Aubette (Strasbourg)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubette.
Aubette
Place kleber-MJ.jpg
Présentation
Période ou style Classique
Architecte Jacques-François Blondel
Date de construction 1765-1778
Protection  Classé MH (1925, Façade sur la place ; toitures)
 Classé MH (1985, Ancien ciné-dancing ; escalier central)
 Classé MH (1989, Salle des Fêtes et foyer-bar au premier étage)[1]
Géographie
Pays Drapeau de France France
Localité Strasbourg
Coordonnées 48° 35′ 02″ N 7° 44′ 44″ E / 48.583885, 7.74566748° 35′ 02″ Nord
       7° 44′ 44″ Est
/ 48.583885, 7.745667
  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aubette

Le bâtiment de l'Aubette de Strasbourg est un long immeuble de facture classique, fermant la face nord de la place Kléber, la place centrale de Strasbourg. Ancien bâtiment militaire puis centre de loisirs, il fut construit de 1765 à 1778.

Le bâtiment de l'Aubette est pendant un siècle à destination militaire : il est prévu pour abriter des logements et un corps de garde. Son nom correspond sans doute à l'un des sens anciens du mot aubette (abri). On dit aussi qu'il viendrait du mot aube, car c'était à l'aube qu'on y donnait le mot d'ordre.

L'Aubette est classé monument historique depuis 1929[1].

Sommaire

Un élément d'un vaste projet d'embellissement

Ce bâtiment faisait partie du projet de place d'Armes élaboré par Jacques-François Blondel, architecte du roi, dans le cadre d'un plan directeur destiné à moderniser et embellir la cité.

À cet effet, Blondel prévoit de régulariser l'espace de la place en accentuant sa forme en fer-à-cheval. Les deux côtés, au nord et au sud, sont infléchis avec des façades construites uniformément sur le modèle du bâtiment militaire de l'Aubette. À l'ouest, un arc de cercle, prévu à l'origine pour une salle de spectacles, est réservé pour une vaste auberge, la future Maison rouge.

La conjoncture pré-révolutionnaire et le manque de finances entraveront ce programme ambitieux, qui ne sera concrétisé qu'avec le bâtiment de l'Aubette.

Au XIXe siècle, l'Aubette abrite le bureau de l'état-major et un café-concert au premier étage. Celui-ci cède sa place en 1869 au musée municipal de peinture et de sculpture.

Reconstruction et nouvelle destination

Lors de la guerre franco-prussienne de 1870, les troupes allemandes font le siège de la ville et la bombardent. Le 24 août 1870, l'Aubette et son musée sont victimes d'un violent incendie, qui ne laissera subsister que la façade.
L'architecte officiel de la Ville de Strasbourg, Geoffroy Conrath, dirige la reconstruction à partir de 1873 et conserve cette façade tout en y apposant des ajouts sculptés et réalise un nouveau toit en ardoise à comble brisé, tout à fait étranger au projet de Blondel. La façade est alors ornée de médaillons représentant les portraits de musiciens célèbres (Mozart, Haendel, Gluck, Mendelssohn...) La reconstruction est achevée en 1877.

Le bâtiment abrite alors au rez-de-chaussée des boutiques et au premier étage le conservatoire de musique ainsi qu'une grande salle de concert.

Un monument de l'avant-garde des années 1920

En 1922, les frères Paul et André Horn, concessionnaires de l'aile droite du bâtiment, projettent d'y installer un vaste complexe où s'imbriqueraient restauration et loisirs, avec une dizaine de salles comprenant notamment un bar américain, un caveau-dancing, un restaurant, une salle de billard, un ciné-bal, une salle des fêtes et un foyer-bar.

La conception est confiée à Theo van Doesburg, en collaboration avec Jean Arp et son épouse, Sophie Taeuber-Arp. Ils mettent alors entre 1926 et 1928 en pratique les théories du mouvement néerlandais De Stijl, alors en vogue en Europe, sur la conception de l'espace et de la décoration.

