Auld Lang Syne
Auld Lang Syne

Frank C. Stanley, 1910

Plus connu des francophones sous le titre de Ce n'est qu'un au revoir, Auld lang syne signifie en scots (dialecte Lallans)[1] « Depuis longtemps », « Les jours passés d'il y a longtemps », « Les jours d'antan », ou aussi « l'Amitié de vieille date ». En français et en anglais, ce chant est souvent repris à la nouvelle année ou à la fin de réunions amicales ou de certaines cérémonies maçonniques.

On doit la transcription et la publication de cette antique ballade écossaise au poète Robert Burns à la fin du XVIIIe siècle, à partir de fragments d'une chanson écossaise plus ancienne[2]. En 1920, c’est le Père Jacques Sevin qui en écrivit les paroles françaises.

Auld Lang Syne est également l'un des Volkslieder ré-harmonisés par Beethoven, et figure dans le recueil de ses Chants écossais de 1818 (WoO 156).

Sommaire

Paroles

Popularité

C'est le chant traditionnel de Hogmanay, le jour de la Saint-Sylvestre. Cet usage conquit l'ensemble du monde anglophone de sorte qu'on y parle de cet hymne comme du « chant que personne ne connaît » tant les paroles en sont inversement populaires à la musique.

Cette chanson, dans sa version Chant des Adieux, est parfois chantée à la fin des tenues maçonniques, lors de la « chaîne d’union », c'est-à-dire juste avant que les francs-maçons se séparent.

Au Japon, la mélodie de cette chanson est très célèbre en tant que Hotaru no hikari (蛍の光, Lueur d'une luciole). Cette chanson a été traduite en japonais durant la période Meiji (fin du XIXe siècle et début du XXe), et est chantée comme chanson de séparation lors des cérémonies de remise des diplômes. Presque tous les Japonais la connaissent. Elle y est souvent diffusée dans les magasins et lieux publics pour indiquer la fermeture imminente.

Chant de ralliement à Taïwan, cette mélodie fut jusqu'en 1910 celle de Aegukga, l'hymne national coréen.

Dans le film Le Gendarme à New York, le congrès international de gendarmerie se termine par une reprise en chœur de ce chant.

Auld Lang Syne apparaît dans de nombreux films, notamment dans La Valse dans l'ombre de Mervyn LeRoy (Waterloo Bridge, 1940), et le célèbre film de Charlie Chaplin La Ruée vers l'or (The Gold Rush, 1925).

Notes et références

  1. The Scots Dialect Dictionary, compiled by Alexander Warrack, MA, Waverley Books, New Lanark 2000, ISBN 1-902407-09-1"
  2. (en)A propos de "Auld Lang Syne"

Voir aussi

Cwm Rhondda


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auld Lang Syne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Auld Lang Syne — ([ˈɔːld lɑŋˈsəin], рус. Старое доброе время) шотландская песня на стихи Роберта Бёрнса, написанная в 1788 году. [1] Известна во многих странах, особенно англоязычных, и чаще всего поётся при встрече Нового года, сразу после полуночи. Содержание 1 …   Википедия

  • Auld Lang Syne — Frank C. Stanley, 1910 Auld Lang Syne (Scots, auf Englisch wörtlich „old long since“, sinngemäße Ü …   Deutsch Wikipedia

  • Auld Lang Syne — es una canción patrimonial escocesa cuya letra consiste en un poema escrito en 1788[1] por Robert Burns, uno de los poetas escoceses más populares. Se suele utilizar en momentos solemnes, como aquéllos en que alguien se despide, se inicia o acaba …   Wikipedia Español

  • Auld lang syne — A Scottish phrase used in recalling recollections of times long since past. The days of auld lang syne. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Auld Lang Syne — a Scottish song that people sing when they celebrate the beginning of the new year at 12 o clock ↑midnight on December 31st …   Dictionary of contemporary English

  • Auld Lang Syne — [ ,ɔld læŋ zaın ] a Scottish song that people sing at midnight on NEW YEAR S EVE, when the new year begins …   Usage of the words and phrases in modern English

  • auld lang syne — [ôld′ laŋ′ zīn′, ôld′ laŋ′sīn′] n. [Scot, lit., old long since] old times; the good old days (of one s youth, etc.) …   English World dictionary

  • Auld Lang Syne — For other uses, see Auld Lang Syne (disambiguation). Auld Lang Syne (Scots pronunciation: [ˈɔːld lɑŋˈsəin]: note s rather than z )[1] is a Scots poem written by Robert Burns in 1788[2][3] and set to the tune of a traditional folk song (Roud… …   Wikipedia

  • auld lang syne — n. times long past. Etymology: Sc., = old long since: also as the title and refrain of a song * * * |ōˌlaŋˈzīn, |ōlˌlaŋ , |ōlˌdaŋ , aiŋ also |ōlˌdla or |ȯl or |äl or |ȧl or ˈsīn noun Etymology …   Useful english dictionary

  • auld lang syne — Meaning Times past. Literally translated from the Scottish as old long since . Origin From the Robert Burns poem. Should auld acquaintance be forgot, And never brought to mind? Should auld acquaintance be forgot, And auld lang syne! Chorus. For… …   Meaning and origin of phrases

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”