Audomarois
Audomarois
Subdivision administrative Nord-Pas-de-Calais
Subdivision administrative Pas-de-Calais
Villes principales Saint-Omer,
Arques, Longuenesse,
Éperlecques, Helfaut,
Watten
Géologie collines, marais, bocage,
pelouse calcaire
Relief maraîchage, élevage
Régions naturelles voisines Houtland, Blootland,
Calaisis,
Plateau de Licques,
Boulonnais

Image illustrative de l'article Audomarois
Localisation

L'Audomarois est une région naturelle principalement maraîchère située dans le département du Pas-de-Calais. Il est centré autour de la ville de Saint-Omer et du Marais Audomarois.

Audomarois signifie aussi les habitants de la ville de Saint-Omer et ceux du Marais Audomarois.


Sommaire

Situation

Localisation de l'Audomarois parmi les régions naturelles du Nord - Pas-de-Calais.

L'Audaumarois, à cheval entre les départements du Nord et du Pas-de-Calais, est inclus dans l'arrondissement de Saint-Omer. Il est également en grande partie dans le périmètre du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Les régions limitrophes sont, du côté de la Flandre le Blootland (Dunkerque) au nord, le Houtland à l'est, le Calaisis au nord-ouest, et la Plaine de la Lys au sud-est, et du côté de l'Artois le Plateau de Licques et le Boulonnais à l'ouest, et le plateau de Fruges au sud-ouest.

Données physiques

Géologie et géomorphologie

L'Audomarois est situé en région basse de la pré-plaine maritime flamande[1]. Le Calaisis et le Blootland au nord, la Plaine de la Lys au sud, la Flandre intérieure ou Houtland à l'est, et le Plateau de Licques à l'ouest délimitent la région naturelle de l'Audomarois.

La vallée de l' Aa marque le paysage, ainsi que le canal de Neufossé qui relie la Lys à L'Aa depuis 1753 et sert de séparation avec la Flandre. A l'origine, le marais Audomarois était une dépression de Clairmarais, près de Saint-Omer, et serait une ébauche de boutonnière excavée dans l'argile yprésienne, à cause de la tectonique de blocs.

Le marais Audomarois est entouré à l'ouest par les collines du Haut-Pays de l'Artois, et à l'est par la chaîne des Monts de Flandre et par la Flandre "boisée" à l'intérieure (Houtland). Les coteaux des collines sont occupés par des pelouses calcaires près d'Helfaut.

Réseau hydrographique et ressources en eau

Un des bras de l'Aa à Arques (Basse-Meldyck).

Sur une superficie de 660 km2, l'Audomarois comprend[2] 90 km de « cours d’eau principaux ». Leur exutoire final est la mer du nord, via le réseau des wateringues et le milieu semi-naturel remarquable des étangs du Romelaëre qui abrite la Réserve naturelle nationale des étangs du Romelaëre. L'Audomarois est principalement irrigué et drainé par l'Aa, fleuve côtier qui se jette dans la Mer du Nord à Gravelines. Le port de Gravelines constituait au Moyen Âge l'avant-port de Saint-Omer (ville qui fut elle-même portuaire lors de l'élévation marine de la période carolingienne).

L'audomarois abrite des ressources en eau utilisées bien au-delà de l'audomarois lui-même. il bénéficie d'eaux superficielles (masse d'eau continentale) et de deux nappes, dont l'une exploitable et exploitée ; la masse d'eau souterraine de la craie (Code 1001), l'autre étant la masse d'eau souterraine du sable tertiaire (code 1014)

Évaluation qualitative et quantitative des eaux (état 2008) :

