Simone Berriau

Simone Berriau est une comédienne française née Simone Blanche Eugénie Bossis à Touques (Calvados) le 21 juillet 1896 et morte à Paris le 26 février 1984.

Sommaire

Biographie

À quinze ans, elle part au Maroc, emmenée par le fils d'un châtelain mais épouse finalement le colonel Berriau, bras droit du maréchal Lyautey et créateur du service des Affaires Indigènes et des renseignements. Celui-ci meurt en 1918. De ce mariage naît quelques mois plus tard une fille qui deviendra comédienne sous le nom d'Héléna Bossis, avant de prendre la suite de sa mère à la direction de son théâtre. Elle épouse par la suite le docteur Bernard Schroder.

Après avoir débuté sous le nom de Simone Berry à l'Opéra-Comique dans Pelléas et Mélisande, de Claude Debussy, elle connaît la célébrité au cinéma dans les années 1930 et 1940, tournant une quinzaine de films avec les meilleurs réalisateurs du moment, dont Max Ophüls qui lui offre ses deux meilleurs rôles dans Divine (1935) et La Tendre Ennemie (1936).

Elle fonde une maison de production, dont Pierre Lazareff est le directeur général.

En 1934, Simone Berriau achète le domaine viticole de Mauvanne à Hyères, où elle reçoit de nombreuses personnalités, hommes d'État comme le pacha de Marrakech Thami El Glaoui, avec lequel elle entretient une liaison[1], ou artistes, comme Charlie Chaplin, Louis Jouvet, Colette et Cécile Sorel.

À partir de 1943, elle prend la direction du théâtre Antoine[2], boulevard de Strasbourg dans le Xe arrondissement de Paris. C'est là que, grâce à elle, l’œuvre dramatique de Jean-Paul Sartre est présentée pour la première fois au public, mais aussi Luigi Pirandello, Peter Brook et Albert Camus.

Mariée deux fois, elle a été aussi la compagne du cinéaste Yves Mirande et de l'écrivain Maurice Guénot.[réf. nécessaire]

Filmographie

Metteur en scène

Bibliographie

  • Simone Berriau, Simone est comme ça, autobiographie, Robert Laffont, 1973.

Liens externes

Références

  1. Christian Destrumeau et Jean Moncelon, Louis Massignon, le cheikh admirable, éd. du Capucin, 2005 (ISBN 2913493629).
  2. Rebaptisé en son honneur Théâtre Antoine-Simone Berriau par sa fille après sa mort.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Simone Berriau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Théâtre Antoine-Simone Berriau — Théâtre Antoine Théâtre Antoine Simone Berriau Le théâtre Antoine en 2007 Type Théâtre Lieu …   Wikipédia en Français

  • Théâtre Antoine-Simone Berriau — Coordinates: 48°52′14″N 2°21′19″E / 48.870558°N 2.355367°E / 48.870558; 2.355367 …   Wikipedia

  • Henri Berriau — Henri Berriau, né en 1871 à Erbray, décédé en 1918 à Rabat du typhus, a été l adjoint du général Lyautey lors de la conquête du Maroc, puis a posé les bases de l organisation administrative du protectorat. Il avait épousé à Rabat le 19 5 1917, la …   Wikipédia en Français

  • Hyères —  Pour l’article homophone, voir Yerres (homonymie). Pour les articles homonymes, voir Hyères (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Theatre Antoine — Théâtre Antoine Théâtre Antoine Simone Berriau Le théâtre Antoine en 2007 Type Théâtre Lieu …   Wikipédia en Français

  • Théâtre Antoine — Simone Berriau Le théâtre Antoine en 2007 Type Théâtre Lieu …   Wikipédia en Français

  • Théâtre des Menus-Plaisirs — Théâtre Antoine Théâtre Antoine Simone Berriau Le théâtre Antoine en 2007 Type Théâtre Lieu …   Wikipédia en Français

  • Divine (film, 1935) — Pour les articles homonymes, voir Divine. Divine est un film français de Max Ophuls sorti en 1935, qui dépeint l atmosphère du music hall, vu des coulisses. Le scénario a été écrit par Colette. L actrice Simone Berriau y tient l un de ses plus… …   Wikipédia en Français

  • Machecoul — 46° 59′ 38″ N 1° 49′ 18″ W / 46.9938888889, 1.82166666667 …   Wikipédia en Français

  • Les Mains sales (film) — Les Mains sales est un film français, adapté de la pièce éponyme de Jean Paul Sartre, réalisé par Fernand Rivers et Simone Berriau, sorti en 1951. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”