StarGate SG-1

Stargate SG-1

Stargate SG-1
Stargate SG-1.jpg
Logo de Stargate SG-1 sur les DVDs de la saison 10.
Titre original Stargate SG-1
Autres titres
francophones
La Porte des étoiles
Québec Québec
Genre Série de science-fiction et fantastique
Créateur(s) Jonathan Glassner
Brad Wright
Production Robert C. Cooper
Brad Wright
Musique Richard Band
Joel Goldsmith
Pays d’origine États-Unis États-Unis
Canada Canada
Chaîne d’origine Showtime (1997-2002)
Sci Fi (2002-2007)
Nombre de saisons 10
Nombre d’épisodes 214
Durée 42 minutes
Diffusion d’origine 27 juillet 1997 – 13 mars 2007
Site Web officiel
Séries télévisées

par période / genre / origine
Liste complète

Stargate SG-1 (en France) ou La Porte des étoiles (au Québec) est une série télévisée américano-canadienne de science-fiction, créée par Brad Wright et Jonathan Glassner d'après le film Stargate, la porte des étoiles de Roland Emmerich et diffusée depuis le 27 septembre 1997 sur le réseau Showtime puis sur Sci Fi. En France, la série a été diffusée depuis le 27 février 1998 sur Série Club et depuis le 10 janvier 1999 dans La Trilogie du Samedi sur M6 jusqu'à un arrêt brutal fin 2007 au milieu de la 10e saison. La série a été diffusée en Belgique francophone sur La Une, première chaîne de la RTBF, avant de passer sur La Deux depuis la neuvième saison. Au Québec, la série est diffusée sur Ztélé ainsi que sur TQS.

La série a deux séries dérivées : la série animée Stargate Infinity (2002) et Stargate Atlantis (2004). Une troisième série télévisée, Stargate Universe, en développement depuis la fin 2006, est annoncée pour 2009.

Sommaire

Diffusion

Avec 10 saisons et 214 épisodes, Stargate SG-1 est la plus longue série de science-fiction américaine sans interruption[1] (Doctor Who, série anglaise, étant largement devant au niveau mondial).

En France, M6 a diffusé du 2 novembre 2007 au 8 décembre 2007 la dixième et dernière saison de la série. Arrêtant la diffusion au douzième épisode, M6 a annoncé en février 2008 qu'elle ne diffusera plus Stargate SG-1 sur son antenne[2].

Par ailleurs, la série est toujours diffusée sur Série Club, Ztélé et jusqu'à récemment, dû au changement de sa programmation TQS.

A partir du 31 octobre 2008, la chaîne de la TNT W9 rediffuse la série en primetime.

Série Club annonce la diffusion de Stargate Atlantis dès le 29 janvier 2009, à raison de trois épisodes par soirée. La série sera diffusée tous les jeudi à 20h45. Série club produit stargate sg1 tous les soirs de semaine à environ 18h45 jusqu'à environ 20h15.

Synopsis

Cette série met en scène une équipe de l'armée américaine branche spéciale de l'Air Force (Stargate Command) qui explore d'autres planètes grâce à une porte des étoiles et mène une lutte continue contre une race d'extraterrestres parasites appelés les Goa'uld et depuis la saison 9 les Oris. Les Goa'uld règnent sur un grand nombre de planètes de la galaxie et ils se font passer pour les anciens dieux des mythologies terriennes tandis que les Oris mystifient leur véritable nature en celle de dieux soumetteurs. Au cours de ses explorations, l'équipe SG-1 rencontre aussi bien des peuples pacifiques tels que les Nox ou les Asgards, que des peuples en mal de puissance tels que les Réplicateurs et les Ori. C'est également l'occasion de redécouvrir des épisodes de l'Histoire de la Terre se déroulant sur d'autres planètes, comme par exemple la Guerre froide[3]. De nombreuses mythologies appartenant à l'antiquité[4] ou encore des légendes médiévales[5] sont empruntées pour en tirer toute l'inspiration à la série qui seront plus ou moins exploité au fil de saisons.

Distribution

Personnages

Article détaillé : Personnages de Stargate SG-1.

Citations

La série télévisée Stargate SG-1, est une série de science-fiction où il est question de l'invasion de plusieurs mondes par les Goa'uld. Malgré cela, il y a souvent de l'humour, surtout de la part du colonel Jack O'Neill qui est parfois sarcastique. Il aime énerver ses ennemis en disant toute sorte de choses déplacées, ou sortant du contexte. Certaines phrases philosophiques ou qui laissent réfléchir[réf. nécessaire] apparaissent dans cette série. (Voir la page wikiquote)

Principales races

Article détaillé : Peuples et races de Stargate.

