Atos
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atos (homonymie).
Atos
Logo d'Atos

Logo de Atos
Création 2000
Dates clés 2004 : Acquisition de Schlumberger Sema

2011 : Annonce de la nouvelle entreprise Atos suite à l'acquisition de SIS (Siemens)

Fondateurs Bernard Bourigeaud
Forme juridique Société anonyme au capital de 67 507 487 (décembre 2005)
Action 100% public[1]
Slogan « Your business technologists »
Siège social Drapeau de France River Ouest à Bezons (Val-d'Oise(France)
Direction Thierry Breton, Charles Dehelly, Gilles Grapinet
Activité SSII
Produits Conseil intégration de systèmes Infogérance HTTS
Filiales Atos Worldline Atos Consulting Atos Worldgrid
Effectif 78 500[2]
Site web www.atos.net
Capitalisation en augmentation 2,6 Md
Chiffre d’affaires en augmentation 8,7 Md
Résultat net +35,8 M en 2009

Atos est le premier acteur européen dans les SSII et l'un des dix plus grands au niveau mondial[3] et le leader en France du paiement sécurisé en ligne pour les entreprises[4].

Sommaire

Métier et Activité

L'activité d'Atos s'organise autour de 4 principaux métiers :

Autres entités du groupe :


Elle est le partenaire informatique mondial des Jeux olympiques depuis 1992[5] et compte parmi ses clients de grands comptes internationaux dans tous les secteurs d'activité.

Son ancien logo représentait un Acanthurus leucosternon.

Son nouveau logo représente le partenariat, entre Atos Origin et SIS, entre Atos et ses clients, entre Atos et ses collaborateurs : "A to S", "Atos to Siemens IT Solutions" (en français, "de Atos à Siemens"), d'où les lettres A et S en majuscule.

Implantation

La société emploie environ 78 500 personnes dans 42 pays, principalement en France, en Allemagne aux Pays-Bas, en Espagne, au Royaume-Uni, en Inde et au Maroc.

Histoire

Histoire d'Atos

  • 1962 : Création de l'entreprise Cegos Informatique.
  • 1970 : Création de la SSII Sliga, filiale du Crédit Lyonnais.
  • 1972 : Naissance de Sligos par la fusion de Cegos Informatique et Sliga. Sligos devient alors une SSII spécialisée dans les solutions de paiements qui participera à la mise en place de la carte bleue.
  • 1974 : Création de la société Marben par Marc Benamou.
  • 1976 : Création de Segin (Société d'Études et de Gestion Informatique Nouvelle) par Georges Leblon.
  • 1981 : Création de la SSII Sodinforg.
  • 1991 : Naissance d'Axime par la fusion de Segin, SITB et Sodinforg.
  • 1993 : Rachat de Marben par Sligos.
  • 1997 : Naissance d'Atos par la fusion d'Axime et Sligos et de GSI, Bernard Bourigeaud en est président-directeur général[6].
  • 1999 : Acquisition d'Odyssée, la division conseil d'Atos prend alors le nom d'Atos Odyssée.
  • 2000 : Acquisition de Origin, filiale informatique de Philips et création d'Atos Origin

Histoire d'Origin

  • 1976 : Création de BSO par l'homme d'affaires néerlandais Eckart Wintzen.
  • 1990 : BSO fusionne avec Philips Communications ISA (entité informatique de Philips) pour former BSO/Origin.
  • 1996 : Création de Origin B.V. par la fusion de BSO et de Philips Communications C&P.

