Attitude (psychologie)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Attitude.

L'attitude c'est « l'état d'esprit » d'un sujet (ou un groupe) vis-à-vis d'un autre objet, d'une action, d'un individu ou d'un groupe. Le savoir-être de quelqu'un. C'est une prédisposition mentale à agir de telle ou telle façon. Elle designe surtout une intention et n'est donc pas directement observable.

L'attitude est un concept indispensable dans l’explication du comportement social et une notion nécessaire dans l'explication des réactions devant une tâche.

Il existe autant de définitions de la notion d'attitude que d'auteurs. Par exemple Gordon Allport définit la notion d'attitude comme étant « un état mental et neuropsychologique de préparation de l'action, organisé à la suite de l'expérience et qui concerne une influence dynamique sur le comportement de l'individu vis-à-vis de tous les objets et de toutes les situations qui s'y rapportent » (voir aussi: conditionnement).

Sommaire

Modèle Tripartite de Rosenberg (1960)

Modèle Tripartite de Zanna (1988)

Pour Zanna et Rempel, l'attitude s'articule autour de trois composantes distinctes:

  • Cognitive : les connaissances que l'on possède sur l'objet de l'attitude.
  • Affective : affects, sentiments, états d'humeurs que l'objet suscite.
  • Conative : consiste en une disposition à agir de façon favorable ou défavorable vis-à-vis de l'objet.

Ainsi, une attitude ne se forme qu'à la réunion de ces 3 composantes.

Attitudes et Actes

« Attitude » et « action » sont deux processus différents l'un de l'autre.

Ainsi, un sujet peut avoir une attitude différente de son action et vice-versa. Par exemple, un sujet peut manifester une attitude vis-à-vis d'une d'action (vouloir faire grève) sans passer à l'action (réaliser une grève).

Cette différence est souvent relevée comme un « biais »; notamment dans l'expérience de Kurt Lewin sur la « dynamique de groupe » ou l'expérience de « l'effet boomerang » de Kiesler (1977).

Avec les modèles de l'intelligence sociale, Jean-François Chantaraud a construit un système d'analyse d'une personne ou d'un groupe de personnes à travers les corrélations entre leur attitude (le vouloir), leur comportement (le faire) et leur environnement (le pouvoir faire). Dans ses ouvrages L'état social de la France, il présente des gammes de socio profils d'acteurs qui co existent dans diverses sphères de la société.

Les limites de la théorie

Différents modèles

L'attitude est un phénomène psychologique complexe qui ne fait pas un consensus fixe de la part des psychologues. C'est pourquoi, les différents modèles existants en matière d'attitudes connaissent des limites assez importantes. D'ailleurs, les études empiriques rapportent des taux d'explication du comportement par l'attitude qui atteignent en moyenne 50%.

La limite des « pulsions »

Une critique majeure de ces modèles est leur déterminisme foncier : les impulsions ne jouent aucun rôle dans ces modèles. Or, si les impulsions ne peuvent jouer aucun rôle, on ne peut donc pas savoir ce qui déclenche le comportement, ni à quel moment il est déclenché. Même s'il s'agit d'un comportement ponctuel ; par exemple : un sujet peut raffoler des fraises, mais cela ne signifie pas qu'il n'arrêtera jamais d'en manger au cours d'une journée donnée.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Attitude (psychologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Attitude (Psychologie) — Pour les articles homonymes, voir Attitude. Psychologie …   Wikipédia en Français

  • ATTITUDE — Le mot attitude vient du latin aptitudo. Son sens primitif appartient au domaine de la plastique: «Manière de tenir le corps. [Avoir] de belles attitudes», dit Littré. Du physique le terme se transpose au moral: «L’attitude du respect»; puis il… …   Encyclopédie Universelle

  • Psychologie complexe — Psychologie analytique Carl Gustav Jung La psychologie analytique est une théorie élaborée par le psychiatre Carl Gustav Jung, dès 1913. Elle est avant tout une démarche propre à Jung, qui se propose de faire l investigation de l inconscient et,… …   Wikipédia en Français

  • Psychologie des profondeurs — Psychologie analytique Carl Gustav Jung La psychologie analytique est une théorie élaborée par le psychiatre Carl Gustav Jung, dès 1913. Elle est avant tout une démarche propre à Jung, qui se propose de faire l investigation de l inconscient et,… …   Wikipédia en Français

  • Psychologie jungienne — Psychologie analytique Carl Gustav Jung La psychologie analytique est une théorie élaborée par le psychiatre Carl Gustav Jung, dès 1913. Elle est avant tout une démarche propre à Jung, qui se propose de faire l investigation de l inconscient et,… …   Wikipédia en Français

  • PSYCHOLOGIE — Interpréter un rêve; analyser les processus par lesquels un rat, en un certain nombre d’essais successifs, parvient à apprendre une trajectoire arbitraire ou la manœuvre d’un appareil fournissant de la nourriture quand un signal est allumé;… …   Encyclopédie Universelle

  • Psychologie de l'education — Psychologie de l éducation Psychologie Approches et courants Psychodynamique • Humani …   Wikipédia en Français

  • Psychologie des masses — Psychologie sociale Psychologie Approches et courants Psychodynamique • Humanisme …   Wikipédia en Français

  • PSYCHOLOGIE SOCIALE — La psychologie sociale a été définie de plusieurs façons: comme l’étude de l’interaction sociale, ou du comportement de l’individu dans la société, ou encore de l’individu dans les situations sociales. On la définira ici comme l’étude… …   Encyclopédie Universelle

  • Psychologie de l'inconscient — Auteur Carl Gustav Jung Genre Psychanalyse Éditeur Le Livre de Poche Collection Références Date de parution 1996 ISBN 978 2253904427 Psychologie de l i …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”