Au cours de leurs explorations sur les planètes appartenant au réseau des portes des étoiles de notre galaxie, les équipes du SGC ont rencontré de nombreux peuples et races différents. Certains de ces peuples sont primitifs mais d'autres sont beaucoup plus avancés technologiquement que les humains de la planète Terre(comme les Tollans). Voici un descriptif des principales races d'extraterrestres :

Il y a plusieurs milliers d'années, les plus grandes races présentes dans la galaxie se sont associées en formant une alliance appelée l'« Alliance des quatre races » dont le but est encore inconnu :

En plus de cette alliance, on trouve les races suivantes, ennemies ou alliées des Tau'ri (humains de la Terre):

Le SGC

Article détaillé : Stargate Command.

Le SGC est l'organisation fictive qui gère le programme porte des étoiles. Il est installé dans la base de Cheyenne Mountain, cette dernière ayant été reconvertie pour se soumettre aux exigences spécifiques du programme.

Les systèmes planétaires

Les planètes visitées portent une dénomination par un code binaire affecté par l'ordinateur à l'extrapolation[6]. En effet, donner un nom à chaque planète étant impossible vu leur nombre, le SGC leur attribue un numéro de type A0A-000 (A étant des lettres et 0, des chiffres), P3X-492 ou M4C-862 par exemple.

Seules quelques planètes échappent à cette notation ; ce sont généralement les premières planètes découvertes. Abydos et Chulak en font partie.

Épisodes

Commentaires

Histoire

Stargate SG-1 commence exactement un an après le film Stargate, la porte des étoiles. Le programme est plus ou moins à l'abandon et le colonel O'Neill est à la retraite. Mais un commando extraterrestre avec des uniformes similaires à ceux des soldats de traverse la porte et envahit la base du Stargate Command sur Terre.

Le géneral Hammond veut alors envoyer une autre bombe atomique sur Abydos. O'Neill se voit alors obligé d'avouer qu'il a menti dans son rapport de mission l'année dernière et qu'il a fait exploser la précédente bombe nucléaire dans le vaisseau de et non à la surface et du même coup que Daniel Jackson est toujours vivant et qu'il garde la porte sur Abydos. Après un échange de messages, O'Neill part sur la planète et se voit confirmer par Daniel qu'aucun Goa'uld n'a traversé la porte. Ce dernier explique alors qu'il existe un réseau de plus d'une centaine de portes menant à autant de mondes différents, et que sur Abydos il a trouvé toute une série de coordonnées qui ne semblent plus fonctionner.

Avec l'aide de quelques ordinateurs, ils recalculent la position actuelle des planètes par rapport à des coordonnés vieilles de plusieurs millénaires. L'armée décide alors qu'ils doivent explorer les mondes accessibles par la porte des étoiles pour évaluer les menaces extraterrestres. Ainsi le programme Stargate renaît et O'Neill est en charge de SG-1, la première équipe. Pendant ce temps sur Abydos des extraterrestres passent la porte et font un raid, kidnappant de nombreuses personnes dont Sha're la femme de Daniel, et Skaara son frère. Daniel trouve alors un intérêt personnel à participer à l'opération, rejoint SG-1 en tant qu'archéologue et spécialiste de civilisations anciennes.

La première mission de SG-1 est d'aller sauver les personnes kidnappées, mais l'équipe se fait rapidement capturer à son tour. Ils ne devront leur salut qu'à Teal'c, un garde Jaffa qui décide de tout quitter pour les suivre dans l'espoir de libérer son peuple des « faux dieux ». Par la suite, Teal'c rejoindra SG-1, ainsi que le capitaine Samantha Carter, une physicienne du contingent.