Histoire de Sema Group

  • 1958 : Création de Sema (Société d'économie et de mathématiques appliquées) par 3 anciens élèves de l'école Polytechnique : Jacques Lesourne, Marcel Loichot et Robert Lattès. Première SSII française, son activité se concentre sur le développement d'applications pour la recherche opérationnelle et l'économie appliquée utilisant l'informatique.
  • 1965 : Sema fonde une société de services destinée aux développements de systèmes pour les entreprises, la SACS (Société d'Analyse et de Conception de Systèmes). Elle est dirigée par Jean Carteron, qui fondera 4 ans plus tard la SSII Steria.
  • Années 1970 : Le groupe prend le nom de Sema-Metra
  • 1975 : Sema-Metra et la CGI participent à la création de la méthode de modélisation Merise. La conduite de ce projet a été confiée au CETE d'Aix en Provence (Ministère de l'Equipement) par le Ministère de l'Industrie ce qui autorise son usage public.
  • 1979 : Création de la SSII britannique CAP Scientific (ou Cap Group) par 4 collègues de Scicon, filiale du groupe BP
  • 1986: Acquisition de la SSII française CERCI (filiale de Schneider SA)
  • 1988 : La SSII française Sema-Metra fusionne avec le britannique Cap Scientific/Cap Group pour former Sema Group, une importante SSII européenne (no 2 en Europe à la fin des années 1980)
  • 1989 : Acquisition de la société allemande ADV/Orga.
  • 1990 : Acquisition de 49% de la société de services Tibet, spécialisé dans les systèmes pour le monde de la finance et de la bourse
  • 1991 : Création d'une filiale commune à British Aerospace et Sema : British Aerospace SEMA (BAeSEMA)
  • 1992 : France Télécom devient actionnaire de Sema Group
  • 1993 : Acquisition des activités d'intégration de la société suédoise SKD Foretagen ab
  • 1994 : Acquisition de Contacte (société de gestion d'équipements de cartes de paiement et de fidélité) et de la SSII française Aera
  • 1995 : Capgemini vend la participation minoritaire de 27% qu'elle détient dans Sema Group depuis la fin des années 1980
  • 1995 : Acquisition de 51% du capital de la SSII Progénia (France) et de Paradigme (Afrique du Sud)
  • 1996 : Acquisition de Datashield (Royaume Uni), Mouncey & Associates (Royaume-Uni), de 75% de la société de services Infoservicios, de Syntaxe Processing (activités d'infogérance d'Olivetti en Europe), et de Telis (filiale d'intégration de système du groupe France Télécom)
  • 1997 : Acquisition de BR Business System (Royaume Uni) et de Devotech (France)
  • 1998 : Sema vend sa participation dans la coentreprise BaeSEMA à British Aerospace
  • 1998 : Sema devient le prestataire d'intégration de systèmes pour les jeux olympiques pour la période 2002-2008 à la place d'IBM.
  • 1999 : Acquisition de Servicios (Argentine), Informatica Techlogica, de DS Telematica (Italie)
  • 2000 : Acquisition de DSI, société de services dans le domaine de l'Internet en Espagne
  • 2000 : Acquisition de LHS, fournisseur de logiciels de facturation pour opérateurs téléphonique, pour 3,3 milliards de dollars. Cette opération sera très coûteuse pour le groupe et ce fournisseur sera revendu.
  • 2001 : Le groupe de services pétroliers Schlumberger déjà présent dans les services informatiques dans le domaine de l'énergie, acquiert pour 5,2 milliards de dollars Sema Group, en espérant dégager de fortes synergies et intégrer Sema dans un large éventails de services. Le groupe prend le nom de SchlumbergerSema. La nouvelle entreprise compte alors 31 000 employés dans le monde et possède alors la 6e place des SSII en France.
  • 2002 : SchlumbergerSema cède ses activités de systèmes informatiques pour la défense (Sema GmbH et Sema Computer Systems GmbH) à Thales

Histoire d'Atos Origin

  • 31 octobre 2000 : Atos Origin nait de la fusion entre Atos et Origin. Philips détient alors 49% du capital de l'entreprise
  • août 2002 : Atos Origin acquiert les divisions de KPMG Consulting au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.
  • 29 janvier 2004 : Atos Origin acquiert pour 1,4 Mds€, SchlumbergerSema, SSII issue du rachat par Schlumberger de Sema Group en 2001, et dont l'intégration au sein des services informatiques du groupe Schlumberger n'a pas été aussi efficace qu'attendu. Atos renforce ainsi sa place en Europe. L'effectif du groupe est quasiment doublé, le chiffre d'affaires de la nouvelle entité est multiplié par 1,5. Atos Origin renforce considérablement sa place au Royaume Uni et son portefeuille de clients dans le secteur public, la finance, et les télécommunications.
  • 2001 : Acquisition de KPN Datacenter pour 163 millions d'euros
  • 2004 : Atos Origin crée une nouvelle filiale : Atos Worldline.
  • 2004 : Atos Origin abandonne la marque KPMG pour sa filiale de conseil, au profit du nom Atos Consulting.
  • 2004 : Philips cède une partie du capital qu'il détient encore dans le groupe. Sa part est désormais de 16,5%.
  • mars 2004 : Le siège social déménage des Pays-Bas vers Zaventem en Belgique.
  • octobre 2004 : Atos Origin Australia, issue des activités de Philips Communications, est vendu à Fujitsu.
  • mai 2005 : Atos Origin vend ses filiales d'Europe du Nord (hérité des entreprises Philips C&P/Origin) à VM-Data
  • 17 juillet 2006 : Acquisition de Banksys et Bank Card Company (BCC), sociétés spécialisées dans les solutions de paiements et intégrés depuis à Atos Worldline.
  • octobre 2007 : Nomination de Philippe Germond au poste de Président du directoire où il succède à Bernard Bourigeaud.
  • 22 octobre 2007 : Vente d'Atos Origin Middle East à HP[7].
  • 17 novembre 2008 : Thierry Breton remplace Philippe Germond au poste de Président du directoire[8].
  • 15 décembre 2010 : Annonce de l'acquisition de Siemens IT Solutions and Services, pour 850 millions d'euros financés pour 414 M€ en actions, 186 M€ en numéraire et 250 M€ en obligations convertibles en actions. À l'issue de cette acquisition, Atos Origin deviendra le leader européen du service informatique en termes de chiffre d'affaires et le 7e au niveau international[9].
  • 20 septembre 2011 : Annonce d'un partenariat entre Microsoft et Atos qui débutera dès 2012. Ce ci permettra de proposer aux administrations et organisations du service public français les produits Office 365 (de Microsoft) en mode Software as a service [10].

