1969 au Québec
Éphémérides
Chronologie du Québec :
1966 1967 1968  1969  1970 1971 1972
Décennies au Québec :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Chronologie dans le monde :
1966 1967 1968  1969  1970 1971 1972
Décennies :
1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies thématiques :

Aéronautique Architecture Automobile • Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie • Football Informatique Jeu • Jeu vidéo • Littérature Musique Musique classique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine • Science Sociologie Sport Télévision Théâtre

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1969 au Québec.

Sommaire


Événements

Janvier

  • 24 janvier - Le ministre Jean-Guy Cardinal signe avec la France des ententes relatives à une coopération dans les domaines des télécommunications, des investissements et des échanges industriels. Ottawa déclare que Québec a outrepassé ses pouvoirs car, selon lui, les télécommunications sont de compétence fédérale[2].

Février

  • 13 février - Une bombe éclate à la Bourse de Montréal en pleine séance de transactions faisant une vingtaine de blessés. Les dégâts sont évalués à $1 millions[3].
  • 25 février - Ouverture de la quatrième session de la Assemblée nationale[4].

Mars

  • 11 mars - Le budget Dozois prévoit des dépenses de $3,37 milliards pour 1969-1970, un record[6].
  • 27 mars - Ottawa annonce que le nouvel aéroport sera construit à Sainte-Scholastique à 40 kilomètres au nord de Montréal. 3126 avis d'expropriation sont envoyés aux résidents des environs car le gouvernement fédéral a besoin de 93 000 acres de terrain pour son édification. Québec accueille fort mal cette décision car il avait recommandé un emplacement en Montérégie[7].
  • 28 mars - 15 000 manifestants défilent devant l'université McGill, dénonçant la "domination de l'establishment anglophone de Montréal sur le peuple québécois" et réclamant un "McGill français". La manifestation se déroule dans le calme malgré un accrochage avec des contre-manifestants anglophones[8].

Avril

  • 8 avril - Match inaugural des Expos de Montréal au Parc Jarry. Ils jouent contre les Mets de New-York et remportent la partie 11-10.

Mai

  • 2 mai - Entrée en vigueur de la loi donnant le droit de vote aux Autochtones du Québec[9].

Juin

  • 22 juin - Congrès au leadership de l'UN. Jean-Jacques Bertrand est élu chef avec 58% des votes contre 42% à Jean-Guy Cardinal et 0.9% à André Léveillé. Le parti sort tout de même divisé de cette course et les membres les plus nationalistes commencent à le quitter[12].

Juillet

  • 7 juillet - La loi sur les langues officielles est adoptée à Ottawa.
  • 23 juillet - Bertrand annonce un remaniement ministériel: Rémi Paul devient ministre de la Justice, Mario Beaulieu ministre des Finances et Armand Maltais ministre des Institutions financières[4].

Août

  • 26 août - Le député libéral d'Ahuntsic, Jean-Paul Lefebvre, conteste le leadership de Jean Lesage et demande la tenue d'un congrès à la chefferie[13].

Septembre

  • 2 septembre - La commission scolaire de Saint-Léonard annonce que son unique école anglaise n'ouvrira pas ses portes cette année et invite les membres de la communauté italienne à inscrire leurs enfants à l'école française.
  • 10 septembre - Une manifestation de la LIS (Ligue d'intégration scolaire) se déroule à Saint-Léonard, malgré l'interdiction du maire. La violence éclate, l'acte d'émeute est proclamé, il y a une centaine d'arrestations[15].
  • 14 septembre - Annonce qu'un congrès du PLQ aura lieu en janvier prochain.

Octobre

  • 7 octobre - Les 3700 policiers et les 2400 pompiers de Montréal se mettent en grève. Ils se réunissent lors d'une assemblée tumultueuse au Centre Paul-Sauvé. L'Assemblée nationale, qui reprend ses travaux le même jour, fait voter une loi spéciale leur ordonnant de rentrer au travail. Jean Drapeau demande des renforts de la SQ, de la GRC et de l'armée canadienne, mais il est trop tard. Des manifestants (surtout des chauffeurs de taxi) prennent d'assaut le garage de la Murray Hill. Trois autobus sont incendiés, un autre est lancé en flammes contre les portes d'un garage. Les gardes privés tirent du toit et font un mort. La manifestation dégénère en émeute dans l'ouest de Montréal. Quelques magasins et hôtels sont pillés dont le rez-de-chaussée du Queen Elizabeth[18].
  • 8 octobre - Les policiers retournent au travail et rétablissent l'ordre.
  • 23 octobre - Jean-Guy Cardinal dépose le projet de loi 63, frère jumeau de l'ancien projet de loi 85 mort au feuilleton le printemps passé. Cette loi, devant en principe promouvoir l'usage de la langue française dans les écoles, permet en fait la liberté de choix des parents pour la langue d'enseignement[19].
  • 26 octobre - Une centaine d'associations québécoises décident de former un Front commun du Québec français, qui orchestrerait une semaine complète de manifestations afin d'empêcher l'Assemblée nationale d'adopter la loi 63.
  • 31 octobre - 40 000 personnes manifestent contre le projet de loi 63 devant le Parlement.

