Audiophone

Audioprothèse

Prothèse auditive contour d'oreille.

L'audioprothèse a pour objectif de compenser une perte auditive par un appareillage adéquat.

L'appareillage comprend : le choix, l'adaptation, la délivrance, le contrôle d'efficacité immédiate et permanente de la prothèse auditive et l'éducation prothétique du déficient de l'ouïe appareillé. En France, la délivrance de chaque appareil est soumise à la prescription médicale obligatoire.

Sommaire

Modèles

On distingue trois modèles différents : l'intra auriculaire, le mini contour open et le contour d'oreille.

  • L'intra auriculaire est la prothèse auditive la plus discrète, toute l'électronique est contenue dans une coque moulée pour se loger entièrement dans le conduit auditif. En contrepartie, ce modèle est reconnu comme étant le moins efficace et le moins fiable. De plus, il est contre indiqué dans le cas de surdité supérieure à 50 dB de perte, ou dans le cas de conduits trop étroits. Cependant, aujourd'hui la technologie évolue et ce type d'audioprothèse est plus fiable.
  • Le contour d'oreille est la forme la plus connue, et la plus vendue (entre 7 à 8 aides auditives sur 10). On peut distinguer deux parties : le contour et l'embout auriculaire. Le contour est la partie électronique de l'appareil acoustique, elle se place derrière le pavillon. L'embout auriculaire, est un moulage en acryl ou en silicone adapté à la morphologie du conduit auditif. Il permet le maintien pour le contour et la transmission du son dans le conduit. Les deux parties sont reliées grâce à un tube acoustique. À l'heure actuelle, ce modèle reste le plus efficace et le plus fiable.
  • Le mini contour open est un modèle apparu en 2004. Le principe est similaire au contour d'oreille. La partie électronique se situe toujours derrière le pavillon, mais sa taille est beaucoup plus réduite, et par conséquent plus discrète. De même, l'embout auriculaire est remplacé soit par une corolle (un dôme en plastique très aéré) soit par un Flexvent (des embouts en acryl très discrets), qui permettent une plus grande aération du conduit auditif. Cette forme convient particulièrement aux surdités légères. Ce modèle à tendance à remplacer de plus en plus les formes intra auriculaire. Enfin, une nouvelle évolution du mini contour est apparue, l'écouteur-déporté. Comme son nom l'indique, l'écouteur est positionné directement dans le conduit auditif du patient. Ceci permet d'obtenir un appareil plus discret que les contours mais qui corrige des pertes auditives de plus de 80 dB.

Pour les surdités neurosensorielles importantes, l'implant cochléaire envoie directement l'impulsion dans le nerf auditif (ou nerf vestibulocochléaire) en court-circuitant la partie mécanique de l'oreille.

Les progrès récents sont importants, notamment grâce à la miniaturisation de l'électronique, qui permet plus d'esthétisme et à la numérisation du son permettant de sélectionner les fréquences vocales, pour détacher la parole du bruit ambiant.

Cependant, l'appareillage sera peu ou pas efficace si le malentendant a beaucoup de difficultés pour la compréhension de la parole. C'est ce qu'on appelle un manque d'intelligibilité. Les personnes qui portent les audioprothèses n'entendent pas les sons naturels, mais artificiels, c'est à dire un son électronique.

Chiffres français

Selon une enquête de l'UNSAF (Union Nationale des Syndicats d'Audioprothésistes Français) de 2006, 10% des Français de plus de 15 ans déclarent souffrir de malaudition, soit 5,1 millions de malentendants. Seulement 17% des malentendants déclarent porter un appareil sur une ou deux oreilles. 80% des personnes appareillées sont satisfaites de leur appareil et communiquent mieux.

Avec le vieillissement de la population, les besoins augmentent rapidement.[réf. nécessaire]

Financement

Le principal problème de l'appareillage auditif est lié au coût et à la faible prise en charge par la sécurité sociale : il faut compter entre 2000 et 3500 euros pour un appareillage numérique des deux oreilles, comprenant le suivi prothétique effectué par l'audioprothésiste pendant toute la durée de vie de l'appareil (5-6 ans). Cependant, une partie du coût de l'appareillage est pris en charge par la Sécurité Sociale et les Mutuelles. Le TIPS (Tarif Interministériel des Prestations Sanitaires) adultes (>20 ans) est de 199,71 euros par oreille indépendamment du type d'appareil choisi. Le TIPS enfants (<20 ans) est de 1400 euros par oreille pour les appareils les plus performants.

Un bulletin officiel de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes paru en mars 2000 démontrait qu'en France, les prix des appareils sont plus faibles que dans la plupart des pays industrialisés, mais que leur prise en charge par les organismes sociaux n’est pas à la hauteur des besoins.

