Athesans

Athesans-Étroitefontaine

Athesans-Étroitefontaine
Carte de localisation de Athesans-Étroitefontaine
Pays France France
Région Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Lure
Canton Canton de Villersexel
Code Insee 70031
Code postal 70110
Maire
Mandat en cours
Alain Bizzotto
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Villersexel
Latitude
Longitude
47° 35′ 51″ Nord
       6° 30′ 40″ Est
/ 47.5975, 6.51111111111
Altitude 269 m (mini) – 367 m (maxi)
Superficie 12,88 km²
Population sans
doubles comptes
564 hab.
(1999)
Densité 43 hab./km²

Athesans-Étroitefontaine (Si l'on respecte la prononciation locale: at'zan ètroit'fontaine - retenir que le E d'Athesans n'est pas prononcé, ce qui donne "atzan") est une commune française, située dans l'Est département de la Haute-Saône ( arrondissement de Lure et canton de Villersexel) et la région Franche-Comté.

Sommaire

Géographie

La commune, autrefois plus petite, est aujourd'hui constituée par les territoires réunis lors de la fusion des anciennes communes d'Athesans et d'Étroitefontaine, le 31 décembre 1972. Son relief légèrement vallonné a été favorable à la création d'étangs artificiels, tels que l'étang de la Mouillère et l'étang Lombard. Ce terroir s'est avéré propice à l'élevage, à la polyculture et à la création de vergers. La commune est entourée de forêt et une partie notable de son territoire est boisée. Le bois de Saint Georges peut être considéré comme l'extrémité Ouest d'un vaste massif forestier courant sur un terrain vallonné jusqu'aux portes de Montbéliard, et dont l'élément central est la forêt de Granges. Massif plus réduit, mais placé aux abords immédaits du villag d'Athesans,le Bois dit de Saint-Servais semble avoir été autrefois une zone de culture, comme semble le prouver son sol, aujourd'hui encore comme strillé de sillons. Le village d'Athesans, qui inclut le hameau de Saint-Georges, constitue la partie principale de la commune. Le village d'Athesans est un site plutôt quelconque, sans monuments particulièrement remarquables, sans ces édifices médiévaux qui font le charme de tant de villages de la Haute-Saône. Les édifices les plus anciens étaient des fermes, aujourd'hui démolies (maisons Ruffier, Tourdot-Charpin)dont l'une portait sur sa porte de grange le millésime 1648. Cet état de fait s'explique par l'histoire du village, qui bien qu'ancien, n'a pris son essor que tardivement, au XVIIIe siècle au temps de la création des forges de Saint-Georges. La rivière Le Rognon s'écoule à l'écart du village, au Sud-Est. Le dynamisme et le pouvoir d'attraction d'Athesans peuvent être constatés par simple comparaison avec les chiffres des communes limitrophes : Villafans, Gouhenans, Le Val-de-Gouhenans, La Vergenne, Mignavillers, Senargent, Beveuge. Le dynamisme actuel d'Athesans s'explique essentiellement par une excellente situation sur les axes routiers, ce qui lui a permis de se maintenir au niveau démographique, et ce qui a favorisé le maintien de commerces traditionnels et l'apparition de services médicaux (médecins et pharmacie). La proximité de l'actuel chantier du TGV permet d'espérer des retombées positives.

Histoire

Il n'est pas aisé d'expliquer ce que peut vouloir dire le toponyme Athesans. Il y a un demi siècle, Théodore Perrenot a développé une thèse, mise en doute depuis, selon laquelle la terminaison ANS d'Athesans, fréquente en Haute-Saone serait un suffixe : INGOS burgonde. Anciennes appellations d'Athesans : Athesun (1174), Athesans (1431), Atessan (1696) Athesans-Saint-Georges (1789), Athesans les Forges (1793). Des sarcophages d'époque mérovingienne ont été découverts au XIXe siècle et constituent sans doute la plus ancienne trace d'occupation humaine. Ces sarcophages furent menés à Besançon. Ces faits sont attestés par le Dictionnaire des communes de la Haute-Saône de Suchaux, publié par éditions Marcel Bon, à Vesoul, en 1969. Si l'existence d'une seigneurie d'Athesans est prouvée dés le XIIe siècle, les édifices les plus anciens ne sont que des fermes. Cette vocation agricole est confirmée par la toponymie : Les lieux dits "Les Essarts", "Les Breuleux" prouvent que ces terres ont été gagnées sur la forêt par défrichements et brulis. Il n'y avait pas de château médiéval, car Athesans était entre les mains de seigneurs qui se contentaient de prélever des revenus sur les exploitations agricoles mais qui ne résidaient pas sur place. A Etroitefontaine, appartenant alors à une seigneurie distincte, les mêmes causes donnèrent les mêmes effets. Au XVIIe siècle, l'exploitation de la forge du hameau de Saint Georges permet de dynamiser Athesans. Cette activité donna un temps au village son nom révolutionnaire d'Athesans-les-Forges. La forge de Saint Georges a été créée en 1717 par la famille Perreney de Baleure. Elle fut vendue comme bien national en 1797 ou 1798. Son activité d'abord importante décline dans la seconde moitié du XIXe siècle si bien que le haut-fourneau est éteint en 1865. Ancienne exploitation de sel à la limite de Gouhenans, faisant partie des Salines de Gouhenans. Des vestiges des puits sont encore visibles en certains endroits. Ancien château du XVIIe siècle, réaménagé et agrandi pour en faire une école privée de jeune filles, puis mixte avant de se voir désaffecté. Au lieu dit "les carrières", on exploitait autrefois une roche calcaire friable, impropre à la taille, pour en tirer des moellons et de la chaux. Des années 1880 à 1930, chemin de fer vicinal. On peut encore voir aujourd'hui le tracé de l'ancienne ligne du "tacot" ainsi que les anciennes gares de Saint-Georges et d'Athesans. Autrefois production de charbon de bois au hameau de Saint Georges.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2008 Alain Bizzotto
mars 2001 mars 2008 Alain Bizzotto
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique (Source : INSEE[1])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005*
528 642 545 573 584 564 575
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes
* Enquête annuelle (nouveau mode de calcul du recensement)

