Augusta Lovelace

Ada Lovelace

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ada et Lovelace.
Ada Lovelace
Ada Lovelace

Augusta Ada King, comtesse Lovelace ou simplement Ada Lovelace, née à Londres le 10 décembre 1815 et morte à Londres le 27 novembre 1852, est principalement connue pour avoir écrit une description de la machine analytique de Charles Babbage, un ancêtre mécanique de l'ordinateur. Lovelace est un personnage assez célèbre dans les pays anglo-saxons et en Allemagne, notamment auprès des féministes, mais ne jouit pas d'une notoriété particulière en France.

Sommaire

Biographie

Environnement familial

Ada était la seule fille légitime du poète Lord Byron et de sa femme Annabella Milbanke, une mathématicienne, cousine de Caroline Lamb, dont la liaison avec Byron fut à l'origine d'un scandale. Le premier prénom d'Ada, Augusta, aurait été choisi en hommage à Augusta Leigh, la demi-sœur de Byron, avec qui ce dernier aurait eu un enfant. C'est elle qui encouragea Byron à se marier pour éviter un scandale, et il épousa Annabella à contrecœur. Annabella quitta Byron le 16 janvier 1816, gardant Ada avec elle. Le 21 avril, Byron signa l'acte de séparation, puis quitta le Royaume-Uni pour toujours. Il ne les revit jamais.

Les biographies diffèrent quant au fait de savoir si Ada vécut avec sa mère : certaines affirment que sa mère a dominé sa vie, même après son mariage; d'autres prétendent qu'elle ne connut jamais aucun de ses parents. Une source signale qu'Annabella adorait les mathématiques et qu'elle y initia Ada dès sa plus tendre enfance. Elle reçut une éducation privée en mathématiques et en sciences. Un de ses tuteurs fut Auguste De Morgan. Membre active de la société londonienne, Ada fit partie des Bluestockings dans sa jeunesse.

Elle se maria en 1835 à William King, 1er comte Lovelace. Ils eurent trois enfants : Byron, né le 12 mai 1836, Annabella (Mademoiselle Anne Blunt) née le 22 septembre 1837 et Ralph Gordon né le 2 juillet 1839. La famille vécut à Ockham Park, à Ockham. Son titre et nom complet, pendant la plus grande partie de sa vie fut La très honorable Augusta Ada, comtesse Lovelace. Elle est plus connue sous le nom moderne Ada Lovelace.

Elle connut Mary Sommerville, éminente chercheuse et auteur scientifique du XIXe siècle, qui la présenta à Charles Babbage le 5 juin 1833. Parmi ses autres connaissances, on compte David Brewster, Charles Wheatstone, Charles Dickens et Michael Faraday.

La machine de Babbage

Elle passa neuf mois, entre 1842 et 1843 à traduire, depuis le français, pour Babbage le mémoire du mathématicien italien Federico Luigi, comte de Menabrea (1809-1896) sur la machine analytique. Elle ajouta à cet article plusieurs notes qui mentionnaient une méthode très détaillée pour calculer les nombres de Bernoulli avec la machine.

Ces notes sont considérées par les historiens comme le premier programme informatique au monde. Les biographes considèrent cependant que les programmes ont été écrits par Babbage lui-même, et que Lovelace a simplement trouvé une erreur, et l'a renvoyé pour correction. Certains faits, ainsi que la correspondance entre Lovelace et Babbage indiquent qu'il a écrit tous les programmes ajoutés à la traduction de Menebrea. Les écrits de Lovelace montrent certaines possibilités de la machine que Babbage n'a jamais publiées, comme l'hypothèse que « La machine pourrait composer de manière scientifique et élaborer des morceaux de musique de n'importe quels longueur ou degré de complexité. ».

Les biographes ont remarqué que Lovelace éprouvait quelques difficultés avec les mathématiques, et débattent de savoir si elle comprenait réellement les concepts sous-tendant la programmation de la machine de Babbage ou si elle jouait seulement un rôle de représentation pour les relations publiques de Babbage. En tant que première femme dans le domaine de l'informatique, Lovelace représente une figure importante de cette discipline ; il est donc difficile d'estimer sa contribution par rapport à celle de Babbage en se fiant aux sources actuellement disponibles.

La ruine et la mort

Dans l’espoir de subventionner les projets de Babbage, qui n'avait pas obtenu de financement du gouvernement britannique, Lady Ada se mit à jouer. Elle travailla à un système qui lui permettrait de remporter le derby d'Epsom mais qui ne lui permit d'engranger que des dettes.

Elle mourut à l'âge de 36 ans d'un cancer de l'utérus, après avoir été saignée à mort par ses médecins. Elle laissait deux fils et une fille. Sa fille, Anne Blunt est célèbre pour avoir voyagé au Moyen-Orient et pour avoir élevé des chevaux arabes.

