et à se… …   Wikipédia en Français

  • Dépressage — En sylviculture, le dépressage est une opération consistant à sélectivement supprimer un certain nombre de jeunes sujets dans un peuplement très dense (généralement monospécifique, équienne et issu de semis après une coupe rase ; au stade… …   Wikipédia en Français

  • Elagage — Élagage Elagage par un professionnel d un tilleul à proximité d un immeuble …   Wikipédia en Français

  • Epicormique — Épicormique Bourgeons épicormiques, qui ici ne produiront finalement pas de branches suite à un ombrage trop important en été Le mot et adjectif « Épicormique » désigne toutes les structures apparaissant à la surface des troncs des… …   Wikipédia en Français

  • Foresterie — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

  • Gestion forestière — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

  • Gestion sylvicole — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

  • Gourmand — Le tronc de ce marronnier s est brutalement couvert de rameaux épicormiques (gourmands), qui portent déjà des fleurs, après une exposition à la lumière due un élagage partiel …   Wikipédia en Français

  • Syliviculture — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

  • Sylvicole — Sylviculture Plantation en alignements de douglas (Lorraine, France) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”