Un rapport de la DGCCRF (direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes ) préconise un découplage du coût des prestations des audioprothésistes du coût de l'appareil.

A l'occasion du vote de la loi de finances pour la sécurité sociale, les sénateurs Monique Papon, Adeline Gousseau et Marie-Thérèse Hermange ont déposé un amendement en ce sens.

En Suisse, le prix des appareillages est fixé par l'OFAS (Office Fédéral des Assurances Sociales). Le prix comprend le coût de la prothèse acoustique et un forfait d'adaptation qui correspond aux diverses prestations dont le patient bénéficiera durant la durée de vie de ses aides auditives (réglages, nettoyages, conseils, etc.).

Les implants d'oreille

Dans certains cas de surdité, il est conseillé de passer par un dispositif implantable au lieu de la prothèse auditive :

  • BAHA pour des cas de surdités dites de transmission ou pour des patients souffrant d'otites chroniques. Cette prothèse correspond en fait en un pilier en titane fixé chirurgicalement (sous anésthésie locale le plus souvent) à la corticale externe de la voûte crânienne et sur lequel se fixe un boîtier externe comprenant le microprocesseur et le micro. Les sons captés par le microphone sont transmis, via le pilier en titane ostéointégré, par voie osseuse directement aux oreilles internes, shuntant ainsi l'oreille moyenne pathologique.
  • Implants d'oreille moyenne indiqués principalement en cas d'insuffisance de résultats ou d'intolérance aux audioprothèses classiques, ces prothèses permettent de réabiliter des surdités neurosensorielles ou mixtes. La différence fondamentale avec les audioprothèses conventionnelles est la nécessité d'un geste chirurgical permettant de connecter la prothèse directement dans l'oreille moyenne sur les osselets (enclume ou étrier) voire sur les fenêtres ovales ou rondes. Ces prothèse sont soit semi-implantables (micro omnidirectionnel externe) soit totalement implantables.
  • Implant cochléaire dans des surdités dites de perception et lorsque l'oreille interne est trop altérée (par exemple suite à une méningite).
  • Prothèse

Notes et références


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Audioproth%C3%A8se ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Audiophone de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • audiophone — [ odjofɔn ] n. m. • 1898; audiphone 1880; de audio et phone ♦ Petit appareil acoustique renforçant les sons, que les personnes qui entendent mal portent près de l oreille. ⇒ sonotone. ● audiophone nom masculin Petit appareil acoustique que… …   Encyclopédie Universelle

  • audiofon — audiofón s. n., pl. audiofoáne Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  AUDIOFÓN s.n. Aparat acustic folosit de hipoacuzici pentru amplificarea sunetelor. [< fr. audiophone]. Trimis de LauraGellner, 16.11.2004. Sursa: DN … …   Dicționar Român

  • Jukebox — For other uses, see Jukebox (disambiguation). A Zodiac jukebox …   Wikipedia

  • William Henry Bristol — William Henry Bristol, inventive genius, pioneering manufacturer, educator, and environmentalist, was born in Waterbury, Connecticut on July 5, 1859, the eldest of six children.After graduating from the Stevens Institute of Technology in 1884… …   Wikipedia

  • L. Hamilton McCormick — L. Hamilton McCormick, author, inventor and scientist, was born in Chicago, May 27 1859. He was the youngest of the family of four of Leander James and Henrietta Hamilton McCormick and the grandson of Robert Hall McCormick of Walnut Grove,… …   Wikipedia

  • Hörrohr — Hörrohre aus dem 19. Jahrhundert Madame de Meuron mit Hörrohr …   Deutsch Wikipedia

  • Fort de Breendonk — Vue aérienne du Fort de Breendonk Lieu Breendonk Fait partie de Ligne de défense d’Anvers, Ligne de défense Anvers Namur Type d’ouvrage …   Wikipédia en Français

  • Musée Gadagne — Musées Gadagne Façade du Musée Gadagne. Informations géographiques Pays …   Wikipédia en Français

  • appareil — [ aparɛj ] n. m. • XIIe; de 1. appareiller 1 ♦ Vx ou littér. Apparence, déploiement extérieur des préparatifs, des apprêts. Spécialt Déroulement d un cérémonial aux yeux des spectateurs. Grand, magnifique, pompeux, somptueux appareil. ⇒ apparat,… …   Encyclopédie Universelle

  • auditif — auditif, ive [ oditif, iv ] adj. • 1361; du rad. de audition 1 ♦ Qui se rapporte à l ouïe. Appareil auditif. ⇒ oreille. Sensations, impressions auditives. ⇒ audition, 2. son. Seuil auditif. Mémoire auditive, des sons. Troubles auditifs. Mesure de …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”