Silice (maladie professionnelle)

Cet article décrit les critères administratifs pour qu'une pneumoconiose provoquée par la poussière de silice soit reconnue comme maladie professionnelle.

Ce sujet relève du domaine de la législation sur la protection sociale et a un caractère davantage juridique que médical. Pour la description clinique de la maladie se reporter à l'article suivant:

Article détaillé : silicose.

Sommaire

Législation en Drapeau de France France

Régime général

Fiche Maladie Professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'une silicose ou une autre pneumoconiose apparentée soit prise en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Général[1]. Date de création : 2 Août 1945

Tableau N° 25 RG

Affections consécutives à l’inhalation de poussières minérales

renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite),

des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille.

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
- A -

Affections dues à l’inhalation de poussières de silice cristalline : quartz, cristobalite, tridymite.

- A - - A -

Travaux exposant à l’inhalation de poussières renfermant de la silice cristalline, notamment :

A1.Silicose aiguë : pneumoconiose

caractérisée par des lésions alvéolointerstitielles bilatérales mises en évidence par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomopathologiques (lipoprotéinose) lorsqu’elles existent ; ces signes ou ces constatations s’accompagnent de troubles fonctionnels respiratoires d’évolution rapide.

A1. – 6 mois

(sous réserve d’une durée minimale d’exposition de 6 mois)

Travaux dans les chantiers et installations de

forage, d’abattage, d’extraction et de transport de minerais ou de roches renfermant de la silice cristalline ; Travaux en chantiers de creusement de galeries et fonçage de puits ou de bures dans les mines ; Concassage, broyage, tamisage et manipulation effectués à sec, de minerais ou de roches renfermant de la silice cristalline ;

A2.Silicose chronique : pneumoconiose

caractérisée par des lésions interstitielles micronodulaires ou nodulaires bilatérales révélées par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomo-pathologiques lorsqu’elles existent ; ces signes ou ces constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires. Complications : - cardiaque : - Insuffisance ventriculaire droite caractérisée. - Pleuro-pulmonaires : - Tuberculose et autre mycobactériose (Mycobacterium xenopi, M. avium intracellulare, M. kansaii) surajoutée et caractérisée ; - Nécrose cavitaire aseptique d’une masse pseudotumorale ; - Aspergillose intracavitaire confirmée par la sérologie ; - non spécifiques : - Pneumothorax spontané ; - Surinfection ou suppuration bactérienne bronchopulmonaire, subaiguë ou chronique. Manifestations pathologiques associées à des signes radiologiques ou des lé sions de nature silicotique : - cancer bronchopulmonaire primitif ; - lésions pleuro-pneumoconiotiques à type rhumatoïde (syndrome de Caplan-Collinet).

A2. – 35 ans

(sous réserve d’une durée minimale d’exposition de 5 ans)

Taille et polissage de roches renfermant de la

silice cristalline ; Fabrication et manutention de produits abrasifs, de poudres à nettoyer ou autres produits renfermant de la silice cristalline ; Travaux de ponçage et sciage à sec de matériaux renfermant de la silice cristalline ; Extraction, refente, taillage, lissage et polissage de l’ardoise ; Utilisation de poudre d’ardoise (schiste en poudre) comme charge en caoutchouterie ou dans la préparation de mastic ou aggloméré ; Fabrication de carborundum, de verre, de porcelaine, de faïence et autres produits céramiques et de produits réfractaires ; Travaux de fonderie exposant aux poussières de sables renfermant de la silice cristalline : décochage, ébarbage et dessablage ; Travaux de meulage, polissage, aiguisage effectués à sec, au moyen de meules renfermant de la silice cristalline ; Travaux de construction, d’entretien et de démolition exposant à l’inhalation de poussières renfermant de la silice cristalline ; Travaux de calcination de terres à diatomées et utilisations des produits de cette calcination ; Travaux de confection de prothèses dentaires. Travaux de décapage ou de polissage au jet de sable contenant de la silice cristalline.

A3.Sclérodermie systémique

progressive.

