Sciurus vulgaris

Écureuil roux

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec écureuil roux (Amérique du Nord).
Comment lire une taxobox
Écureuil d'Eurasie
 Sciurus vulgaris
Sciurus vulgaris
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Rodentia
Sous-ordre Sciuromorpha
Famille Sciuridae
Sous-famille Sciurinae
Genre Sciurus
Nom binominal
Sciurus vulgaris
Linnaeus, 1758
Statut de conservation IUCN :

NT  : Quasi menacé
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Répartition géographique
Sciurus vulgaris habitat.png
Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

L'Écureuil d'Eurasie ou Écureuil roux a pour nom scientifique Sciurus vulgaris. Cet écureuil est un petit rongeur arboricole et diurne de la famille des Sciuridés.

Sommaire

Description

Il pèse entre 200 et 400 grammes pour une taille totale de 36 à 45 cm, dont 16 à 20 cm pour sa longue queue étant aussi longue que le corps.
Son pelage s'épaissit et s'allonge en hiver, ce qui rend les "pinceaux" des oreilles plus visibles.
Sa couleur varie du roux clair au brun-noir selon les saisons, le ventre est blanc.
Une longue queue « en panache » lui sert de balancier et de gouvernail lorsqu'il grimpe ou bondit, mais aussi de signal optique en période d'accouplement ou pour exprimer certaines « émotions ».

La couleur rousse de l'écureuil le rend discret en automne dans les feuillus et au sol lorsqu'il enterre ses glands ou mange des champignons souterrains ; ici en Pologne (Parc Lazienki, Varsovie)

Mode de vie

Sciurus vulgaris est arboricole. On le trouve donc à proximité des bois et dans les forêts, notamment dans les forêts anciennes où il mène une vie individualiste, marquant ses itinéraires de repères olfactifs qu'il semble être seul à reconnaître, et cachant des stocks de graines ici et là. Il ne perd son aversion pour ses congénères que lorsque la nourriture abonde, comme dans certains parcs.

Il pratique régulièrement le toilettage pour éliminer les parasites qui peuvent coloniser son pelage. Il pratique pour cela les bains de poussière ou d'herbes, amassant aussi à cet effet des herbes, des mousses et des lichens dans des trous ou dans des souches d'arbres.

Longévité

La longévité, en liberté, est au maximum de 6 à 7 ans et 10 ans en captivité. Les causes de mortalité sont la famine, le trafic routier et les prédateurs (martre, rapaces diurnes et nocturnes, chiens et chats domestiques). Dans une population, la mortalité estimée à 70 % avant 1 an. La survie est meilleure par la suite (74% de survie annuelle chez les adultes).

Alimentation

Plusieurs espèces d'écureuils enterrent ou cachent des graines de conifères, des noix, des noisettes ou des glands, etc. dans les arbres ou dans le sol. Ils jouent ainsi un rôle important de dissémination des graines et gènes et d'enrichissement des forêts en plantes épiphytes.
restes de noisettes rongées par un écureuil roux

Sciurus vulgaris cherche sa nourriture d'abord à la cime des arbres, surtout en début et en fin de journée: noix, noisettes, graines des arbres, bourgeons, écorces, insectes, œufs et jeunes oiseaux encore au nid, mais il peut aussi descendre s'installer sur une souche d'arbre pour y ouvrir plus aisément les graines récoltées. Parfois on le surprend même à explorer garages et greniers ! N'ayant pas de garde-manger dans son nid, l'écureuil aménage des caches sans logique apparente, soit au sol, souvent près du pied des arbres, soit dans les arbres, par exemple à la fourche de branches. On a récemment découvert qu'il consomme aussi d'importantes quantités de champignons souterrains (du type Truffe du cerf); jusqu'à 80% du contenu de ses crottes étaient des spores de ces champignons dont la fructification se fait sous le sol. Il est possible qu'on puisse ainsi expliquer la bonne germination des glands ou noisette qu'il enterre et oublie, ces espèces vivant en symbiose avec de tels champignons. L'écureuil, en oubliant certaines de ses caches de nourriture pourrait ainsi contribuer, non seulement à la plantation de nombreux arbres, et à leur bonne mycorhisation mais aussi à la dispersion des truffes.

Nids

Nid d'écureuil roux photographié dans le sud de la France

L'écureuil se construit plusieurs nids avec des branchettes et des brindilles, de forme ronde et un diamètre externe de 50 cm, et dont l'intérieur est tapissé de mousse et d'herbe.L'entrée du nid est positionnée vers le bas. Ils protègent l'animal, en particulier lors du repos hivernal: Sciurus vulgaris ne fait pas d'hibernation complète, il visite ses cachettes pour y prendre sa nourriture, en cas de mauvais temps, il peut tenir plusieurs jours sans sortir. il occupe volontiers les nichoirs qu'on lui offre, s'il y a de la nourriture à proximité. Il peut alors devenir assez familier.


