Australasian Antarctic Expedition

Expédition Aurora

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aurora.
Douglas Mawson, responsable de l'expédition.

L’expédition Aurora ou expédition Mawson, officiellement appelé Australasian Antarctic Expedition, est une expédition australienne en Antarctique. Elle fut menée entre 1911 et 1914 par Douglas Mawson dans le cadre de l'exploration et de la cartographie d'une partie quasiment inexplorée de la côte de l'Antarctique située au Sud de l'Australie, entre le cap Adare et Gaussberg[1].

Sommaire

Contexte

Mawson's Huts
L’Aurora à quai.

Mawson choisi de monter sa propre expédition malgré la proposition de Robert Falcon Scott alors en train de préparer l'expédition Terra Nova[2]. Scott avait été impressionné de sa participation à l'expédition Nimrod d'Ernest Shackleton mais Scott ne pouvait inclure les objectifs de l'australien dans les siens[1].

Mawson exposa ses plans lors d'un voyage en Europe en février 1910[1].

Préparations

Financement

L'Australian Association for the Advancement of Science, la Royal Geographical Society et les gouvernements des pays du Commonwealth of Nations apportèrent une contribution financière à l'expédition et une souscription publique fut organisée[1].

Les hommes et le navire

Les hommes choisis par Mawson furent essentiellement sélectionnés dans des universités australiennes et néo-zélandaises[1]. Parmi les membres de l'expédition se trouve Mawson, le photographe Frank Hurley, le responsable de la base ouest Frank Wild, le géologue Charles Hoadley, le capitaine du navire Aurora John King Davis, le météorologue Cecil Madigan, Xavier Mertz et Belgrave Edward Sutton Ninnis.

L’Aurora fut le navire de l'expédition.

L'expédition

L’Aurora quitta Hobart le 2 décembre 1911[3]. Après l'entrée dans le pack et avoir longé la côte proche de la Terre Adélie, le navire mouilla à cap Denison[3] dans la Baie du Commonwealth. Un groupe de dix-huit hommes[3] monta la base principale sur place, la Mawson's Huts, sans se douter que le blizzard rend particulièrement la vie difficile dans cette zone. En effet, le blizzard y souffle 285 jours par an[3].

Le navire continua vers l'ouest le long de la côte pour établir une base secondaire la banquise de Shackleton. Ce deuxième groupe de huit hommes dirigé par Frank Wild cartographiera 250 miles de côtes, découvrant notamment un lieu de reproduction de manchots à l'instar du cap Crozier près de l'île Hasswell[3].

Une autre petite bases fut établie sur l'île Macquarie.

Le drame

Au cours d'un parcours en traîneau, le traîneau tiré par Ninnis tomba dans une crevasse. L'explorateur, six chiens et le traîneau et contenant la plupart de la nourriture fut perdu. Les survivants, Mawson et Mertz ont commencé un voyage de retour, au cours duquel ils mangeaient les autres chiens pour se nourrir. Mertz est devenu délirant à cause du scorbut et il est mort pendant le retour, laissant Mawson seul survivant. Il est rentré à la base, malade également, avec quelques échantillons géologiques, mais avec une réserve alimentaire minime pour faire les venteux 160 km jusqu'à la Mawson's Huts. Selon Edmund Hillary, ce dernier voyage est le plus impressionnant des voyages en solitaire en Antarctique[4].

Publication

Mawson laissa une trace de cette expédition dans son livre The Home of the Blizzard, the Story of the Australasian Antarctic Expedition, 1911-1914 (1969).

Bibliographie

Commons-logo.svg

  • (en) Douglas Mawson, The Home of the Blizzard, the Story of the Australasian Antarctic Expedition, 1911-1914 
  • (en) Lennard Bickel, Mawson's Will: The Greatest Polar Survival Story Ever Written, Steerforth press, coll. « Biography / Antarctic history », Hanover, 2000, 272 p. (ISBN 978-1-58642-000-0) 
  • (en) Carmen Bredeson, After the Last Dog Died: The True-Life, Hair-Raising Adventure of Douglas Mawson and His 1912-1914 Antarctic Expedition, National Geographic Society, 2003, 64 p. (ISBN 978-0792261407) 
  • Bertrand Imbert et Claude Lorius, Le grand défi des pôles, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard », Paris, 1987 (réimpr. 2006), 224 p. (ISBN 9782070763320) 

Notes et références

Notes

Références

  1. a , b , c , d  et e (en) Biographie de Douglas Mawson, south-pole.com
  2. (en) Douglas Mawson - 1882-1958, coolantarctica.com
  3. a , b , c , d  et e (Bertrand Imbert et Claude Lorius, Le grand défi des pôles, p. 96)
  4. Lennard Bickel, Mawson's Will: The Greatest Polar Survival Story Ever Written, p. Couverture et préface
  • Portail de l’Antarctique Portail de l’Antarctique
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de l’exploration Portail de l’exploration
Ce document provient de « Exp%C3%A9dition Aurora ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Australasian Antarctic Expedition de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Australasian Antarctic Expedition — The Australasian Antarctic Expedition was an Australian scientific team that explored part of Antarctica between 1911 and 1914. It was led by the Australian geologist Douglas Mawson, who was knighted for his achievements in leading the expedition …   Wikipedia

  • Commonwealth Trans-Antarctic Expedition — Antarctic expeditions International agreements 1932–33  International Polar Year 1957–58  International Geophysical Year 1959      …   Wikipedia

  • Expedition Aurora — Expédition Aurora Pour les articles homonymes, voir Aurora. Douglas Mawson, responsable de l expédition. L’expédition Aurora ou expédition Maws …   Wikipédia en Français

  • Expédition Mawson — Expédition Aurora Pour les articles homonymes, voir Aurora. Douglas Mawson, responsable de l expédition. L’expédition Aurora ou expédition Maws …   Wikipédia en Français

  • Expédition aurora — Pour les articles homonymes, voir Aurora. Douglas Mawson, responsable de l expédition. L’expédition Aurora ou expédition Maws …   Wikipédia en Français

  • Expédition Aurora — Pour les articles homonymes, voir Aurora.  Ne doit pas être confondu avec Opération Aurora …   Wikipédia en Français

  • Nimrod Expedition — Jameson Adams, Frank Wild and Eric Marshall (from left to right) plant the Union jack at their southernmost position, 88° 23′, on 9 January 1909. The photograph was taken by expedition leader Ernest Shackleton. The British Antarctic… …   Wikipedia

  • Terra Nova Expedition — Scott s party at the South Pole, 18 January 1912. L to R: (standing) Oates, Scott, Wilson; (seated) Bowers, Edgar Evans The Terra Nova Expedition (1910–1912), officially the British Antarc …   Wikipedia

  • List of Antarctic expeditions — This List of Antarctic expeditions is a chronological list of expeditions involving Antarctica.Pre expedition*600 300 BCE Greek Philosophers theorize Spherical Earth with the antipodes North and South Polar regions. *150 CE Ptolemy published… …   Wikipedia

  • Discovery Expedition — The expedition ship Discovery in the Antarctic, alongside the Great Ice Barrier The British National Antarctic Expedition, 1901–04, generally known as the Discovery Expedition, was the first official British exploration of the Antarctic regions… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”