Comme l'attestent les chiffres, Athesans-Etroitefontaine tire son épingle du jeu grâce à sa bonne localisation. En dépit de la diminution du nombre des exploitations agricoles, le village s'est maintenu en devenant un lieu de résidence pour ouvriers et employés des villes environnantes (spécialement Lure, Magny-Vernois, Sochaux et Montbéliard).

Lieux et monuments

La croix de grès dans le Bois de Saint-Servais s'élève sur les lieux d'une ancienne chapelle dont on voit quelques rares pierres. Eglise Saint-Servais assez quelconque, néo-gothique des années 1830. Une de ses cloches date de 1500 et compte parmi les plus anciennes du département de la Haute-Saône. Statue à Notre-Dame de la Libération, au Sud, sur la route de villafans, sur la route par laquelle les troupes coloniales sont entrées dans le village à l'automne 1944. Le hameau de Saint-Georges est dominé par un vaste pavillon de chasse aux allures de château, dont la partie la plus ancienne fut construite vers 1820 par L. de Pourtalès, propriétaire des forges. Possibilité d'hébergement.


Personnalités liées à la commune

L'abbé Constant Tournier: curé d'Athesans, était l' auteur de plusieurs livres sur le protestantisme à Montbéliard : Le Protestantisme dans le Pays De Montbéliard, imprimerie Jacquin, Besançon 1889. Le Catholicisme et le Protestantisme dans le Pays de Montbéliard, imprimerie Jacquin, Besançon 1894, 492 pages (réédité en 1921). La crise huguenote à Besançon au XVIe siècle, Besançon, Jacquin, 1910. Le Miracle De Faverney vu et raconté par un Protestant De Montbéliard Imprimerie Jacques et Demontrond, Besançon, 1932.

Hermann Bacchetta: ancien maire plusieurs fois réélu. A donné son nom à une rue d'Athesans. Il a donné au village sa physionomie actuelle. Divers édifices tant publics que privés ayant été rénovés par son entreprise de maçonnerie.

Charles Page ancien maire, qui a également donné son nom à une rue du village.

Equipements, services, commerces divers, manifestations diverses

Ecole communale. Agence postale. Terrain de boules. Terrain de football.Terrain de Tennis. Boulangerie. Elevage d'escargots. Bar-tabac-épicerie. entrepirse de bâtiment travaux public. Electricien. Menuisier.Supérette. Pharmacie. Cabinets de médecins. Parcours des anciennes bornes de la communes. Etang de la Mouillière. Parcours 4x4 et gîte rural à Saint Georges. Fête patronale au mois de mai. Foire le premier dimanche de septembre.

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la Franche-Comté Portail de la Franche-Comté
Ce document provient de « Athesans-%C3%89troitefontaine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Athesans de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Athesans — Étroitefontaine DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Athesans-Etroitefontaine — Athesans Étroitefontaine DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Athesans-Etroitefontaine — Athesans Étroitefontaine Athesans Étroitefontaine Pays …   Wikipédia en Français

  • Athesans-Étroitefontaine — Athesans Étroitefontaine …   Deutsch Wikipedia

  • Athesans-Étroitefontaine — Saltar a navegación, búsqueda Athesans Étroitefontaine País …   Wikipedia Español

  • Athesans-Étroitefontaine — 47° 35′ 51″ N 6° 30′ 40″ E / 47.5975, 6.5111 …   Wikipédia en Français

  • Athesans-Étroitefontaine — French commune nomcommune=Athesans Étroitefontaine caption= x=214 y=110 lat long=coord|47|35|51|N|6|30|40|E|region:FR type:city insee=70031 cp=70110 région=Franche Comté département=Haute Saône arrondissement=Lure canton=Villersexel maire= mandat …   Wikipedia

  • Etroitefontaine — Athesans Étroitefontaine DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Étroitefontaine — Athesans Étroitefontaine DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Georges (Haute-Saône) — Athesans Étroitefontaine Athesans Étroitefontaine Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”