A3. – 15 ans

(sous réserve d’une durée minimale d’exposition de 10 ans)

- B -

Affections dues à l’inhalation de poussières minérales renfermant des silicates cristallins (kaolin, talc) ou du graphite :

- B -

35 ans (sous réserve d’une durée d’exposition de 10 ans)

- B -

Travaux exposant à l’inhalation de poussières minérales renfermant des silicates cristallins (kaolin, talc) ou du graphite, notamment :

Pneumoconioses caractérisées par des

lésions interstitielles bilatérales révélées par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomo-pathologiques lorsqu’elles existent, que ces signes radiologiques ou ces constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires :

B1. Kaolinose. B1. – Travaux d’extraction, de broyage et

utilisation industrielle du kaolin : faïence, poterie.

B2. Talcose. B2. – Travaux d’extraction, de broyage, de

conditionnement du talc ; Utilisation du talc comme lubrifiant ou comme charge dans l’apprêt du papier, dans la préparation de poudres cosmétiques, dans les mélanges de caoutchouterie et dans certaines peintures.

B3. Graphitose. B3. – Manipulation, broyage, conditionnement,

usinage, utilisation du graphite, notamment comme réfractaire ; Fabrication d’électrodes.

- C -

Affections dues à l’inhalation de poussières de houille :

- C - - C -

Travaux exposant à l’inhalation de poussières de houille, notamment : travaux au fond dans les mines de houille.

C1.Pneumoconiose caractérisée par des

lésions interstitielles bilatérales révélées par des examens radiographiques ou tomodenistométriques ou par des constatations anatomopathologiques lorsqu’elles existent, que ces signes radiologiques ou ces constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires.

C1. – 35 ans

(sous réserve d’une durée minimale d’exposition de 10 ans)

Complications :

- cardiaque : - Insuffisance ventriculaire droite caractérisée ; - pleuropulmonaires : - Tuberculose et autre mycobactériose (Mycobacterium xenopi, M. avium intracellulare, M. kansaii) surajoutée et caractérisée ; - Nécrose cavitaire aseptique d’une masse pseudotumorale ; - Aspergillose intracavitaire confirmée par la sérologie ; - non spécifiques : - Surinfection ou suppuration bactérienne bronchopulmonaire, subaiguë ou chronique ; - Pneumothorax spontané. Manifestation pathologique associée : - lésions pleuro-pneumoconiotiques à type rhumatoïde (syndrome de Caplan-Collinet).

C2. – Fibrose interstitielle pulmonaire

diffuse non régressive, d’apparence primitive. Cette affection doit être confirmée par un examen radiographique ou par tomodensitométrie en coupes millimétriques ou par des constatations anatomo-pathologiques lorsqu’elles existent. Complications de cette affection : - insuffisance respiratoire chronique caractérisée ; - insuffisance ventriculaire droite caractérisée ; - tuberculose et autre mycobactériose (Mycobacterium xenopi, M. avium intracellulare, M. kansaii) surajoutée et caractérisée ; - pneumothorax spontané.

C2. – 35 ans

(sous réserve d’une durée minimale d’exposition de 10 ans)

Date mise à jour : 28 Mars 2003

Régime agricole

Fiche Maladie Professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'une silicose ou une autre pneumoconiose apparentée soit prise en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Agricole[2]. Date de création : 17 Juin 1955

Tableau N° 22 RA

-PNEUMOCONIOSES CONSECUTIVES A L'INHALATION DE POUSSIERES MINERALES RENFERMANT DE LA SILICE LIBRE

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
Silicose, schistose, talcose, kaolinose et autres pneumoconioses

provoquées par ces poussières ; ces affections sont caractérisées soit par des signes radiographiques ou, éventuellement, tomodensitométriques, soit par des constations anatomopathologiques lorsqu'elles existent, que ces signes ou ces constatations s'accompagnent ou non de troubles fonctionnels.

A1.Silicose aiguë : pneumoconiose caractérisée par des lésions alvéolointerstitielles bilatérales mises en évidence par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomopathologiques (lipoprotéinose) lorsqu’elles existent ; ces signes ou ces constatations s’accompagnent de troubles fonctionnels respiratoires d’évolution rapide.

15 ans (sous réserve

des dispositions du décret pris en application de l'article L 461-7 du Code de la sécurité sociale).

Travaux exposant à l'inhalation

de poussières de silice libre, effectués dans une exploitation ou une entreprise relevant du régime agricole de protection sociale.