Reproduction

La maturité sexuelle est obtenue à 10 - 12 mois (parfois 6 mois pour les mâles nés au printemps). Les copulations ont lieu de décembre à juillet, mais surtout de janvier à mars. En général, une seule portée par an (de mars à mai). La gestation dure de 36 à 42 jours. On compte 1 à 2 portées annuelles de 3 petits. Les femelles sont réceptives pendant 1 seul jour. Elle possède 8 tétines. Les jeunes sortent du nid à 7 semaines. Ils sont sevrés à 7 à 10 semaines et indépendants à 10 à 16 semaines. Seule la femelle s’ en occupe : elle les transporte ailleurs en cas de dérangement.


La maturité sexuelle est atteinte à un an, à la fin de l'hiver, le mâle se met en chasse et entre dans le territoire des femelles qui une fois fécondées, le bannissent du nid. Les petits naissent dans le nid, aveugles et dépourvus de poils (ces derniers n'apparaissent que vers deux semaines. À 9 semaines environ, leurs yeux s'ouvrent et les incisives sortent. C'est l'âge auquel ils commencent à quitter le nid, mais la mère reste vigilante et les prend dans sa gueule pour les mettre en sécurité au premier danger. Lors des premières sorties, divers signaux sonores permettent de garder le contact, ce qui n'empêche pas 80% des jeunes de mourir avant un an.

Elles portent pendant 38 jours de deux à sept petits (minimum à maximum). Ils naissent dans le nid aveugles et dépourvus de poils qui apparaissent au bout de deux semaines, vers 9 semaines, leurs yeux s'ouvrent et les incisives sortent. C'est l'âge auquel ils commencent à quitter le nid, mais la mère reste vigilante et les prend dans sa gueule pour les mettre en sécurité au premier danger. Lors des premières sorties, divers signaux sonores permettent de garder le contact, ce qui n'empêche pas 80% des jeunes de mourir avant un an ;

Habitat et répartition

Noter les pinceaux de poils qui poussent en hiver, et donnent l'impression de longues oreilles

Sciurus vulgaris a depuis la fin de la dernière glaciation recolonisé presque toute l'Europe, du cercle polaire à la Méditerranée ainsi que l'Asie du Nord et l'est de l'Oural en passant par la Chine et la Corée et l'île d'Hokkaido (Japon).

Dans l'île grecque de Lesbos et dans le Caucase vit une espèce moins connue d'écureuil ; l'écureuil persan (Sciurus anomalus).

S'il est encore relativement présent en Europe centrale, il est en fort recul, voire a localement presque disparu en Angleterre et dans de nombreuses régions d'Europe, soit en raison de la dégradation de son habitat, soit des suites du braconnage, ou plus récemment suite à la concurrence alimentaire avec l'écureuil gris introduit d'Amérique du Nord. La même évolution se profile en Italie. Et peut s'attendre à ce que les Alpes soient franchies prochainement.

Menaces

Os rongés par des écureuils, qui y trouvent une source de calcium complémentaire
Certains écureuils survivent en ville, ici dans le Parc de la tête d'or, à Lyon.

La chasse et le braconnage ont été une cause de régression ou de disparition locale au début du XXe siècle (on l'accusait de manger les œufs dans les nids, ce qu'il peut effectivement occasionnellement faire, mais les espèces-gibier n'ont pas profité de sa disparition). Aujourd'hui c'est surtout la circulation automobile, l'insularisation écologique des bois et espaces verts et la fragmentation de son habitats par les routes qui semblent poser problème.

L'écureuil est aujourd'hui menacé par la pollution et plus généralement par la dégradation ou le recul de son habitat (fragmentation et artificialisation croissante des forêts) ; localement, la mortalité par collision avec des véhicules peut être la première cause de mortalité. Plusieurs types d'écureuilloducs ont été testés avec succès ; ce sont des passerelles ou des cordes entrelacée servant d'écoduc, tendues entre deux arbres, au dessus d'une route ou d'une voie ferrée ou d'un tramway), permettant à l'écureuil de traverser la route d'arbre à arbre, à partir de la canopée)

Notamment dans les zones pauvres et acides, l'écureuil roux ronge fréquemment des os de mammifères, ou des bois de cervidés. Deux explications semblent se compléter : il pourrait trouver là une source supplémentaire de calcium, et ce serait pour lui un moyen d'aiguiser ses dents. Le problème est que les mammifères stockent dans leurs os environ 80 % du plomb qu'ils accumulent dans leur vie, ainsi que certains radionucléides ou d'autres polluants. Or des quantités parfois très importantes de plomb de chasse ou de plomb de guerre se sont accumulées dans les certains écosystèmes forestiers.

