Auguste Barre

Jean-Auguste Barre

Sépulture d'Alfred de Musset par Jean-Auguste Barre (1857)

Jean-Auguste Barre dit Auguste Barre (Paris, 25 septembre 1811 - Paris, 5 février 1896) est un sculpteur français.

Sommaire

Biographie

Auguste Barre reçoit son premier apprentissage auprès de son père, le graveur en médailles Jacques-Jean Barre. Il perfectionne sa formation de sculpture auprès de Jean-Pierre Cortot, de modelage auprès de David d'Angers et suit l'enseignement du peintre Achille Devéria.

Exposant au Salon de 1831 à 1886, il remporte dans la section de sculpture une médaille de deuxième classe en 1834, de première classe en 1840, puis est élevé au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur en 1852.

Sans avoir concouru pour le Prix de Rome, Barre peut toutefois poursuivre une importante carrière officielle. À partir de 1835, il crée des portraits dont le genre familier et intimiste sera ultérieurement repris par la photographie. Réalisant pour le roi Louis-Philippe Ier le gisant de sa mère la Duchesse d'Orléans pour la chapelle royale de Dreux, sa renommée va croissant sous le Second Empire. N'exécutant pas moins de vingt-six bustes de Napoléon III et de nombreuses effigies de l'impératrice Eugénie, il fut, dans les années 1850, grâce à son talent habile mais peu porté à la critique, le portraitiste favori de la cour impériale dont il exécute également des portraits en médailles.

Il réalisera quelques grandes commandes pour le musée historique de Versailles ainsi que des œuvres monumentales comme, en 1861, la statue de La Prudence pour la fontaine Saint-Michel à Paris.

Auguste Barre est l'un des créateurs et à l'origine de la vogue des « statuettes-portraits » à partir des années 1830 : portraits de proches, Mme Paul Delaroche ou Mme Achille Déveria, ou petites effigies en pied d'artistes contemporains célèbres comme les danseuses de l'Opéra Fanny Essler et Marie Taglioni ou la tragédienne Rachel. Il réalise également des statuettes dans le genre troubadour comme Marie de Bourgogne à cheval.

Au style romantique, mais vigoureux, de ses quelques œuvres de jeunesse succède le charme décoratif raffiné voire maniéré des statuettes de l'artiste qui évolue alors vers un académisme de bon aloi dans ses commandes officielles.

Œuvres

  • Tombeau d'Hortense de Beauharnais, mausolée dans l'église Saint Pierre Saint Paul à Rueil-Malmaison
  • Saint Luc, statue, pierre, Paris, place Franz-Liszt, façade de l'église Saint-Vincent-de-Paul, balustrade
  • Portrait de Pierre-Antoine Berryer, homme politique (1790 - 1868) (1878), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon : salon de 1879, no 4778
  • François de Lorraine, duc de Guise (1519 - 1563) (1840), statue plus grande que nature, plâtre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon : salon de 1840, no 1668
  • Achille de Harlay, premier président au Parlement de Paris (1536 - 1619) (1840), statue plus grande que nature, plâtre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon : salon de 1843, no 1388
  • Portrait d'Isabelle d'Aragon, reine de France (1247 - 1271) (1837), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Pierre Simon, marquis de Laplace, astronome (1749 - 1827) (1847), statue plus grande que nature, plâtre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Portrait de Napoléon III, empereur des Français (1808 - 1873) (1852), buste, plâtre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Portrait de Clotilde, princesse de Savoie, épouse du prince Jérôme Napoléon (1843 - 1911) (1870), buste, marbre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Portrait de Louis II de la Trémoille, vicomte de Thouars, prince de Talmont (1460 - 1525) (1839), buste, plâtre, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
  • Marie de Bourgogne, 1844, bronze, (The Art Institute of Chicago)

Voir aussi

Sources

  • Simone Hoog, (préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard), Musée national de Versailles. Les sculptures. I- Le musée, Réunion des musées nationaux, Paris, 1993
  • Pierre Kjellberg, Le Nouveau guide des statues de Paris, La Bibliothèque des Arts, Paris, 1988

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’histoire de l’art Portail de l’histoire de l’art
Ce document provient de « Jean-Auguste Barre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auguste Barre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-Auguste Barre — Nacimiento 1811 París Île de France …   Wikipedia Español

  • Jean-auguste barre — Sépulture d Alfred de Musset par Jean Auguste Barre (1857) Jean Auguste Barre dit Auguste Barre (Paris, 25 septembre 1811 Paris, 5 février 1896) est un sculpteur français …   Wikipédia en Français

  • Jean-Auguste Barre — Pour les articles homonymes, voir Barre. Sépulture d Alfred de Musset par Jean Auguste Barre (1857) Jean Auguste Barre dit Auguste Barre …   Wikipédia en Français

  • Jean-Auguste Barre — was a French sculptor and medalist. Born in Paris in 1811, he was trained by his father Jean Jacques Barre (1793 1855), a medalist. Barre studied at the Ecole des Beaux Arts in Paris, and he is mainly known as a portrait sculptor. Exhibiting at… …   Wikipedia

  • Barre — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Barres, Barr, Bar et Bach (homonymie). Voir aussi les pages d homonymie La Barre, Barré et Barrez …   Wikipédia en Français

  • Barre des Écrins — Face Nord de la Barre des Écrins, avec le Dôme de neige des écrins à droite et la Barre noire à gauche Géographie Altitude …   Wikipédia en Français

  • Auguste Champetier De Ribes — Pour les articles homonymes, voir Champetier. Auguste Champetier de Ribes est un homme politique français, né le 30 juillet 1882 à Antony (Hauts de Seine), décédé à Paris le 6 mars 1947. Il fut ministre sous la IIIe République …   Wikipédia en Français

  • Auguste champetier de ribes — Pour les articles homonymes, voir Champetier. Auguste Champetier de Ribes est un homme politique français, né le 30 juillet 1882 à Antony (Hauts de Seine), décédé à Paris le 6 mars 1947. Il fut ministre sous la IIIe République …   Wikipédia en Français

  • Auguste François Chomel — (April 13, 1788 April 9, 1858) was a French pathologist who was born in Paris. He was a professor at the Hôpital de la Charité in Paris, and in 1827 succeeded René Laënnec (1781 1826) as chair of clinical medicine of the Faculté de Paris.Chomel… …   Wikipedia

  • Auguste-François Chomel — (1788 1858) est un médecin français, membre de l’Académie de Médecine, titulaire de la Chaire de Clinique Médicale à l’Hôtel Dieu de Paris. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”