Auterive (Haute Garonne)

Auterive (Haute-Garonne)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auterive.
Auterive
Blason ville fr Auterive (Haute-Garonne).svg
Pays
drapeau de la France
     France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Arrondissement de Muret
Canton Canton d'Auterive
(chef-lieu)
Code Insee 31033
Code postal 31190
Maire
Mandat en cours
Christophe Lefevre
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du district de la Vallée de l'Ariège
Coordonnées
géographiques
43° 21′ 05″ Nord
       1° 28′ 31″ Est
/ 43.3513888889, 1.47527777778
43° 21′ 05″ N 1° 28′ 31″ E / 43.3513888889, 1.47527777778
Altitudes moyenne : 185 m
minimale : 165 m
maximale : 292 m
Superficie 36,54 km² (3 654 ha)
Population sans
doubles comptes
8 200 hab.
(2006)
Densité 224 hab./km²
Carte de localisation de Auterive

Auterive (occitan : Autariba) est une commune française, située dans le département de la Haute-Garonne et la région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Auterivains.

Sommaire

Héraldique

Blason de gueules fretté d'argent de six pièces, au chef cousu d'azur chargé d'une aigle à deux têtes au vol abaissé d'or.[1]

Géographie

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située sur l'ancienne route nationale 622 à 30 km au sud de Toulouse et 19 km à l'Est de Muret sur l'Ariège dans une plaine alluviale de 4 km de largeur qui sépare ces coteaux de ceux du Volvestre.

La proximité de Toulouse qui n'est qu'à 35 km a attiré des activités et des résidents. Cette agglomération est très bien desservie par les voies de communication : chemin de fer (Gare d'Auterive) et RN 20 où circule tout le trafic reliant Toulouse aux Pyrénées, donc à l'Andorre et à l'Espagne. La ville est également traversée par une voie routière reliant les vallées de la Garonne et de l'Ariège à celle permettant de joindre Toulouse à la Méditerranée.

Histoire

La présence d'une rivière ainsi que d'une vallée giboyeuse et facile à parcourir a très tôt attiré l'homme préhistorique. Sur le site d'Auterive, on a retrouvé des outils de l'époque néolithique. De l'âge du fer, nous sont restées des sépultures du type champ d'urnes.

Après l'invasion romaine, une société gallo-romaine s'est développée et a prospéré sur l'ensemble du site.

Puis la christianisation a entraîné la construction de nombreuses églises. Durant le Moyen Âge, la ville a été partagée entre plusieurs seigneurs. La principale partie de la baronnie, donnée aux comtes de Foix en 1423, fut rattachée a domaine royal par Henry IV en 1602. La ville fut en partie détruite pendant la Croisade contre les Albigeois.

Elle fut ravagée par la peste, les guerres et le brigandage au cours du XIVe siècle et souffrit cruellement des guerres de religion à la fin du XVIe siècle. Son vieux pont s'étant effondré en 1599, l'Ariège dut être traversée en barque pendant tout l'Ancien Régime.

La reconstruction de la ville, commencée dès le XVIIe siècle, se poursuivit au siècle suivant avec, entre autres, par la création d'une manufacture royale qui exportait en Orient des draps de grande qualité, puis l'agrandissement et l'embellissement de l'église Saint-Paul. Au XIXe siècle suivant, fut construit le nouveau pont ainsi qu'un moulin et une minoterie ; l'arrivée du chemin de fer sonna le glas du port d'Auterive.

Pour 1939-1945 voir :

Article détaillé : Maquis de Rieumes.

Le XXe siècle est marqué par l'expansion irrésistible du quartier de la Madeleine avec l'implantation d'une zone industrielle qui ne cesse de s'agrandir.

Administration

Mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2008 2014 Christophe Lefevre PS Président de la Communauté des Communes Basse Ariège
mars 1989 2008 Jean-Pierre Bastiani UMP Conseiller Général
mars 1977 1989 André Sagne PS

Commune faisant partie de la septième circonscription de la Haute-Garonne

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 975 2 895 2 802 2 850 3 172 3 075 3 272 3 276 3 443
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 292 3 297 3 313 3 158 2 944 2 941 2 981 2 791 2 807
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 623 2 563 2 551 2 353 2 509 2 387 2 513 2 593 2 755
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
3 133 4 445 5 178 5 436 5 814 6 531 8 200 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

L'économie locale repose sur l'agriculture qui s'est développée sur les terres fertiles de la plaine que du Lauragais. Les autres secteurs d'activité y sont cependant bien présents : commerce; artisanat, services et surtout activités industrielles. La zone d'activités installée le long de la RD 820 ne cesse de s'agrandir et les nouvelles constructions individuelles font reculer les limites de la ville dans toutes les directions.

La riche vie associative et les installations diverses (stades, piscine découverte, camping, Cinéma, Salle de spectacle, etc.), offrent un large choix d'activités sportives, de loisirs ou culturelles. De très agréables parcours pour promeneurs ou sportifs ont été aménagés en bordure de l'Ariège.

Vie locale

Culture

De nombreuses associations qui y existent

Service public

Auterive possède un service départemental d'incendie et de secours, une gendarmerie, une poste, un centre des impôts, un office de tourisme

Santé

La commune posséde un centre communal d'action sociale, une maison de retraite

Éducation

L'éducation est assurée sur la commune d'Auterive de la crèche, en passant par l'école maternelle et l'école élémentaire, jusqu'au collège

Activités sportives

Lieux et monuments

Église Saint-Paul

Le quartier Saint-Paul, situé sur la rive droite de l'Ariège, est celui de la ville ancienne.

L'église Saint Paul au clocher mur, possède une cloche du XVe siècle, on peut y apprécier ses peintures murales, son orgue, son maître-autel, ses anges adorateurs, son appui de communion, le buste et la statue de saint Paul. Son retable est en noyer de 1607. Les grilles de communion sont en fer forgées du XVIIIe siècle.

Par ailleurs, des bâtiments remarquables sont visibles dans ce quartier; entre autres, la maison Ysalguier avec une tour et une façade à colombages, l'Hôtel-Dieu-Saint-Jacques qui abrite le Foyer d'éducation populaire, la maison du Comte ou maison Delpy, l'ancienne Manufacture royale, la chapelle Notre-Dame-du-Château, construite pour invoquer une protection à l'occasion d'un départ en Croisade et les anciens remparts avec la tour Cambolas.

Le quartier de la Madeleine possède une église et l'ancienne halle a été aménagée en salle de spectacle. Dans les environs, se dresse aussi le pigeonnier de la Vernière.

  • Musée des Vieux outils
  • Bord de l'Ariège

Personnalités liées à la commune

Jumelages

  • Italie Fontanelle (Italie)
  • Drapeau de l'Espagne Arenys de Mar (Espagne)Modèle:Jumelage/Ville en lien rouge Modèle:Jumelage/Ville en lien rouge/Modèle Lien absent
  • Drapeau de l'Allemagne Hermannsburg (Allemagne)Modèle:Jumelage/Ville en lien rouge Modèle:Jumelage/Ville en lien rouge/Modèle Lien absent

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la Haute-Garonne Portail de la Haute-Garonne
  • Portail de la région Midi-Pyrénées Portail de la région Midi-Pyrénées
Ce document provient de « Auterive (Haute-Garonne) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auterive (Haute Garonne) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”