Distribution des rôles

Dans le rôle du colonel O'Neill on retrouve Richard Dean Anderson, célèbre interprète de MacGyver. Dans le film, O'Neill était un militaire froid, une machine à tuer sans nuance et complètement suicidaire depuis que son fils de cinq ans était mort en jouant avec son arme de service. « Pour la série, on a repris le personnage d'O'Neill et on l'a retravaillé à la manière dont « Harrison Ford aurait pu le jouer », nous explique le co-producteur de la série Michael Greenburg, « il est devenu un mélange de Han Solo et d'Indiana Jones, mais avec le sens de l'humour et l'attitude de Richard ». O'Neill est devenu un personnage bien plus sympathique, toujours prêt à faire un bon mot ou à se moquer de sa propre incompétence scientifique. C'est un personnage qui sait être réaliste face aux événements tout en faisant preuve de grandeur d'âme. Après le départ du général Hammond, il est promu à la tête du SGC pendant la saison 8 puis il devient le chef du « système de défense terrien » à partir de la saison 9.

Créé spécialement pour la série, Teal'c est un ancien guerrier Jaffa devenu membre de SG-1 et il est interprété par Christopher Judge. Teal'c est un personnage très droit et moral qui ne rit jamais (sauf lorsqu'il sort une blague alors que personne ne s'y attend, ce qui n'est arrivé en tout que deux fois dans toute la série), un peu comme un vulcain dans Star Trek. Selon Christopher Judge, « c'est un rôle difficile à interpréter car Teal'c doit toujours rester sérieux et chaque fois que j'ai une scène avec Richard, il fait tout ce qu'il peut pour me faire rire, quitte à improviser des répliques. À cause de lui beaucoup de scènes sont à refaire ! » Entre les personnages d'O'Neill et de Teal'c une solide amitié s'est nouée, fondée sur la confiance et le respect.

Michael Shanks, qui avait participé à la série Highlander, reprend le rôle du docteur Daniel Jackson. Daniel est un archéologue qui est à l'origine de la découverte du secret de fonctionnement de la porte des étoiles. Il a vécu sur la planète Abydos pendant un an et s'est marié avec Sha're. Au début de la série, elle est enlevée et il rejoint SG-1 dans l'espoir de la retrouver. Le personnage de Jackson est idéaliste, et tente fréquemment d'intervenir afin d'aider les population d'une autre planète. Ce n'est pas un militaire contrairement à la plupart des personnages principaux et l'univers où ils évoluent. Il noue également fréquemment des intrigues amoureuses avec des femmes d'autres planètes.

Le dernier membre de SG-1 est le capitaine Samantha Carter, interprétée par Amanda Tapping. Carter est à la fois une militaire qui a piloté des avions de chasse pendant la guerre du Golfe, mais surtout une scientifique spécialisée en physique et en astrophysique, qui aurait dû rejoindre la NASA, mais a préféré travailler sur le programme Stargate. Au cours de la saison deux, elle a été possédée par Jolinar de Malkshur, un Tok'ra. Le symbiote s'est sacrifié pour sauver la vie de Carter et est mort en elle. Depuis, Sam a accès à certains des souvenirs de Jolinar et elle peut sentir la présence d'un Goa'uld, ainsi qu'utiliser certains outils Goa'uld. Une attirance réciproque entre les personnages de Carter et O'Neill est suggérée sans jamais être conclue.

Le responsable du SGC et du programme auprès du gouvernement américain, est le général Georges Hammond, joué par Don S. Davis, connu pour ses participations dans les Mystères à Twin Peaks et dans X-Files, aux frontières du réel en tant que père de Scully. Il a également joué dans deux épisodes de la série MacGyver. Étant en charge du SGC il est régulièrement confronté à des extraterrestres, des menaces Goa'uld, des paradoxes temporels (c'est lui, jeune soldat, qui aide SG-1 à revenir de leur voyage dans les années soixante) et des intrigues au sein du gouvernement, dont certains membres souhaitent l'arrêt du programme et d'autres aimeraient en prendre un contrôle pour mener une politique plus agressive, piller la technologie d'autres civilisations. Il est chef du « système de défense terrien » durant la saison 8 avant de laisser la place à O'Neill.

Selon Amanda Tapping, « l'ambiance sur le plateau est extraordinaire. De simples collègues nous sommes tous devenus quasiment comme des frères et sœurs. On est une véritable famille. (...) Sur le plateau on rit très souvent. Il suffit souvent qu'on se lance un regard pour déclencher un fou rire. (...) Lors d'une séance photos à Los Angeles, on est tous allés au restaurant, ça ressemblait à la réunion d'une famille heureuse, et je me suis dit que j'avais de la chance. »

La production de la série

Studios de tournage de Stargate SG-1 à Vancouver (Canada)

L'origine de l'univers fictif de Stargate est le film Stargate, la porte des étoiles (1994) réalisé par Roland Emmerich et co-écrit et produit par Dean Devlin. Ce duo a aussi réalisé entre autres Independence Day et Godzilla. Kurt Russell incarne dans le film le rôle du colonel O'Neil (avec un seul « l »), et James Spader celui de Jackson. Le film est produit par Canal+ et Carolco (Terminator 2). Il a connu un grand succès à sa sortie.

