Attikos

Attique de Constantinople

Saint Attique archevêque de Constantinople (mars 406 - 10 oct. 425). Fête le 8 janvier.

Sommaire

Biographie

Né à Sébaste (Sivas) en Arménie, il embrassa très tôt la vie monastique et reçut son éducation d'un moine macédonien de cette région. Il monta ensuite à Constantinople où il fut ordonné prêtre. Il s'opposa à l'évêque Chrysostome et fut même, d'après Pallade (ch. XI), le principal artisan de la cabale contre lui, ou du moins de l'exécution de la sentence d'expulsion prise au synode du Chêne, dont il fut l'organisateur principal (d'après Photius, Cod. 59). Le successeur immédiat de Chrysostome (Arsacius) mourut un an plus tard en 405, et il prit sa succession après quatre mois d'intrigues.

Avec les deux autres patriarches importants pour l'Orient, Théophile d'Alexandrie et Porphyre d'Antioche, il fit prendre des mesures sévères contre ceux qui ne reconnaissaient pas son autorité. Comme un grand nombre d'évêques continuaient à reconnaître Chrysostome comme évêque de Constantinople, beaucoup de chrétiens, même simples prêtres et laïcs, furent contraints à l'exil. Et ceux qui, par souci de pacification, étaient revenus sur leur soutien, durent quitter leur siège pour des diocèses inhospitalies dans la région de Thrace (Socrate vii. 36; Nicephore, xiii. 30; Pallade, ch. xx).

A la mort de Chrysostome le 14 septembre 407, une grande proportion des habitants de la capitale byzantine refusaient toujours de reconnaître Attique, et tenaient leurs assemblées, plus nombreuses que celles des églises, en plein air dans les faubourgs de la ville (Niceph. xiv. 23, 27), et cela jusqu'à ce qu'ils obtiennent que le nom de Jean Chrysostome soit inscrit dans les diptyques. Il accepta et convainquit également Cyrille d'Alexandrie de le faire à Alexandrie.

Durant son épiscopat, il fit en sorte d'étendre la juridiction de son Eglise sur des régions comme l'Illyrie. Ceci provoqua l'ire du pape Boniface Ier et d'Honorius empereur d'Occident, si bien que le décret de Théodose II, sur ce point, ne fut pas suivi d'effet, encore qu'il ait obtenu l'élection d'au moins un évêque de la région, Silvanos, à Philippopolis. Il fit de même pour la ville de Nicée de Bythinie, en 425, un an avant sa mort (Socr. vii. 25, 28, 37).

Enseignements

Attique a également poursuivi les courants hétérodoxes, comme les Messaliens, en demandant à Amphiloque d'Iconium et aux évêques de Pamphylie de les chasser (Phot. ch. 52); également les Pélagiens, à tel point que le pape Célestin Ier, malgré sa responsabilité dans le synode du Chêne, le qualifiait de "successuer véritable de saint Chrysostome" (Philippe Labbe, Concilia iii. 353, 361, 365, 1073; cf. S. Prosper. p. 549; S. Leo, Ep. cvi.; Theod. Ep. cv.). Ses écrits ont été cités comme ceux d'un docteur orthodoxe par les conciles d'Ephèse et de Chalcédoine (Labbe, iii. 518, iv. 831).

Attikos était toutefois davantage un homme d'action qu'un auteur littéraire. Du peu qu'il écrivit, il ne subsiste que quelques titres, comme un Traité sur la virginité, adressé aux filles de Théodose Ier Pulchérie et ses sœurs, que l'on cita plus tard contre l'un de ses successeurs, Nestorius (Marcellinus, Chron. sub ann. 416, Gennadius, de Scrip. Eccl., ch. 52).

Socrate le Scolastique, qui est un témoin partial, lui attribue une nature avenante qui lui obtenait beaucoup d'affection. Ses amis appréciaient sa compagnie tandis que, envers ses adversaires, après les avoir repris avec grande sévérité, il se montrait conciliant s'ils se soumettaient (Socr. vii. 41; Soz. viii. 27).

Vénération

Il a laissé le souvenir d'un homme de charité et de piété, ce pour quoi il est vénéré par l'Église orthodoxe, qui observe sa fête le 8 janvier.

Voir aussi

Clavis Patrum Græcorum 5650-5660

Liste des primats de l'Église orthodoxe de Constantinople

Ce document provient de « Attique de Constantinople ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Attikos de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Attikos — war ein griechischer Philosoph (Platoniker). Er lebte in der zweiten Hälfte des 2. Jahrhunderts n. Chr. und wird dem Mittelplatonismus zugeordnet. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werke 3 Lehre 3.1 …   Deutsch Wikipedia

  • Harpokration von Argos — war ein griechischer Philosoph (Platoniker). Er lebte in der zweiten Hälfte des 2. Jahrhunderts n. Chr. und wird dem Mittelplatonismus zugeordnet. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Werke 3 Lehre 4 …   Deutsch Wikipedia

  • ATTIQUE — La péninsule de l’Attique, au nom dérivé d’un mot grec qui signifie promontoire, s’avance à l’extrémité sud est de la Grèce centrale, en fer de lance dans la mer Egée, bordée par le golfe Saronique, à l’ouest, et par le golfe d’Eubée, à l’est.… …   Encyclopédie Universelle

  • аттик — а; м. [греч. attikos]. Архит. Декоративная стенка (с рельефами и надписями), возведённая над венчающим сооружение карнизом (обычно на триумфальной арке). ● По названию местности (Attiki), в которой были расположены Афины столица Древней Греции. * …   Энциклопедический словарь

  • Athens Football Clubs Association — The first version of this article has been based in the text of the Greek Wikipedia published under GFDL. Athens Football Clubs Association (Greek:Ένωση Ποδοσφαιρικών Σωματείων Αθηνών) is one of the oldest Greek amateur football clubs… …   Wikipedia

  • Attika (Architektur) — Attika des Septimius Severus Bogens in Rom Attika (aus griechisch attikos ‚attisch‘) bezeichnet in der Architektur ein über dem Kranzgesims befindliches Halbgeschoss oder eine Abschlusswand zur Verdeckung des Daches …   Deutsch Wikipedia

  • Demiurg — (griechisch δημιουργός dēmiourgós „Handwerker“) ist in philosophischen und theologischen Lehren der Antike, insbesondere im Platonismus, die Bezeichnung für den Schöpfergott. Der Schöpfergott als Baumeister des sinnlich wahrnehmbaren Kosmos wird… …   Deutsch Wikipedia

  • Mittelplatonismus — ist eine moderne, von dem Altertumswissenschaftler Karl Praechter eingeführte Bezeichnung[1] für eine Entwicklungsphase des Platonismus, die im 1. Jahrhundert v. Chr. begann und etwa bis zum Beginn der Spätantike (gegen Ende des 3. Jahrhunderts)… …   Deutsch Wikipedia

  • Аттик — а, муж. Стар. редк.Отч.: Аттикович, Аттиковна.Производные: Атя; Атюха.Происхождение: (От греч. Attikos аттический.)Именины: 21 янв., 14 авг., 8 сент., 24 окт., 16 нояб. Словарь личных имён. Аттик Аттический, из Аттики (область Греции). 21 (8)… …   Словарь личных имен

  • АТТИК — (греч.). Архитектурное украшение поверх карниза, представляющее обыкновенно стенку, которая обрабатывается в виде пьедестала и предназначается для надписей и барельефов. Словарь иностранных слов, вошедших в состав русского языка. Чудинов А.Н.,… …   Словарь иностранных слов русского языка

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”