Histoire de Siemens IT Solutions and Services (SIS)

  • 15 janvier 2007 Création de Siemens IT Solutions and Services (SIS), une importante SSII européenne appartenant au groupe Allemand Siemens AG et issue de la fusion de plusieurs entités informatiques du conglomérat allemand Siemens :

Siemens Business Services GmbH & Co. OHG (SBS - fondé en 1995), Siemens Information Systems Ltd, Business Innovation Center (BIC), Development Innovation and Projects (DIP) et Program and System Engineering (PSE).

Elle proposait dans près de 40 pays, souvent auprès de grandes entreprises internationales et en interne au sein du groupe Siemens (qui génèrait une partie importante de son chiffre d'affaires) des prestations et activités de conseil, intégration de système et infogérance (outsoucing)

Histoire d'Atos

  • 04 juillet 2011 : annonce de la création effective de la nouvelle société Atos, provenant de l'acquisition de Siemens IT Solutions and Services par Atos Origin. Atos signifie désormais Atos Origin to SIS et constitue une nouvelle marque avec de nouvelles ambitions.
Historique des principales marques successives du groupe Atos


Historique des différentes acquisitions du groupe Atos-Origin

Historique des différentes acquisitions du groupe

Dirigeants

Le conseil d'administration comprend, en décembre 2010[11] :

Résultat exercice 2010

  • Chiffre d'affaires : 5 021 M€
  • Résultat opérationnel: 200,1 M€
  • Résultat net : 118,2 M€

Données boursières

Notes et références

  1. Répartition du capital http://www.atosorigin.com/en-us/Investors/fr-fr/Actions/Repartition_du_capital/default.htm
  2. A propos sur Atos.net
  3. Atos intègre le TOP 10 mondial des SSII ! sur boursier.com
  4. La solution SIPS sur Atos Worldline
  5. http://atos.net/en-us/olympic_games/past_games/default.htm
  6. Le Journal du Net, octobre 2003
  7. HP rachète Atos Origin Middle East sur Les Echos, 22 octobre 2007. Consulté le 22 octobre 2007
  8. Thierry Breton prend les commandes d'Atos Origin, ZDNet.fr, 17 novembre 2008. Consulté le 17 novembre 2008
  9. Communiqué du 14 décembre 2010
  10. lien d'actualité du site ITespresso.fr
  11. Conseil d’administration sur le site officiel
  12. http://www.linformaticien.com/Actualit%C3%A9s/tabid/58/newsid496/5373/22-millions-d-euros-pour-thierry-breton/Default.aspx

Voir aussi

Lien interne

  • SIPS Système de paiement sécurisé sur internet

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Atos de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Atos — bezeichnet Atos (Unternehmen), ein internationales IT Dienstleistungs Unternehmen Hyundai Atos, ein Kleinstwagen des koreanischen Automobileherstellers Hyundai ein finnischer männlicher Vorname Atos Wirtanen (1906 1979), finnischer Schriftsteller …   Deutsch Wikipedia

  • ATOS — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres   Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • aţos — AŢÓS, OASĂ, aţoşi, oase, adj. (Despre păstăile unor plante) Care are aţe (2). ♦ fig. (Despre oameni) Încăpăţânat; supărăcios; îngâmfat. – Aţă + suf. os. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  AŢÓS adj. 1. v. fibros. *2. v. băţos …   Dicționar Român

  • Ȃtos — m geogr. Sveta Gora u Grčkoj, autonomna monaška republika pod grčkim suverenitetom …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • Atos — Ȃtos m DEFINICIJA geogr. Sveta Gora u Grčkoj, autonomna monaška republika pod grčkim suverenitetom, 336 km2, 1563 stan. (1991); u dvadesetak manastira žive samo muškarci monasi …   Hrvatski jezični portal

  • ATOS — Nihongo|Autonomous Decentralized Transport Operation Control System|東京圏輸送管理システム|Tōkyō Ken Yusō Kanri Shisutemu or Nihongo|ATOS|アトス|Atosu is a computerized control system used by the East Japan Railway Company to regulate train traffic on railway… …   Wikipedia

  • ATOS — American Theater Organ Society (Community » Non Profit Organizations) …   Abbreviations dictionary

  • ATOS — Achievement of Therapeutic Objectives Scale …   Medical dictionary

  • ATOS — Administratif, Technique, Ouvrier, de Service (Personnel) …   Sigles et Acronymes francais

  • ATOS — • Achievement of Therapeutic Objectives Scale …   Dictionary of medical acronyms & abbreviations

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”