Silene (mythologie)

Silene (mythologie)

Silène (mythologie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silène.
Silène portant Dionysos enfant, copie d'un original de l'école de Lysippe, musées du Vatican.

Dans la mythologie grecque, Silène (en grec ancien Σειληνός / Seilênós) est un satyre, père adoptif et précepteur du dieu Dionysos, qui l'accompagne sans cesse.

Il est en outre le dieu personnifiant l'Ivresse, assez proche en ce sens de deux autres divinités mineures faisant l'une et l'autre partie du cortège de Dionysos, Comos (la bonne Chère) et Coros (la Satiété), qu'Hérodote[1] fait naître d'Hybris (la Démesure).

Sommaire

Mythe

Silène est qualifié de « fils d'Hermès », comme c'est le cas la plupart du temps pour les satyres, mais d'autres traditions en font le fils de Pan et d'une nymphe, ou de Pan et de Gaïa (la Terre), voire, selon Nonnos[2], de Gaïa fécondée par le sang d'Ouranos mutilé. Comme Dionysos, on le fait naître à Nysa, en Asie.

Il est censé avoir participé à la gigantomachie. On lui attribue, de pair avec Marsyas, l'invention de la flûte, ainsi que l'invention d'une danse particulière, qu'on nomme en son honneur la silène.

Il est également le héros d'un certain nombre de contes burlesques, où son penchant pour le vin le mène à déambuler, ivre, parmi les mortels.
Ainsi, un jour qu'il a trop bu, il s'égare en Phrygie et est recueilli par le roi Midas. Quelques jours après, Dionysos inquiet le retrouve chez Midas et, en remerciement, lui offre d'exaucer un vœu. Midas choisit alors de transformer tout ce qu'il touche en or (voir Midas).

Représentations artistiques

Silène ivre accompagné par deux jeunes gens, stamnos étrusque, vers 300 av. J.-C., musée du Louvre.

Il est généralement représenté sous la forme d'un vieillard jovial mais d'une grande laideur, avec un nez épaté, des traits lourds, un ventre bedonnant. Socrate a été comparé à une Silène par Alcibiade dans le Banquet de Platon en (215b) ; c'est sous ces traits qu'il est représenté sur les bustes antiques. Cette comparaison qui semble insultante ne l'est pas lorsque l'on connaît l'usage qu'il était fait des Silènes dans l'Antiquité grecque. Ils n'étaient pas seulement des représentations moqueuses d'un dieu ridicule, elle contenaient des représentations précieuses des dieux olympiens, comme des figurines d'Apollon en argent ou en or.

« Alcibiade : (…) je déclare qu'il est tout pareil à ces silènes qu'on voit exposés dans les ateliers des sculpteurs, et que les artistes représentent un pipeau ou une flûte à la main ; si on les ouvre en deux, on voit qu'ils contiennent, à l'intérieur, des statues de dieux[3]

La note de Vicaire nous indique d'ailleurs que Rabelais a beaucoup glosé sur ce passage dans sa préface à Gargantua, texte qu'il aura certainement connu chez Érasme. Ce n'est donc pas une moquerie de la part du bel Alcibiade qui était fou amoureux de Socrate, mais un subtil éloge : si son aspect extérieur est laid et repoussant, à l'intérieur il est « pareil à un dieu » pour parodier Sappho, et c'est pour ces qualités qu'il l'aime, d'un amour platonique (ce qui n'empêche pas la sensualité).

Par antonomase, on donne parfois le nom de silènes aux satyres, et chez les Romains, aux faunes et aux sylvains.

Selon certains spécialistes, l'origine des légendes au sujets de Silène, des faunes et de nymphes (cf. nymphomanie) serait le souvenir de rencontres avec des hominoïdes reliques (voir article Yéti).

Voir aussi

Notes

  1. Hérodote, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne].
  2. Nonnos de Panopolis, Dionysiaques [détail des éditions] [lire en ligne] (XIX et XXIX).
  3. Trad. Paul Vicaire et Jean Laborderie ed. Budé 2002.

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
  • Portail des créatures imaginaires Portail des créatures imaginaires
Ce document provient de « Sil%C3%A8ne (mythologie) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Silene (mythologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Silène (mythologie) — Pour les articles homonymes, voir Silène. Silène portant Dionysos enfant, copie d un original de l école de Lysippe, musées du Vatican …   Wikipédia en Français

  • silène — [ silɛn ] n. m. • 1765; de Silène, nom myth., lat. Silenus ♦ Plante herbacée (caryophyllacées), à variétés ornementales. « La soie mouchetée des silènes roses » (Zola). ● silène nom masculin (de Silène, nom mythologique) Herbe (caryophyllacée) à… …   Encyclopédie Universelle

  • Mythologie etrusque — Mythologie étrusque Sarcophage étrusque. La Mythologie étrusque est abordée par Tite Live qui nous a laissé le témoignage de la profonde religiosité du peuple étrusque : « L Étrurie […] tenait plus que toute autre nation à l observation …   Wikipédia en Français

  • Mythologie Étrusque — Sarcophage étrusque. La Mythologie étrusque est abordée par Tite Live qui nous a laissé le témoignage de la profonde religiosité du peuple étrusque : « L Étrurie […] tenait plus que toute autre nation à l observation des rites… …   Wikipédia en Français

  • Silene [2] — Silēne, in der griech. Mythologie die Dämonen des Fruchtbarkeit verbreitenden fließenden Wassers, gewöhnlich Begleiter des Dionysos, ursprünglich in Pferdegestalt oder mit Pferdeohren und schweifen dargestellt. Später dachte man sich den Silen… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Silène — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Silène », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Mythologie grecque Silène, demi dieu, père… …   Wikipédia en Français

  • Mythologie étrusque — Héroïsation du défunt (sarcophage étrusque dit « figuré » par la représentation, ici de la défunte, sculpée suivant l esthétique étrusque, sur le couvercle du sarcophage). La mythologie étrusque est abordée par Tite Live qui nous a… …   Wikipédia en Français

  • Silene — Der Begriff Silene kann stehen für: die Silenoi, Söhne des Silenos und der Nymphen, Mischwesen aus Mensch und Pferd der griechischen Mythologie in der Einzahlform ein Silen Die botanische Gattung Silene aus der Familie der Nelkengewächse… …   Deutsch Wikipedia

  • Bacchus (mythologie) — Bacchus Pour les articles homonymes, voir Bacchus (homonymie). Bacchus …   Wikipédia en Français

  • Bacchus (mythologie latine) — Bacchus Pour les articles homonymes, voir Bacchus (homonymie). Bacchus …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.