Attiéké

L'attiéké est un mets à base de manioc.
Spécialité culinaire de certains peuples lagunaires (Ebrié, Adjoukrou, Alladian, Avikam, Attié, Ahizi) du Sud de la Côte d'Ivoire, l'attiéké est traditionnellement produit par les femmes, des équipes constituées dans le village se groupant pour la production. Sa consommation est tellement forte que des usines ont été construites pour le fabriquer. L'attiéké connaît non seulement le succès en Côte d'Ivoire mais il est aussi exporté sous forme déshydratée vers les pays européens, et sous forme de boules (sa présentation locale habituelle) vers les autres pays africains de la sous-région occidentale[1].

Sommaire

Préparation

Le manioc est épluché, broyé et mélangé à une petite quantité de manioc auparavant fermenté, puis la pâte ainsi obtenue est mise à nouveau à fermenter pendant un (01) à deux jours. Au bout du temps de fermentation qui aura permis d'éliminer en grande partie l'acide cyanhydrique que contient naturellement le manioc, la pâte est essorée, tamisée, séchée et vannée, puis mise à cuire à la vapeur. Après quelques minutes de cuisson, l'attiéké est prêt à être consommé.

Différences avec le couscous de blé

L'attiéké est pourvu d'un goût très légèrement acide et d'une odeur franche. Les palais les moins affinés ne sentent pas de différence avec le couscous de blé. Pourtant, sa couleur plus claire, sa texture plus élastique et plus collante, son aspect légèrement translucide les différencie bien. Son parfum est typique.

À savoir

L'Attiéké se consomme traditionnellement en accompagnement de viandes ou de poissons, souvent avec une sauce (claire ou graine) dans la partie sud de la Côte d'ivoire, et se mange avec les doigts après qu'on en a formé de petites boulettes.

Il a la réputation de faire dormir. Certains diront que c'est parce qu'il rassasie bien, d'autres parce qu'il a une haute teneur en amidon. L'attiéké est composé à plus de 95% de glucides et est très pauvre en lipides (environ 2%) ainsi qu'en protides (moins de 2%). Sa valeur calorique est faible, avec environ 350 kCal pour 100 g.

Toujours est-il que c'est un accompagnement prisé par les populations pauvres car il donne l'impression de manger à satiété pour un faible prix (2009/Abidjan : env. 100 XOF soit 0,15 € les 100 g).

Il convient de souligner qu'il existe un lien étroit entre la consommation quotidienne d'attiéké et les cas de malnutrition observés en Côte d'Ivoire.

Un produit rentable sur le marché international

Produit typiquement ivoirien, l’attiéké est devenu ces dernières années une denrée qui s'exporte bien. Des pays de la CEDEAO à l'Europe, la France et la Belgique plus spécifiquement, ce mets ivoirien est apprécié et se vend à bon prix.

En Europe, l'attiéké déshydraté, frais ou congelé est vendu en sachets d'environ 500 g.

Bien entendu, pour l’exportation, l'attiéké doit être présenté correctement selon les standards internationaux. Il peut dès lors être vendu à 2 euros soit 1200 Francs CFA l’unité. ce qui fait environ 10fois le prix d'achat pour la même quantité en Côte d'Ivoire


Références

  1. (fr) Guy KOMELAN, « L 'Attiéké ». Consulté le Jeudi 21 août 2008

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Attiéké de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Attieke — Attiéké L attiéké est un mets à base de manioc. Spécialité culinaire de Côte d Ivoire, l attiéké est produite traditionnellement par les femmes, des équipes constituées dans le village se groupant pour la production. La consommation est tellement …   Wikipédia en Français

  • attiéké — ou atiéké n. m. (Afr. subsah.) En Afrique occid., couscous de manioc …   Encyclopédie Universelle

  • atiéké — attiéké ou atiéké n. m. (Afr. subsah.) En Afrique occid., couscous de manioc. atiéké n. m. V. attiéké …   Encyclopédie Universelle

  • Cuisine ivoirienne — La cuisine ivoirienne est très variée. C est une belle salade des différents plats issus de tous les groupes ethniques qui vivent dans le pays. Elle est en général très pimentée. La contribution de l immigration joue également un rôle dans la… …   Wikipédia en Français

  • Magnoc — Manioc Manioc …   Wikipédia en Français

  • Manihot esculenta — Manioc Manioc …   Wikipédia en Français

  • Saka-saka — Manioc Manioc …   Wikipédia en Français

  • Cuisine Ivoirienne — La cuisine ivoirienne est très variée. C est une belle salade des différents plats issus de tous les groupes ethniques qui vivent dans le pays. Elle est en général très pimentée. La contribution de l immigration joue également un rôle dans la… …   Wikipédia en Français

  • Garba — Le garba est un plat populaire ivoirien à base de manioc vendu dans de petites échoppes de rue généralement tenues par des hommes. Il se compose d attiéké (semoule de manioc) et de morceaux de thon frits accompagnés d oignons aussi de tomates… …   Wikipédia en Français

  • Manioc — Feuilles de Manihot palmata …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”