Auca
L'Auca de Montserrat de 1923
Auca del Sol i de la Lluna de Pere Abadal, 1676
Le Monde à l'envers, auca publiée à Madrid par J. M. Mares

Les auques (en catalan) ou aleluyas (en espagnol)[1] sont un genre graphique et littéraire propre à l'Espagne et largement cultivé en Catalogne, qui se présente sous la forme d'une feuille imprimée, portant une succession de dessins accompagnés de textes en vers.

Auca, en catalan « oie », pluriel auques, vient du jeu de l'oie, présentant comme lui une sorte de parcours d'une image à l'autre. Une auca est consacrée à un thème particulier, qui peut être très variable. En principe, l'auca comporte 48 images, chacune étant accompagnée de deux vers heptasyllabiques, avec des rimes consonantes. Toutefois la métrique peut différer, on peut avoir des tercets ou des quatrains, avec un nombre différent de syllabes, pourvu que chacun accompagne une image, le texte étant écrit (ou imprimé) au pied de celle-ci. Il convient d'éviter les rimes faciles faisant intervenir le gérondif ou l'infinitif.

Sommaire

Histoire

Les auques se sont développées à partir du XVIe siècle, en perfectionnant les dessins du jeu de l'oie, mais indépendamment de celui-ci. Les premières auques étaient souvent anonymes et beaucoup ne portaient pas de texte.

L'origine des auques était certainement divinatoire, avec des figurines représentant les diverses périodes de l'horoscope, les astres, soleil, lune, étoiles. Puis les thèmes religieux sont été prédominants. Parmi les auques historiques, El Libro del juego de las suertes est daté de 1515, comme Las maravillas del mundo, des imprimeurs Alfonso de la Fuente et Juan Jofré, ou La vida y Pasion de Cristo de frère Francisco Doménech. Au XVIIe siècle, apparaissent, en plus des thèmes religieux, les auques dels oficis, avec les textes rimés. Au XVIIIe, on voit les Jocs d'infantesa (jeux d'enfance). Avec l'invasion française de 1808 apparaît la propagande politique (El Cuadro, 1810).

Le XIXe siècle est l'âge d'or des auques. Les thèmes sont diversifiés à l'extrême, animaux, jeux d'enfants, fêtes annuelles (Calendario popular de fray Polipodio), processions, moralités (Vida de la mujer buena y de la mala), religion (Via crucis), histoire (Guerra de Cuba). On a composé des auques pour des circonstances exceptionnelles, cérémonies diverses, satires… Dans une population souvent illettrée, la lecture publique était confiée à une personne sachant lire. Les auques, au même titre que les romans populaires, les estampes et les goigs (hymnes illustrés en l'honneur d'un saint ou de la Vierge) font partie de ce qu'on a appelé literatura de fil y canya (littérature de fil et de roseau), en raison du mode de présentation par les colporteurs, les auquers, qui les vendaient, attachés, par un roseau fendu, à un fil tendu entre deux clous plantés dans un mur, dans toutes les foires, marchés, fêtes populaires et partout où il pouvait y avoir une affluence de peuple. Au XXe siècle, des auteurs se sont acquis une certaine renommée, comme Joan García Junceda i Supervia (1881-1948), dessinateur, illustrateur et caricaturiste, Valentí Castanys i Borràs (1898-1965), Pahissa… La tradition des auques, qui a été très vivante se perpétue encore, dans une moindre mesure, aujourd'hui, sous des formes modernisées (usage de photographies, etc.)

Santiago Rusiñol i Prats (1861-1931), peintre, écrivain, collectionneur, journaliste et dramaturge catalan, écrivit un livre intitulé Auca del Senyor Esteve (1907), devenu un classique du roman populaire barcelonais.

Références

Bibliographie

  • Marlène Albert-Ilorca et Dominique Blanc, L'imagerie catalane, lectures et rituels, catalogue de l'exposition de Carcassonne, Paris, Perpignan, Toulouse, Montpellier, Barcelone, GARAE-HESIODE, 1988 (ISBN 9782906156135) 
  • (es) Joaquín Álvarez Barrientos, Rodríguez Sánchez de León, María José, Diccionario de Literatura Popular Española, Salamanca, Ediciones Colegio de España, 1997 (ISBN 978-84-86408-67-1) 

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :

Auques contemporaines


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Auca de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Auca — de Montserrat („Auca vom Montserrat“) aus dem Jahre 1923. Im Rahmen eines Familienausfluges werden in dieser Bildergeschichte die Sehenswürdigkeiten und die Legenden des bekannten Ausflugs und Wallfahrtzieles des Montserrat beschrieben. Eine Auca …   Deutsch Wikipedia

  • Auca — or AUCA may refer to:* An alternative name for the Huaorani people of Ecuador * Operation Auca, an endeavor to evangelize the Huaorani tribe * Sociedad Deportiva Aucas, a football club from Quito * American University of Central Asia * Auca… …   Wikipedia

  • Auca — (Aucagüret), Stadt, so v.w. Anxa …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Auca — Auca,   Indianergruppe in Ostecuador, Auka …   Universal-Lexikon

  • auca — auca1 (del lat. «auca») f. *Oca (ave). auca2 (del quechua «auca», guerrero) adj. y n. m. Se aplica a los *indios araucanos de cierta banda que recorría la pampa en las cercanías de Mendoza. * * * auca1. (Del lat. auca). f. rur. Ar …   Enciclopedia Universal

  • auca — auco f. oie. expr. Bèstia coma una auca embotada : bête comme une oie embouchée …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • auca — auca1 (Del lat. auca). f. rur. Ar. oca1. auca2 (De or. quechua). 1. adj. Se dice del indio de una rama de los araucanos, que corría la Pampa en las cercanías de Mendoza. U. t. c. s.) 2. Perteneciente o relativo a esta rama. 3. huaorani …   Diccionario de la lengua española

  • auca — au|ca Mot Pla Nom femení …   Diccionari Català-Català

  • auca — Sinónimos: ■ ganso, oca, pato, ánsar, ánade …   Diccionario de sinónimos y antónimos

  • auca — au·ca …   English syllables

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”