Sur le plan artistique, l'Aubette abritait l'un des programmes les plus ambitieux réalisé par l'avant-garde des années 1920, au point que les commentateurs les plus enthousiastes qualifient alors le bâtiment de « chapelle Sixtine de l'art moderne ».

Une redécouverte tardive

En 1938, les frères Horn cessent d'être gérants et leur successeur décide de masquer les décorations défraîchies et dont l'aspect avant-gardiste n'avait pas suscité l'adhésion populaire des strasbourgeois. Elles sont redécouvertes dans les années 1970 et classées monuments historiques en 1985 (ciné-dancing et escalier d'accès au premier étage) et 1989 (foyer-bar et salle des fêtes)[1].

La restauration de la salle de ciné-bal s'effectue de 1985 à 1994. De 2004 à 2006, une seconde campagne de restauration permet de remettre à neuf l'escalier d'accès au premier étage, la salle des fêtes et le foyer-bar. À l'occasion de l'exposition "Art is Arp" au MAMCS, ces lieux sont librement ouverts au public, et ce jusqu'au 15 février 2009[2].

L'aile gauche du bâtiment, indépendante du complexe de loisirs, a été transformée en un espace commercial, qui a ouvert ses portes en septembre 2008.

Galerie de photos

Notes et références

  1. a, b et c Notice no PA00085014, sur la base Mérimée, ministère de la Culture.
  2. L'aubette 1928, brochure des Musées de la ville de Strasbourg

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aubette (Strasbourg) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aubette — [ obɛt ] n. f. • fin XVIIIe « maisonnette »; aubette ou hobette fin XVe; de l a. fr. hobe, moy. haut all. hûbe « ce qui coiffe un édicule » ♦ Région. (Belgique) Abri édifié sur la voie publique (kiosque à journaux, abri pour usagers des… …   Encyclopédie Universelle

  • Strasbourg — Pour les articles homonymes, voir Strasbourg (homonymie). 48° 35′ 05″ N 7° 45′ 02″ E …   Wikipédia en Français

  • Strasbourg — For other uses, see Strasburg (disambiguation). Strasbourg Strasbourg Cathedral towering above the Old Town …   Wikipedia

  • Aubette — Die Aubette Die Aubette ist ein repräsentatives, klassizistisches Gebäude an der Place Kléber in Straßburg: Die Aubette war ursprünglich als Hauptwache der Straßburger Garde du Corps erbaut worden, heute ist sie ein weiträumiges Einkaufszentrum… …   Deutsch Wikipedia

  • Aubette — There are five rivers in France that have the name Aubette. It is the diminutive form of Aube . It corresponds to the word alb . It derives from the Latin words, , white or (, ). * Aubette, a small river of Seine Maritime département , its length …   Wikipedia

  • Aubette — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L’Aubette est le nom de divers cours d’eau en France. Diminutif du plus connu Aube, il procède d une racine celtique alb signifiant blanc, brillant . Cf.… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de Strasbourg — Strasbourg est une ville du Nord Est de la France, située sur la rive gauche du Rhin. Fondée par les Romains en 12 av. J. C. la ville passe sous le contrôle des Mérovingiens au XIIIe siècle avant d être rattachée au Saint Empire romain… …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de Strasbourg — Cet article recense les monuments historiques de Strasbourg, en France. Sommaire 1 Statistiques 2 Liste 3 Annexes 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg —  Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Notre Dame. Cathédrale Notre Dame de Strasbourg Liebfrauenmünster zu Straßburg …   Wikipédia en Français

  • Conservatoire à rayonnement régional de Strasbourg — Le Conservatoire à rayonnement régional de Strasbourg est une des plus anciennes institutions publiques d enseignement musical en France puisque sa création est officiellement datée du 3 janvier 1855 par la ville de Strasbourg, à la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”