Aulus Postumius Albus Regillensis (consul en -464)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Postumius Albus.

Aulus Postumius Albus Regillensis est un homme politique romain du Ve siècle av. J.‑C., fils d'Aulus Postumius Albus Regillensis (dictateur en 499 av. J.-C. et consul en 496 av. J.-C.) et frère de Spurius Postumius Albus Regillensis (consul en 466 av. J.-C. et décemvir en 451 av. J.-C.)[1].

Il est consul en 464 av. J.-C. avec Spurius Furius Medullinus Fusius[2]. Selon Tite-Live, son collègue est vaincu par les Èques et se retranche dans son camp, assiégé et assailli. À Rome, c'est l'effroi : la patrie romaine est proclamée en danger et le sénat donne à Postumius les pleins pouvoirs de prendre toute mesure pour sauver l'état. Cette préfiguration apparente du senatus consultum ultimum n'est peut-être cependant qu'une projection anachronique de Tite-Live. Quoi qu'il en soit, il précise qu'avec l'aide de troupes levées en hâte chez les Latins, les Herniques et les colons d'Antium, il organise la défense du territoire de la cité, la direction effective de ces troupes, sur le champ de bataille, est cependant confiée à un ancien consul, Titus Quinctius Capitolinus Barbatus, avec le pouvoir (imperium) de proconsul[3],[4] ; ce serait donc le premier cas de « promagistrature » romaine.

Au camp, les Romains sont acculés, le consul blessé. Titus Quinctius arrive avec son armée d'alliés derrière les Èques, et l'armée consulaire, dans un dernier effort, opère une sortie. Les Romains encerclent et vainquent leurs ennemis. Postumius en aurait tué plusieurs milliers sur le territoire de Rome, selon une des sources de Tite-Live, Valerius Antias[5].

En 458 av. J.-C. Postumius est envoyé avec deux autres anciens consuls comme représentants de Rome auprès des Èques pour protester contre une violation du traité de paix qui avait été signé avec Rome. Le chef des Èques auraient alors répondu aux envoyés romains qu'ils feraient mieux de présenter leur doléances à un chêne - symbole de Jupiter - qu'à lui qui avait mieux à faire[6]. La guerre est donc à nouveau déclarée.

Sources

Notes

  1. Les gentes romaines, P, Postumia
  2. Diodore de Sicile, Bibliothèque historique, Livre XI, 32
  3. Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 4
  4. Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, Livre IX, 62-63
  5. Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 5
  6. Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 25

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aulus Postumius Albus Regillensis (consul en -464) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Titus Verginius Tricostus Caeliomontanus (consul en -496) — Pour les articles homonymes, voir Verginius Tricostus. Titus Verginius Tricostus Caeliomontanus est un homme politique romain du Ve siècle av. J.‑C. En 496 av. J. C., il est élu consul aux côtés de Aulus Postumius Albus Regillensis[1] …   Wikipédia en Français

  • Appius Claudius Sabinus (Consul En -451) — Pour les articles homonymes, voir Claudius Sabinus. Appius Claudius Crassus Regillensis Sabinus, est un homme politique au début de la République romaine au Ve siècle av. J. C., élu consul pour 451 av. J. C. et président des deux collèges… …   Wikipédia en Français

  • Appius Claudius Sabinus (consul en -451) — Pour les articles homonymes, voir Claudius Sabinus. Appius Claudius Crassus Regillensis Sabinus, est un homme politique au début de la République romaine au Ve siècle av. J.‑C., élu consul pour 451 av. J. C. et président des deux… …   Wikipédia en Français

  • Appius claudius sabinus (consul en -451) — Pour les articles homonymes, voir Claudius Sabinus. Appius Claudius Crassus Regillensis Sabinus, est un homme politique au début de la République romaine au Ve siècle av. J. C., élu consul pour 451 av. J. C. et président des deux collèges… …   Wikipédia en Français

  • Titus Aebutius Helva — Pour les articles homonymes, voir Aebutius Helva. Titus Aebutius Helva Flavus est un homme politique romain du Ve siècle av. J.‑C., père de Lucius Aebutius Helva (consul en 463 av. J. C.)[1]. C est le premier membre de sa gens …   Wikipédia en Français

  • Titus Aebutius Helva Flavus — Titus Aebutius Helva Pour les articles homonymes, voir Aebutius Helva. Titus Aebutius Helva Flavus est un homme politique romain du Ve siècle av. J. C., père de Lucius Aebutius Helva (consul en 463 av. J. C.)[1] …   Wikipédia en Français

  • Dictateur (Rome antique) — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin …   Wikipédia en Français

  • Dictateur Romain — Dictateur (Rome antique) Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Dictateur romain — Dictateur (Rome antique) Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Magister equitum — Maître de cavalerie Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

  • Maitre de cavalerie — Maître de cavalerie Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”