Auguste Quiquerez

Auguste Quiquerez, né en 1801 à Porrentruy et mort en 1882 à Soyhières, est un historien, archéologue et homme politique français. Il fut un pionnier qui laissera de nombreux écrits, certains inédits, indispensables aujourd'hui encore aux historiens d'aujourd'hui. Il peut être être considéré comme le père de l’historiographie jurassienne.

Sommaire

Biographie

  • 1801 : Naissance, le 8 décembre, au numéro 13 de la rue des Malvoisins, à Porrentruy, où son père, Jean-Georges Quiquerez, occupe la charge de maire de la cité.
  • 1813 : La famille Quiquerez s’installe au Pré-de-Vouëte, actuellement Bellerive, entre Delémont et Soyhières. Cet endroit et le château de Soyhières seront, sa vie durant, les deux ports d’attache d'Auguste Quiquerez.
  • 1816-1820 : Études à Fribourg, puis à Paris où il acquiert une formation d’ingénieur. École militaire à Thoune où il est compagnon d'armes du futur Napoléon III.
  • 1826 : Avec son frère Louis, Olivier Seuret et Xavier Stockmar, il prête le « serment » de Morimont.
  • 1830-1831 : Révolution libérale : il commande la troupe de volontaires qui déloge les troupes gouvernementales postées au pont de Courrendlin.
  • 1836 : Adoption des Articles de Baden. Dans ce contexte brûlant, il publie son premier livre : « Jean de Vienne », roman historique.
  • 1837 : Devient député au Grand Conseil bernois, où il siégera jusqu'en 1846.
  • 1838 : Nommé préfet de Delémont, fonction qu’il occupera jusqu’au changement de régime en 1846.
  • 1846 : Nomination au poste d'ingénieur des mines du Jura.
  • 1847 : Figure parmi les fondateurs de la Société jurassienne d’Émulation, dont il sera l'un des principaux animateurs jusqu’à la fin de ses jours.
  • 1850-1875 : Période d’intense activité historique et archéologique, marquée notamment par d’importantes fouilles sur le site du Mont-Terri.
  • 1877 : Nommé docteur honoris causa de l'Université de Berne.
  • 1882 : Décède le 13 juillet. Est enterré deux jours plus tard au cimetière de Soyhières, d’où ses restes seront transférés au château de Soyhières en 1932.

Œuvres parues en volumes

  • Jean de Vienne et l’Evêché de Bâle au XIVe siècle, 1836
  • De l’Age de Fer, 1866
  • Ville et château de Porrentruy, 1870. Réédité en 1982 aux Editions du Faubourg à Porrentruy, préface, notes et compléments d'Arnaud Bédat, avec de nombreuses illustrations inédites.
  • Histoire des troubles dans l’Evêché de Bâle en 1740 - Pierre Péquignat, 1875
  • Histoire des institutions politiques, constitutionnelles et juridiques de l’Evêché de Bâle, des villes et des seigneuries de cet Etat, 1876
  • Histoire de la réunion de l’ancien Evêché de Bâle au canton de Berne, 1813 à 1818, 1882
  • Histoire de la Révolution dans le Jura bernois, 1830 à 1831, 1882

Sur Auguste Quiquerez

  • KOHLER, Xavier, Nécrologie de M. le Dr. Auguste Quiquerez (1801- 1882), dans Actes de la société jurassienne d’Emulation, 1882, p. 283-340
  • ROSSEL, Virgile, Histoire littéraire de la Suisse romande, des origines à nos jours, Neuchâtel, F : Zahn, 1903, p. 685-686
  • AMWEG, Gustave, Bibliographie du Jura Bernois, Porrentruy, 1928, n°3604 (liste de références)
  • B[INDIT], A[ndré], Auguste Quiquerez, dans l’Anthologie jurassienne, tome 1, Porrentruy, Société jurassienne d’Emulation, 1964, p. 348-358
  • REYNOLD, Gonzague de, Destin du Jura. Lausanne, Rencontre, 1969, p. 101-112
  • [GYGAX, Raymond], Auguste Quiquerez (1801- 1882), major d’artillerie, dans Histoire des troupes jurassiennes, Moutier, Ed. de la Prévôté, 1977, p. 357
  • Auguste Quiquerez et nos vieilles gens. Numéro spécial de « L’Hôta », Association pour la sauvegarde du patrimoine rural jurassien, 1982
  • Écrivains militaires de l’ancien Evêché de Bâle, choix de textes et de documents, Saignelégier, Saint-Imier, Semper Fidelis, 1990, p. 68-71

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auguste Quiquerez de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pruntrut — Porrentruy Porrentruy Une vue d ensemble de la commune serait la bienvenue Administration Pays Suisse Canton …   Wikipédia en Français

  • Franquemont — Karte der Franche Comté von Pierre Duval, 1662 Franquemont ist eine ehemalige Herrschaft („Seigneurie“) zu beiden Seiten des Flusses Doubs, dominiert durch die Burg Franquemont. Die Herrschaft umfasste die Ufer des Doubs von Le Theusseret bis Le… …   Deutsch Wikipedia

  • Porrentruy — Vue depuis le château Administration Pays Suisse …   Wikipédia en Français

  • Franquemont — 1662 Map of Franche Comté by Pierre Duval Franquemont est une ancienne seigneurie sur les deux rives du Doubs dominé par le château de Franquemont. La seigneurie comprenait les rives du Theusseret jusqu’au Moulin du Plain, le vallon, les moulins …   Wikipédia en Français

  • Joseph Constantin Kaiser — Pour les articles homonymes, voir Kaiser. Joseph Kaiser Autoportrait de Joseph Constantin Kaiser …   Wikipédia en Français

  • Grotte de Sainte-Colombe — Die Grotte de Sainte Colombe bei Undervelier im Schweizer Kanton Jura ist 26 m breit, geht 30 m tief in den Berg und ist am Eingang sieben Meter hoch. Sie befindet sich am linken Ufer der Sorne zwischen Les Forges und Undervelier am Rand jener… …   Deutsch Wikipedia

  • Roc de Courroux — 47.387.3872222222222 Koordinaten: 47° 22′ 48″ N, 7° 23′ 14″ O; CH1903: (596118 / 247687) …   Deutsch Wikipedia

  • Château de Ferrette — Ruines du château dominant le village Période ou style Médiéval Type Château fort Début construction vers 1100 Propriétaire initial …   Wikipédia en Français

  • Comté de Ferrette — XIIe siècle – 1260 …   Wikipédia en Français

  • Jean III De Vienne — ( † 1382) a été évêque de Besançon, de Metz et de Bâle. Sommaire 1 Biographie 2 Liens externes 3 Références 4 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”