  • Aa canalisée : En 2008, les évaluations[3] de l'Aa canalisée (de la confluence avec le canal de Neufossé à la confluence avec le canal de la Haute Colme ont conclu à un potentiel écologique médiocre, en raison notamment d'un mauvais état biologique, d'un état physico-chimique médiocre, et d'une « Masse d’eau fortement modifiée et artificielle ». Une présence importante de HAP a conduit à provisoirement classer cette section en mauvais état chimique. Au point que le comité de bassin a proposé de repousser l'atteinte de l'objectif de "bon état écologique" à 2021 (au lieu de 2015) Diverses mesures sont proposées pour atteindre cet objectif[4].
  • Aa-rivière et masse d'eau associée (de la nappe de la craie ; code AR02) : l'état écologique a été en 2008 jugé bon, de même que l'état biologique et physico-chimique. mais le contexte hydromorphologique doit être amélioré (renaturation des berges et des fonds sur au moins 56 km) pour « conforter le bon état écologique ». Son état chimique et jugé mauvais en raison de la présence excessive de HAP, probablement d'origine industrielle. Des mesures d'amélioration de l'assainissement domestique sont également proposées.
  • Le Romelaëre est considéré comme ayant un bon potentiel écologique et en bon état biologique et physico-chimique.
  • Les Eaux souterraines (code 1001 Craie de l’Audomarois) ne sont pas considérées comme surexploitées mais leur état qualitatif est classé "pas bon" par l'état des lieux 2008. Des Mesures contre les pollutions diffuses visant notamment le phosphore, les nitrates, et les pesticides sont proposées (Techniques culturales alternatives, dont concernant les herbicides de synthèse, acquisition pour échange ou renaturation dans les zones très vulnérable, lutte contre l’érosion dont en restaurant l'humus et par un couvert herbacé sur les zones de menace pour les nappes, restauration d'un réseau de haies et talus perpendiculaires aux pentes, protection et restauration de zones humides..), mais étant donné les délais de renouvellement de la nappe et l'ampleur des mesures à prendre, le comité de bassin a demandé une dérogation à l'Europe en proposant de repousser l'atteinte du « bon état qualitatif » à 2027 au lieu de 2015.

Données humaines et économie traditionnelle

Histoire

L'Audomarois est intimement lié à l'histoire de la ville de Saint-Omer.

Culture, langue et traditions

  • Peintres de l'Audomarois :
    • François-Nicolas Chifflart (1825-?), peintre et dessinateur
  • Musiciens :
    • Jehan Titelouze (1553-1633) Musicien, considéré comme le père de la musique d'orgue française.
    • Pierre Dupont (1888-1969), flûtiste, chef de musique de l'orchestre de la garde républicaine, chef de l'harmonie des mines de Courrières, vice-président de la SACEM.
  • Scientifiques :
    • Joseph Liouville (1809-1882), mathématicien
    • Joseph Bienaimé Caventou, (1795-1887), pharmacien chimiste, co-découvreur de la quinine.
  • Langue :

On y parle le picard sur la rive gauche de l'Aa, tandis que la rive droite a longtemps parlé Flamand occidental (quartiers de Lysel et du Haut-Pont de Saint-Omer).

  • Traditions :
    • le pèlerinage du 15 août à la grotte « Notre Dame de Lourdes », à Clairmarais, attire chaque année plus de 50 000 visiteurs[5]. La grotte, en ciment, fut construite en 1935 par un père assomptionniste[6].
    • le cortège nautique du Haut-Pont, soutenu par le Parc naturel régional, est un cortège d'embarcations à fond plat sur l'Aa canalisé, entre St-Omer et Clairmarais. Les bateaux sont équipées de structure évoquant des scènes ou des personnages comme Marie Grouette, et sont décorés de milliers de fleurs en crépons.

Terroirs et productions

Les ressources géologiques ont permis le développement d'activités déjà anciennes : cimenterie, fours à chaux, extraction de la tourbe dans le marais, extraction de l'argile pour la fabrication de tuiles.

Paysages et architecture traditionnelle

L'Audomarois est un pays relativement plat de marais ou anciens marais, reliques de forêts et d’habitat dispersé, entouré de quelques plateaux (plateau d'Helfaut, plateau de Longuenesse séparés par la vallée de l'Aa). Dans le marais, les petites maisons de maraîchers et les canaux ou watergangs sont typiques du paysage local. Les moulins ont aussi joué un rôle important dans l'assèchement des marécages.

L'audomarois est l'une des entités paysagères retenus par l'Atlas régional des paysages de 2008[7]

Animaux et végétaux associés aux terroirs

On peut distinguer les productions maraichères de la faune et de la flore locale.