En 1996, le studio MGM décide d'acheter les droits du film pour en faire une série. Le studio confie le projet à Jonathan Glassner et Brad Wright qui ont la charge de produire et d'écrire la série. Par le passé, ils avaient déjà produit pour MGM deux séries de science-fiction : Au-delà du réel, l'aventure continue et Poltergeist, les aventuriers du surnaturel, diffusées en France sur M6.

La série est entièrement tournée au Canada dans les studios de Vancouver. La première diffusion de la série est réservée à la chaîne câblée américaine Showtime qui appartient au groupe Paramount-Viacom, une chaîne à péage, puis quelques mois après distribuée en syndication.

C'est aujourd'hui la chaine câblée américaine Sci Fi qui produit la série avec la MGM. Pour des raisons de budget, et suite à l'apparition du spin-off Stargate Atlantis, lui aussi produit par Sci Fi, les saisons de Stargate ont été réduites à vingt épisodes à partir de la huitième saison (au lieu des 22 habituels).

Les différents génériques

La série a connu de nombreux génériques tout au long de ses dix saisons.

Voici la liste des génériques lors des premières diffusions à la télévision françaises. Des génériques différents peuvent avoir été utilisés pour d'autres diffusions (notamment dans d'autres pays) ou pour d'autres sorties en DVD.

  1. Le premier générique a été utilisé pour le pilote et de la première à la cinquième saisons intégralement. Il est tiré de l'introduction du film adaptée en une scène de 60 secondes : une caméra effectue en déplacement en gros plan autour d'une structure dont on ne voit que des traits circulaires. Dans les dernières secondes, la caméra s'éloigne et on voit apparaître la même statue de que dans le film. Les noms des acteurs apparaissent successivement le long de cette scène.
  2. Le second générique n'a été diffusé que pour les deux premiers épisodes de la sixième saison. Il est composé d'une série de très gros plans sur la porte des étoiles dont l'anneau intérieur est actif. Rien d'autre n'y est montré. Là encore les noms des acteurs s'affichent tout le long de ces scènes. Ce générique a été utilisé pour ménager l'effet de surprise du remplacement "définitif" de Michael Shanks par Corin Nemeck.
  3. Le troisième générique a été utilisé pour les saisons 6 à 8. Il est plus classique des séries de science fiction : il est tout simplement composé d'extraits de la série. Les personnages apparaissent un à un et leurs noms figurent à ce moment-là en bas de l'écran. L'originalité de ce générique étant que les images extraites d'épisodes de la série s'inscrivent dans une porte des étoiles dont l'anneau intérieur tourne (là où d'autres séries se contentent de monter les extraits sans modification). Il se termine sur une image de toute l'équipe SG-1 traversant ensemble la porte des étoiles. Deux versions de ce générique existent : la première pour la saison six avec Corin Nemeck (Jonas Quinn), la deuxième pour les saisons 7 et 8 avec Michael Shanks (Daniel Jackson).
  4. Le quatrième générique a été utilisé pour les saisons 9 et 10. Le concept est le même que pour le troisième générique mais les angles de prises de vue de la porte et les couleurs d'éclairage changent. Encore une fois deux versions existent : l'une sans Claudia Black lorsque son personnage (Vala Mal Doran) ne faisait pas partie officiellement de SG-1, l'autre avec.

Le deux-centième épisode ne comporte pas le générique normal de la saison mais un carton de deux secondes montrant l'activation de la porte vue de face et le titre de la série. Il s'agit d'un épisode humoristique et ce générique exagérément court était une petite moquerie à l'encontre de la tendance à raccourcir les génériques à laquelle Stargate SG-1 elle-même a dû se plier.