Une autre menace est la concurrence de l'écureuil gris devenu invasif. Ce dernier est plus gros et plus fort que l'écureuil roux eurasiatique, et il résiste mieux à une maladie qu'il colporte ; la coccidiose à Eimeria sciurorum.

L'écureuil est comme beaucoup d'animaux très sensible aux maladies lorsqu'il est affaibli, ce qui expliquerait que ses densités augmentent les années où la production de glands, noisettes ou cônes est importante alors qu'il régresse les années de disette (avec chute du nombre de petits quand la nourriture manque). Il est possible que l'augmentation du nombre de tiques ces dernières décennies l'ait également affecté. L'écureuil peut être infesté d'acariens, de poux, de puces et tiques qui tous peuvent véhiculer des microbes ou des parasites. Deux puces lui seraient propres : Monopsyllus sciurorum très commune et Tarsopsylla octodecimdentata beaucoup plus rare, qui n'est trouvée que dans les zones froides. La grande douve (Fasciola hepatica), et l'acanthocéphale (Moniliformis moniliformis), diverses larves de cestodes (dont l'hydatide d'Echinococcus granulosus) et deux nématodes intestinaux comptent parmi les parasites internes les plus fréquents.

L'écureuil ne semble pas jouer un rôle important de transmission de maladies humaines, sauf peut-être pour le bacille de la peste qu'il peut contribuer à véhiculer. Ses prédateurs sont la martre et l'autour qui le chassent surtout l'hiver. Les jeunes inexpérimentés ou les vieux individus sont les victimes les plus fréquentes. La prédation participe de la sélection naturelle. Quand il est en bonne santé, c'est un animal très vif qui échappe facilement à ses prédateurs.

Solutions

Les solutions pour sa protection et pour la restauration de populations disparues sont notamment :

  • les actions de limitation de l'expansion de l'écureuil gris. Certains prônent son éradication en Europe, mais est-elle encore possible ?
  • la protection des milieux boisés riches en biodiversité ;
  • la restauration de continuums écologique, et donc de corridors biologiques boisés ou adaptés aux besoins des écureuils (ponts de cordes & planchettes tendus au dessus des routes ou simples cordes tressées au dessus des petites routes), en veillant à ce que ces infrastructures ne soient pas utilisées par l'écureuil gris pour étendre encore plus vite son territoire,
  • meilleure compréhension et prise en compte de son écologie. Ceci passe par des inventaires des populations, pouvant éventuellement faire appel aux citoyens [1].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Notes et références

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie

Ce document provient de « %C3%89cureuil roux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sciurus vulgaris de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sciurus vulgaris — Eichhörnchen Eichhörnchen (Sciurus vulgaris) Systematik Unterordnung: Hörnchenverwandte (Sciuromorpha) …   Deutsch Wikipedia

  • Sciurus vulgaris —   Ardilla roja …   Wikipedia Español

  • Sciurus vulgaris — Squirrel Squir rel (skw[ e]r r[e^]l or skw[i^]r ; 277), n. [OE. squirel, OF. esquirel, escurel, F. [ e]cureuil, LL. squirelus, squirolus, scuriolus, dim. of L. sciurus, Gr. si oyros; skia shade + o yra tail. Cf. {Shine}, v. i.] 1. (Zo[ o]l.) Any… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Sciurus vulgaris — ? Обыкновенная белка Научная классификация Царство: Животные Тип: Хордовые Подтип …   Википедия

  • Sciurus vulgaris — paprastoji voverė statusas T sritis zoologija | vardynas taksono rangas rūšis atitikmenys: lot. Sciurus vulgaris angl. brown squirrel; Eurasian red squirrel; red squirrel vok. Eichhorn; Eichhörnchen; Eichkätzchen; europäisches Eichhorn; gemeines… …   Žinduolių pavadinimų žodynas

  • Sciurus vulgaris — noun common reddish brown squirrel of Europe and parts of Asia • Syn: ↑red squirrel, ↑cat squirrel • Hypernyms: ↑tree squirrel • Member Holonyms: ↑Sciurus, ↑genus Sciurus …   Useful english dictionary

  • Sciurus — Écureuil …   Wikipédia en Français

  • Sciurus — Écureuil Écureuil r …   Wikipédia en Français

  • Sciurus — ? Белки Обыкновенная белка Sciurus vulgaris Научная классификация Царство: Животные Тип …   Википедия

  • Sciurus —   Ardillas arborícolas Rango fósil: Mioceno Actualidad …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”