Elle fut enterrée conformément à son souhait près de son père qu'elle n'avait jamais connu, à l'église Sainte Marie Magdalene à Hucknall, dans le comté de Nottingham.

Notoriété posthume

Tombés dans l'oubli, Ada Lovelace et ses travaux furent exhumés avec l'avènement de l'informatique. Le nom d'Ada apparaît pour la première fois pour nommer le langage de programmation conçu entre 1977 et 1983 pour le Ministère de la Défense américain (DoD) par une équipe de CII Honeywell Bull dirigée par le Français Jean Ichbiah, le 2 mai 1979.

Les observateurs pensaient alors que le langage s'appellerait DoD-1. L'idée de baptiser le langage du nom d'Ada est attribuée à Jack Cooper, du Naval Material Command, et remonte à juillet 1978. Ada Lovelace est considérée par les informaticiens comme la première programmeuse de l'histoire. On peut voir notamment son portrait sur les hologrammes d'authentification des produits Microsoft.

Ada Lovelace dans la fiction

  • Le film Conceiving Ada (1997), réalisé par Lynn Hershman-Leeson, établit un parallèle entre l'existence d'une britannique contemporaine et la biographie de Ada Lovelace.
  • Le personnage de Ada Enigma, jeune fille libre et indépendante, dans la série homonyme, par Vincent Dutreuil et François Maingoval, doit son nom à un clin d'œil à Ada Lovelace et à la machine Enigma.
  • Le nom d'Ada Byron a été choisi par la 37ème promotion (2007/2008) des élèves attachés chargés du traitement de l'information de l'IRA (Institut régional d'administration) de Lille.
  • ADA est le nom de l'intelligence artificielle qui copilote le robot Jehuty dans Zone of the Enders, la voix synthétique d'ADA ayant une tessiture féminine.
  • Scott Westerfeld a integré Ada Lovelace dans sa trilogie "midnighters"

Voir aussi

Commons-logo.svg

  • Portail des mathématiques Portail des mathématiques
  • Portail des femmes Portail des femmes
Ce document provient de « Ada Lovelace ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Augusta Lovelace de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ada Augusta Lovelace — Saltar a navegación, búsqueda Ada Lovelace Obtenido de Ada Augusta Lovelace …   Wikipedia Español

  • Augusta — Augusta, María Luisa C. de E.U.A., cap. del estado de Maine, a orillas del río Kennebek; 21 325 h. C. de E.U.A., en el estado de Georgia; 148 953 h. VER Agosta * * * (as used in expressions) Gregory, Augusta, Lady Isabella Augusta Persse Lovelace …   Enciclopedia Universal

  • Augusta Ada King — Ada Lovelace Pour les articles homonymes, voir Ada et Lovelace. Ada Lovelace …   Wikipédia en Français

  • Augusta Ada Lovelace — Ada Lovelace Pour les articles homonymes, voir Ada et Lovelace. Ada Lovelace …   Wikipédia en Français

  • Augusta — /aw gus teuh, euh gus /, n. 1. a city in E Georgia, on the Savannah River. 47,532. 2. a city in and the capital of Maine, in the SW part, on the Kennebec River. 21,819. 3. a female given name. * * * I City (pop., 2000: 18,560), capital of Maine,… …   Universalium

  • Lovelace, Ada King, countess of — ▪ British mathematician original name  Augusta Ada Byron, Lady Byron  born December 10, 1815, Piccadilly Terrace, Middlesex [now in London], England died November 29, 1852, Marylebone, London  English mathematician, an associate of Charles… …   Universalium

  • Lovelace — I Lovelace,   Ada Augusta Byron, Countess of, britische Mathematikerin, *London 10.12.1815, †London 27.11.1852; die Tochter des englischen Dichters Byron war eine enge Mitarbeiterin von Babbage, mit dem sie Pläne für die Konstruktion einer… …   Universal-Lexikon

  • Lovelace, Augusta Ada — ● np. f. ►PERS (10/12/1815 27/11/1852). La fameuse comtesse qui est considérée comme la première programmeuse (avant même qu il y ait eu un programmeur), et qui donna son prénom en 1979 au langage Ada (corrigé par Albert Kolar). Portrait… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Lovelace, (Augusta) Ada King, countess of — orig. Lady Augusta Ada Byron born Dec. 10, 1815, London, Eng. died Nov. 29, 1852, London English mathematician. Her father was the poet Lord Byron. In 1835 she married William King, 8th Baron King; when he was created an earl in 1838, she became… …   Universalium

  • Lovelace, (Augusta) Ada King, condesa de — orig. Lady Augusta Ada Byron (10 dic. 1815, Londres, Inglaterra–29 nov. 1852, Londres). Matemática inglesa. Su padre fue el poeta Lord Byron. En 1835 se casó con William King, 8° barón King; cuando fue nombrado conde, en 1838, ella se convirtió… …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”