En effet, un générique différent a été utilisé lors de la diffusion de la première partie (épisodes 1 à 10) de la neuvième saison sur la chaîne américaine Sci Fi. La particularité de ce générique est qu'il ne dure que 10 secondes contrairement aux 60 secondes utilisées auparavent. Selon les producteurs, cela s'expliquait par la volonté de standardiser un nouveau format de production (comme d'autres séries le faisait déjà, par exemple Lost, les disparus) mais aussi de gagner 50 secondes de publicité afin de mieux rentabiliser la série. Le nom des acteurs est alors inscrit à l'écran : seuls le nom des producteurs est dans le générique. Il est composé d'une porte qui s'active puis d'un voyage très court à travers le vortex. Partout ailleurs dans le monde, il est identique au quatrième générique, avec quelques changements, notamment dans l'affichage du titre de la série ou des effets visuels qui sont énormément plus poussés dans celui-ci.

En général, les génériques utilisés sur les versions françaises des DVD sont ceux de la première diffusion à la télévision française.

Toutefois, un générique différent fut utilisé pour les rééditions DVD des saisons 1 à 3. Il est probable qu'il s'agisse de la version américaine. Ce générique est des plus classiques : Un montage successif d'extraits d'épisodes avec insertion du nom de la série et des noms des acteurs. Mais ici pas d'incrustation à l'intérieur d'une porte des étoiles. L'image finale est comme toujours celle de l'équipe SG-1 traversant l'horizon actif du vortex.

Anecdotes

Dans le premier épisode de la série, Samantha Carter dit qu'il leur aura fallu 15 ans et 3 super-ordinateurs pour MacGyveriser (ie: bricoler) un système pour la porte sur Terre (VO: "fifteen years and three supercomputers to MacGyver a system for the gate on Earth"), en référence au précédent succès de Richard Dean Anderson.

RépliCarter est le nom donné par les fans de Stargate SG-1 à l'androïde réplicateur à l'effigie de Samantha Carter, en raison de sa consonance.

Stargate SG1 est devenue en 2006, la série de SF la plus longue (sans interruption) de l'histoire de la télévision américaine. Le 200e épisode a été diffusé le 18 août 2006 et a vu pour l'occasion le retour d'anciens personnages de la série. Dans l'absolu, seule Doctor Who la dépasse.

Dans l'épisode 2 de la saison 10, quand Vala Mal Doran « révise » en vue de ses tests psychologiques, une question qu'elle se pose n'est pas sans rappeler une question du test de Voight-Kampff dans le livre Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? : « Vous êtes dans le désert. Vous voyez une tortue sur le dos en plein soleil. Vous réalisez sa détresse mais ne faites rien pour l'aider. Pourquoi ? ». La réponse est « Parce que je suis également une tortue ! »

Lors des deux derniers épisodes de la saison 7, une vraie personnalité militaire a joué. Il s'agit du Général John P. Jumper, qui est le commandant en chef actuel de l'USAF.

À partir de la saison 5, les réalisateurs se sont mis en tête de faire apparaitre des ananas pendant les épisodes de Stargate on peut par exemple en apercevoir dans les épisodes:

L'un des emplacement les plus surprenant est au début de l'épisode 604 : Prisonnière des glaces où l'ananas se trouve sur un baril au sas d'entrée d'une base scientifique en Antarctique.

Dans la version anglophone, la voix du Asgard Thor est, en réalité, celle de Michael Shanks, l'interprète du docteur Jackson.

Annulation de la série

Le 21 août 2006, la chaîne américaine Sci Fi a annoncé l'annulation de la série. La dixième saison sera donc la dernière. Robert C. Cooper, l'un des producteurs de la série, appelle les fans américains à se mobiliser afin que Stargate SG-1 continue ; pour cela, il les encourage à regarder Stargate SG-1 en masse pour montrer que la série peut encore tenir bon, voire être rachetée par une autre chaîne de télévision.

MGM, détenteur des droits de la franchise, a donné son feu vert pour la réalisation de deux films direct-to-DVD pour finir la série : Stargate : L'Arche de vérité, qui termine l'histoire du conflit avec les Ori, et Stargate : Continuum, ayant pour thème le voyage temporel. Les deux films sont sortis en 2008.

Les actuels réalisateurs de la série sont en train de refaire le montage du premier double épisode de la série Enfant des dieux, en enlevant notamment la scène de nudité et en mettant à jour les effets spéciaux.

Le succès des deux films a encouragé les producteurs à développer une continuité sur ce format. En effet, selon Brad Wright et Robert C. Cooper, l'équipe SG-1 pourrait connaître de nouvelles aventures en Direct to DVD. Le 3e film sur ce format n'est pas encore une certitude, et il sera long a tourner (avec le nouvel emploi du temps des acteurs par exemple) mais il aura pour thème la cinquième race et serait centré sur le personnage de O'Neill. Mais ce n'est qu'un projet.

