Atree

Atrée

Entrée d'une tombe mycénienne dite « trésor d'Atrée »

Dans la mythologie grecque, Atrée (en grec ancien Ατρεύς / Atreús, « sans crainte »), fils de Pélops et d'Hippodamie, est roi de Mycènes (ou d'Argos). Il est le père d'Agamemnon et de Ménélas, et le fondateur éponyme de la lignée des Atrides.

Mythe

Atrée et son frère jumeau Thyeste obtinrent le trône de Mycènes en l'absence du roi Eurysthée. En principe cette régence aurait dû être temporaire mais elle devint permanente à la mort du roi au cours du conflit. Les deux frères assassinèrent également leur demi-frère Chrysippe.

Atrée fit le vœu de sacrifier son meilleur agneau à Artémis. En cherchant son troupeau, néanmoins, Atrée découvrit un agneau doré qu'il offrit à sa femme Érope, pour le dissimuler à la déesse. Elle l'offrit à son tour à son amant, Thyeste, qui convainquit alors son frère de convenir que celui qui possèdera l'agneau serait roi : Thyeste produisit l'agneau et réclama le trône.

Atrée récupéra le trône en suivant les conseils d'Hermès : Thyeste accepta de rendre le royaume quand le soleil irait à l'envers dans le ciel, un miracle qu'accomplit Zeus. Atrée bannit alors Thyeste.

Atrée apprit alors l'adultère de Thyeste et Érope et résolut de se venger. Il tua les fils de Thyeste et les fit cuire, ne conservant que leurs mains et leurs pieds. Il les donna à manger à son frère lors d'un banquet de réconciliation puis lui montra les membres coupés.

Un oracle annonça alors à Thyeste que s'il avait un fils de sa propre fille Pélopia, ce fils tuerait Atrée. Thyeste engendra ce fils, Égisthe. Néanmoins, à la naissance d'Égisthe, la mère abandonna son enfant, honteuse de l'acte incestueux. Un berger découvrit l'enfant et le donna à Atrée qui l'éleva comme son fils. C'est seulement à l'âge adulte que la vérité fut révélée à Égisthe. Égisthe tua alors Atrée.

Descendance

Érope lui donna plusieurs enfants, dont Ménélas, Agamemnon, et Anaxabie.

Selon certaines sources, Atrée était le père de Plisthène, qu'il eut de Cléola. Plus couramment, ils sont considérés comme frères.

Évocations artistiques

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
Ce document provient de « Atr%C3%A9e ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Atree de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Atrée — dans la myth. gr., roi de Mycènes, fils de Pélops et d Hippodamie; il haïssait son frère Thyeste …   Encyclopédie Universelle

  • Atrée — Entrée d une tombe mycénienne dite « trésor d Atrée » Dans la mythologie grecque, Atrée (en grec ancien Ατρεύς / Atreús, « sans crainte »), fils de Pélops et d Hippo …   Wikipédia en Français

  • ATREE — Ashoka Trust for Research in Ecology and the Environment (ATREE) was established in 1996 as a non profit organisation. Its mission is to integrate rigorous natural sciences and social sciences with policy, education and socially responsible… …   Wikipedia

  • Atree et Thyeste — Atrée et Thyeste Atrée et Thyeste Henri Allouard Auteur Crébillon père Genre Tragédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Atrée Et Thyeste — Henri Allouard Auteur Crébillon père Genre Tragédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Atrée et thyeste — Henri Allouard Auteur Crébillon père Genre Tragédie Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Atrée et Thyeste — Henri Allouard Auteur Crébillon père Genre Tragédie …   Wikipédia en Français

  • Trésor d'Atrée — 37°43′36.5″N 22°45′12.97″E / 37.726806, 22.7536028 …   Wikipédia en Français

  • Atride — Atrides Les Atrides (en grec ancien οἱ Ἀτρείδαι / hoi Atreídai) sont les descendants d Atrée, dans la mythologie grecque. Cette maison était maudite par les dieux car fondée dans le sang du frère jumeau d Atrée, Thyeste. Le destin des Atrides fut …   Wikipédia en Français

  • Atrides — Les Atrides (en grec ancien οἱ Ἀτρείδαι / hoi Atreídai) sont les descendants d Atrée, dans la mythologie grecque. Cette maison était maudite par les dieux car fondée dans le sang du frère jumeau d Atrée, Thyeste. Le destin des Atrides fut marqué… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”