Atlas-Agena

Atlas (fusée)

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Atlas
Le véhicule spatial Friendship 7 emportant à son bord l'astronaute John Glenn fut lancé par une fusée Atlas

Atlas est une famille de lanceurs spatiaux américains. Le missile Atlas avait été créé à la fin des années 1950. Il s'agissait d'une fusée à combustible liquide brulant du LOX et du RP-1 dans trois moteurs: deux des trois moteurs étaient éjectés lors de l'ascension mais ses réservoirs et autres éléments structurels continuaient leur route. Différents modèles Atlas II furent lancés 63 fois entre 1991 et 2004. Il n'y eut que 6 lancement d'Atlas III entre 2000 et 2005. Le modèle Atlas V est toujours en service, avec des lancements prévus jusqu'en 2009. Ce lanceur a permis aux américains d'envoyer pour la première fois des hommes dans l'espace et fait partie de la classe, très fermée, des engins spatiaux non récupérables ou non réutilisables.

Sommaire

Évolution de la famille Atlas

Évolution de la famille Atlas

L'Atlas original

Le premier lancement réussi d'un missile Atlas eut lieu le 17 décembre 1957[1]. C'est environ 350 missiles Atlas qui furent construits dont quelques uns furent convertis en lanceurs orbitaux après avoir été retirés du service en tant que missiles.

Les premières fusées Atlas furent aussi construites dans des buts non militaires. Le 18 décembre 1958, un Atlas fut utilisé pour lancer un satellite SCORE (Signal Communications Orbit Relay Equipment) qui fut « le premier satellite de communications et le premier de tous les satellites ayant une application pratique directe »[2],[3]. Une fusée Atlas fut également utilisée pour la mission Mercury 6. Le 20 février 1962 on lança Friendship 7, qui fit trois orbites terrestres avec à son bord John Glenn, le premier astronaute américain.

Dès 1960, l'étage type Agena, alimenté en carburant hypergolique, est installé sur les fusées Atlas pour les lancements. L'United States Air Force, la NRO et la CIA l'utilisent pour le lancement des satellites SIGINT[4]. La NASA les utilisent dans le programme Ranger afin d'obtenir les premières images rapprochées de la surface lunaire.

Dès 1963 l'étage Centaur, alimenté en LH2 fut utilisé pour une douzaine de lancements Atlas. La NASA l'utilisa pour le programme Surveyor d'atterrissage lunaire et pour le programme Mariner à destination de Mars avec des lanceurs Atlas-Centaur.

Atlas II

Le second étage d'une Atlas IIA

En mai 1988, l' Air Force choisit General Dynamics (aujourd'hui Lockheed-Martin) pour développer l'Atlas II. Il offre de meilleures performances que son prédécesseur grâce à l'utilisation de moteurs à plus forte poussée et de plus longs réservoirs pour les deux étages. La poussée totale de l'Atlas II de 2 200 kN permet de lancer une charge utile de 2 767 kg en orbite géosynchrone de 35 000 km ou plus.

Atlas III

Atlas IIIA lors de son premier lancement le 24 mai 2000

L'Atlas III, anciennement connue sous le nom d'Atlas 2AR, fut le premier membre de la famille Atlas à utiliser une configuration d'étages "traditionnelle". Son premier étage utilisait un unique moteur russe RD-180. La fusée Atlas III a été lancée à 6 reprises dans 2 versions IIIA (2 lancements) et IIIB (4 lancements) entre 2000 et 2005.

Atlas V

Article principal : Atlas V (fusée).
Atlas V 551

L'Atlas V a été construit à Littleton chez Lockheed Martin avant que la production soit transférée à Decatur (Alabama) par United Launch Alliance, une association entre Lockheed Martin et Boeing. Le premier lancement d'un Atlas V a eu lieu le 2 août 2002. Il est prévu de lancer grâce à un Atlas V, à fin 2009, la mission Mars Science Laboratory.

Évolution de la famille Atlas.


Notes

  1. Rusty Barton, « Atlas ICBM Chronology »
  2. Project SCORE, Patterson Army Health Clinic
  3. SCORE (Signal Communication by Orbiting Relay Equipment), GlobalSecurity.org
  4. Mark Wade, « Atlas/Agena D SLV-3A »

Source

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Atlas (rocket family) ».

Commons-logo.svg

Voir aussi

  • Portail de l’astronautique Portail de l’astronautique
Ce document provient de « Atlas (fus%C3%A9e) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Atlas-Agena de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Atlas (Rakete) — Atlas A Interkontinentalrakete Mercury Atlas 9 auf der Startrampe …   Deutsch Wikipedia

  • Atlas (rocket family) — Atlas is a family of U.S. space launch vehicles. The original Atlas missile was designed in the late 1950s. It was a liquid fuel rocket burning LOX and RP 1 in three engines configured in an unusual stage and a half or Parallel Staging design:… …   Wikipedia

  • Atlas-Centaur — Atlas A Interkontinentalrakete Mercury Atlas 9 auf der Startrampe …   Deutsch Wikipedia

  • Atlas-Rakete — Atlas A Interkontinentalrakete Mercury Atlas 9 auf der Startrampe …   Deutsch Wikipedia

  • Atlas-Centaur — Atlas (fusée)  Pour l’article homonyme, voir Atlas.  Le véhicule spatial Friendship 7 emportant à son bord l astronaute …   Wikipédia en Français

  • Atlas (Fusée) —  Pour l’article homonyme, voir Atlas.  Le véhicule spatial Friendship 7 emportant à son bord l astronaute …   Wikipédia en Français

  • Atlas (fusee) — Atlas (fusée)  Pour l’article homonyme, voir Atlas.  Le véhicule spatial Friendship 7 emportant à son bord l astronaute …   Wikipédia en Français

  • Atlas (fusée) —  Pour l’article homonyme, voir Atlas.  Lancement par une fusée Atlas d une capsule Mercury emportant à son bord l astronaute John Glenn premier astronaute américai …   Wikipédia en Français

  • Agena — Die Agena ist eine vielfältig eingesetzte US amerikanische Oberstufe für Raumfahrt Trägerraketen. Ihre Entwicklung beruhte auf der nach den ersten Satelliten Starts Ende der 1950er Jahre gewonnenen Erkenntnis, dass für erfolgreiche Nutzung eines… …   Deutsch Wikipedia

  • Atlas rocket — Any of a series of U.S. expendable space launch vehicles. The Atlas was originally designed as a liquid fueled ICBM and first tested in an operational version in 1959. Early versions launched most of the Mercury manned missions and, coupled with… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”