Produit dérivés

Jeux

Articles détaillés : Stargate SG-1 : The alliance, Stargate Worlds, Stargate SG-1 (jeu de rôle) et Stargate (jeu de cartes).

Stargate a été décliné en deux jeu vidéos:

Il a aussi connu une déclinaison en jeu de rôle dont l'histoire prend place durant les 6 première saisons ainsi qu'un jeu de cartes à collectionner.

Livres

Audiobooks

DVD

  • Série
    • Saison 1
    • Saison 2
    • Saison 3
    • Saison 4
    • Saison 5
    • Saison 6
    • Saison 7
    • Saison 8
    • Saison 9
    • Saison 10
  • Téléfilms
    • Stargate The Ark of Truth(L'Arche de Vérité)
    • Stargate Continuum

Jouets

Stargate possède plusieurs séries de figurines créées par Diamond Select Toys. Les figurines ont rencontré un succès dans le monde entier. Chaque figurine est vendue avec un morceau d'un objet de l'univers Stargate SG-1 comme dans la première série, La porte des étoiles.

Notes et références

  1. (fr) Sg1 dans le livre des records sur Stargate-fusion.com 16 août 2006
  2. (fr) « M6 et Stargate: clap de fin ? » sur Stargate-fusion.com, 22 février 2008
  3. 5x08 Le Feu aux poudres
  4. l'Égypte ancienne
  5. les légendes Arthuriennes
  6. 1x05 La Théorie de Broca

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de Stargate Portail de Stargate
  • Portail des séries télévisées américaines Portail des séries télévisées américaines

Ce document provient de « Stargate SG-1 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article StarGate SG-1 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Stargåte — Stargate Pour les articles homonymes, voir Stargate (homonymie). Cet article fait partie de la …   Wikipédia en Français

  • Stargate — Stargate: el artefacto que permite viajar a través del universo. Stargate, que significa Puerta a las Estrellas o Puerta Estelar, es una franquicia de ciencia ficción nacida en 1994 de la mano de Dean Devlin y Roland Emmerich con Stargate, Puerta …   Wikipedia Español

  • Stargate: SG-1 — Stargate SG 1 Stargate SG 1 Logo de Stargate SG 1 sur les DVDs de la saison 10. Titre original Stargate SG 1 Autres titres francophones La Porte des étoiles …   Wikipédia en Français

  • Stargate SG 1 — Logo de Stargate SG 1 sur les DVDs de la saison 10. Titre original Stargate SG 1 Autres titres francophones La Porte des étoiles …   Wikipédia en Français

  • Stargate sg-1 — Logo de Stargate SG 1 sur les DVDs de la saison 10. Titre original Stargate SG 1 Autres titres francophones La Porte des étoiles …   Wikipédia en Français

  • Stargate SG-1 — Género Ciencia ficción Creado por Brad Wright Jonathan Glassner Reparto Richard Dean Anderson Michael Shanks Amanda Tapping Christopher Judge Don S. Davis Corin Nemec Ben Browder Beau Bridg …   Wikipedia Español

  • Stargate — (engl. Sternentor) ist der Name folgender Filme: Stargate (Film), ein Science Fiction Kinofilm aus dem Jahr 1994 Stargate: The Ark of Truth, ein TV/DVD Film als Fortsetzung von Kommando SG 1 aus dem Jahr 2008 Stargate: Continuum, ein TV/DVD Film… …   Deutsch Wikipedia

  • Stargate SG-1 — es una serie televisiva estadounidense derivada del largometraje de ciencia ficción Stargate: Puerta a las Estrellas (1994). Producida por los estudios Metro Goldwyn Mayer. Esta serie se centra en las vivencias y aventuras de un equipo de… …   Enciclopedia Universal

  • Stargate —    Film de science fiction de Roland Emmerich, avec Kurt Russell, James Spader, Jaye Davidson.   Pays: France et États Unis   Date de sortie: 1994   Technique: couleurs   Durée: 2 h    Résumé    Une expédition de Terriens se rend sur une planète… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Stargate — For the film, see Stargate (film). For the device itself, see Stargate (device). For other uses, see Stargate (disambiguation). Stargate An activated Stargate, the central object of the fictional Stargate universe, here depicted in the SG 1… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”