Sitar
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Cithare.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sitar (voile).

Le sitar est un instrument de musique indien à cordes pincées. C'est un luth à manche long, symbole de la musique indienne, créé d'après la légende par Amir Kushro, au XIVe siècle. Cette simple version à trois cordes dérivée du tambur perse, devait recevoir au fil des siècles des aménagements. Au XVIIIe siècle une quatrième corde fut ajoutée, puis au XIXe siècle, les tarafs, cordes sympathiques, et la forme imposante, pour jouer dans les durbar, les cours royales.

Il est le principal instrument du Khyal, musique hindoustanie classique de l'Inde du Nord.

Durant les années 1960-1970, l'intérêt marqué par l'occident pour la spiritualité de l'Inde s'étend au domaine musical. Le mouvement psychédélique en particulier intègre progressivement les sonorités asiatiques et le sitar fait son apparition sur les albums des plus grands groupes de musique populaire du moment, un phénomène popularisé pour la première fois par The Beatles, et en particulier les compositions de George Harrison, élève du sitariste Ravi Shankar. La musique indienne connait dès lors un certain engouement, en particulier aux États-UnisRavi Shankar apparaît dans plusieurs festivals rock. "Norwegian wood", par The Beatles, et "Paint it black", par The Rolling Stones, sont les deux premiers tubes de l'histoire du rock où le sitar joue un rôle qui donne au public une connaissance immédiate du son de l'instrument indien, grâce aux notes frisées.


Lutherie

Sitar

Composé d'une caisse de résonance hémisphérique en gourde (tumba) et d'un large manche creux (taillé dans du tun ou du teck), muni de frettes courbes et amovibles, sur l'arrière duquel est fixé un petit résonateur en bois, le sitar est un luth complexe. De multiples influences lui ont ajouté les cordes de bourdons rythmiques cikârî, comme sur le bîn, puis des cordes sympathiques. Il dispose de deux chevalets plats, permettant le buzz caractéristique (jawari) des instruments indiens. Le principal, sur pied, est situé au-dessus de l'autre et porte les cordes de jeu et de bourdon, tandis que le plus petit porte les cordes sympathiques. Enfin, c'est un instrument très décoré, par des appliques d'os ou d'ivoire sur le manche, et des bas reliefs sur les résonateurs. Des petites perles permettent aussi un accord fin.

(en)Ratna Rahimat Khan fit évoluer la forme générale de l'instrument, adaptant des résonateurs en calebasse plus gros que d'accoutumée et des cordes plus graves qui lui permettaient des âlâps plus proches de ceux joués sur le bîn, instrument plus grave.

Ce type de sitar comporte :

  • 13 cordes sympathiques accordées selon les notes du râga.
  • 4 cordes de jeu, dont 3 cordes de jeu (MA SA PA) accordées pour permettre le jeu sur 3 octaves, et une quatrième qui permet des effets sur une quatrième octave basse (kharaj).
  • 3 cordes de bourdon rythmique (cikârî) sont accordées sur la tonique aiguë.

C'est l'instrument joué par Ravi Shankar.

(en)Ustad Imdad Khan a développé un sitar plus petit, conçu pour la virtuosité. Il n'atteint plus l'octave basse (kharaj) et il ne dispose que de 11 cordes sympathiques. Ses cordes de jeu sont accordées en MA SA GA øA et ses deux cordes de rythme sont en SA.

C'est l'instrument joué par Vilayat Khan.

Jeu

Démonstration de sitar à Islamabad, Pakistan

On en joue assis en tailleur par terre, l'instrument calé sous le coude droit, repose par terre (parfois sur le pied). Comme la guitare flamenco, il se tient à l'oblique (et non droit ou couché comme la tampura). Le sitariste use d'un onglet de métal (mezrab) sur l'index droit pour pincer les cordes. Il le fait en posant d'abord son pouce sur le bas du manche, juste en haut de la calebasse principale. Puis dans un mouvement de va et vient (à la manière de son ancêtre le setar) il joue alternativement les cordes principales et rythmiques.

Il existe bien des techniques d'ornement (comme les krintans) spécifiques. Le petit doigt de la main gauche caresse aussi parfois les cordes sympathiques. La technique évolue encore aujourd'hui.

Sitaristes reconnus

Ravi Shankar au Shiraz Arts Festival dans les années 1970.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sitar de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sitar — sitar …   Dictionnaire des rimes

  • Sitar — Die Sitar[1] ist ein indisches Zupfinstrument und gehört zur Gruppe der Langhalslauten. Sie ist das bekannteste Instrument der nordindischen Musik und verfügt über einen sehr charakteristischen obertonreichen Klang …   Deutsch Wikipedia

  • sitar — [ sitar ] n. m. • 1844, répandu v. 1965; mot hindi ♦ Mus. Instrument de musique indien, à cordes pincées (voisin de la guitare). Joueur de sitar (SITARISTE n. ). ⊗ HOM. Cithare. ● sitar nom masculin (hindi sītār) Luth indien, au manche… …   Encyclopédie Universelle

  • sitar — 1845, from Hindi sitar, from Pers. sitar three stringed, from si three (O.Pers. thri ) + tar string (see TENET (Cf. tenet)) …   Etymology dictionary

  • şiţar — ŞIŢÁR, şiţari, s.m. Şindrilar. – Şiţă + suf. ar. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  şiţár, şiţári, s.m. (reg.) 1. meseriaş care face şiţe; şindrilar. 2. meşter care clădeşte case. Trimis de blaurb, 09.02.2007. Sursa: DAR …   Dicționar Român

  • sitar — sìtār m <G sitára> DEFINICIJA glazb. pov. prastaro indijsko žičano glazbalo, slično lutnji ETIMOLOGIJA hind. sitār …   Hrvatski jezični portal

  • sitar — [si tär′, si′tär΄] n. [Hindi sitār] a lutelike instrument of India with a long, fretted neck, a resonating gourd or gourds, and three to seven playing strings and a number of strings that vibrate sympathetically sitarist n …   English World dictionary

  • şitar — şitár s. m., pl. şitári Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic …   Dicționar Român

  • sitar — sȉtār m DEFINICIJA onaj koji proizvodi sita ETIMOLOGIJA vidi sito …   Hrvatski jezični portal

  • sitar — sustantivo masculino 1. Instrumento musical de cuerda originario de La India, parecido al laúd, pero con más cuerdas y un mango alargado, que se toca con plectro …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • sitar — ► NOUN ▪ a large, long necked Indian lute played with a wire pick. DERIVATIVES sitarist noun. ORIGIN from the Persian words for three and string …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”