Sera

Séra

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Séra (homonymie).
Moines pratiquant leurs débats après la méditation d'après-midi, monastère de Sera, Tibet
Représentation du « la Roue de l'existence karmique » (bhavacakra) dans le monastère

Le monastère de Sera ou Séra (Tibétain: སེ་ར་; Wylie: Se-ra) (Se ra Theng chen gling) correspond à l'une des trois grandes universités monastiques Gelugpa du Tibet. Les deux autres grands monastères Gelugpa sont Drepung et Ganden. « Sera » signifie « L’enclos des Roses ». Le monastère est à 5 km au nord du Jokhang à Lhassa. Le premier monastère de Sera se trouve à Lhassa, au Tibet. Après sa destruction avec l'invasion chinoise, il a été reconstitué en Inde du Sud, à Bylakuppe[1].

Sommaire

Histoire du monastère de Séra au Tibet

Le monastère de Séra fut fondé en 1419, par Jamchen Chojey, un disciple de Tsongkhapa.

Comme les monastères de Drepung et Ganden, il comprenait trois universités :

  • Sera Mey Dratsang, construit en 1419, où était donnée l'instruction fondamentale aux moines;
  • Sera Jey Dratsang, construit en 1435, qui était plus grand et réservé aux moines en voyage, surtout les moines mongols;
  • Ngagpa Dratsang, construit en 1559, qui était une école pour l'enseignement des tantras Gelugpa;

Séra abritait plus de 5 000 moines en 1959. Bien que très endommagé lors de l'invasion chinoise du Tibet puis sous la Révolution culturelle, il a été restauré et abritait début 2008 environ 550 moines [2]. Après les troubles au Tibet, en juin 2008, il n'en restait plus qu'une poignée. En décembre 2008, il n'y en aurait qu'une centaine, les autres se trouveraient peut-être en prison à Nyintri dans le Kongpo (Est du Tibet).[3]

Réétablissement de Séra en Inde

Après l'invasion chinoise du Tibet et la destruction de la majorité des monastères au Tibet, le monastère de Sera a été reconstitué en Inde, à Bylakuppe[4], près de Mysore.

Parce qu'aucun des moines du Ngagpa Dratsang (l'Université Tantric) n'a survécu à l'invasion[5], seules les Universités de Sera Mey et Sera Jey ont été reconstituées en Inde[6].

Les diplômés de l'Université de Sera Jey connus en Occident comprennent :

Les diplômés de l'Université de Sera Mey connus en Occident comprennent :

Le monastère n'a pas échappé à la controverse sur le culte de Dordjé Shougdèn : pour pouvoir assister aux prières communes et acheter des denrées dans le magasin du monastère, il faut désormais avoir renoncé au culte de la déité [7].

Références

Livres de prières de la bibliothèque de Sera
  • Dowman, Keith. 1988. The Power-places of Central Tibet: The Pilgrim's Guide. Routledge & Kegan Paul, London and New York. ISBN 0-7102-1370-0
  1. The Sera Monastery Project— Une histoire culturelle, multimédia et excellente du Monastère de Sera de la « Tibetan and Himalayan Digital Library »
  2. Buddhist Monk of Sera Monastery, Lhasa, Tibet
  3. Récit du périple d'un Français à travers le Tibet, Nouvel Obs, Carlo Blanco, 13 décembre 2008
  4. Personal journal, Jonnalagadda Chandra Kiran— Photos prises par un touriste du monastère et le village de Bylakuppe.
  5. Wildlife, Tamed Mind—interview with David Patt, Glow Magazine, Spring, 1996. Contient quelque discussion du reconstruire de Sera, et du sort de Ngagpa Dratsang.
  6. Sera Mey Monastery (Asian Classics Institute)— Information sur le nouveau monastère de Bylakuppe
  7. « Without the identity card for example, it is now impossible in Sera monastery to attend common prayers or to buy goods in the monastery shop », Outcast Society Emerging among Tibetans

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Tibet Portail du Tibet
  • Portail du monde indien Portail du monde indien
  • Portail du bouddhisme Portail du bouddhisme
Ce document provient de « S%C3%A9ra ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sera de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sera — may refer to:* Sera, Hiroshima, a town in the Sera District, Hiroshima, Japan * Sera, Kenya, a remote and inhospitable part of Kenya, in the Samburu District, Rift Valley Province, Kenya * Sera, Ethiopia * Sera (album) , a music album of Valeriy… …   Wikipedia

  • sera — / sera/ s.f. [lat. tardo sēra, ellissi del lat. class. sera dies giorno tardo (dall agg. serus tardo )]. [parte del giorno che comincia verso il tramonto del sole e termina quando è calato il buio della notte: è una s. fresca ] ▶◀ serata. ‖ notte …   Enciclopedia Italiana

  • seră — SÉRĂ, sere, s.f. Construcţie specială cu acoperiş (şi cu pereţi) din sticlă sau din material plastic pentru adăpostirea şi cultivarea plantelor care nu suportă frigul. – Din fr. serre. Trimis de RACAI, 07.12.2003. Sursa: DEX 98  séră s. f., g. d …   Dicționar Român

  • sera — Sera, Cerchez Estre. Qui sera, Futurus. C est assez s il sera ainsi que tu dis, Satis si futurum est. Ce sera à faire à vostre humanité de, etc. Erit humanitatis vestrae, magnum eorum ciuium numerum calamitate prohibere …   Thresor de la langue françoyse

  • SERA — can be an abbreviation of either of the following: *Strengthening Emergency Response Abilities (SERA) Project or simply Strengthening Emergency Response Abilities Project (Ethiopia) *Southern Education and Research Alliance (South Africa)… …   Wikipedia

  • Sera [1] — Sera (lat.), Querriegel, zum Verschließen eines Thores …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sera [2] — Sera, 1) (a. Geogr.), Stadt in Serika, s.d.; 2) (Serah, u. Geogr.), Stadt im Staate Mysore (Indobritische Präsidentschaft Madras), am Vadamutty; Forts, Handel; 20,000 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • sera — a plural of SERUM …   Usage of the words and phrases in modern English

  • sera — sustantivo femenino 1. Espuerta grande redonda y sin asas que se usaba para transportar materiales pesados de construcción, tierra, carbón o algunos otros semejantes: Las seras han sido sustituidas por otros recipientes más modernos …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • sera — (Del ár. hisp. šaira, espuerta). f. Espuerta grande, regularmente sin asas …   Diccionario de la lengua española

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”