Complications de ces affections :

a) Complication cardiaque : Insuffisance ventriculaire droite caractérisée.

b) Complications pleuropulmonaires : Tuberculose ou autre mycobactériose surajoutée et caractérisée ; Nécrose cavitaire aseptique ; Aspergillose intracavitaire confirmée par la sérologie.

c) Complications non spécifiques :

Pneumothorax spontané ; Suppuration broncho-pulmonaire subaiguë ou chronique ; Insuffisance respiratoire aiguë nécessitant des soins intensifs en milieu spécialisé.

d) Association d'une pneumoconiose avec une sclérodermie systémique progressive (syndrome d'Erasmus).

e) Lésions pleuro-pneumoconiotiques à type rhumatoïde (syndrome de Caplan-Colinet).

Date mise à jour : 19 Juin 1998

Fiche Maladie Professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'une affection non pneumoconiotique due à la silice soit prise en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Agricole[2]. Date de création : 21 Août 1993

Tableau N° 22 bis RA

AFFECTIONS NON PNEUMOCONIOTIQUES DUES A L'INHALATION DE POUSSIERES MINERALES RENFERMANT DE LA SILICE LIBRE

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
Sclérodermie systémique

progressive.

15 ans (sous réserve d'une

durée d'exposition de 10 ans)

Travaux visés au tableau 22.

Date mise à jour :

Données professionnelles

Données médicales

Notes et références

Sources spécifiques

Sources générales

Autres liens

Internationalisation


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Silice (maladie professionnelle) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sidérose (maladie) — La sidérose est une pneumoconiose causée par l exposition prolongée à des particules de fer ou d’oxydes de fer FeO ou Fe2O3. Elle touche principalement les ouvriers de fonderies et les mineurs. Sur le plan clinique et radiologique on distingue… …   Wikipédia en Français

  • Pathologie professionnelle — Cette rubrique tentera de recenser toutes les atteintes de la santé liées à une exposition à un risque professionnel qu il s agisse d accident du travail, de maladie professionnelle (qui représentent la partie émergée de l iceberg) ou bien de… …   Wikipédia en Français

  • Silicose — La silicose est une maladie pulmonaire provoquée par l inhalation de particules de poussières de silice (silice cristalline) dans les mines[1], les carrières[1], les percements de tunnel ou les chantiers du BTP[2] …   Wikipédia en Français

  • Liste des articles de médecine — Projet:Médecine/Index Articles 0 9 112 (numéro d urgence européen) · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 3000 Scénarios contre un virus · A A. J. Cronin · Aaron Esterson · Aaron Temkin Beck · Abacavir · Abascantus · Abasie ·… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Médecine/Index — Articles 0 9 1,2 dibromo 3 chloropropane · 112 (numéro d urgence européen) · 1935 en santé et médecine · 1941 en santé et médecine · 1er régiment médical · 2 iodothyronine déiodinase · 2,4,6 trichlorophénol · 2005 en santé et médecine · 2006 en… …   Wikipédia en Français

  • Pesticide — Épandage aérien de pesticides. Ce mode d épandage est celui qui est le plus susceptible de polluer l air. Il est peu utilisé en Europe, mais fréquent aux États Unis. Un pesticide est une substance émise dans une culture pour lutter contre des… …   Wikipédia en Français

  • silicose — [ silikoz ] n. f. • 1945; de silice et 2. ose; cf. angl. silicosis (1891) ♦ Pneumoconiose professionnelle due à l inhalation de poussières de silice. Silicose du mineur. ● silicose nom féminin Maladie due à l inhalation prolongée de poussières de …   Encyclopédie Universelle

  • Pathologies professionnelles — Pathologie professionnelle Cette rubrique tentera de recenser toutes les atteintes de la santé liées à une exposition à un risque professionnel qu il s agisse d accident du travail, de maladie professionnelle (qui représentent la partie émergée… …   Wikipédia en Français

  • 12001-28-4 — Amiante Pour les articles homonymes, voir Amiante (homonymie). Amiante …   Wikipédia en Français

  • 12172-73-5 — Amiante Pour les articles homonymes, voir Amiante (homonymie). Amiante …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”