L'Audomarois est le premier marais maraicher de France, avec la culture du chou-fleur, du chicon (endive), de la carotte de Tilques, de la pomme de terre, de la courgette mais aussi plantes aromatiques, de pommes, poires, prunes, fruits rouges...

L'Audomarois présente des milieux variés, avec une grande diversité d'oiseaux, d'insectes, de chauves-souris...

  • Le marais, composé de zones humides, est un milieu de vie pour de nombreuses espèces, comme le rare blongios nain, emblème du Parc naturel régional.
  • Les Landes d'Helfaut présentent des milieux calcaires.

Gastronomie

Évolutions récentes

Avec la disparition progressive des maraîchers qui avaient une fonction d'entretien du paysage du marais, le marais Audomarois voit son aspect se banaliser, avec l'introduction de cultures céréalières et le comblement des fossés. La création de la Réserve naturelle nationale des étangs du Romelaëre permet de mieux préserver la flore et la faune typique du marais.

Le phénomène de périurbanisation de l'agglomération de Saint-Omer jusqu'à Eperlecques, aggrave le "mitage" de l'habitat dans l'Audomarois.

Sites

Notes et références

  1. http://books.google.fr/books?id=OOauoUuPfkkC&pg=PA71 Philippe DECROIX, La maison rurale en Artois, EDITIONS CREER, 1989, ISBN 2902894589, 9782902894581, page 71.
  2. selon le projet de SDAGE (état 2008) (Fiche-territoire « Audomarois » du SDAGE)
  3. « évaluations faites pour la DCE ÉTAT DES EAUX Eaux superficielles continentales »
  4. Voir page 3/5 de la Fiche-territoire « Audomarois » du SDAGE (télécharger)
  5. La Grotte, La Grotte Notre-Dame de Lourdes sur Clairmarais, 18 novembre 2007
  6. Père Régis-Marie de La Teyssonnière, « Clairmarais » sur Le blog du Père Régis-Marie. Consulté le 13 août 2011
  7. Voir le chapitre Approche territoriale "audomarois" - Atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais, Diren, 2008, PDF, 10.1 Mo


Voir aussi

Villes et villages de l'Audomarois

Liens externes

Tourisme

Administrations


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Audomarois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • audomarois — ● audomarois, audomaroise adjectif et nom (latin Audomarus, Omer) De Saint Omer …   Encyclopédie Universelle

  • Marais audomarois — Cet article fait partie d’une série d’articles sur les sites naturels de France et la conservation de la nature. Vue du Romelaëre, watergang et roselière Le marais audomarois s étend sur 15 communes du Pas de Calais et du Nord et couvre une… …   Wikipédia en Français

  • Marais Audomarois — Cet article fait partie d’une série d’articles sur les sites naturels de France et la conservation de la nature. Le marais audomarois s étend sur 15 communes du Pas de Calais et du Nord et couvre une surface de 35 km2. Son altitude est de 0 mètre …   Wikipédia en Français

  • audomaroise — ● audomarois, audomaroise adjectif et nom (latin Audomarus, Omer) De Saint Omer …   Encyclopédie Universelle

  • arois — audomarois bavarois …   Dictionnaire des rimes

  • Saint-Omer (Pas-de-Calais) — Pour les articles homonymes, voir Saint Omer. 50° 44′ 46″ N 2° 15′ 42″ E …   Wikipédia en Français

  • Aa (Fleuve) — Pour les articles homonymes, voir Aa. l Aa L Aa, entre Fauquembergues et Lumbres, dans le haut pays d Artois …   Wikipédia en Français

  • Aa (fleuve) — Pour les articles homonymes, voir Aa. l Aa L Aa, entre Fauquembergues et Lumbres, dans le haut pays d Artois …   Wikipédia en Français

  • Gouldenaa — Aa (fleuve) Pour les articles homonymes, voir Aa. l Aa L Aa, entre Fauquembergues et Lumbres, dans le haut pays d Artois …   Wikipédia en Français

  • Treideraa — Aa (fleuve) Pour les articles homonymes, voir Aa. l Aa L Aa, entre Fauquembergues et Lumbres, dans le haut pays d Artois …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”