Aubrey de Vere (10e comte d'Oxford)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubrey de Vere.

Aubrey de Vere (1338/40[1] – 15 février 1400), 10e comte d'Oxford, fut un important baron du règne de Richard II d'Angleterre[1].

Biographie

Il est le troisième fils de John de Vere († 1360), 7e comte d'Oxford, et de Maud de Badlesmere († 1366), fille de Bartholomew de Badlesmer[1].

En 1360, il devient intendant de la forêt royale de Havering, dans l’Essex. En 1367, il est chargé de rester à vie avec le Prince Noir, avec une pension substantielle. Il est fait chevalier, connétable du château de Wallingford en 1375. En 1378 il laisse ce dernier pour le château de Hadleigh. En 1381, de Vere devient chamberlain de la cour et membre du conseil privé sous le règne du jeune Richard II. En 1388, son neveu, Robert de Vere, duc d'Irlande et comte d'Oxford, est jugé comme traître, ce qui cause la perte de son poste de chamberlain à Aubrey. Toutefois, après la mort de Robert en 1393, le roi lui donne le titre de comte d'Oxford, ce qui lui permet de retrouver un siège au Parlement. Le fils d’Aubrey, Richard de Vere, devient comte d’Oxford à la mort de son père.

Références

  1. a, b et c Anthony Goodman, « Vere, Aubrey de, tenth earl of Oxford (1338x40–1400) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aubrey de Vere (10e comte d'Oxford) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aubrey de Vere —  Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes partageant un même nom. Aubrey de Vere peut se référer à plusieurs personnes : Aubrey de Vere (I) († vers 1112) ; Aubrey de Vere (II) († 1141), maître chambellan d Angleterre …   Wikipédia en Français

  • Lords Appelants — Les « Lords appelants » furent un groupe de puissants nobles anglais qui dépossédèrent Richard II d’Angleterre du contrôle politique du Royaume d Angleterre, dans les années 1380. Sommaire 1 Composition 2 Origines 3 Références …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”