Novembre

  • 12 novembre - Montréal interdit les manifestations et certaines assemblées publiques dans la ville.
  • 28 novembre - Adoption de la loi créant la Société québécoise d'initiative pétrolière (SOQUIP).

Décembre

  • 2 décembre - Le Repos du Vieillard, maison de refuge pour personnes âgées située à Notre-Dame-du-Lac flambe, faisant 38 morts parmi les 75 résidents. Selon René Lévesque, cette maison, qu'il avait visitée en 1966, aurait dû être condamnée depuis longtemps[21].
  • 17 décembre - Dépôt du rapport de la commission Laurendeau-Dunton sur le monde du travail. Selon lui, dans tous les domaines passés en revue, les francophones sont désavantagés par rapport aux anglophones. Leurs revenus sont nettement inférieurs et ils ont beaucoup moins de chances d'occuper un poste de direction[22].

Naissances

Décès

Liens internes

Sources et références

  1. Bilan du siècle
  2. Louis La Rochelle. En flagrant délit de pouvoir. Boréal. 1982. p. 123
  3. Louis Fournier. FLQ. Québec-Amérique. 1982. p. 202
  4. a, b et c Chronologie parlementaire 1969-1970. Consulté le 30 avril 2009
  5. Idem, p. 205
  6. En flagrant délit de pouvoir. p. 124
  7. Bilan du Siècle
  8. Chronologie de l'histoire du Québec
  9. Jacques Lacoursière. Histoire populaire du Québec tome 5. Septentrion. 2007. p. 169
  10. Bilan du Siècle
  11. Peter Brown. Yesterday, les Beatles. Robert Laffont. 1984. p. 342
  12. En flagrant délit de pouvoir, p. 125
  13. En flagrant délit de pouvoir, p. 126
  14. Bilan du Siècle
  15. Idem, p. 126
  16. Bilan du Siècle
  17. Pierre Duchesne. Jacques Parizeau tome 1. Québec-Amérique. 2001. p. 478
  18. FLQ, p. 226
  19. FLQ, p. 231
  20. Bilan du Siècle
  21. Jean Cournoyer, La mémoire du Québec, 2001, p. 1107 .
  22. André Charbonneau, « Une infériorité flagrante qui appelle d'urgence des solutions radicales », dans Le Devoir, 18 décembre 1969, p. 1,2 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1969 au Québec de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1969 au Canada — Éphémérides Chronologie du Canada : 1966 1967 1968  1969  1970 1971 1972 Décennies au Canada : 1930 1940 1950  1960  1970 1980 …   Wikipédia en Français

  • 1969 au Nouveau-Brunswick — Années : 1966 1967 1968  1969  1970 1971 1972 Décennies : 1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990 Siècles : XIXe siècle  XXe siècl …   Wikipédia en Français

  • Boxe au Québec — Vers les années 1820, la boxe fait son apparition au Québec mais est contestée par la société de l’époque. Un siècle après, Montréal reçoit les boxeurs du monde entier. Le Québec et surtout Montréal est le théâtre de multiples combats. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • 1970 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 1967 1968 1969  1970  1971 1972 1973 Décennies au Québec : 1940 1950 1960  1970  1980 1990 200 …   Wikipédia en Français

  • Bilinguisme au Québec — Bilinguisme au Canada Panneau d arrêt bilingue sur la Colline du Parlement à Ottawa. Un exemple de bilinguisme au niveau de gouvernement fédéral. Le bilinguisme au Canada ne se rapporte qu à l utilisation de l anglais et du français par les… …   Wikipédia en Français

  • 1968 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 1965 1966 1967  1968  1969 1970 1971 Décennies au Québec : 1930 1940 1950  1960  1970 1980 199 …   Wikipédia en Français

  • 1967 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 1964 1965 1966  1967  1968 1969 1970 Décennies au Québec : 1930 1940 1950  1960  1970 1980 199 …   Wikipédia en Français

  • 1972 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 1969 1970 1971  1972  1973 1974 1975 Décennies au Québec : 1940 1950 1960  1970  1980 1990 200 …   Wikipédia en Français

  • 1971 au Québec — Éphémérides Chronologie du Québec : 1968 1969 1970  1971  1972 1973 1974 Décennies au Québec : 1940 1950 1960  1970  1980 1990 200 …   Wikipédia en Français

  • Energie au Québec — Énergie au Québec Énergie au Québec   Importations d agents énergétiques Pétrole et produits pétroliers 158 millions de barils (2007)[1] …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”