Augustin Ier Du Mexique

Augustin Ier du Mexique

Agustín de Iturbide

Agustín Cosme Damián de Iturbide y Arámburu, né à Valladolid en Nouvelle-Espagne (aujourd'hui Morelia au Michoacán, Mexique) le 27 septembre 1783 et mort le 19 juillet 1824, était un militaire et un homme politique mexicain qui se proclama empereur du Mexique en 1822 sous le nom d'Augustin Ier.

Sommaire

Carrière militaire

Fils de parents espagnols arrivés en Nouvelle-Espagne peu avant sa naissance, il s'engage dans l'armée espagnole en 1798 et il est promu au rang de lieutenant en 1810. Cette année-là la Guerre d'indépendance du Mexique éclata, et Iturbide se battit au départ avec les troupes espagnoles pour la réprimer.

C'était un commandant militaire capable et en 1816 il fut mis à la tête des forces espagnoles dans le nord du Mexique.

Rebelle

Il devint de plus en plus attiré par la cause mexicaine et il commença des négociations secrètes avec le chef rebelle Vicente Guerrero. En 1820, Iturbide rejoint les rebelles, entraînant avec lui la plus grande part de son armée, qui lui était dévouée. En février 1821, Iturbide et Guerrero présentèrent le Plan d'Iguala appelant à un Mexique uni et indépendant.

Ils réussirent à rallier les autres rebelles et à chasser les royalistes espagnols hors du pays. Iturbide devint le chef de la nouvelle junte. Il signa un accord de compensation avec les émigrants qui retournaient en Espagne pour la valeur des biens qu'ils laissaient. Comme ces Espagnols possédaient les meilleures terres du pays cela épuisa la trésorerie du pays, cela mit la nation en état de banqueroute (même les cloches en argent et les autels en or furent fondus).

Empereur

Iturbide était soutenu et influencé par les conservateurs qui désiraient un Mexique avec un monarque issu d'une des familles royales d'Europe. Quand aucune famille n'accepta cette proposition (car l'Espagne avait toujours l'espoir de récupérer le Mexique), Iturbide fut persuadé par ses conseillers de se faire lui-même empereur à la manière de Napoléon Bonaparte. Iturbide le fit avec une réelle hésitation car il croyait sincèrement dans les rois de droit divin, et bien qu'il fût à un certain degré de sang royal, il s'en sentait indigne.

Le 21 juillet 1822, il fut couronné Augustin Ier, empereur constitutionnel du Mexique.

Iturbide essaya de gouverner comme il avait mené l'armée, donnant des ordres et ordonnant que l'on emprisonne ceux qui contestaient. L'opposition à son administration crût, et en 1823 plusieurs gouverneurs et commandants militaires régionaux, dont Guadalupe Victoria et Antonio López de Santa Anna, présentèrent le Plan de Casa Mata, appelant au renversement d'Iturbide et déclarer le Mexique une république. Le 19 mars 1823, Iturbide abdiqua et accepta de quitter le pays sans combat en échange d'une pension. Il vogua en exil en Italie, puis s'installa à Londres où il publia son autobiographie : Énoncé de quelques-uns des principaux événements dans la vie publique d'Agustín de Iturbide.

Il décida de retourner au Mexique et débarqua à Tamaulipas le 15 juillet 1824, où il fut immédiatement arrêté et rapidement fusillé par les autorités locales.

En 1838, le gouvernement conservateur d'Anastasio Bustamante déplaça le corps d'Iturbide dans la cathédrale de Mexico et le mit en terre en grande pompe avec le titre de libérateur national.

En 1865, son petit-fils Agustín de Iturbide y Green fut nommé héritier de la nation par le seul autre empereur Maximilien Ier du Mexique.

Descendance

  • Agustín Jerónimo, mort sans enfant en 1866, sauf une fille naturelle Jesusa de Iturbide
  • Ángel de Iturbide, dont le fils Agustín de Iturbide y Green a été le dernier héritier du trône, sa fille María Josefa, Princesa de Iturbide n'ayant pas été reconnue comme telle.

Bibliographie

  • Mémoires autographes de Don Augustin Iturbide, ex-empereur du Mexique, contenant le détail des principaux évènements de sa vie publique, avec une préface et des pièces justificatives ; auteur: Quin J.; traduit de l'anglais par J.T. Parisot; édité par Gosselin Bossange; 1824.
  • 1824 : Déclaration au monde par Augustin de Iturbide ou plutôt Notes pour l'histoire
  • Mexican Empire of Iturbide; Timothy E. Anna; Lincoln; University of Nebraska; 1990.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du Mexique Portail du Mexique
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Augustin Ier du Mexique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Augustin Ier Du Mexique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Augustin Ier du Mexique — Augustin Ier Titre Président de la Régence du Mexique …   Wikipédia en Français

  • Augustin ier du mexique — Agustín de Iturbide Agustín Cosme Damián de Iturbide y Arámburu, né à Valladolid en Nouvelle Espagne (aujourd hui Morelia au Michoacán, Mexique) le 27 septembre 1783 et mort le 19 juillet  …   Wikipédia en Français

  • Augustín Ier du Mexique — Augustin Ier du Mexique Agustín de Iturbide Agustín Cosme Damián de Iturbide y Arámburu, né à Valladolid en Nouvelle Espagne (aujourd hui Morelia au Michoacán, Mexique) le 27 septembre 1783 et mort le 19 juillet  …   Wikipédia en Français

  • Maximilien Ier du Mexique — Pour les articles homonymes, voir Maximilien Ier. Maximilien Ier …   Wikipédia en Français

  • Maximilien Ier Du Mexique — Pour les articles homonymes, voir Maximilien de Habsbourg …   Wikipédia en Français

  • Maximilien ier du mexique — Pour les articles homonymes, voir Maximilien de Habsbourg …   Wikipédia en Français

  • Premier ministre du Mexique — Titulaire a …   Wikipédia en Français

  • Vice-président du Mexique — Vice président du Mexique …   Wikipédia en Français

  • Maximilien du Mexique — Maximilien Ier du Mexique Pour les articles homonymes, voir Maximilien de Habsbourg …   Wikipédia en Français

  • Maximilien Ier du Saint-Empire — Pour les articles homonymes, voir Maximilien de Habsbourg et Maximilien Ier. Maximilien Ier …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”